Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/09/2018

Belle récolte de prunes pendant les travaux

_______________________________________________

Un message des riverains de la ruelle des Larris
_______________________________________________

 

Tout habitant des environs a pu remarquer que la ville de Chevreuse réalise de gros travaux de réfection de chaussée depuis des mois. Une réunion d’information –très écourtée- s’est tenue début juillet ; lors de cette session, Mme le Maire s’est rapidement absentée pour d'autres obligations, et les questions des riverains pas abordées. Notons que le chef des travaux ne connaissait pas le plan du quartier…

Depuis, les travaux se réalisent, et les accès aux domiciles Rue de Versailles et ruelles attenantes sont bloqués :

·         Les barrières rendent impossible ces accès  depuis des semaines. L’accès des véhicules des riverains vers leurs parkings privés est donc impossible, et ce 24h/24, contrairement à l’engagement de la Mairie en Juillet dernier  (voir détails sur le site internet)

travaux,centre,engagement,mairie,verbalisation,prune,lettre,député,barrot,hery,ruelle,larris,police

·         Les véhicules des riverains doivent stationner sur les –quelques- places encore disponibles, tout le quartier étant affecté.


·         Ces places sont soumises à paiement (horodateur) de 9h à 19h. On nous dit 'stationnez à la marre au canards', à 500m, très pratique dans la vie quotidienne !

La police municipale verbalise ces véhicules à tout-va malgré les engagements de la Mairie pour une tolérance qui, apparemment, n’a pas été comprise de ce personnel zélé. Une solution évoquée de macaron dédié aux riverains n’a pas été mise en place. On a même vu des véhicules avec badge handicapé se faire verbaliser !

Les riverains contestent formellement les amendes délivrées par la Police Municipale de Chevreuse, par courrier au Député et à la Mairie (ClicClic pour lire la lettre).
  Étant déjà pénalisés du non-accès à nos maisons depuis des semaines (point sur lequel on nous a 'enfumés') nous refusons de payer ce qui en l’espèce constitue une double peine.

 

 

14/05/2012

Mondanités législatives ou épiscopales?

péteul,pécresse,rocard,foi,engagement