Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/08/2016

La Renouée de Chevreuse

Comme beaucoup de lecteurs du blog, j’ai la chance d’habiter Chevreuse et le Parc Naturel et de vivre dans ce cadre verdoyant et bucolique, au calme (en dehors des soirs de foot France/Portugal) et entre une chèvre et une vache (non je ne suis pas marié). Comme certain, j’ai en plus la chance de vivre au bord de l’Yvette et de connaître les émotions fortes les jours de crues (« Qui l’eut cru c’est le père Lustucru qui a bu l’eau du ru ???») et de profiter d’une végétation généreuse.

Ainsi, depuis 15 ans environ se développe derrière chez moi un gros massif d’une plante qui forme de très hautes et denses tiges qui restent ensuite tout l’hiver. Au fil des années un mélange de générations entre le vert et le beige me grignote ma vue sur les champs et le paysage. Il y a dix ans environ nous avons commencé à arracher quelques tiges avec ma nièce, on appelait ça les « bambous » et nous les avons jetées dans les sacs végétaux du SIOM, sans trop se poser de questions. Ce n’est que cette année que mes voisins m’ont appris le nom de la bestiole : la renouée du Japon !!! Une plante très méchante, invasive, avec des rhizomes toxiques, des larges feuilles qui étouffent tout, une croissance ultra rapide qui détruit toute la biodiversité autour… en un mot : la vilaine ! Avec une amie nous avons donc entrepris au printemps l’arrachage d’un massif assez conséquent, environ 100 m² d’une densité variable accumulée depuis plusieurs années. Beaucoup de tiges sèches auraient pu être brûlées mais… les feux sont interdits. Résultat, avec une cinquantaine de sacs végétaux, j’ai commencé à m’intéresser au problème, à faire des recherches sur internet et passer quelques coups de téléphone ; mairie, parc naturel, SIAVHY, SIOM… et c’est là que je vais commencer à fouetter un peu avec mes tiges car en résumé tout le monde (ou presque) connaît le problème mais personne ne fait grand-chose !!! Cependant, pour être honnête, c’est pour des motivations totalement égoïstes, pratiques et esthétiques que je me suis attaqué à la renouée dont j’ignorais moi-même il y a encore quelques mois et le nom et l’existence…

Concrètement la renouée à Chevreuse c’est un énorme massif derrière le parking en bas de Saint-Lubin, et beaucoup de petits massifs qui se développent le long de l’Yvette et du canal ou le long de la Goutte d’Or au niveau du rond-point raté par exemple. Sur le parking du pont Blonnier, qui vient de faire l’objet d’une coupe (adaptée aux contraintes renouée ?) et qui est un lieu de passage important, il faut surtout éviter que les gosses ne jouent avec les tiges et que les véhiculent n’emportent des débris car il suffit d’un fragment pour que la plante s’installe quelque part !
renouée,yvette,jev,médiéval,pnr,sivoa,siom,siahvy,blonnier,veolia

Conseils pratiques pour lutter contre la renouée
Vous trouverez de nombreuses ressources et conseils pratiques sur le site du syndicat de l’Orge (confluent de l’Yvette et affluent de la Seine) (bien plus que sur le site du SIAVHY !!!) et notamment des consignes pour les professionnels :
http://syndicatdelorge.fr/valoriser-ecologiquement-la-val...
http://syndicatdelorge.fr/images/entretenir/renoueevallee...
http://syndicatdelorge.fr/images/entretenir/Renou%C3%A9e_...

En résumé, c’est une plante dont on ne se débarrasse pas mais dont un arrachage manuel et régulier avec incinération contribue à limiter la propagation. Il ne faut pas utiliser le « rotofil » qui disperse les débris et favorise la propagation par bouturage… Il ne faut pas non plus mettre les déchets dans les sacs destinés au compostage mais dans les ordures ménagères pour incinération. De toute façon, les racines sont tellement profondes et denses qu’une éradication totale est presque impossible... L’année 2016 sera évidemment un grand cru (humour toujours) pour la renouée ; déchirée, charriée et déposée dans de nombreux nouveaux sites et territoires, elle va pouvoir pousser et s’étendre encore davantage. Soyons clairs ; il n’y a rien à faire, aucune solution à court terme mais grâce à la science, aux biotechnologies et/ou à la génétique on finira bien par trouver un insecte mutant ou par créer une maladie pour en venir à bout… peut-être un phytosanitaire soft et utilisable près des rivières (rappelons que c’est évidemment interdit ; pas de Roundup sur les berges !!!).

Coup de gueule contre les professionnels et les entreprises de jardinage…
C’est probablement à cause de travaux de renforcement des berges et au déplacement de terres « contaminées », réalisés à l’époque par Paris Tropic que la renouée a franchi l’Yvette et est venue contaminer la berge qui est derrière chez moi mais depuis qu’elle se développe, plusieurs années, je suis passablement remonté contre l’entreprise JEV qui s’occupe de l’entretien de nos berges.
1er reproche ; l’absence d’information, en tant que professionnel supposé connaître ces questions, ce prestataire aurait dû prévenir ses clients de la présence de cette plante et ce d’autant plus que de gros travaux de stabilisation des berges par des procédés de végétalisation ont été réalisés récemment.
2ème reproche ; le personnel n’est pas correctement formé ou encadré. 3 employés n’ont pas été capable de reconnaître la plante, l’un deux ignorait même son nom. Suite à une réunion la consigne a été donnée de ne plus toucher aux renouées mais au moment du fauchage annuel (à coup de rotofil évidemment) le chef d’équipe n’avait visiblement pas signalé les zones à son employé non formé…
3ème reproche ; le manque de communication et de concertation. Lorsque j’ai alerté le conseil syndical j’avais demandé une chose ; être prévenu du fauchage pour aller arracher mes pousses avant mais le mercredi 13 juillet, j’ai intercepté au dernier moment un employé bougon et au courant de rien. Au niveau de la résidence on me dit qu’eux-mêmes ne sont pas prévenus des dates et des heures de passage alors M. Montégut (vous étiez en copie de mon mail) je vous renouvèle cette simple demande : prévenez-nous de vos interventions ! Et ça vaut également pour les parkings afin de déplacer les voitures…

Les institutionnels
Globalement, les syndicats (SIAVHY / SIOM) et organisations diverses (mairie, Parc Naturel) sont tous dans une même logique ; on connait le problème, on en parle, on communique mais concrètement il n’y aucune véritable volonté ni moyens ! Par exemple, le PNRHVC (Parc Naturel Régional de la Haute Vallée de Chevreuse) édite un guide des « Plantes Exotiques Envahissantes » et a même fait preuve de modernité en utilisant Google Earth pour un inventaire participative.
 http://www.parc-naturel-chevreuse.fr/sites/default/files/...
Noble intention à condition de porter un tel projet dans la durée et d’y consacrer des moyens, en l’occurrence ce fichier n’a pas été mis à jour depuis août 2011, c’est-à-dire 5 ans… et au final on se demande bien à quoi il sert et quand on demande quels moyens concrets, des bras, un camion, un espace de stockage ??? Il n’y a rien. Même pas de retour de la personne soi-disant spécialisée dont on m’avait donné le nom et que j’avais mise en copie de mes mails…

Du côté du SIOM, là encore de gros problèmes de formation ; une interlocutrice au téléphone m’a dit de mettre tout ça dans les sacs végétaux et m’a expliqué que la montée en température du compost détruisait toutes les plantes et leur capacité à se reproduire, ce qui dans le cas de la renouée est unanimement contredit un peu partout. Du coup je me demande bien qui fabrique ce compost et où il est utilisé… Par ailleurs, un petit message pour les gars de VEOLIA : ça serait sympa de ramasser mes sacs poubelles de renouée même quand ça ne tient pas dans le container et que je les pose à côté ! Là aussi un peu de formation serait sans doute utile…

Je ne vais pas accabler le SIAVHY qui s’est déjà bien fait remarquer par sa brillante gestion et communication de crise pendant les inondations mais en gros il est sur la même ligne (on connait mais on fait rien) malgré quelques projets et chantiers d’envergure prévus (notamment le parking de Saint-Lubin) et par rapport au SIVOA qui gère l’Orge, le site web est quand même dramatiquement désert et vide sur la question des plantes invasives.

Au niveau de la mairie, je tiens quand même à remercier les services techniques qui m’ont débarrassé de mes nombreux sacs, à titre exceptionnel, et à souligner que Le Médiéval du mois de juin/juillet/aout a consacré une pleine page à cette plante. Malheureusement nous avons eu droit à des photos très génériques et quelques consignes décalées (creuser la terre et la mettre dans les sacs poubelle ???) et mal ciblées. L’article a malgré tout le mérite d’exister mais il passe à côté de l’essentiel, à mon sens.

Approche locale et pragmatique
De mon côté je continue à arracher régulièrement des renouées derrière chez moi et nous avons convenu au sein de la résidence de mettre en place un arrachage citoyen et mensuel ; tous les derniers dimanches du mois nous nous retrouverons en période de pousse (avril à septembre je pense mais l’expérience nous le dira). Je suis très content et très fier de la mobilisation des riverains pour ce premier dimanche d’arrachage organisé le 24 juillet ; nous nous sommes retrouvés à une petite dizaine avec gants et sacs pour traiter plusieurs implantations de renouée et c’est sans doute quelque chose à étendre et à généraliser ; ces solutions locales et ponctuelles à base d’huile de coude sont sans doute la meilleure réponse, surtout sur des jeunes et petits massifs et avant qu’ils ne deviennent incontrôlables !

La communication et la sensibilisation sont importants car trop de gens ignorent l’existence du problème, savoir que cette plante existe, la connaître et la reconnaître vont dans le bon sens mais si on veut vraiment la contenir il faut un vrai projet, de la coordination et des moyens par la puissance publique et là, nous en sommes très loin. Au travers de mon expérience anecdotique, je souhaite surtout ouvrir une réflexion sur la façon dont un problème complexe mais non critique de ce type, sans enjeux économiques directs, à l’échelle d’un grand territoire, est pris en charge par un ensemble d’acteurs disparates, collectivités, organismes publics, professionnels, particuliers,  et pas vraiment coordonnés. Il faut de la volonté et sans doute une autorité pilote avec des moyens… J’ai des idées en vrac qui me viennent sur la formation professionnelle, l’affichage sur les zones (une pancarte en bas de Saint-Lubin avec « Plante invasive – Ne pas couper ou déplacer »), des dérogations en matière de feu pour incinérer les renouées (les vieilles tiges brûlent très bien), un ou des espaces de stockage adaptés que les communes pourraient organiser et gérer, voir même des mesures plus autoritaires (des amendes ou des sanctions pour rotofilage de renouée par les professionnels par exemple ?!?) et je vous invite à utiliser les commentaires du blog pour lancer vous aussi des idées et suggestions !

En effet, je reste un peu perplexe sur le sens, notamment écologique, que ça peut avoir d’arracher régulièrement une plante à forte croissance pour remplir ainsi des sacs poubelles et alimenter des incinérateurs… Il y a peut-être mieux à faire ? Une valorisation énergétique en biomasse ? L’utilisation comme fourrage ? On pourrait demander aux fermiers et aux éleveurs du coin ce qu’ils en pensent… En fait, ce qui serait vraiment bien je crois ça serait qu’un responsable politique local organise une réunion à la rentrée avec l’ensemble des acteurs énumérés dans cet article !
Je vous souhaite de bonnes vacances et vous laisse sur cette ultime remarque ;  les plus belles choses à renouer c’est quand même les liens humains !

 

.          André pour Le Blog de Chevreuse

.    A la Saint Lolo, c'est la fête du lourdeau

 

 

 

25/03/2015

Famille Bonabitude

 

caroline,von euw,nettoyage,printemps,gilet,jaune,siom,notre dame

 

 L'adjoint Développement Durable

LE NETTOYAGE DE PRINTEMPS

28 mars 2015

Rendez vous à 9H au parking du collège

 

 

18/02/2014

C.C.T.V.

 CCTV

le nouveau programme chevrotin de vidéosurveillance

 CONTROLE CONTAINER TOUT VOIR
___________________________________  

  

Même plus peur,

Quel soulagement! Grâce à la vidéosurveillance, je revis!

Finies les agressions lorsqu'on dépose les ordures ménagères à côté du container de collecte du verre,

Les gravats , plus besoin de les cacher derrière le container,

Maintenant, je laisse même mes sacs et mes cartons remplis de bouteille de verre au pied du container,

Je n'ai plus peur et j'assume!

Je les nargue même en abandonnant mes sacs de courses réutilisables,

Et s'il y a encore un de ces bien pensants qui me fait une remarque,

comme le grand Jacques B. , je leur montrerai mon derrière...

 

siom,dechets,collecte,verre,videosurveillance,camera,sécurité

 

"Pauvre monde" disait ma grand mère, une sainte ou presque!

 

Le Blog de Chevreuse -  Sainte Bernadette

Bernadette pourrait- elle nous aider à visionner ces apparitions de déchets?

 

 

20/05/2013

Le joli mois de mai

Y'en a marre des jours fériés! Faut sortir sa poubelle ou pas?

Est ce qu'il font la journée de solidarité au SIOM?siom,collecte,férié,mai,ascension,pentecote,noel,dechets

Et les déchets verts?? Pourquoi ne pas sortir les sacs le mercredi 1er mai?  VLAN, obligé de les rentrer... Y'en a marre.

Mercredi suivant: 8 mai! Fatalité, encore un jour férié. Ressortir les sacs, est ce bien raisonnable? Après mûre réflexion et surtout l'envie de ne pas jouer au type qui aère ses sacs la journée sur le trottoir, cela pourra bien finalement attendre une semaine de plus. Et puis, les gens du SIOM  ont bien le droit à leur jour férié aussi. Quoooi!!! Voilà le camion de ramassage des déchets verts qui passe...ALLO, c'est le 8 mai, c'est férié! Trop tard, pas le temps de les ressortir. Zuuuuttt!!!

Pour ne plus se faire avoir, la prochaine fois, une petite vérification sur le planning de collecte des végétaux sur le site de la mairie qui donne les jours de ramassage "Tous les mercredis siom,collecte,férié,mai,ascension,pentecote,noel,dechetsaprès midi de chaque semaine sauf en pèriode hivernale". Ah ben SUPER le calendrier de la mairie mais ils ne parlent pas des jours fériés...puis plus grave, il ne mettent pas le bon accent sur période!

Vraiment trop stressant cette gestion de la sortie des poubelles. Heureusement, l'année prochaine sera une nouvelle année avec comme au loto un nouveau tirage des jours fériés et ce sera forcément moins contraignant. Quoique...

Le 1er janvier: un mercredi,

Les 1er mai et 8 mai: des jeudis,

Le jeudi de l'ascension: un jeudi pour changer,

Le lundi de pentecôte: encore un lundi!!!

Le 14 juillet :un lundi,

Noël:  un jeudi,

Bref en 2014, on est pas sorti de l'auberge...

.             Le Blog de Chevreuse -  Lundi de Pentecôte

.                Sein Bernardin, ancien voisin lucienois

 

05/03/2013

Il ne faut pas confondre...

... Recyclage du VERRE

environnement,siom,verre,vert,recyclage,collège

.... et  Déchets Verts!

environnement,siom,verre,vert,recyclage,collège

(photos prises le 23 février 2013- parking du collège)

 .                       Le Blog de Chevreuse  -  Sainte Olive

. Bon sang!  Mais dans quel container mettre cette bouteille d'huile?


11/12/2011

Siom, Siom, Siom du bois pour le maire, pour le maire

Cela fait maintenant deux jours que nous sommes à nouveau sous la protection de Saint Saturnin. Avez vous remarqué quelque différence?

Et oui, les chevrotins ont changé. Ils sont tous beaux et bons. Le discours est juste. Le bien de tous est la seule priorité et chacun y participe du mieux qu'il peut. Que du bonheur dans la cité!

Comment? Il existerait quelques réticences au bonheur, quelques résistances à la vision. Il faudrait balayer devant nos portes... Qui a dit cela?

Sans attendre, voici le petit Quizz d'hiver du Blog à l'attention des chevrotins jardiniers en herbe.

Bon Jeu.

 

 Question no 1  -  Le sac que vous avez sorti mercredi est encore là jeudi ?

Photos-0570.jpg

 A - Le SIOM n'a pu passer et il repassera donc le lendemain,

 

B - La mairie ne fait pas son boulot,

 

C - Zut, ce sont les horaires de collecte d'hiver. Le Siom ne passe qu'un mercredi sur deux. Je ressortirai mon sac la semaine prochaine,

 

D  - Zut, ce sont les horaires de collecte d'hiver. Le Siom ne passe qu'un mercredi sur deux. Je laisse mon sac jusqu'à mercredi prochain.

 

Question no 2 - Un dimanche à Chevreuse, comment interprétez-vous la situation suivante ?

Photos-0572.jpg

A - Les sacs peuvent être déposés devant et derrière le panneau,

 

B - Les sacs doivent être rangés le long de la haie en allant de l'avant et lorsque c'est plein on fait un deuxième rang en revenant sur ses pas.

 

C - Le panneau indique un point de collecte du SIOM par hélicoptère. 

 

D - Les déposants doivent se croiser sur le trottoir avec leur sacs comme indiqué.

 

 .                   Le Blog de Chevreuse - Jour de la Saint Daniel

. Une pensée pour l'alsacien en ce jour à Gif/Yvette de marché de Noël

23/03/2011

Nettoyage de printemps - 2ème week end

nettoyage,printemps,voneuw,levasseur,siom,lubin,racine,dechetterieEnvie de donner un coup de main à l'opération organisée par Chevreuse,

Envie de rencontrer en vrai de vrai 'Notre Dame de Siom',

Envie de visiter la mini déchetterie mise en fonction sur le parking Saint Lubin,

Envie d'avoir de belles casquettes du SIOM pour vos enfants,

Envie de donner un petit coup de toilette à la piste cyclable historique du Parc (côté Chevreuse),

    Rejoignez nous samedi 26 mars à 9h30 sur le parking Saint Lubin.

En fonction du nombre de personnes, plusieurs itinéraires seront proposés au départ de St lubin. Si il y a de bon marcheurs un groupe pourra faire le chemin Jean Racine...

Lire les conseils du Pnr :
http://www.parc-naturel-chevreuse.fr/index.php?id=166&...

.   Pour nos espaces naturels, le 23 mars 2011

 

La note du Blog: Profitez de votre venue pour inaugurer la mini déchetterie mise en fonction sur le parking Saint Lubin. Apportez tous vos appareils électriques et électroniques usagés: TV, ordinateurs, nettoyage,printemps,voneuw,levasseur,siom,lubin,racine,dechetteriegazinière, aspirateurs, grille pain, et la fameuse vieille cafetière dont on parle tant en conseil municipal.

Les objets en état de marche seront orientés vers Emmaus pour être réemployés, les autres partiront en recyclage ou démentèlement.

Profitez de cette collecte pour vous débarrasser de ces objets. Une belle initiative qu'il faudra régulièrement nous reproposer. Faites connaître l'opération à votre voisinage.

11/03/2011

Notre Dame de Siom, votez pour nous

Deux mois après la fermeture de la déchetterie de Magny aux chevrotins, quel est le constat?

A Saint Rémy, la commune a accepté quant à elle d'assumer le coût de la déchetterie pour les Saint Rémois. Une convention d'utilisation a été signée entre Magny et le Siom qui réimputera le coût sur la seule commune de Saint Rémy.

Le sort des déchets chevrotins n'est toujours pas finalisé et le vide nous oblige à nous interroger. 

Changer nos habitudes

Devant l'abandon du Siom et le rejet de la commune de Chevreuse, que vont devenir les déchets déchetterie,siom,voneuw,délégué,magny,villejust,vauhallan,déchetshabitulellement apportés à Magny?

Une grande partie rejoindra le trottoir le jour des encombrants. "Quelques esprits chagrins" comme aime à nous décrire la plume de la majorité (Médiéval janvier/février 2011) tenteront de régler le sort du reste.

L'huile de vidange, les produits dangereux, les vieux pots de peintures pourront être apportés aux services techniques le samedi matin. Il serait d'ailleurs bien que la mairie propose des créneaux horaires supplémentaires pour ceux qui ne peuvent pas le samedi matin.

On veillera à faire reprendre le vieil électroménager lors de son renouvellement. Pratique déjà bien bien eu usage à Chevreuse et cela se voit avec beaucoup moins d'électroménager qu'auparavant sur les trottoirs.

Mais que vont faire les esprits pas chagrins? Devant l'inconscience de certains chevrotins qui malgré l'accès à Magny ces dernières années ont montré qu'ils étaient de de forts mauvais élèves avec dépôt sauvage près des containers à verre ou mise sur le trottoir, même devant leur maison sans se poser de questions, de déchets non ramassés par les encombrants:  télévision, vieille machine à laver, pot de peinture, pneu, huile de vidange, déchets en vrac.  Photos-0268.jpgLa palme revenant à cet habitant de la place des Halles qui en 2010 ne s'ennuyait pas d'un voyage à la déchetterie et n'hésitait pas à vider sa maison sur le trottoir. Et qu'importe que l'on soit en plein centre ville. De mauvais gestes qui pourraient se multiplier.

Les déchets non gérés

 Que faire des déchets que les encombrants ne prennent pas: les gravats, le vieil électroménager non remplacé, les pneus?  Il faut que chacune assume son lot de misère et l'apporte à la déchetterie.

Utopique? L'accès à la déchetterie de Villejust est gratuit mais trop éloigné de Chevreuse. La future déchetterie du Siom à Vauxhallan  présentera le même problème. La solution de proximité consiste à permettre l'accès à la déchetterie de Magny. Chevreuse ne voulant pas payer, une solution individuelle et volontaire peut être trouvé moyennant un coût d'une vingtaine d'euros le passage pour l'utilisateur citoyen, responsonsable et soucieux de sa planète. Un coût supportable lors de gros travaux et d'évacuation de de grosses quantité, mais inconcevable au quotidien. Personne ne le fera pour un grille pain ou une vieille cafetière.  Et le gros problème reste les gravats, le tri des ses gravats, qui ne sont repris par personne et le passage forfaitaire payant à Magny risque fort d'être dissuasif pour les particuliers et pour les entreprises.

Une solution communautaire et communale doit être trouvée urgemment 

Reste donc à trouver une solution viable et durable . Et peut être comme me l'ont suggéré les employés de la déchetterie de Magny, ce serait de mutualiser par des apports groupés, réduisant ainsi la pollution liée aux transports et le coût de l'apport pour deux mètres cube.

La mutualisation, le partage, une démarche citoyenne et communautaire: Rêve ou idéalisme.... peut être pas. Dans communautaire, il y a commune et qui est mieux placée que la commune pour mutualiser les efforts et les besoins des habitants. Les déchets non repris par les systèmes de collectes du Siom devraient être collectés par les services de la ville ou apportés de manière volontaire par les chevrotins aux ateliers municipaux ou dans un nouvel espace à concevoir.  Les services techniques se chargeraient ensuite d'acheminer les déchets sur Villejust, Vauhallan ou Magny (si cela est plus rentable en intégrant le coût de l'accès et le prix de revient du voyage).  Peut être un usage tout trouvé pour le nouveau camion benne acheté par la commune en 2010.déchetterie,siom,voneuw,délégué,magny,villejust,vauhallan,déchets

Un solution urgente doit en tous cas être trouvée, nos sous-bois après des années de bonne tenue, sont de nouveau souillés depuis janvier. (Ci contre: le carrefour de Milon le 23 janvier2011).  Intolérable et directement lié à la fermeture de la déchetterie de Magny les hameaux.

Les perdants sont...

 Les chevrotins qui se retrouvent avec leurs trottoirs encombrés d'encombrants que personne n'assume plus.

Les chevrotins qui vont voir la fameuse TEOM (Taxe sur l'enlèvement des Ordures Ménagères) augmenter encore et encore l'année prochaine pour des services qui se réduisent. Une TEOM bien supérieure à nos voisins de Saint Rémy. Pourquoi?

Le cadre de vie exceptionnel de Chevreuse, dont les parking d'accès à la forêt deviennent des décharges.

Les services techniques de la ville de Chevreuse qui au final ramassent les derniers déchets après des semaines d'errance.

Les Gagnants sont...

Notre maire adjointe, Caroline Von Euw, déléguée de la commune au Siom et responsable du Développement durable doit se réjouir.  "Notre Dame de Siom" n'aura cette année aucun mal à trouver un endroit à nettoyer pour la journée de nettoyage de printemps le 26 mars prochain. Des collines de gravats s'accumulent au carrefour de Milon, et même en bordure du chemin Jean Racine au niveau de la ferme de Marc.

déchetterie,siom,voneuw,délégué,magny,villejust,vauhallan,déchetsLe nettoyage de printemps dont le Siom est l'un des principaux sponsors et qui n'hésite pas à communiquer sur son site :  NettoyageS de printemps-  Partie intégrante du rôle du SIOM, la protection de l'environnement commence par le respect de l'endroit où l'on vit. Marre de faire le dindon, on a vraiment l'impression que le Siom sefout de notre Gu...E.

Le Grand gagnant sera le SIOM. Une grande partie des déchets qui vont à Magny se retrouvera en plus le jour des encombrants augmentant le tonnage et donc à court terme le coût de ce 'service'. Une autre partie des encombrants petits gravats, petits électroménager, tout venant rejoindra la poubelle rouge de nos déchets domestiques comme une partie du verre aujourd'hui augmentant le tonnage et donc à court terme le coût de ce 'service'. Le SIOM semble donc gagnant sur tous les tableaux et loin des discours gentillets de Mr Gentil, le consultant, qui voulait nous faire croire que le Siom oeuvrait pour la planète. Un SIOM qui réduit ses coûts de fonctionnement, au détriment de la qualité du tri. Un SIOM qui génère un tonnage supplémentaire. Un SIOM qui alourdira notre facture dès le prochain comptage annuel. 

Mais au fait, les deux représentants de la commune de Chevreuse au SIOM ont-ils voté POUR ou CONTRE l'arrêt de la prise en charge par le SIOM du coût de fonctionnement de la déchetterie de Magny? Là est la question?

.          Le Blog de Chevreuse - 9 mars 2010 - Jour des Cendres

.  Les cendres, un excellent composant à mettre dans le composteur

 

21/01/2011

Janvier - La course à la bubuche

Pour certains, la bûche est synonyme de fêtes et de chocolat. Pour d'autres, c'est le jeu de janvier à celui qui rapportera le plus de bubuche pour sa cheminée. La bubuche, le pied du sapin entièrement recyclable que vous avez acheté pour la fête de Noël.  

Photos-0144.jpgMais voilà, il n'est pas souvent recyclé et le sapin est abandonné sur le trottoir: souvent avec les déchets verts le mercredi, parfois le dimanche pour les poubelles du lundi.

Quelques uns ont encore utilisé cette année le fameux sac à sapin. L'archétype du recyclage mais tellement pratique pour ne pas avoir une seule épine à la maison. La publicité nous l'a vanté biodégradable pour tenter de nous le vendre encore. C'est finalement les encombrants qui ont pris les sapins emballés début janvier. Dur d'être un éco-citoyen responsable, solidaire!

Le sapin jetable. Le symbole de notre puissante société de consommation? Près de Chevreuse, une filière courte nous le propose et vous êtes nombreux à privilegier ce commerce local. Tant mieux. Alors, que la fin de cet accessoire de Noël soit locale. Pourquoi ne pas le recycler chez vous? Gardez la bubuche pour une bonne flambée un soir de neige. Les branches séchées seront idéales pour allumer le barbecue. Photos-0143.jpgVous êtes en appartement, proposez le à vos amis.

20, 25, 30 le compte explose. Je vais même peut être battre Stéphane cette année!  Il est vrai que le sapin de Noël coupé pour les fêtes a fait des ravages cette année. Pauvre petits sapins!!!!Photos-0151.jpg

Vous pouvez, vous aussi participer à la chasse à la bubuche. Il est encore temps, surtout que bon nombre de chevrotins n'ont pas encore enregistré que les déchets verts n'étaient ramassés qu'un mercredi sur deux pendant les mois d'hiver de décembre à février. Attention: piétons et poussettes , il va falloir mordre sur la route départementale jusqu'à mercredi prochain à moins que les propriétaires ne se décident à rentrer leurs déchets chez eux.

Pour connaître le jour de passage du ramassage des déchets verts, Clic clic ici

Pour diminuer votre production de déchets verts, vous pouvez démarrer un composteur dans votre jardin. Des composteurs sont distribués par le SIOM, se renseigner en mairie. Moins de sac, cela ne baissera pas notre fameuse TEOM, mais contribuera à conforter la situation financière de notre SIOM.

L'an prochain, pourquoi ne pas prendre un vrai sapin avec ses racines. Pourquoi ne pas aller replanter votre sapin en forêt. Pourquoi ne pas commencer à faire sans le SIOM.

.                    Le Blog de Chevreuse -  Jour de la Sainte Agnès

.        Si la Sainte Agnès est fraiche, mets vite tes chaussettes en Laine.

P.S. pour Stéphane:  Si j'ai trop pris de bubuches, passe en chercher à la maison.

06/01/2011

Dernier voyage à Magny

Nous avons été prévenus mi décembre de la fermeture de la déchetterie de Magny aux chevrotins à compter du 1er janvier 2011. Même les rois mages se sont cassé le nez avec leurs paquets devant la porte close ce jeudi.

Séquence Emotion 

Le vieux break Volvo, longtemps sollicité, souvent prêté à DSCN1036.JPGdes chevrotins pour ce même voyage, connait le chemin par coeur et ne bronche pas lorsqu'on le charge. Vieux matériel informatique, carton d'emballage de Noël, huile de vidange, filtres automobiles, et la vieille cafetière à pression, souvenir de ma mère. Tout est prêt.

Arrivée à la déchetterie moins de 10 minutes après, commence le tri sélectif: micro, écran avec l'électroménager, le carton dans la benne à cartons, l'huile de vidange dans le réceptacle, pot de peinture et filtre sont collectés avec les produits dangereux. Pour la petite cafetière, le métal est mis dans la benne ferraille et sa paroi de verre fêlée dans le tout venant. Voilà, c'est fait.

Il reste l'au-revoir aux agents municipaux de Magny qui ont toujours été très accueillants et serviables. Toujours un sourire, un petit mot gentil. Et en partant , toujours une mise d'option sur la belle voiture rouge. Eh oui, la vieille dame ne plait pas à tout le monde mais encore beaucoup aux antiquaires et brocanteurs.  DSCN1037.JPG

Un problème financier, un problème de territoire

Le jeu est mené par le SIOM qui ne veut plus payer pour ce service qui concerne les communes excentrées de St Rémy et de Chevreuse et dont le coût est réparti sur l'ensemble des communes du SIOM.

Pour garder l'accès à la déchetterie en 2011, Le SIOM demande à Chevreuse d'en assumer le coût, soit 40000 euros par an. Prix à payer pour l'accès à cette déchetterie de proximité. Prix que ne veut pas payer la mairie de Chevreuse pour deux raisons:

- tout d'abord, cela ne concerne qu'une partie de la population. 500 familles environ, chiffre évalué en fonction des 2000 voyages annuels de chevrotins à la déchetterie,

- ensuite parce que 60 % des déchets apportés à Magny seraient pris en charge lors du passage des encombrants. Et Chevreuse ne veut pas payer 2 fois.

Et que nous propose la Mairie et le SIOM et pour les 40 % restant ? La mairie propose l'apport volontaire aux ateliers municipaux le samedi matin pour l'huile de vidange, les produits dangereux. Le SIOM nous offre comme seule alternative pour le reste l'accès à la déchetterie de Villejust. Mais, où se situe Villejust?  Inadmissible. Et le SIOM compte nous faire passer la pilule en annonçant la construction prochaine d'une déchetterie/ressourcerie à Vauhallan à l'horizon 2012.

On comprend alors que le Siom compte ses sous pour financer sa nouvelle structure et n'hésite pas à sacrifier les coûts des communes des Yvelines. Pourquoi le SIOM ne veut-il pas payer pour nous DSCN1039.JPGaujourd'hui alors qu'il nous demandera demain de financer cette nouvelle structure encore beaucoup trop loin de Chevreuse?

Quelle alternative?

Le SIOM que Chevreuse délègue pour le ramassage des ordures ne correspond peut être plus aux besoins des Chevrotins?

Cela est compréhensible, Chevreuse est l'une des communes les plus excentrée et l'une des moins dense du territoire du Siom.  En plus, nous avons la réputation d'être une commune riche d'un département riche. Alors, où est le problème?

Une étude sur le coût et les services que nous proposeraient les autres syndicats pourrait être faite: comme Le SEPUR ou adhère Magny les Hameaux, le SICTOM où adhère Choisel, le SIED qui s'occupe de Milon, Saint Lambert, Saint Forget.

Une étude sur les syndicats avoisinants a été faite en 2008 par des conseillers de Choisel. Une trame à réactualiser.

L'étude pourrait être menée avec Saint Rémy qui doit se poser les mêmes questions aujourd'hui avec 100000 euros demandés pour conserver l'accès à la déchetterie.

Vos idées et coups de gueule sont les bienvenus....

.                       Le blog de Chevreuse - 6 janvier 2010

.               Jour de la galette, le vrai. Bon anniversaire Catherine

28/12/2010

Un conte de Noël

En cette période de fin d'année, où nous savons que vous êtes très sollicités, nous venons vous alerter sur le sort de ces chevrotines qui finissent sur le trottoir et nous vous demandons votre aide. Elles sont plusieurs dizaines en détresse dans les rues du chef lieu de canton.

Elles traînent, et empèchent même la circulation des chevrotins sur les trottoirs, des piétons bien entendu. 

Un édifiant constat de détresse

Photos-0101.jpgChaque hiver, c'est la même chose,

Elle se retrouve abandonnée livrée à elle même,

Certains partent en vacances sans même la rentrer,

D'autres prétextent quelle est pleine et ne peut réintégrer le foyer,

Ils pensent que la neige décale les jours de collecte,

Pis, qu'elle rentrera bien toute seule une fois la chose faite,

Les derniers, heureusement plus rares, la laissent sans scrupule sur l'espace publique toute l'année.

Pourtant,

Elle rendait bien des services, avait sa place dans la cour ou le local d'entretien, faisait partie de la famille.Photos-0104.jpg

Comment a t on pu en arriver à une telle indifférence?

Une association est née le 25 décembre

Pour venir en aide aux containers en péril dans Chevreuse, nous avons créer le "Front de Libération Néo-chevrotin du Container" ou F.L.N.C. L'association patrouille dans les rues et recueille les poubelles abandonnées. Après une période de soins et de remise en état, elle leur cherche un nouveau foyer, une nouvelle vie.

Les poubelles isolées ne sont pas oubliées et elles sont Photos-0114.jpgrégulièrement visitées par les bénévoles de l'association.

Pour nous aider, vous pouvez adopter une poubelle, lui rendre un cadre de vie familial, vous pouvez aussi être famille d'accueil temporairement  le temps de trouver un nouveau foyer pour la délaissée.

Enfin, si vraiment vous insistez, vous pouvez aussi envoyer vos dons à l'adresse du Blog du Chevreuse. Ce n'est pas la peine de mettre d'ordre sur les chèques, il n'y a pas de déduction fiscale possible. Nous prenons également les espèces, les oeuvres d'art et les produits régionaux.

.             Le Blog de Chevreuse - Jour de la Saint Innocent

01/04/2008

SIOM de la Vallée de Chevreuse: Faisons vite, ca chauffe

Au secours!

En décembre, une réunion d'information à l'initiative du SIOM et organisée par la Mairie de Chevreuse a eu lieu au gymnase. Le rafraichissement qui a suivi proposé par Mme Développement Durable (Mme GOUILLOSSO) était irréprochable: présentation de produits locaux, aucune vaisselle ni serviette jetable.

Le message passé par Mr GENTIL, consultant du SIOM, est clair. Le SIOM est au bord de l'asphyxie. Il y a urgence à produire moins de déchets sinon.... SINON, il faudra construire une nouvelle usine d'incinération. Pas bon pour notre planète, pas bon pour nos impôts. Alors il est urgent de changer nos habitudes de vie quotidienne. Peut être commencer par revoir les circuits de collectes actuels, puis pourquoi pas nous interroger sur les moyens de limiter notre production de déchets par des changements dans notre rôle de consommateur.

Venir chercher nos déchets à domicile est une gestion très confortable pour le chevrotin. Il est alors facile d'avoir la conscience tranquille lorsque notre poubelle jaune est pleine: nous avons bien consommé et bien trié.

Ces pratiques du siècle dernier doivent changer, NOUS devons changer.

Alors que pouvons nous faire?

• Des points d'apport volontaire pour le verre pour supprimer les tournées de ramassage de nos petites poubelles vertes.

• Des points d'apport volontaire pour les déchets recyclables pour supprimer les tournées de ramassage de nos poubelles jaunes.

• Peser nos poubelles. Le SIOM est prêt à se lancer dans l'aventure et Chevreuse pourrait être la première ville du SIOM à l'organiser. Les communes en France qui  l'ont adoptée ont vu leurs déchets diminuer de plus de 50 %. Cela a le mérite de protéger notre planète, d'encourager les bonnes pratiques et de mettre en place le bon vieil adage 'pollueur/payeur'.

• Des tournées d'encombrants remises à 2 par an (voire supprimer) et encourager l'apport en déchetterie. Je rappelle aux Chevrotins que contrairement à certaines infos qui circulent, ils sont toujours les bienvenus à la déchetterie de magny les hameaux bien plus proche que la déchetterie du SIOM à Villejust (je ne sais toujours pas où est cette commune, mais promis je vais regarder une carte de l'Essone).

• Une recyclerie : un espace municipal où nous stockons tout ce que nous ne voulons plus et qui peut avoir un nouvel usage pour d'autres, voire être repris par des associations comme Emmaus.

• Encourager le compostage y compris pour l'habitat collectif. Les bonnes pratiques sont ouvertes aux habitations collectives: conseil syndical et syndic d'immeubles, à vous de les mettre en place. Pour ceux qui veulent se lancer, des composteurs sont toujours distribués et gracieusement pris en charge par la ville. (Se renseigner en mairie).

• Réduire nos déchets et favoriser le non emballage. L'achat en vrac est possible dans les biocoops (Pour ceux qui ne connaissent pas, il y en a une à St Quentin, une à Gometz et je précise qu'elles ne sont pas uniquement réservées aux riches et aux Bobos). Vous pouvez également aller chercher votre lait à la ferme de Coubertin en utilisant des bouteilles en verre, le fromage et la crème avec vos emballages, goûter les yoghourts avec pot en verre consigné à rapporter.

• Ne plus faire de déchets???

Laurent BUGEAT