Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/08/2016

Vive la Rentrée

 

Quel été pourri!

On s'en souviendra de 2016,

où feu d'artifice rime avec Nice,

où Saint Etienne du Rouvray rime avec supplice,

où les citoyens de ce beau pays de libertés s'éloignent les uns des autres,

où la relève que l'on attend pour nous sauver perd son temps à la chasse au Pokémon,

où le burkini fait autant jaser que le bikini à son époque.

Mais à propos, peut on se baigner en burkini à la piscine de Chevreuse?

jaques,pelletier,sivom,piscine,burkini,sophia,aram,cohen,patrick,france inter,villeret,soupe aux choux

La réponse par Sophia ARAM ce lundi matin
Jour de rentrée scolaire 
sur France inter

 

 Le Blog de Chevreuse - 24 aout 2016

 A la Saint Barthélemy, le nouveau Sarkozi lance la chasse au voile et au burkini

 

 

27/03/2016

PISCINE: des tourbillons dans le vote !


« Bonjour docteur. »

« Ah Tintin reporter, cher ami, cela fait longtemps que je vous ai vu. Que devenez-vous ? Comment allez-vous ? » pelletier,piscine,sivom,riviere,finlandaise,forme,hery,riviere,retour

« Mal, docteur. »

« Que vous arrive-t-il ? »

« Je souffre de sénilité précoce. »

« Voyons voyons, un jeune homme comme vous ? »

« Je vous assure, toubib, j’entends des voix, je ne me rappelle plus de rien. Tenez, lundi soir 21 mars, jour de printemps, je me suis pris une soirée de détente en assistant au conseil municipal à Chevreuse. »

« Saine et civique activité ! »

« C’est plutôt une activité sportive. Au propre comme au figuré : il y avait comme vedette américaine un artiste reconnu, Jacques Pelletier, maire de Milon-la-Chapelle en sa qualité de président du SIVOM. Il a présenté le projet d’extension, pardon, d’aménagement de l’Espace Forme de la piscine ».

« Ce n’est pas fini cet équipement ? »

« Si justement. Et ça fonctionne très bien, il y a du monde. A 15 € l’entrée, cela dégage même un petit excédent qui est bien utile pour combler une partie du déficit annuel de la piscine qui se monte à 680 000 € ».

« Mazette, 680 000 € ! D’où vient ce déficit ? »

« Le SIVOM a décidé de rendre la piscine accessible à tous en fixant un prix d’entrée bas, 4,50 €, quand le coût réel est de 16 €. Les impôts locaux comblent la différence mais au vu des baisses de subventions de l’Etat et du Département, la situation n’est plus tenable à terme. Il faudra soit augmenter les impôts soit le prix d’entrée soit les deux ».

« Dans une telle situation, est-il raisonnable d’agrandir l’équipement ? »

« C’est là que Jacques Pelletier montre son art : en accueillant plus de monde à l’Espace Forme on génère plus de bénéfices et on réduit le déficit du grand bassin. Et pour cela, il faut davantage de monde en période estivale or il n’y a pas d’équipement extérieur. D’où le projet. ».

« Qui consiste en quoi ? »

« La création sur ce qui reste de terrain d’une rivière chauffée de 60 mètres de long en forme de haricot, au centre duquel on pose un solarium. »

« Waouh, ça aura de l’allure ! »

« A 930 000 € certes. Mais le Conseil municipal de Chevreuse n’est pas d’accord. Je vous dis qu’il y a eu du sport : « piscine à deux vitesses, équipement pharaonique en période de crise, on chauffe l’eau du dehors quand les gosses grelotent au gymnase vieillissant dont les dalles s’effondrent sur leurs têtes », et tutti quanti. ». Les conseillers se sont déchaînés. Seule Sarah Fauconnier la conseillère d’opposition indépendante a voté pour, tous les autres ont voté contre, sauf Sébastien Cattaneo qui s’est courageusement abstenu. »

« Ils ont voté ? Ce n’était pas à l’ordre du jour pourtant… »

« C’était un vote indicatif. De fait, le lendemain il y avait conseil du SIVOM. La première adjointe, Anne Héry Le Pallec, a demandé aux conseillers municipaux quelle position devaient prendre les deux représentants de Chevreuse au SIVOM. Ils ont décidé de s’opposer au projet et même au lancement d’une étude de faisabilité et de fréquentation arguant que le projet de Pelletier était déjà ficelé. »

« Evidemment, vu comme cela il y en a pour 10 ans de palabres, comme pour la piscine ».

« Ben non justement. Je n’ai rien compris. Je vous dis que je souffre de sénilité. Le lendemain, je suis allé me détendre au conseil du SIVOM ».

« C’est public ? »

« Oui mais il n’y a jamais personne. Tout le monde va aux réunions de la CCHVC, et on oublie le SIVOM. Qui gère la piscine mais aussi l’école de musique. Et donc j’ai assisté à la réunion où Jacques Pelletier a procédé au vote de l’élaboration d’un cahier des charges. Je vous dis que c’est un artiste : il a même trouvé le financement du projet par un prêt bancaire à 1,76% ! »

« Et alors ? »

« Eh bien pour moi Chevreuse était contre, et St-Rémy-les-Chevreuse était contre aussi : un certain Lemoine, qui représentait Agathe Becker absente, a ânonné un texte qu'il n’avait visiblement pas écrit lui-même, dans lequel Agathe disait tout le mal qu’elle pense du projet ».

« Et alors ? »

« Je vous dis que je suis sénile : ils ont tous voté POUR ! Même Anne Héry Le Pallec pour Chevreuse ! »

« Voyons voyons… Le lundi le conseil municipal mandate un vote CONTRE, et le mardi sa représentante vote POUR… Moi aussi je ne me sens plus aussi agile d’esprit…. »

« Je vous l’avais dit docteur. Servez-nous deux aspirines et deux verres d’eau ».

« Non, la situation est grave. Je vous offre un verre d’alcool de riz à la Brasserie de l’Hôtel de Ville ».

« D’alcool de riz ? »

« Oui ils ont vendu à des chinois qui arrivent en juin »

« Tout fout le camp ! Je vais proposer à Jacques Pelletier de prévoir un bar au solarium, avec Licence IV. On sirotera des pina colada en rêvant sous le château de la Madeleine ».

 

.       Le chevroTintin Reporter pour Le Blog

 

18/03/2012

La Piscine de Chevreuse certifiée BBC

On se rappelle le chantier de la nouvelle piscine, opération largement récupérée par le candidat Claude Génot lors des dernières élections municipales.

Mais voilà, si l'on se souvient du prix exorbitant de la nouvelle piscine, on ignorait à l'époque que ce n'était pasgénotol,sivom,pelletier,piscine,bbc l'isolation de la structure qui avait grevé le budget.

Heureusement, le SIVOM qui gère l'établissement a trouvé une nouvelle source d'énergie pour chauffer l'eau des bassins et les bâtiments.  Il s'agit de récupérer la chaleur dégagée lors des comités syndicaux et pour cela Jacques Pelletier, le Président du Sivom expérimente un combustible de choix: le génotol*.

Grâce au génotol*, la chaleur récupérée est telle qu'elle suffit depuis début mars à couvrir toutes les charges de chauffage. Plus besoin de mettre en route l'énorme chaudière à gaz.

Le Sivom a aussitôt fait certifier son nouveau système et a obtenu le fameux label BBC pour ses bâtiments de Chevreuse (BBC, Bâtiment Basse Consommation).

Attention toutefois, le génotol* reste instable et la réaction calorifique est difficile à réguler en fonction des besoins surtout avec les températures clémentes que nous connaissons en cette fin d'hiver.

génotol,sivom,pelletier,piscine,bbcPour exemple, la dernière décision de la commune de Chevreuse de ne finalement pas céder au Sivom les terrains, qu'elle s'était engagé à céder par le passé pour le franc symbolique, électrise tout le petit monde politique de la vallée.

Difficile à comprendre mais la cession des terrains de la commune au Sivom n'avait jamais été finalisée depuis 1997. 

Rassurons nous chevrotins, tout cela est fait pour défendre au mieux les intérêts de la commune de Chevreuse et de ses habitants (Voir compte rendu SIVOM 6 mars 2012)

-  Pourquoi la ville de Chevreuse revient-elle sur son engagement donné?

-  Quelle est la finalité politique de l'opération?

-  Cela met-il en péril la vie du Sivom et l'intercommunalité naissante?

C'est ce que Claude Génot tentera d'expliquer demain, lundi 19 mars 2012,  à ses conseillers municipaux pour les convaincre de voter l'abrogation des anciennes délibérations.

Gare à la surchauffe dans la vallée! Il va peut être falloir penser à mettre de côté le génotol* en attendant de mieux en maîtriser les pouvoirs, les inconvénients et les effets secondaires.

.                  Le Blog de Chevreuse - 18 mars 2012

.     A la Saint Cyrille, Le Front de Gauche prend la Bastille


génotol*: Le génotol est une marque déposée par le Sivom de la Vallée de Chevreuse

A lire sur le sujet pour vous faire une idée:

- le projet de délibération du 19 mars 2012

- la plaidoirie pour l'intercommunalité de Jean Guy SAYOUS

28/05/2008

P.L.U..... Et pourquoi pas le VELO à Chevreuse?

Il y a sur Chevreuse (village étiré dans une vallée) un vrai potentiel pour développer le vélo: quartiers éloignés du centre ville, ville plate, difficulté de stationnement, collège, énorme consommation d'une voiture sur les premiers
kms..., il me semble que ce sujet pourrait sensibiliser bien des consciences :

-à moindre frais pour commencer, il suffirait de sécuriser le centre ville en créant une zone 30 sur l'ensemble de la ville et de créer des zones d'accueil et de stationnement pour les deux roues. Cela peut être fait en annexant  quelques places de parking dans le centre ville à des endroits stratégiques: mairie ou devant l'office de Tourisme, place de l'église devant la bibliothèque, place de halles devant l'électricien, place du marché au blé, château, piscine, terrain de rugby et parc des sports en général )

-à plus de frais en participant avec le Parc à la mise en place de liaisons douces pour désenclaver les quartiers excentrés, en sécurisant les chemins existant (éclairage entre la ville et le collège), en limitant la vitesse par des aménagements sur la chaussée  (ronds points aux entrées des villes) ou une modification de la circulation en centre ville comme cela nous avait été promis.

En fait, il nous faudrait un PLU et que la circulation des vélos y soit traitée indépendamment de la circulation des véhicule motorisés.

Nos enfants à l'école primaire et au collège sont formés et sensibilisés à l'usage du vélo (sorties vélo à l'école primaire), encouragés à l'utiliser (marquage des vélos par le Conseil Général au collège)et il est toujours difficile en tant que Chevrotin de voir partir ses têtes blondes à vélo.

Alors préparons le Chevreuse de demain et encourageons l'usage du vélo dans notre ville .

.              Laurent BUGEAT