Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/04/2018

Hérissons et cie

 

Le hérisson était déjà là il y a plus de 60 millions d’années lorsque les mammouths sont apparus. Il nous débarrasse des chenilles et des larves, des escargots et des limaces qui ravagent nos potagers. Mais il est menacé par un aménagement du territoire peu tendre avec la nature qui fait disparaître les bocages, rompt la continuité des habitats et s'accompagne de l'utilisation de pesticides à grande échelle. Le réchauffement climatique enfin est responsable des naissances tardives qui épuisent les femelles avant l’hibernation et laissent dans le froid de nombreux petits, condamnés faute d’avoir atteint un poids suffisant.


herisson,tondeuse,anti limace,limace,jardinLes naturalistes observent une forte baisse du nombre de hérissons.
L'ampleur exacte du phénomène est difficile à mesurer. "Cet animal fait partie de la faune ordinaire, commune, sur laquelle les scientifiques investissent peu", explique Patrick Haffner, expert mammifères à l'Agence française pour la biodiversité (AFB). Les hérissons, "animaux nocturnes aux mœurs discrètes", sont par ailleurs "extrêmement difficiles à compter". "Nous n'avons donc aucune donnée de base sur la raréfaction des hérissons", ajoute le chercheur.  Mais l’érosion de la biodiversité et en particulier des effectifs de toute la petite faune de plaine, dont fait partie le hérisson ou la pipistrelle [petite chauve-souris européenne, ndlr) est incontestable. Dans l'attente de données plus précises, l'animal est classé comme une "préoccupation mineure" sur la liste rouge des mammifères de métropole menacés dressée par le Muséum d'histoire naturelle. Si les données sont absentes concernant l'Hexagone, plusieurs études britanniques montrent que les populations de hérissons ont perdu 30% de leur effectif depuis vingt ans , passant de 1,5 million d’individus estimés en 1995 à moins d’un million en 2015. Un déclin qui vaut autant pour les campagnes que pour les villes britanniques et qui inquiète jusqu’à la chambre des communes.

Le phénomène de métropolisation est en train de transformer nos villes en arche de Noé pour les oiseaux, insectes, et petits mamifères. Les hérissons semblent désormais se concentrer en zone périurbaine, selon des études locales citées par Christian Arthur. "Ils trouvent plus facilement de la nourriture à proximité des herisson,tondeuse,anti limace,limace,jardinhabitations, détaille-t-il. Ils profitent aussi des haies et des abris naturels présents dans les jardins ou les espaces verts." Les animaux y sont toutefois exposés à d'autres dangers : ils sont en premier lieu victimes de la route, (1,8 million de morts pour la France entière, selon Christian Arthur, président de la Société française pour l’étude et la protection des mammifères (Sfepm) dans le bimestriel le Courrier de la nature.

A Londres, l’initiative de Michel Birkenwald est en train de prendre de l’ampleur. Ce défenseur de la cause des hérissons s’est mis en tête de leur créer une véritable autoroute pour qu’ils puissent circuler librement à travers la capitale britannique. À défaut d’être un grand spécialiste de ce petit mammifère, cet enthousiaste du hérisson compte adapter l’infrastructure urbaine au bien-être de ses petits protégés. L’animal parcourt en effet plus de 1,5 km chaque soir à la recherche de nourriture ou d’un partenaire et les propriétés parfaitement fermées seraient une raison majeure de son déclin. Un certain nombre de hérissons se blessent également en cherchant à se faufiler sous les clôtures ou les grillages. Armé de quelques outils, Michel Birkenwald perce jusqu’à 20 murs, clôtures et haies par jour, ménageant un passage d’un diamètre équivalent à celui d’un CD. Une action totalement gratuite, effectuée chez des volontaires et bénéficiant notamment du soutien de Zac Goldsmith, membre du Parlement pour la circonscription de Richmond Park et candidat malheureux à la mairie de Londres. Lancée il y a quatre ans, l’initiative que l’on peut suivre sur les comptes Twitter et Instagram Barnes Hedgehogs s’accompagne de petits panneaux (en plastique recyclé) «Autoroute pour hérisson, merci de laisse ce trou dégagé». Un travail fastidieux mais désormais un véritable réseau s’organise. Près de 50.000 personnes se seraient inscrites sur le site HedgeHog Street pour devenir des «champions du hérisson», ambassadeurs de la cause du petit animal qui pique.

Les produits phytosanitaires, notamment les anti-limaces, peuvent aussi les intoxiquer. Le hérisson, omnivore, se nourrit en effet principalement d'escargots et de gros insectes. Les tondeuses, les débroussailleuses, taille-haies ou coupe-bordures viendraient en troisième rang des causes de mortalité. Elles peuvent blesser ou tuer un hérisson qui dort dans les herbes. De plus en plus de ces petits mammifères se font déchiqueter par des tondeuses autonomes. Les animaux sont généralement actifs dans la pénombre herisson,tondeuse,anti limace,limace,jardinou la nuit – une période durant laquelle beaucoup des robots de tonte sont en utilisation. Beaucoup de modèles sont si silencieux, que les animaux ne reconnaissent pas ce prédateur motorisé. Et même si les hérissons se sentent menacés, ils ne fuient pas mais se roulent en boule en hérissant leurs piquants – une technique désespérée contre un robot tondeuse.

Avant d'utiliser une tondeuse autonome, il faut fouiller son jardin. Il est aussi conseillé de laisser travailler la tondeuse seulement pendant la journée quand il est moins probable de trouver des hérissons sur la pelouse. Il peut également être raisonnable d’acheter un modèle plus bruyant. Bien-que tous les modèles sont relativement silencieux, particulièrement en comparaison avec de tondeuses classiques,  il y a des différences de volume entre environ 60 et 70 dB. On peut laisser des zones en friche pour les animaux, ne pas débroussailler les lisières de haies et tondre du centre vers l'extérieur de son jardin pour laisser aux animaux la possibilité de s'enfuir." Il est même possible d'aménager des abris dans des tas de bois ou des boîtes.

Tondeuses robots : Aussi un danger pour papillons et abeilles ?

Les gazons coupés et sans fleurs restreignent l’habitat des insectes utiles. Multiplier les ruches ne sert à rien si l’on ne développe pas les ressources alimentaires des abeilles... les plantes mellifères. En plus d'affamer les abeilles la fauche de prairies à l'aide de faucheuses équipées de conditionneurs, entraîne d'importantes pertes de butineuses. Les ruches situées à proximité des prairies fauchées vont connaître un problème de déséquilibre de générations. Les abeilles les plus jeunes vont se trouver contraintes de butiner trop précocement pour pallier l'insuffisance en nombre d'insectes adultes, ce qui provoque leur mort. Et bouleverse l'organisation sociale des ruches.

Il faut un changement d’occupation des terres et laisser des espaces tranquilles, en jachère, aux insectes (François Lasserre). On risque de finir sur une Terre transformée en terrain de golf. Les insectes ont besoin de place, de diversité floristique et de temps.» L’aspect pédagogique est tout aussi essentiel. Samuel Jolivet préconise de sensibiliser la population sur le sujet. L’Opie vient justement d’ouvrir une maison des insectes dans le parc du Peuple de l’herbe à Carrières-sous-Poissy (Yvelines), afin de «dépasser les idées reçues».

 

.                                  Dominique - 13 avril 2017
.                          "Les forêts précèdent les hommes,
.                      les déserts les suivent". Chateaubriand

 

Biblio: 

(1) Le hérisson d’Europe. Un patrimoine commun en danger, par Christian-Philippe Arthur (SFEPM). Le Courrier de la nature, Numéro 300, novembre-décembre 2016.

- Tout sur les hérissons: http://herisson.fne.asso.fr/dangers.html

- le sanctuaire des hérissons http://herissons.chez.com/herisson-tel.htm

liste des centres de soins, recencement des herissons morts

- Parrainer le sauvetage de hérissons http://evelyne708.free.fr/

- http://www.sos-herisson.fr/?page_id=38

- http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/02/10/hecatombes-dans-les-ruches-des-abeilles-forcees-a-butiner-trop-jeunes_4573211_3244.html

 http://immobilier.lefigaro.fr/article/londres-relie-ses-j...

 

01/04/2018

Logements Sociaux au C.E.C.

 

Le logement social ou l’impossible équation à résoudre pour atteindre le nouvel objectif de 25 % à l’horizon 2025 prévu par la loi « Duflot » n° 2013-61 du 18 janvier 2013. Madame le Maire expliquait le 27 janvier dernier lors de ses vœux « qu’ il nous faudrait construire plus de 1260 logements pour y arriver, soit une augmentation de plus de 50 % du nombre  de résidence principales » ( Le Médiéval n°111).  Une augmentation bien loin des objectifs de densification des communes adhérant à la charte du parc naturel régional qui fixe à 5 % l’augmentation de la population sur 10 ans.

Anne Héry Le Pallec  a semble-t-il trouvé la solution pour Chevreuse, en proposant lors de la dernière commission urbanisme, son projet de transformation des locaux du Centre Équestre de Chevreuse en logements sociaux. Club-house, logement, boxes, sellerie, hangars, manèges, ce sont plus de 1000 m2 au sol de locaux à transformer, soit près de 2500 m2 de surface habitable à créer.

logement,social,sociaux,hery,le pallec,ahlp,chevreuse,sru,cec,centre,equestre,apesc,conflit

Du point de vue de la loi SRU, une excellente opération puisqu’une soixantaine de logements pourrait ainsi voir le jour, venant directement impacter à la hausse le ratio de logements sociaux par rapport aux nombre total de logements de la commune. Le tout sans créer de nouveau bâti. Un projet tout à son honneur qui montre sa volonté de faire du logement social sans pour autant livrer Chevreuse aux promoteurs qui défigurent nos villages avec leurs programmes immobiliers.

Mais le projet ne plait pas à tous.

La chambre départementale de l'agriculture dénonce une nouvelle fois le grignotage des terres agricoles par les activités équestres et le non retour des parcelles en zone agricole  après cessation d'activité. A savoir si la SAFER va laisser faire?

Les riverains de Hautvilliers s'interrogent sur l'éloignement du Centre Équestre des commerces et des transports publics, contraignant les familles à multiplier l'usage de  l’automobile, et s'inquiètent de l’augmentation de la circulation sur la route de La Brosse déjà bien fréquentée matin et soir.

L'APESC,  Association de Protection de l'Environnement et du Site de Chevreuse se demande si le PLU pourra être appliqué sans modification et met en doute l'impartialité de la Maire qui accorderait un permis de construire tout en étant gérante du Centre Équestre. Un argument que défend aussi l’opposition municipale de Chevreuse2014 qui a déjà saisi la Préfecture pour gérer ce dossier et éviter tout conflit d’intérêt.

A suivre.

 

.        Le Blog de Chevreuse - Dimanche de Pâques
.      Au trot ou au galop,  les cloches sont revenues

 

19/03/2018

Accueil des Migrants

 

_____________________________________________

Un évènement proposé par 'Paroles en Action'
_____________________________________________

 

accueil,migrants,chum,bienvenue,bonnelles,maurette,paroles en action

26/02/2018

Débilité, mobilité !!!

 

Me voilà de retour sur le Blog pour une nouvelle saison 2018 ! Comme je suis heureux et excité, comme ça me fait plaisir de venir titiller les yeux et les méninges des lecteurs LBDC et de les réveiller un peu !!! Ah ces nantis de la vallée, ses écolos en Volvo, ses bobos à vélo et ses patrons en 2CV, cette belle région avec ses autocars chinois électriques fabriqués à 10 000 km mais qui n’offrent que 200 km d’autonomie réelle, ses Zoé en location dont personne ne veut, sa piste cyclable éclairée avec des têtes de Dark Vador et des arceaux hideux et boiteux, ses élus qui barricadent leurs routes communales ou qui voudraient bétonner la forêt… 

débilité,mobilité,milon,ange,pelletier,cv7,zoe,savac,bavoil,siahvy,sivom,ratp,projet,gare,liaison douce,boulayIl y a maintenant quelques semaines, une réunion publique dans le beau château de Buc, réunissait autour du député Barrot quelques personnes et personnalités non alitées puisqu’il s’agissait de discuter mobilité ! Ce qui est drôle c’est que je suis moi-même un grand expert en mobilité, ça fait environ 5 ans que je n’ai pas mis les pieds dans le RER ou le métro, 12 ans depuis mon dernier vol en avion, 20 ans que je ne suis pas monté dans un bus mais j’avoue faire presque 5 000 km par an dans un vilain véhicule diesel et parfois un peu de vélo !!! Mon trajet professionnel quotidien consiste à aller de mon lit à mon bureau, soit une distance de 4 à 5 mètres environ que je parcours évidemment à pied et les seuls bouchons à éviter seraient de liège ou de plastique J En même temps, j’ai un très bon bilan carbone !!!

N’empêche j’ai un avis, un avis sur tout et surtout un avis comme me disait un soutien de Bergé à l’époque des élections municipales de 2014 (oh ça recommence bientôt ça aussi et ça m’excite encore plus !!!) dans un commentaire d’article du JDD… mais par mégarde je m’égare de mes gares !

J’ai connu le RER B du temps où l’on parlait de la ligne de Sceaux, avec ses vieux trains d’avant la 2ème guerre mondiale, ses strapontins et ses banquettes en cuir, ses débilité,mobilité,milon,ange,pelletier,cv7,zoe,savac,bavoil,siahvy,sivom,ratp,projet,gare,liaison douce,boulaynombreux passages à niveau, une première et une seconde classe, j’ai connu la gare de Saint Rémy avec un petit parking et un grand garage à vélo couvert là où se trouvent les arrêts de bus, j’ai connu l’ancien collège de Chevreuse avant la piste cyclable et son entrée par la rue Charles Michels, ah j’ai connu aussi la route du Manet ou le CV7 à l’époque où on pouvait rejoindre Trappes ou SQY sans faire ce détour par Voisins-le-Bretonneux… enfin je connais un charmant chemin en pente douce, pour que les asthmatiques puissent arriver sur le plateau en vélo sans mettre pied à terre et c’est pour moi le seul trajet qui m’apporte cette satisfaction !

Allez, c’est parti pour quelques coups de gueule et tous les nouveaux amis que j’espère me faire !!!

RER B / Projet gare et enquête publique

Le type qui a décidé un jour de mettre des sens interdits devant la gare de Saint Rémy les Chevreuse est un abruti, tous ceux qui l’ont encouragé ou soutenu sont des abrutis et tous ceux qui aujourd’hui ne font rien pour changer cette situation sont des abrutis et si j’osais je dirais même que les gendarmes qui franchissent eux-mêmes le sens interdit pour se garer tranquillement devant la gare et sermonner ensuite les autres conducteurs sont des abrutis mais non, ça serait un outrage et je préfère ne pas dépasser cette limite…

En tout cas, la base d’un système de transport c’est l’intermodalité, la possibilité de passer de son vélo à son bus, de sa voiture à son RER, de ses skis au téléphérique. La zone de dépose au niveau du parking adjacent est totalement ridicule et inadaptée, alors même que l’esplanade de la gare offre depuis toujours un espace suffisant et de facto tout le monde continue à s’en servir ! De grâce ; sortons de ces hypocrites bêtises et retirons les sens interdits !

Sur le fameux projet de la RATP, j’ai beau ne pas être un expert des logistiques et de l’optimisation des rames, de leur stockage, je ne trouve pas absurde l’idée de faire dormir quelques trains en plus au niveau du terminus, alors bon je comprends que tout Saint-Rémy soit vent debout contre ce projet, les travaux, les nuisances, le bruit, les vibrations, etc. mais franchement quand on regarde les empreintes et la superficie des gares de Massy-Palaiseau et de Saint-Rémy-Lès-Chevreuse  (encadré rouge dans sur la carte ci-dessous) il me semble quand même que nous pouvons prendre 4 voies de garage de plus. Avoir un terminus et une gare ce n’est pas juste un privilège, ça implique quelques efforts et concessions pour l’intérêt général et le partage des contraintes.

débilité,mobilité,milon,ange,pelletier,cv7,zoe,savac,bavoil,siahvy,sivom,ratp,projet,gare,liaison douce,boulay

 

Pour les parkings, je me sens encore bien seul mais là encore si on veut être cohérent et promouvoir les transports en commun il faut évidemment suréquiper les terminus du réseau ferré en parkings et en zones de stationnement et si on veut préserver l’environnement, on paye et on construit en souterrain (exactement comme la ligne 18 d’ailleurs) ; on pourrait très bien avoir un grand parking souterrain avec 2 ou 3 niveaux, aux abords de la gare de Saint-Rémy avec un accès direct, un beau parking Vinci bien éclairé, coloré, parfumé et bien sûr payant !!! En revanche les idées un peu loufoques de M. Dufrasnes, ce candidat en Marche mais arrêté par 22 misérables petites voix dans sa conquête de la mairie, qui confond la gare de Saint-Rémy avec le Mont-Saint-Michel et imagine des parkings déportés et des liaisons écolos pour rejoindre la gare, j’ai beaucoup de mal à adhérer…

Petite parenthèse « optimisation » ; normalement les parkings sont normés, on connait la taille des voitures, les statistiques, ce qu’il faut pour faire un créneau et donc pour optimiser les places et malgré ça on trouve des aberrations comme ici à Montigny devant l’université :

débilité,mobilité,milon,ange,pelletier,cv7,zoe,savac,bavoil,siahvy,sivom,ratp,projet,gare,liaison douce,boulay

Au lieu de 7 places je suis sûr qu’on pourrait avoir 9 ou 10 voitures avec juste quelques coups de peinture mieux posés et ça aussi, ça m’énerve !!!

Ouvrez le CV7 !!!

Autre source de grand agacement, ces maires qui décident sur des enjeux ou des intérêts très locaux – parfois aussi très privés - de fermer des voies de circulation d’intérêt général et malgré leur importance ou l’impact que ça peut avoir sur les communes voisines et leurs habitants. Typiquement cette route dite du Manet et qui permet de rejoindre l’ouest de SQY, Trappes ou la N10. Pour le confort et la sécurité d’un centre UCPA et d’un collège catholique, on contraint depuis près de 20 ans des centaines de véhicules à faire un large détour par Voisins-le-Bretonneux ; combien de kilomètres, combien d’heures, combien de tonnes équivalent carbone tout ceci représente ?!? Mais quel gâchis humain et environnemental ! C’est un dossier qui empoisonne le quotidien de centaines de magnycois et habitant du sud qui se rendent, souvent quotidiennement, dans le nord et à l’heure où l’on parle de dépenser des centaines de millions d’euros pour des infrastructures nouvelles, on ferait peut être mieux de commencer par utiliser les routes existantes !

débilité,mobilité,milon,ange,pelletier,cv7,zoe,savac,bavoil,siahvy,sivom,ratp,projet,gare,liaison douce,boulay

Dans le même genre en fond de vallée, pendant que l’Ange de Milon vole sur les flots, le petit démon (dont je reparle très bientôt) continue à chicaner et à restreindre une route que le tribunal administratif lui a pourtant interdit de fermer (depuis 2011). Peu importe, on bluffe et on laisse des panneaux à l’entrée. C’est comme les sens interdits ; pourquoi une telle tolérance envers  une signalétique mensongère et abusive ?!? Que fait la police ? Que fait le préfet ???

débilité,mobilité,milon,ange,pelletier,cv7,zoe,savac,bavoil,siahvy,sivom,ratp,projet,gare,liaison douce,boulay

J’en profite aussi pour saluer l’incroyable expérimentation débilissime, sur la commune de Voisins, qui a consisté à supprimer un des rares endroits avec des feux de circulations synchronisés et intelligents (le petit bout de D36 quand on part vers l’est – en rose sur la carte ci-dessus) pour remplacer un tourne-à-gauche qui marchait très bien au profit d’un giratoire aussi ridicule que dangereux :-( Il y aurait là aussi beaucoup à dire sur ces feux rouges, les fixes ou les temporaires, leur réglage, leur coordination ou encore sur l’utilisation de voies à double-sens comme on en trouve dans les pays civilisés… et je glisse par ailleurs une petite mention à la commune de Chevreuse qui a réussi à raté son rond-point quand même !

Grand Paris Express / Saclay et ligne 18

Sujet principal de la réunion à Buc avec les opposants complets, ceux qui ne veulent rien, ceux qui veulent plus de gares, ceux qui veulent enterrer un métro classique, ceux qui voudraient suspendre un métro futuriste, une chose est sûr ; cette ligne ne fera jamais l’unanimité et ce qui est beaucoup moins sûr à l’heure actuelle c’est la date à laquelle elle sera terminée ; au mieux en 2024, au pire vers 2030 ou le contraire, ou jamais… En attendant, il me semble quand même que là encore nous avons des infrastructures existantes ; Orlyval et RER B, en partant de Orly c’est 6 mn pour rejoindre Antony puis 15 mn pour Orsay ; faut-il vraiment toute une ligne nouvelle ? Un téléphérique ou une bifurcation du RER B pour passer de la vallée au plateau ne seraient-ils pas à la fois plus adaptés et moins onéreux, et bien sûr plus rapide à réaliser ? Et pourquoi pas un tramway entre Saclay et SQY ?

Je suis également très dubitatif sur les aménagements du plateau et les « sites propres »… à mon avis, le bus dans sa forme actuelle est un moyen de transport condamné à moyen terme, l’avenir sera sans doute plus flexible, plus connecté dans la veine des Uber ou des Blablacar et de nouveaux transports autonomes, modulaires, sur demande pourraient arriver très vite… mais peu importe, le bitume est là et son usage pourra évoluer !

SIAVHY, CCHVC, PNRHVC et C° / Folie douce

On le sait, la France est malade de ses subdivisions, de ses syndicats multiples, de ses collectivités qui se chamaillent les compétences, de ses colonnes prolifiques dans l’avis de taxe foncière. Evidemment qu’il faudrait trancher dans le lard, supprimer les départements et les intercos pour fusionner à grande échelle les communes par exemple. Je ne vais pas détailler les bagarres, les amendements, la guéguerre locale pour la compétence GEMAPI par exemple, mais juste évoquer deux projets dits « liaison douce » qui m’énervent !

J’ai lu et découvert le premier dans la tribune libre de l’opposition locale, un texte affligeant et très à droite dans l’ensemble (on avait tous oublié ce pauvre général De Villiers) mais sur cette histoire de liaison douce, je suis d’accord avec notre petit Sébastien contre le petit Pelletier dont on se souvient quand même de l’intervention et de l’ingérence bien lourdes et maladroites dans les élections municipales de Chevreuse, la veille du scrutin, à ressortir un contentieux SIVOM… Heureusement, le seigneur de Milon a été plus avisé pour les récentes élections à Saint-Rémy-lès-Chevreuse et on voit qu’il était de la fête le soir des résultats, aux côtés d’autres figures de la droite saint-rémoise… mais on me dit que ça se passe plutôt bien entre avec la nouvelle municipalité et la population !

débilité,mobilité,milon,ange,pelletier,cv7,zoe,savac,bavoil,siahvy,sivom,ratp,projet,gare,liaison douce,boulay

Le projet c’est un coûteux aménagement de l’ancienne voie ferrée, le chemin à travers la forêt qui va de la gare de Saint-Rémy-Lès-Chevreuse à Boullay-Les-Troux, sur environ 4,5 km ; je rappelle les chiffres à retenir ; 5 voix pour, 3 contre et 18 abstentions ou non exprimés pour un coût prévu de 843 k€. Mais pourquoi ??? Ce que j’aime dans cette promenade c’est qu’on se trouve dans la nature, on peut y aller à pied, en VTT ou avec une poussette à grosses roues et si on doit évidemment entretenir, boucher quelques flaques et tailler quelques arbres, de grâce laissez-nous marcher ou rouler sur la terre et cette belle balade en pente douce, entouré de végétaux et de minéraux, sans granulats ni plexiglas, quand on sort du RER ou quand on veut rejoindre le plateau…

Le second est une étude du SIAVHY qui traine depuis pas mal d’années. Ce syndicat supposé gérer les rivières et en particulier l’Yvette, construire des bassins pour jouer ensuite avec les vannes téléguidées et envoyer des alertes dès que ça monte un peu (faute d’avoir bien communiqué en mai / juin 2016 quand ça débordait de partout…), sans que l’on sache trop pourquoi, a imaginé une nouvelle liaison douce le long de la rivière, entre le centre de Saint-Rémy et Chevreuse. Racheter une bande de terre aux différents propriétaires, faire des aménagements, dépenser là encore quelques centaines de milliers d’euros pour la « renaturation » de berges qui sont actuellement complètement naturelles et sauvages et priver nos vaches laitières de leur promenade au bord de l’eau, lâcher les clébards sur les canards, angoisser les parents à l’idée que le tricycle du petit ne fasse plouf… Tout ça pour une piste cyclable à quelques centaines de mètres et parallèle à la piste existante, bitumée et éclairée !!!

Ces deux liaisons douces me semblent aussi absurdes l’une que l’autre, en revanche le projet qui mérite vraiment d’être réalisé c’est une nouvelle piste cyclable entre le Rhodon (haut et bas) pour rejoindre au niveau de la ferme de Coubertin la piste actuelle, en particulier pour rejoindre le collège…

Nous attendons également le bilan de l’éco-mobilité ; cet autre projet absurde de la CCHVC qui mélange une location lourdingue et anachronique de véhicules électriques (Zoé) avec des stations de recharges éparpillées pour la plupart au milieu de nulle part. Il va falloir rendre des comptes ; publier le nombre de kilomètres, de kwH et le bilan économique de tout ça mais tout laisse à penser que c’est une catastrophe…

J’ai entendu que M. Pelletier venait de démissionner de sa présidence à la CCHVC (la Communauté de Communes de la Haute Vallée de Chevreuse) ; fausse joie, c’est en réalité pour mieux se faire réélire avec de nouveaux vice-présidents mais peut-être que c’est l’occasion pour la Communauté d’ouvrir les yeux sur ce président qui a surtout, année après année, de bien mauvaises idées et repartir du bon pied sur autre chose ? Dans deux ans, nous retournons aux urnes pour les municipales mais l’expression citoyenne ne doit pas se limiter à voter tous les 6 ans, c’est à nous tous de suivre les dossiers, de réfléchir et de participer, d’agir et de ne pas simplement laisser faire nos élus, parfois bien inspirés mais capables aussi d’une bonne dose de débilité !!!

 

. André, libre et énervé

 

 

09/02/2018

Leurre Divers

 

Dépêchez-vous,
Crêpes , Bugnes et autre Merveilles
vous attendent
aujourd’hui et seulement aujourd’hui

à l'agence des Oliviers .

mardi,gras,crepe,bugne,merveille

 

Le Blog de Chevreuse, un Oeuf février blanc et en neige

 

09:58 Publié dans Animation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mardi, gras, crepe, bugne, merveille

19/01/2018

Enquête Publique RATP

 

 

enquete publique,ratp,rer,Saint remy,voie

 

Clic/Clic pour lire le document

 

 

 

 

 

31/12/2017

MairieBel

 

Plus grand monde en vallée de Chevreuse!

méribel,mairie,led,eclairage,public,reveillon,ski

Et vous pour le réveillon,
Méribel ou Mairie Led ?

 

Le Blog - 31 décembre

En 2017, à  la Saint Sylvestre,
le pin sylvestre ou non n'a plus lieu d'être.

21/12/2017

Belles Paires

Le 21 décembre, c'est le premier jour de l'hiver.

En réponse aux accusations de sexisme émises par certains commentateurs habituels du Blog suite au sondage ayant conduit à élire Anne de Chevreuse, la belle Maire de la communauté de communes de la haute vallée de Chevreuse,  Le Blog ne pouvait rester coi et vous propose de choisir la plus belle paire de la Vallée de Chevreuse.  Ils sont omniprésents, ils ont du poids, verrouillent toutes nos institutions locales, ils détiennent les cordons des bourses, influencent nos impôts locaux ou nos factures d'eau.

Pour fêter l'hiver, Le Blog de Chevreuse vous invite à élire:

 

Mr Belle Paire 2017
Vallée de Chevreuse

 

vandewalle,pelletier,barrot,memain,texier,bavoil,cchvc,vallee,chevreuse

 

Pour participer au sondage, ClicClic sur la photo et faites votre choix.

Merci de votre participation et si possible de laisser au moins votre prénom et votre ville.

 

Le Blog de Chevreuse - 21 décembre 2017
De bonnes fêtes de fin d'année à tous

 

 

13/12/2017

Chat Pont

 

Pas d'idée pour vos repas de fin d'années...

Et pourquoi pas une volaille locale et bien élevée.

La ferme de Champgarnier  vous propose oies, chapons, mais aussi poulets et pintades

Penser à réserver rapidement

Les Chapons proviennent d'un élevage d'Auffargis soucieux du bien être animal, le cheval de bataille du CIWF

DE BONNES FETES DE FIN D’ANNÉE A TOUS

Didier et Florence
Ferme de Champgarnier
78320 LE MESNIL SAINT DENIS
Tél. : 01 34 61 86 30
Port. 06 12 31 20 09

 

 

 

10/12/2017

Lila en Fleur, En Marche en Pleur

 

 

Second Tour

Municipale partielle

Saint Rémy les Chevreuse

 

 

LILA     ( Dominique BAVOIL) :  1004 voix 34,44%

 

St Remy En Marche (Dominique DUFRASNES) :  982 voix 33,69%

 

St Rémy Toujours (Jean Louis BINICK) : 929 voix 31,87 %

 

 

 

 

04/12/2017

Adieu Agathe....

saint remy,municipale,bavoil,binic,macron,becker

 

25/11/2017

Ils ont Sauvé Nos Arbres

Samedi dernier avait lieu la dernière assemblée générale de l' association Sauvons Nos Arbres.

Cette association n'est pas très connue dans le canton de Chevreuse et pourtant la protection de notre écrin de verdure doit beaucoup à la poignée d'irréductibles yvelinois qui la compose.

Les origines de SNA. En 2009 dans la région de Poigny la Forêt et Saint Léger en Yvelines, l'Office National des Forêts pratique une série de coupes blanches appelées dans leur jargon "coupes régulières". Les habitants s'alarment devant l'ampleur des parcelles anéanties et des tonnes de bois s'entassant le long des chemins. Le traumatisme est tel chez les habitants des deux communes qu'ils décident de créer une association de protection de la forêt de Rambouillet. Sauvons Nos Arbres était née.sna,sauvons nos arbres,gimenes,onf,foret,chasse,cerf,cervide,coupe,réguliere,blanche,james

Ils découvrent ainsi que l'ONF s'engageait dans une politique effrénée de l'exploitation, augmentant de plus de 25 % sa production de bois. Ainsi en 2009, c'est 40000 tonnes de bois qui sortent du Massif de Rambouillet contre 25 à 30 mille tonnes en moyenne les années précédentes.

Très vite, les habitants de Montfort et de ses environs -qui partagent le même constat et  les mêmes inquiétudes, la transformation de leur massif chéri en Waterloo morne plaine- rejoignent SNA. Parmi eux, des gens du show biz, des grands noms de l'économie française soutiennent l'association et portent la parole de SNA en haut lieu.

En France, à la même époque, les associations comme SNA fleurissent, dénonçant la dérive de l'exploitation forestière par l'ONF.  Devant ces récriminations, mais aussi touchée de l'intérieur par une vague de suicides de ses agents, l'ONF finit par créer en 2014 un groupe de travail sur la gouvernance, réunissant les différents acteurs et utilisateurs des forêts périurbaines. SNA fait partie des 2 associations présentes à la table.

Sauvons Nos Arbres participe deux fois par an au comité de gestion de la forêt de Rambouillet et petit à petit, les choses changent. En 2015, l'ONF modifie le plan de gestion pour une gestion plus écologique de la forêt. Des essais de coupes irrégulières sont pratiqués permettant de conserver une partie d'arbres adultes et des plus jeunes prêt à prendre la relève. De vieux arbres ou des arbres morts sont mêmes conservés pour entretenir et développer la  biodiversité, comme une espèce de chauve souris spécifique du massif rambolitain et vivant en pleine forêt. Les résultats sont encourageant. Même les agents forestiers n'apparaissent plus comme des tueurs d'arbres mais comme les gardiens de la forêt. Leur travail est plus valorisant et leur objectif n'est plus un tonnage de bois à couper, mais un pourcentage de feuillus à améliorer pour passer le massif à 80% de feuillus pour 20 % de résineux.

En 2017, l'ONF vient d'annoncer l'arrêt définitif en France des coupes régulières au profit des coupes irrégulières.

Un grand BRAVO aux associations.  Un grand MERCI à SNA.

 

.           Le Blog de Chevreuse - 25 novembre 2017

.     A Sainte Catherine, tout le monde paie en Racine

 

24/11/2017

Environs Ambitionnementales

 

saint rémy,election,municipale,lila,toujours,becker,enmarche,qualité

Dans le cadre des élections municipales des 3 et 10 décembre, l'association Saint Rémy Environnement a soumis un questionnaire aux différents candidats pour mieux connaitre leurs ambitions environnementales et leurs engagements pour notre commune.


 

Le questionnaire a été élaboré par les adhérents SRE en groupe de travail le 18 octobre 2017 puis finalisé et validé par le Conseil d'Administration le 8 novembre 2017.


 

-"Saint-Rémy Toujours" et la "Liste d'Intérêt Local pour Avancer" (Lila) ont souhaité nous rencontrer pour échanger avec nous lors de la remise du questionnaire.

-"Saint-Rémy en Marche" a renvoyé le questionnaire par mail.

-"Pour une qualité de ville" (Agathe Becker) n'a pas répondu au questionnaire à ce jour.

 

Voir les résultats sur

http://saintremyenvironnement.fr/

 

 

 

16/11/2017

Très Cher 18

 

___________________________________

Un message de l'Union des Amis du Parc
___________________________________

 

Les nouvelles orientations gouvernementales ouvrent désormais une perspective pour inscrire un volet « nouvelles mobilités » dans une loi d’orientation sur la politique des transports pour les cinq ans à venir et faire « bouger les lignes ».

A l'occasion des « Assises nationales de la Mobilité », les maires des communes de Villiers-le-Bâcle, Magny-les Hameaux, Châteaufort et Saclay et les huit associations qui ont déposé des recours en Conseil d'État contre la déclaration d'utilité publique de la ligne 18 ont décidé d’organiser un colloque dédié aux "circulations, transports, déplacements" sur le Plateau de Saclay et les vallées voisines


le samedi 18 novembre
de 14h à 19h
à CentralSupelec


en présence des trois députés des circonscriptions concernées par la ligne 18 (Jean-Noël Barrot, Amélie de Montchalin et Cédric Villani), de représentants d’Ile-de-France Mobilités (ex STIF) et de la Société du Grand Paris.


Vous êtes cordialement invités à participer à ces assises.

L'invitation et le programme officiels sont téléchargeables sur le site http://www.assises-mobi-saclay.fr/

A consulter également : la position et les solutions alternatives des associations sur notre site

 

 

02/11/2017

Et tous les Potes iront

 

___________________________________________________________

Apporté par le vent d'automne,
en provenance des beaux nuages du Paradis en ce jour des défunts.
___________________________________________________________

 

Philippe: Tiens voilà Claude! Ah ben comme successeur, qu'est ce que tu m'as fait rigoler. Tu leur as laissé un de ces chantier à tes colistiers. Quel bordel à Chevreuse!20171028_122423[1].jpg

Claude: Attends j'étais prêt à aboutir.

Philippe: Arrête. Et à propos d'aboutir, qu'est ce que j'ai pu rire avec ta 'ville aboutie'.

Claude: J'ai fait de beaux trottoirs en pavé et réglé le problème de la circulation à Chevreuse.

Philippe: Ha Ha Ha réglé le problème de la circulation. Impayable!

Claude: Et tous ces travaux pour minéraliser la ville, c'était beau non?

Philippe: Tu aurais pu au moins laisser quelques tilleuls, les anciens apprécient leur ombre. Tiens à ce propos, il y a André qui souhaite te rencontrer. Tu sais, Claveau, le chanteur qui a donné sa maison à la ville de Chevreuse et avec laquelle tu a joué aux Domino.

Claude: Ah celui de la perception. Cela peut sûrement attendre un peu.

Philippe: C'est sûr. On a tout notre temps ici. Mais le voici.

André: Ah c'est lui le destructeur. D'abord mon parc...

Claude: ...Parc, parc, un marigot plutôt.

André:  Comment! Marigot! C'est vrai que l'eau ne circulait plus depuis bien des années et que ce n'était pas très propre. En fait, depuis que vous avez bouché l'arrivée d'eau. De mon temps, il n'y avait pas toutes ces lentilles. 20171028_122734[1].jpg

Mais laissons le Parc. D'ailleurs je me suis habitué depuis aux pique nique familiaux du week-end et c'est même plutôt sympa. Mais pourquoi ne pas avoir pris soin de ma maison?  Y accueillir la perception soit,  y loger des pandores encore, mais la laisser tomber comme cela, c'est dégueulasse!

Claude: On voulait construire la maison de la petite enfance mais c'est à cause des artisans. Ces gens là ne travaillent plus comme avant. Tout se perd.

Jean: C'est toi qui n'a jamais tenu compte des témoignages des anciens. Combien de fois t'ai-je donné l'exemple de l'église et expliqué que le sous sol du centre historique de Chevreuse était gorgé d'eau et que cette humidité était nécessaire à la stabilité des édifices.

Claude: Ça pouvait marcher. C'était prêt à aboutir

Philippe: Arrête Arrête, je n'en peux plus.20171028_121355[1].jpg

Jean: Tiens, voilà le Grand Daniel et Tante Yvette, je crois qu'ils ont deux mots à te dire sur la maison des associations construite dans le lit de l'Yvette.

Claude: Faut que je me sauve, j'ai à faire puis j'ai rien à me reprocher, j'ai eu toutes les autorisations de la préfecture, de Bernard enfin ...du SIAHVY je veux dire.

Philippe: Tu les recroiseras forcément. Il y a Vénitien aussi à propos du Prieuré...

Claude: Mais qu'est ce que je suis venu faire dans cette galère.

 

           Le Blog de Chevreuse - jour des défunts
. Hommage au Glaude ce soir sur France3, pas sur TF1

 

29/10/2017

Belle Maires

 

Le quatrième dimanche du mois d'octobre, c'est le premier jour de l'heure d'hiver.

C'est aussi le jour de la fête des belles mères.

Pour fêter cet évènement Le Blog de Chevreuse vous invite à élire:

 

Miss Belle Maire
Communauté de Communes
 Haute Vallée de Chevreuse

 

cchvc,election,belle,maire,aubert,becker,plancqueel,hery,lepallec,grignon

 

Pour participer au sondage, ClicClic sur la photo et faites votre choix.

Merci de votre participation et si possible de laisser au moins votre prénom et votre ville.

 

Le Blog de Chevreuse - 29 septembre 2017
Pour être en paix à Saint Narcisse,
Mettre à l'heure sa suisse,  à sa belle mère faire la bisse

 

 

 

25/10/2017

C'est qui le Macron?

 

Saint Rémy les Chevreuse 

La campagne s'intensifie pour l'élection municipale partielle et les deux équipes en lice, Saint Rémy Toujours et Saint Rémy En Marche, se disputaient le saint rémois samedi matin au marché pour lui distribuer leurs tracts.

Les parents d'éléves comme cible. La même accroche sur les tracts des deux équipes consiste à proposer au plus vite la reconstruction de la cantine scolaire et du centre de loisirs , le grand raté de la mandature Becker qui s'est mise à dos les parents d'élèves en rénovant la mairie à neuf, tout en laissant les enfants manger des plateaux repas dans des algécos.

Pour ceux qui ne les ont pas eus, voici les deux tracts en cours:

 tract,tractage,marché,saint remy,toujours,macron,binick,perrin,becker,dufrasnes,ros guezettract,tractage,marché,saint remy,toujours,macron,binick,perrin,becker,dufrasnes,ros guezet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Est ce qu'une 3eme liste pourrait voir le jour?
"On le saura bientôt" explique Céline PERRIN de Saint Rémy Toujours car les listes doivent être déposées en mairie avant le 15 novembre. Dominique BAVOIL (Droite) et Laurent GALLOIS (Gauche) ayant jeté l'éponge, il reste les lanceurs d'alerte ou apporteurs d'idées du site http://www.conseilmunicipal78470.fr/ qui pourraient se lancer, et plus surement bien sûr la belle Agathe qui rêverait de laver son honneur en reprenant les rênes. Mais comme on dit à la SAVAC, difficile après une sortie de route de retrouver 28 personnes pour monter dans le car! Et puis 'pantouflage' ou 'stock option', peut être se satisfera-t-elle de son nouveau job à Paris Sud Aménagement!

Petits arrangement en famille.
Comment la présence d'une liste d'étiquette nationale va-t-elle être perçue? C'est bien la question qui hante les esprits. Macron ou pas Macron?  Local ou National ? Et dans cette terre de droite, il faut absolument que la République en Marche ne se vautre pas, alors .....   Alors une troisième liste autour d'Agathe Becker pourrait être soutenue et épaulée par les macronolâtres pour casser le jeu et se retrouver au 2eme tour pour l'emporter?

A suivre...

 

.                    Le Blog de Chevreuse - 25 octobre 2017

.   A Saint Crépin, on distribue encore des tracts sans prendre de pain

 

 

Petit message à l'attention des Saint Rémois:
Saint Rémoise, Saint Rémois, Le Blog vous est ouvert. Vous pouvez proposer vos textes car il n'y a pas mieux que VOUS pour nous parler de Saint Rémy .

 

 

 

21/10/2017

Enquête FUB (Fédération des Usagers de la Bicyclette)

Votre ville est-elle favorable à la pratique du vélo ?
Donnez votre avis avant le 30 novembre.

La première édition de l'enquête nationale « Baromètre des villes cyclables » a été lancée début septembre. L'enquête a pour objectif d'évaluer la cyclabilité des villes françaises à partir du ressenti des cyclistes. Les résultats détermineront si les villes sont favorables à la pratique du vélo et permettront aux collectivités de mieux cerner les attentes des citoyens qui souhaitent se déplacer à vélo. Votre réponse est donc essentielle pour améliorer les conditions d'usage du vélo en ville !

L'enquête est disponible en ligne sur www.parlons-velo.fr jusqu'au 30 novembre 2017 et s'adresse à toutes les personnes se déplaçant à vélo en ville, peu importent l'âge, le genre ou la fréquence des déplacements.

 

 

 

14/10/2017

Pourquoi une Monnaie Locale...

 

monnaie,locale,mlc,racine,chevreuse

 

 

02/10/2017

Pylone, Zone, Alone ...

                                         

_____________________________________________

Un message de Saint Rémy Environnement
_____________________________________________

 

À la surprise générale, l'équipe majoritaire a proposé au dernier conseil municipal une délibération pour une convention avec Orange en vue de l'installation d'une antenne de radiotéléphone sur un pylône de 35 mètres enclavée dans la Zone Naturelle d'Intérêt Écologique Faunistique et Floristique (ZNIEFF) et dans la Réserve Naturelle Régionale Val et Coteau.

Il n'y a eu aucune concertation des riverains et des associations sur ce sujet.

Aucune intervention de la part de  Mme Robic, maire adjoint au cadre de vie,  à l'environnement et à la démocratie locale.

Ni les riverains, ni les associations ont été associés ou informés de ce projet initié il y a maintenant deux ans.

Nous vous invitons à regarder cette vidéo où il est sujet de réception téléphonique, de loyer pour héberger l'antenne, de relations avec Orange... mais à aucun moment on parle d'Environnement :

http://www.saintremyenvironnement.fr

 

Pour le CA

Valentin GUILMARD

Président de "Saint-Rémy Environnement"