Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/01/2011

Dernier voyage à Magny

Nous avons été prévenus mi décembre de la fermeture de la déchetterie de Magny aux chevrotins à compter du 1er janvier 2011. Même les rois mages se sont cassé le nez avec leurs paquets devant la porte close ce jeudi.

Séquence Emotion 

Le vieux break Volvo, longtemps sollicité, souvent prêté à DSCN1036.JPGdes chevrotins pour ce même voyage, connait le chemin par coeur et ne bronche pas lorsqu'on le charge. Vieux matériel informatique, carton d'emballage de Noël, huile de vidange, filtres automobiles, et la vieille cafetière à pression, souvenir de ma mère. Tout est prêt.

Arrivée à la déchetterie moins de 10 minutes après, commence le tri sélectif: micro, écran avec l'électroménager, le carton dans la benne à cartons, l'huile de vidange dans le réceptacle, pot de peinture et filtre sont collectés avec les produits dangereux. Pour la petite cafetière, le métal est mis dans la benne ferraille et sa paroi de verre fêlée dans le tout venant. Voilà, c'est fait.

Il reste l'au-revoir aux agents municipaux de Magny qui ont toujours été très accueillants et serviables. Toujours un sourire, un petit mot gentil. Et en partant , toujours une mise d'option sur la belle voiture rouge. Eh oui, la vieille dame ne plait pas à tout le monde mais encore beaucoup aux antiquaires et brocanteurs.  DSCN1037.JPG

Un problème financier, un problème de territoire

Le jeu est mené par le SIOM qui ne veut plus payer pour ce service qui concerne les communes excentrées de St Rémy et de Chevreuse et dont le coût est réparti sur l'ensemble des communes du SIOM.

Pour garder l'accès à la déchetterie en 2011, Le SIOM demande à Chevreuse d'en assumer le coût, soit 40000 euros par an. Prix à payer pour l'accès à cette déchetterie de proximité. Prix que ne veut pas payer la mairie de Chevreuse pour deux raisons:

- tout d'abord, cela ne concerne qu'une partie de la population. 500 familles environ, chiffre évalué en fonction des 2000 voyages annuels de chevrotins à la déchetterie,

- ensuite parce que 60 % des déchets apportés à Magny seraient pris en charge lors du passage des encombrants. Et Chevreuse ne veut pas payer 2 fois.

Et que nous propose la Mairie et le SIOM et pour les 40 % restant ? La mairie propose l'apport volontaire aux ateliers municipaux le samedi matin pour l'huile de vidange, les produits dangereux. Le SIOM nous offre comme seule alternative pour le reste l'accès à la déchetterie de Villejust. Mais, où se situe Villejust?  Inadmissible. Et le SIOM compte nous faire passer la pilule en annonçant la construction prochaine d'une déchetterie/ressourcerie à Vauhallan à l'horizon 2012.

On comprend alors que le Siom compte ses sous pour financer sa nouvelle structure et n'hésite pas à sacrifier les coûts des communes des Yvelines. Pourquoi le SIOM ne veut-il pas payer pour nous DSCN1039.JPGaujourd'hui alors qu'il nous demandera demain de financer cette nouvelle structure encore beaucoup trop loin de Chevreuse?

Quelle alternative?

Le SIOM que Chevreuse délègue pour le ramassage des ordures ne correspond peut être plus aux besoins des Chevrotins?

Cela est compréhensible, Chevreuse est l'une des communes les plus excentrée et l'une des moins dense du territoire du Siom.  En plus, nous avons la réputation d'être une commune riche d'un département riche. Alors, où est le problème?

Une étude sur le coût et les services que nous proposeraient les autres syndicats pourrait être faite: comme Le SEPUR ou adhère Magny les Hameaux, le SICTOM où adhère Choisel, le SIED qui s'occupe de Milon, Saint Lambert, Saint Forget.

Une étude sur les syndicats avoisinants a été faite en 2008 par des conseillers de Choisel. Une trame à réactualiser.

L'étude pourrait être menée avec Saint Rémy qui doit se poser les mêmes questions aujourd'hui avec 100000 euros demandés pour conserver l'accès à la déchetterie.

Vos idées et coups de gueule sont les bienvenus....

.                       Le blog de Chevreuse - 6 janvier 2010

.               Jour de la galette, le vrai. Bon anniversaire Catherine

Commentaires

Il y a quelque temps déjà, j'ai été consterné par la décision de ne plus ramasser les bouteilles en même temps que les ordures ménagères. Non pas que je sois un verdâtre verdâtrisant, non, pas du tout. Mais un peu de bon sens ne nuit pas. Sans être verdâtre, on peut être attaché à son environnement, n'est-ce pas? Et quelles sont les conséquences de cette décision sans doute mûrement réfléchie?
- Une bonne moitié des bouteilles se retrouvent dans les poubelles "normales". Je n'invente rien, je me contente de regarder mes voisins. Bravo. Vive le tri sélectif.
- De superbes réceptacles semi-enterrés sont mis à notre disposition... Super... A condition qu'ils soient vidés! Il y a quelques mois, j'ai fait le tour de tous les "containers" pour y déposer mes bouteilles. En vain. Tous archi-pleins. J'ai signalé ce petit problème à la Mairie via son site web, laquelle n'a même pas eu la politesse d'accuser réception. Aujourd'hui 3 janvier, je veux de nouveau évacuer mes bouteilles vides -à croire que je suis un ivrogne. Bis repetita... Tous les containers débordent! Et me voilà de retour chez moi avec mes bouteilles. Bravo Monsieur le Maire, bravo le Conseil Municipal! Vous avez manifestement fait tout ce qu'il fallait pour protéger notre environnement.

Et tout récemment, cette histoire de déchetterie... Il faut aller à Villejust pour éliminer ses vieux pneus ou ses pots de peinture!! Conclusion? C'est évident, les décharges sauvages vont à nouveau fleurir dans les forêts environnantes... Bravo Monsieur le Maire, bravo le conseil Municipal!

Je me tape de savoir qui est à droite et qui est à gauche, qui est au milieu et qui essaie d'émerger, qui est coupable et qui ne l'est pas. Je constate simplement que la politique environnementale de notre ville est d'une nullité consternante.

Écrit par : Jean-Loup Risler | 07/01/2011

Nullité consternante, les mots sont faibles...
Vous ne pensiez quand même pas être écouté par les seigneurs locaux ? Bien trop au dessus de vos soucis bassement ménagers.

Quant au tri sélectif il est entrain de se faire, ça démissionne dur en ce moment au conseil municipal.
Enfin une réaction de quelques courageux qui en ont assez du grand timonnier et consorts et du triumvirat local.

3 déja. Et on chuchote que d'autres vont suivrent parait il.

Que faire ? aller déposer sa verrerie en guise de présent lors de la grande séance d'autosatisfaction des voeux ? au moins vous n'arriverez pas les mains vides.

Là au moins on peut espérer un ramassage des cadavres.

Écrit par : allez les verres. | 10/01/2011

Les commentaires sont fermés.