Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/11/2017

Ils ont Sauvé Nos Arbres

Samedi dernier avait lieu la dernière assemblée générale de l' association Sauvons Nos Arbres.

Cette association n'est pas très connue dans le canton de Chevreuse et pourtant la protection de notre écrin de verdure doit beaucoup à la poignée d'irréductibles yvelinois qui la compose.

Les origines de SNA. En 2009 dans la région de Poigny la Forêt et Saint Léger en Yvelines, l'Office National des Forêts pratique une série de coupes blanches appelées dans leur jargon "coupes régulières". Les habitants s'alarment devant l'ampleur des parcelles anéanties et des tonnes de bois s'entassant le long des chemins. Le traumatisme est tel chez les habitants des deux communes qu'ils décident de créer une association de protection de la forêt de Rambouillet. Sauvons Nos Arbres était née.sna,sauvons nos arbres,gimenes,onf,foret,chasse,cerf,cervide,coupe,réguliere,blanche,james

Ils découvrent ainsi que l'ONF s'engageait dans une politique effrénée de l'exploitation, augmentant de plus de 25 % sa production de bois. Ainsi en 2009, c'est 40000 tonnes de bois qui sortent du Massif de Rambouillet contre 25 à 30 mille tonnes en moyenne les années précédentes.

Très vite, les habitants de Montfort et de ses environs -qui partagent le même constat et  les mêmes inquiétudes, la transformation de leur massif chéri en Waterloo morne plaine- rejoignent SNA. Parmi eux, des gens du show biz, des grands noms de l'économie française soutiennent l'association et portent la parole de SNA en haut lieu.

En France, à la même époque, les associations comme SNA fleurissent, dénonçant la dérive de l'exploitation forestière par l'ONF.  Devant ces récriminations, mais aussi touchée de l'intérieur par une vague de suicides de ses agents, l'ONF finit par créer en 2014 un groupe de travail sur la gouvernance, réunissant les différents acteurs et utilisateurs des forêts périurbaines. SNA fait partie des 2 associations présentes à la table.

Sauvons Nos Arbres participe deux fois par an au comité de gestion de la forêt de Rambouillet et petit à petit, les choses changent. En 2015, l'ONF modifie le plan de gestion pour une gestion plus écologique de la forêt. Des essais de coupes irrégulières sont pratiqués permettant de conserver une partie d'arbres adultes et des plus jeunes prêt à prendre la relève. De vieux arbres ou des arbres morts sont mêmes conservés pour entretenir et développer la  biodiversité, comme une espèce de chauve souris spécifique du massif rambolitain et vivant en pleine forêt. Les résultats sont encourageant. Même les agents forestiers n'apparaissent plus comme des tueurs d'arbres mais comme les gardiens de la forêt. Leur travail est plus valorisant et leur objectif n'est plus un tonnage de bois à couper, mais un pourcentage de feuillus à améliorer pour passer le massif à 80% de feuillus pour 20 % de résineux.

En 2017, l'ONF vient d'annoncer l'arrêt définitif en France des coupes régulières au profit des coupes irrégulières.

Un grand BRAVO aux associations.  Un grand MERCI à SNA.

 

.           Le Blog de Chevreuse - 25 novembre 2017

.     A Sainte Catherine, tout le monde paie en Racine

 

24/11/2017

Environs Ambitionnementales

 

saint rémy,election,municipale,lila,toujours,becker,enmarche,qualité

Dans le cadre des élections municipales des 3 et 10 décembre, l'association Saint Rémy Environnement a soumis un questionnaire aux différents candidats pour mieux connaitre leurs ambitions environnementales et leurs engagements pour notre commune.


 

Le questionnaire a été élaboré par les adhérents SRE en groupe de travail le 18 octobre 2017 puis finalisé et validé par le Conseil d'Administration le 8 novembre 2017.


 

-"Saint-Rémy Toujours" et la "Liste d'Intérêt Local pour Avancer" (Lila) ont souhaité nous rencontrer pour échanger avec nous lors de la remise du questionnaire.

-"Saint-Rémy en Marche" a renvoyé le questionnaire par mail.

-"Pour une qualité de ville" (Agathe Becker) n'a pas répondu au questionnaire à ce jour.

 

Voir les résultats sur

http://saintremyenvironnement.fr/

 

 

 

16/11/2017

Très Cher 18

 

___________________________________

Un message de l'Union des Amis du Parc
___________________________________

 

Les nouvelles orientations gouvernementales ouvrent désormais une perspective pour inscrire un volet « nouvelles mobilités » dans une loi d’orientation sur la politique des transports pour les cinq ans à venir et faire « bouger les lignes ».

A l'occasion des « Assises nationales de la Mobilité », les maires des communes de Villiers-le-Bâcle, Magny-les Hameaux, Châteaufort et Saclay et les huit associations qui ont déposé des recours en Conseil d'État contre la déclaration d'utilité publique de la ligne 18 ont décidé d’organiser un colloque dédié aux "circulations, transports, déplacements" sur le Plateau de Saclay et les vallées voisines


le samedi 18 novembre
de 14h à 19h
à CentralSupelec


en présence des trois députés des circonscriptions concernées par la ligne 18 (Jean-Noël Barrot, Amélie de Montchalin et Cédric Villani), de représentants d’Ile-de-France Mobilités (ex STIF) et de la Société du Grand Paris.


Vous êtes cordialement invités à participer à ces assises.

L'invitation et le programme officiels sont téléchargeables sur le site http://www.assises-mobi-saclay.fr/

A consulter également : la position et les solutions alternatives des associations sur notre site

 

 

02/11/2017

Et tous les Potes iront

 

___________________________________________________________

Apporté par le vent d'automne,
en provenance des beaux nuages du Paradis en ce jour des défunts.
___________________________________________________________

 

Philippe: Tiens voilà Claude! Ah ben comme successeur, qu'est ce que tu m'as fait rigoler. Tu leur as laissé un de ces chantier à tes colistiers. Quel bordel à Chevreuse!20171028_122423[1].jpg

Claude: Attends j'étais prêt à aboutir.

Philippe: Arrête. Et à propos d'aboutir, qu'est ce que j'ai pu rire avec ta 'ville aboutie'.

Claude: J'ai fait de beaux trottoirs en pavé et réglé le problème de la circulation à Chevreuse.

Philippe: Ha Ha Ha réglé le problème de la circulation. Impayable!

Claude: Et tous ces travaux pour minéraliser la ville, c'était beau non?

Philippe: Tu aurais pu au moins laisser quelques tilleuls, les anciens apprécient leur ombre. Tiens à ce propos, il y a André qui souhaite te rencontrer. Tu sais, Claveau, le chanteur qui a donné sa maison à la ville de Chevreuse et avec laquelle tu a joué aux Domino.

Claude: Ah celui de la perception. Cela peut sûrement attendre un peu.

Philippe: C'est sûr. On a tout notre temps ici. Mais le voici.

André: Ah c'est lui le destructeur. D'abord mon parc...

Claude: ...Parc, parc, un marigot plutôt.

André:  Comment! Marigot! C'est vrai que l'eau ne circulait plus depuis bien des années et que ce n'était pas très propre. En fait, depuis que vous avez bouché l'arrivée d'eau. De mon temps, il n'y avait pas toutes ces lentilles. 20171028_122734[1].jpg

Mais laissons le Parc. D'ailleurs je me suis habitué depuis aux pique nique familiaux du week-end et c'est même plutôt sympa. Mais pourquoi ne pas avoir pris soin de ma maison?  Y accueillir la perception soit,  y loger des pandores encore, mais la laisser tomber comme cela, c'est dégueulasse!

Claude: On voulait construire la maison de la petite enfance mais c'est à cause des artisans. Ces gens là ne travaillent plus comme avant. Tout se perd.

Jean: C'est toi qui n'a jamais tenu compte des témoignages des anciens. Combien de fois t'ai-je donné l'exemple de l'église et expliqué que le sous sol du centre historique de Chevreuse était gorgé d'eau et que cette humidité était nécessaire à la stabilité des édifices.

Claude: Ça pouvait marcher. C'était prêt à aboutir

Philippe: Arrête Arrête, je n'en peux plus.20171028_121355[1].jpg

Jean: Tiens, voilà le Grand Daniel et Tante Yvette, je crois qu'ils ont deux mots à te dire sur la maison des associations construite dans le lit de l'Yvette.

Claude: Faut que je me sauve, j'ai à faire puis j'ai rien à me reprocher, j'ai eu toutes les autorisations de la préfecture, de Bernard enfin ...du SIAHVY je veux dire.

Philippe: Tu les recroiseras forcément. Il y a Vénitien aussi à propos du Prieuré...

Claude: Mais qu'est ce que je suis venu faire dans cette galère.

 

           Le Blog de Chevreuse - jour des défunts
. Hommage au Glaude ce soir sur France3, pas sur TF1