Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/10/2018

Dernier rempart contre la CASQY

____________________________________________
U
n message de l’aavre et du Collectif des Habitants de Saint-Lambert-des-Bois,
pour la transparence de la vie publique
____________________________________________

 

Saint-Lambert-des-bois pourrait devenir
la banlieue de Saint-Quentin en Yvelines


Effectivement un bruit circule au sein de notre commune, l’avenir de Saint Lambert serait de rejoindre la Communauté d’agglomération de Saint-Quentin en Yvelines …
Nous aurions que des avantages en intégrant la Communauté d’Agglomération de Saint-Quentin en Yvelines comme :
- Faciliter l’inscription pour nos enfants aux lycées et auxcollèges
- Plus de transports en communs (Promesse de candidat …)
- …
Ces avantages vous les avez déjà, comme l’accès
- Aux collèges et aux lycées, auquel nos enfants peuvent prétendre
- Aux centres commerciaux
- Aux salles de cinéma
- …
Nous vous mettons en garde contre ce miroir aux alouettes, car sortir de la Communauté de Communes de la Haute Vallée de Chevreuse (CCHVC) pour rejoindre la Communauté d’agglomération des communes de Saint-Quentin (CASQY) avec ses 230 000 habitants et ses 12 communes avec une moyenne de 19 000 habitants par commune, pour une communauté d’agglomération qui est l’une des plus endettée de France, avec une dette de plus de 400 millions d’euros, serait une ânerie.


Ce sera l’application de la loi SRU, loi Duflot !
Laquelle impose au moins 25% de logements sociaux.
Il nous sera aussi imposé :
Des impôts nouveaux, les contraintes des villes nouvelles …
Des charges à supporter plus importantes en raison de la dette à rembourser, plus de 400 millions €.
Et pourquoi de nombreux habitants de notre commune sont-ils des transfuges de la ville nouvelle ?


En revanche pour un Maire cela permet d’avoir le titre et les émoluments de Vice-président de la CASQY, à la CCHVC on a le titre mais pas les émoluments de Vice-président (Décision de J. Pelletier).
Mais quel pouvoir aura-t-il en face des grandes communes de cette entité !


Il est vrai que la CCHVC n’aura jamais de grands projets, comme un siège APPLE à Chevreuse ou une gare TGV à St-Lambert-des-Bois, mais pas plus avec la Communauté d’Agglomération de Saint-Quentin en Yvelines.
A propos de nos représentants à la CCHVC, nous avons été surpris de faire ce constat que lors de la réunion du 1er mars 2018 pour l’élection du Président et des membres du bureau de la Communauté de Communes de la Haute Vallée de Chevreuse (CCHVC), notre Maire et son adjointe étaient absents.
Notre village et sa vallée, voisine de cette communauté urbaine, sont exceptionnels, leur utilité sociale est évidente, ils ne doivent pas être sacrifiés pour assouvir la carrière d’élus.


L’aavre et le Collectif des Habitants de Saint-Lambert-des-Bois,
pour la transparence de la vie publique

 

 

Commentaires

La vallée de Chevreuse est un territoire exceptionnel.

Mais pourquoi donc les élus locaux ne s’en rendent pas compte et font toujours passer leurs intérêts personnels financiers ou carrieristes au détriment du cadre de vie de leur population ?

Ils semblent vraiment de plus en plus éloignés de leurs administrés.

Écrit par : Daniel | 25/10/2018

La maire de Chevreuse qui avait déjà tenté sa chance, sans succès, en 2014 va certainement tout faire pour chercher un poste qui rapporte dans cet ensemble. Le bénévolat dans la communauté de communes cela ne l'intéresse pas. Il faut bien vivre mon bon monsieur !

Écrit par : Béniouioui | 25/10/2018

Et oui, il faut bien payer le loyer...

Écrit par : TicTac TicTac | 27/10/2018

Vérification faite, nous sommes dans le cas de figure de 2014 (un an après les élections municipales de 2013). Certes, Claude Génot (maire de Chevreuse à l'époque) et sa fidèle adjointe (Anne Héry, qui a hérité de la mairie de Chevreuse après le décès)souhaitaient mettre une indemnité de vice-président de la CASQY dans la corbeille. Mais ce n'est pas la seule cause: en 2018, Valérie Pécresse, présidente la région Ile-De-France (parti Les Républicains) insiste lourdement auprès des maires de la CCHVC (et pas que) pour rejoindre la CASQY. Pourquoi ? Simple: conserver coûte que coûte St-Quentin-en-Yvelines à droite, alors que la majorité actuelle de la communauté, de droite donc, ne tient qu'à un fil et que les municipales de 2020 se profilent...

Écrit par : Inspecteur Columbo | 27/10/2018

Il y a encore des personnes qui écoutent Valérie Pécresse ?

Écrit par : Nicolas | 27/10/2018

Inspecteur Colombo il va falloir refaire votre enquete. Si vous cherchez des élections municipales en 2013 j'ai peur que vous ne trouviez pas grand chose !

Écrit par : Nico du 78 | 27/10/2018

Et pan sur le bec, comme dit le Canard Enchaîné. Effectivement, il fallait écrire "les élections de 2014". Mais pour nous, les élections commencent avec les premières manoeuvres. Pour 2020, nous sommes déjà à l'affût en 2018. Ceci posé, ce n'est pas une excuse et Nico du 78 a raison de me rectifier.
P. S. Le numérique a du bon: dans un Blog, on n'offre pas un coup à boire à la rédaction, puisqu'elle n'existe pas. j'ai au moins échappé à çà !

Écrit par : Inspecteur Columbo | 28/10/2018

Écrire un commentaire