Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/11/2019

CHAPITRE II

J'ai ainsi vécu seul, sans personne avec qui parler véritablement, jusqu'à une panne dans l'intérêt de la vie politique locale, il y a un an. Quelque chose s'était cassé dans mon inspiration. Et comme je n'avais avec moi ni psychologue, ni copain de de bistrot, je me préparai à essayer de réussir, tout seul, une désintoxication difficile.

Le premier mois je me suis donc endormi dans ma caverne en meulière à mille milles de toute terre habitée. J'étais bien plus isolé qu'un naufragé sur un radeau au milieu de l'océan. Alors vous imaginez ma surprise, au mois d’aout, quand une drôle de petite voix m'a réveillé. Elle disait: municipales,hery,le pallec,cattaneo,2020

- S'il vous plaît... dessine-moi un maire de Chevreuse ! 

- Hein!

- Dessine-moi un maire de Chevreuse...

J'ai sauté sur mes pieds comme si j'avais été frappé par la foudre. J'ai bien frotté mes yeux. J'ai bien regardé. Et j'ai vu un petit bonhomme tout à fait extraordinaire qui me considérait gravement. Voilà le meilleur portrait que, plus tard, j'ai réussi à faire de lui. Mais mon dessin, bien sûr, est beaucoup moins ravissant que le modèle. Je regardai donc cette apparition avec des yeux tout ronds d'étonnement. N'oubliez pas que je me trouvais à mille milles de la vie chevrotine. Or mon petit bonhomme ne me semblait pas égaré. Il n'avait en rien l'apparence d'un enfant perdu au milieu de la vallée. Quand je réussis enfin à parler, je lui dis:

- Mais... qu'est-ce que tu fais là, qui t’a laissé entré?

Et il me répéta alors, tout doucement, comme une chose très sérieuse:

- S'il vous plaît... dessine-moi un maire de Chevreuse...

Quand le mystère est trop impressionnant, on n'ose pas désobéir. Aussi absurde que cela me semblât, je sortis de ma poche une feuille de papier et un stylographe. Mais je me rappelai alors que j'avais surtout étudié l'écriture, l'environnement et l'histoire locale et je dis au petit bonhomme (avec un peu de mauvaise humeur) que je ne savais pas dessiner. Il me répondit:

- Ça ne fait rien. Dessine-moi un maire de Chevreuse.

Comme je n'avais jamais dessiné un maire de Chevreuse je refis, pour lui, l'un des deux seuls dessins dont j'étais capable. Celui du château de la Madeleine

- Non! Non! Je ne veux pas d'un château, c'est très encombrant. Chez moi c'est tout petit. J'ai besoin d'un maire de Chevreuse. Dessine-moi un maire de municipales,hery,le pallec,cattaneo,2020Chevreuse.

Alors j'ai dessiné. 

Il regarda attentivement, puis:

- Non! Celui-là a l’air déjà fatigué par la politique. Fais-en un autre.

Je dessinai:

Mon ami sourit gentiment, avec indulgence: municipales,hery,le pallec,cattaneo,2020

- Tu vois bien... ce n'est pas un maire de Chevreuse, c’est Sébastien, Il a un chapeau...

Je refis donc encore mon dessin:

Mais il fut refusé, comme les précédents:

municipales,hery,le pallec,cattaneo,2020- Celui-là est trop jupiterien. Je veux un maire de Chevreuse qui vive longtemps.

Alors, faute de patience, comme j'avais hâte de reprendre mon isolement, je griffonnai ce dessin-ci.

Et je lançai: municipales,hery,le pallec,cattaneo,2020

- Ça c'est l’urne. Le maire de Chevreuse que tu veux est dedans et sortira en mars prochain.

Mais je fus bien surpris de voir s'illuminer le visage de mon jeune juge: 

- C'est tout à fait comme ça que je le voulais ! Crois-tu qu'il faille beaucoup de voix à ce maire de Chevreuse ?

- Pourquoi ?

- Parce que chez moi c'est très à droite...

- Ça suffira sûrement. Je t'ai donné un tout petit maire de Chevreuse.

Il pencha la tête vers le dessin:

- Pas si petit que ça... Tiens ! Il s'est endormi...

Et c'est ainsi que je fis la connaissance du stagiaire.

 

                      Le Blog de Chevreuse  - 29 nov.2019
                Sur la trame du Petit Prince de Saint Exupéry
      Quatre mois avant l'élection du nouveau maire de Chevreuse

 

Commentaires

Bon retour le Blog !!!

Écrit par : André | 27/11/2019

Écrire un commentaire