Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/09/2017

NO RACINE !!!

 

Ma monnaie c’est l’euro (€) et je suis fier d’être européen !!!

J’ai déjà eu l’occasion d’évoquer mes racines et ma famille dans quelques billets de ce blog ; ma mère née dans les Sudètes, bombardée en Grande-Bretagne et qui s’installe en France, mon père allemand, jeune soldat, qui lui aussi décide de vivre à Paris et de consacrer sa vie aux relations franco-allemandes… A mes parents, europhiles convaincus, désormais entourés de racines dans le beau cimetière de Chevreuse, aux autres qui aiment à arpenter le chemin Jean Racine, je veux dédier ces quelques vers !

L’Europe c’est la paix et parmi ses symboles et ses marqueurs les plus forts, il y a l’euro, la monnaie commune, ce point commun entre le pêcheur portugais de l’Atlantique, ce pêcheur finlandais de la Baltique ou ce pêcheur grec en mer Egée c’est qu’ils peuvent tous vendre leur poisson en euros et acheter leurs filets en euros. La même pièce peut glisser de leurs mains poisseuses dans un distributeur automatique de  Coca-Cola ou de chips Lays, la même pièce peut circuler et parcourir des milliers de kilomètres de Helsinki à Gibraltar, en passant par Chevreuse !

Je suis viscéralement contre les monnaies locales, toutes les monnaies locales, je suis contre les particularismes territoriaux, je suis contre les communautarismes, je suis contre les frontières, les parcs fermés, les limites géographiques et les groupes qui se replient sur eux-mêmes. La monnaie locale a souvent servi des causes régionalistes et identitaires (l’eusko pour les basques, la monnaie écossaise...) et à une époque où l’Europe est si souvent instrumentalisée et utilisée comme le bouc-émissaire de tous les maux systémiques, s’en prendre à l’euro c’est venir saper et abîmer cette merveilleuse union qui nous protège et nous rassemble.

Non, personne n’a besoin d’une monnaie nouvelle et artificielle et de ce genre de caprices pour acheter local ou bio ou durable ou sans glyphosate ou sans perturbateurs endocriniens ! Ce qu’il faut c’est de l’éthique, des bons produits, des circuits courts certes et beaucoup d’éducation ; apprendre et respecter les saisons, passer du temps à préparer et cuisiner ses aliments, acheter bio si on a les moyens, ce genre de choses. Après, je souhaite un grand succès à des artisans du parc, aux sirops de la rue Lalande ou au pain de la  Budinerie, puissent-ils vendre dans le monde entier, en euros ;-)

La base du commerce c’est l’ouverture et l’échange, l’évolution du monde, les routes commerciales, les foires, toute la marche du progrès va dans ce sens et c’est bien pour ça que les monnaies élargissent leur périmètre ; un jour nous aurons une monnaie mondiale, le mondo ou le yuan et ça sera une très bonne chose ! Pour l’heure, cette stupide monnaie va surtout coûter cher, tôt ou tard et même si de nombreux bénévoles portent ce projet, sans doute avec conviction et sincérité, il faudra bien la mettre en œuvre, communiquer, gérer, apporter les garanties nécessaires contre la falsification… et il y a déjà bien assez de colonnes dans ce fichu avis d’impôt 2017 pour la taxe foncière !!!

Alors, tout ce que je souhaite à la racine c’est qu’elle se plante !

.          André - 18 septembre 2018

 

 

Commentaires

Je tiens à remercier LBDC pour cette publication, tout particulièrement et ce d'autant plus que Lolo est lui même impliqué dans le projet...

Il est question des monnaies locales dans le film Demain :
https://unemonnaiepourparis.org/2016/01/24/demain-et-les-monnaies-locales/

Et la Racine a une page FB ainsi qu'un site dédié :
https://www.facebook.com/LaRacineMLCC/
https://monnaie-vallee-chevreuse.fr/

Écrit par : André | 18/09/2017

Beau programme. Il semble que le film DEMAIN vous soit étranger. Et surtout que rien ne bouge... surtout à Chevreuse. On dit comment : bien enraciné. Avec ou sans intérêt ?

En revanche l'effondrement quasi programmé du bâtiment classé de la perception ne vous emeut pas. Et même en euros cher monsieur il faudra toujours payer. Mais chut pas trop de vagues, cela pourrait déborder.

Écrit par : BTP | 18/09/2017

Ah André Le Poète ! Très beaux vers, presque touchants. Et je partage ton avis, "oui mais", eh oui, il y a le "mais" giscardien, pas sous forme de vers mais de billet, Monseigneur.

Monnaies locales honnies ? Et l'enseignement des langues régionales, le breton, le basque, le corse, sans oublier le macron, qu'en penses-tu ? Notre " Vème République", une et indivisible, part, non pas en couilles, mais en communautés: religieuses, écologistes, féministes, LGBT contre traditionalistes, économistes, de tout poil, de toutes couleurs, de tous sexes,... Ou est le lien commun, sans parler de la logorrhée du "vivre ensemble", ce qui aurait du demeurer le fondement de l'Europe ? Je m'égare et reviens à ton texte et au sujet principal: la Racine.

Ne te paraît-il pas bizarre qu'un peuple qui a refusé la sortie de l'Euro (en renvoyant dos à dos Mélenchon et Le Pen - je sais "ce n'est pas la même chose") - crée des monnaies locales ? Ah oui, ça rapporte: quitte à me répéter sur un commentaire précédent, et cette fois-ci confirmer tes propos, la Racine est le fruit d'un appel à projets financé par l'Europe à hauteur de 50 000 €, appel d'offres médiatisé par le PNR (Parc Naturel Régional). On me dit "meuh non c'est privé et bénévole". Je n'ai pas vérifié... Nul n'est parfait... Je m'engage à creuser...

Ah oui, à toi et à BTP: j'aime la Racine, surtout si je peux payer l'interco, seule augmentation de la fiscalité de 0,98 % à 1,41 % (bravo Jacques !) en Racines.

J'aime la Racine si je peux payer les JO (Jeux Olympiques) 2024 (vulgairement appelés "Hidalgo 2022") en Racines.

J'aime la Racine si je peux payer les bouts de bois qui soutiennent péniblement, avant démolition programmée, la perception de Chevreuse, bouts de bois posés un 15 ou 16 août par une société exotique (exotique, pas le bois, mais la société et son contrat avec la ville...) en Racines !

Allez André, nous aimons tous, tous ensemble, la Racine ! Allez, fait un effort de convivialité !

Arrête d'être bougon: ce n'est que la rentrée. Lis le Médiéval et Les Nouvelles des Yvelines: il y a un an de travail à démystifier tout cela. Je m'y attelle méthodiquement.

Bonn rentrée à tous,... et à toutes !

Écrit par : Tic Tac Tic Tac... escarmouches de rentrée... | 18/09/2017

Impliqué... impliqué... Comme vous y allez!

J'ai juste tourné la machine à brasser l'air.

Mais ils cherchaient un gars super photogénique avec des biceps plus développés que la moyenne. C'est pour cela qu'on a pensé à moi et pas à vous.

Bande de jaloux.

Écrit par : Le Blog | 18/09/2017

Cher André,
tout à fait d'accord avec ton coup de gueule.
L'identité c'est une culture, une histoire personnelle dans un ensemble bien plus vaste qui à la fois la dépasse, l'éclaire et la valorise.
Ce n'est sûrement pas les particularismes, régionalismes, nationalismes, communautarismes, ni tout les gadgets (comme ces monnaies locales) qui ne règlent aucune des vraies questions puisqu'ils les évitent, tout en brossant les gens dans le sens du poil identitaire.
"Nous sommes victimes du narcissisme des petites différences"
(Susan George)
De vrais sujets et de vrais combats nous attendent.
Amicalement

Écrit par : François | 19/09/2017

De vrais sujets et de vrais combats! Mazette, encore un pote à Manu bien au courant.

Une nouvelle crise financière?
De nouvelles délocalisations?
La lutte contre les fainéants et les cyniques?

Continuez à faire vos courses chez Carrouf. La vie est belle. Ne vous posez surtout aucune question qui pourrait remettre en cause votre confort. Ne lâchez rien.

Écrit par : Fred | 19/09/2017

Ce qu'il y a d'intéressant avec ces personnes (André, François) c'est qu'elles ont toujours un avis définitif sur tout. Mais souvent, ils n'ont jamais fait plus que le tour de leur salon.

Enlevez les charentaises. Prenez de l'air et de la hauteur. Cela sentirait moins la naphtaline et les petits intérêts égocentriques.

Écrit par : Bibi | 19/09/2017

Ce qui est agréable dans un débat c'est d'avoir des arguments et des reflexions sur le fond, confronter des idées, des points de vue, se remettre en question et évoluer dans ses certitudes et ses convictions... ou pas :-)

Ce qui est désagréable, voir totalement dissuasif, c'est de défendre une idée en attaquant les personnes qui ont un point de vue différent...

Fred et Bibi vous êtes une même personne ? "ne vous posez surtout aucune question" / "un avis définitif sur tout" ; les pseudo-arguments ad hominem se ressemblent...


C'est bien aussi si on peut discuter de la monnaie locale sans forcément tout mélanger ; la perception fissurée, les jeux olympiques, les polémiques sur les paroles de Macron...
Crise financière et monnaie locale, pourquoi pas, mais il faudrait développer un peu non ?

Écrit par : Andre | 19/09/2017

C'est triste à lire tout ça, chicailleries de cour de récré sur un sujet que visiblement personne n'a pris la peine d' étudier;
en lien des vidéos sur youtube (lien vers la première, vous y trouverez les autres).
Si vous pensez qu'une monnaie supranationale aux mains des financiers va sauver votre plan d'épargne quand ça va se casser la gueule, libre à vous; si vous pensez aussi que le petit producteur local qui a besoin d'un prêt de 5000€ va trouver une banque attentive, vous frisez l'innocence! Et si vous voulez à toutes force considérer que l'Euro c'est l'Europe je ne peux rien faire pour vous...Il me semble juste que l'utopie a changé de camp...Le monde de demain n'est pas où vous semblez le croire.

https://www.youtube.com/watch?v=XMs0aI4C0Ro

Écrit par : Loulou du Rhodon | 19/09/2017

Mmm... vous voulez dire que le PNR et M. Vandewalle sont en réalité en lutte contre le système financier international et les excès du capitalisme ?!?

Heureusement que nous avons au moins une personne qui maîtrise le sujet, merci Loulou !!!

Écrit par : Andre | 19/09/2017

Canonisation de Mr Génot ?

Le poète a dit que les grandes douleurs étaient muettes...
Visiblement la presse municipale l'ignore...

Écrit par : RIP | 20/09/2017

La place est trop chaude et cela vaut bien une ribambelle d'hommages.

Le nouveau chargé de la communication (1 salarié de plus !) avec le ptit doigt sur la couture qui coûte plusieurs dizaines de milliers d'euros par an doit justifier sa rémunération.

Certains adjoints qui vivent sur la bête depuis des dizaines d'année pour un travail assz famélique aussi. Pour certains cela s'apparente à un travail presque fictif.

Mais cela ne coûte, parait-il, que 100.000 euros à la collectivité chaque année. Bagatelle !

Écrit par : le million | 21/09/2017

Écrire un commentaire