Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/02/2018

Débilité, mobilité !!!

 

Me voilà de retour sur le Blog pour une nouvelle saison 2018 ! Comme je suis heureux et excité, comme ça me fait plaisir de venir titiller les yeux et les méninges des lecteurs LBDC et de les réveiller un peu !!! Ah ces nantis de la vallée, ses écolos en Volvo, ses bobos à vélo et ses patrons en 2CV, cette belle région avec ses autocars chinois électriques fabriqués à 10 000 km mais qui n’offrent que 200 km d’autonomie réelle, ses Zoé en location dont personne ne veut, sa piste cyclable éclairée avec des têtes de Dark Vador et des arceaux hideux et boiteux, ses élus qui barricadent leurs routes communales ou qui voudraient bétonner la forêt… 

débilité,mobilité,milon,ange,pelletier,cv7,zoe,savac,bavoil,siahvy,sivom,ratp,projet,gare,liaison douce,boulayIl y a maintenant quelques semaines, une réunion publique dans le beau château de Buc, réunissait autour du député Barrot quelques personnes et personnalités non alitées puisqu’il s’agissait de discuter mobilité ! Ce qui est drôle c’est que je suis moi-même un grand expert en mobilité, ça fait environ 5 ans que je n’ai pas mis les pieds dans le RER ou le métro, 12 ans depuis mon dernier vol en avion, 20 ans que je ne suis pas monté dans un bus mais j’avoue faire presque 5 000 km par an dans un vilain véhicule diesel et parfois un peu de vélo !!! Mon trajet professionnel quotidien consiste à aller de mon lit à mon bureau, soit une distance de 4 à 5 mètres environ que je parcours évidemment à pied et les seuls bouchons à éviter seraient de liège ou de plastique J En même temps, j’ai un très bon bilan carbone !!!

N’empêche j’ai un avis, un avis sur tout et surtout un avis comme me disait un soutien de Bergé à l’époque des élections municipales de 2014 (oh ça recommence bientôt ça aussi et ça m’excite encore plus !!!) dans un commentaire d’article du JDD… mais par mégarde je m’égare de mes gares !

J’ai connu le RER B du temps où l’on parlait de la ligne de Sceaux, avec ses vieux trains d’avant la 2ème guerre mondiale, ses strapontins et ses banquettes en cuir, ses débilité,mobilité,milon,ange,pelletier,cv7,zoe,savac,bavoil,siahvy,sivom,ratp,projet,gare,liaison douce,boulaynombreux passages à niveau, une première et une seconde classe, j’ai connu la gare de Saint Rémy avec un petit parking et un grand garage à vélo couvert là où se trouvent les arrêts de bus, j’ai connu l’ancien collège de Chevreuse avant la piste cyclable et son entrée par la rue Charles Michels, ah j’ai connu aussi la route du Manet ou le CV7 à l’époque où on pouvait rejoindre Trappes ou SQY sans faire ce détour par Voisins-le-Bretonneux… enfin je connais un charmant chemin en pente douce, pour que les asthmatiques puissent arriver sur le plateau en vélo sans mettre pied à terre et c’est pour moi le seul trajet qui m’apporte cette satisfaction !

Allez, c’est parti pour quelques coups de gueule et tous les nouveaux amis que j’espère me faire !!!

RER B / Projet gare et enquête publique

Le type qui a décidé un jour de mettre des sens interdits devant la gare de Saint Rémy les Chevreuse est un abruti, tous ceux qui l’ont encouragé ou soutenu sont des abrutis et tous ceux qui aujourd’hui ne font rien pour changer cette situation sont des abrutis et si j’osais je dirais même que les gendarmes qui franchissent eux-mêmes le sens interdit pour se garer tranquillement devant la gare et sermonner ensuite les autres conducteurs sont des abrutis mais non, ça serait un outrage et je préfère ne pas dépasser cette limite…

En tout cas, la base d’un système de transport c’est l’intermodalité, la possibilité de passer de son vélo à son bus, de sa voiture à son RER, de ses skis au téléphérique. La zone de dépose au niveau du parking adjacent est totalement ridicule et inadaptée, alors même que l’esplanade de la gare offre depuis toujours un espace suffisant et de facto tout le monde continue à s’en servir ! De grâce ; sortons de ces hypocrites bêtises et retirons les sens interdits !

Sur le fameux projet de la RATP, j’ai beau ne pas être un expert des logistiques et de l’optimisation des rames, de leur stockage, je ne trouve pas absurde l’idée de faire dormir quelques trains en plus au niveau du terminus, alors bon je comprends que tout Saint-Rémy soit vent debout contre ce projet, les travaux, les nuisances, le bruit, les vibrations, etc. mais franchement quand on regarde les empreintes et la superficie des gares de Massy-Palaiseau et de Saint-Rémy-Lès-Chevreuse  (encadré rouge dans sur la carte ci-dessous) il me semble quand même que nous pouvons prendre 4 voies de garage de plus. Avoir un terminus et une gare ce n’est pas juste un privilège, ça implique quelques efforts et concessions pour l’intérêt général et le partage des contraintes.

débilité,mobilité,milon,ange,pelletier,cv7,zoe,savac,bavoil,siahvy,sivom,ratp,projet,gare,liaison douce,boulay

 

Pour les parkings, je me sens encore bien seul mais là encore si on veut être cohérent et promouvoir les transports en commun il faut évidemment suréquiper les terminus du réseau ferré en parkings et en zones de stationnement et si on veut préserver l’environnement, on paye et on construit en souterrain (exactement comme la ligne 18 d’ailleurs) ; on pourrait très bien avoir un grand parking souterrain avec 2 ou 3 niveaux, aux abords de la gare de Saint-Rémy avec un accès direct, un beau parking Vinci bien éclairé, coloré, parfumé et bien sûr payant !!! En revanche les idées un peu loufoques de M. Dufrasnes, ce candidat en Marche mais arrêté par 22 misérables petites voix dans sa conquête de la mairie, qui confond la gare de Saint-Rémy avec le Mont-Saint-Michel et imagine des parkings déportés et des liaisons écolos pour rejoindre la gare, j’ai beaucoup de mal à adhérer…

Petite parenthèse « optimisation » ; normalement les parkings sont normés, on connait la taille des voitures, les statistiques, ce qu’il faut pour faire un créneau et donc pour optimiser les places et malgré ça on trouve des aberrations comme ici à Montigny devant l’université :

débilité,mobilité,milon,ange,pelletier,cv7,zoe,savac,bavoil,siahvy,sivom,ratp,projet,gare,liaison douce,boulay

Au lieu de 7 places je suis sûr qu’on pourrait avoir 9 ou 10 voitures avec juste quelques coups de peinture mieux posés et ça aussi, ça m’énerve !!!

Ouvrez le CV7 !!!

Autre source de grand agacement, ces maires qui décident sur des enjeux ou des intérêts très locaux – parfois aussi très privés - de fermer des voies de circulation d’intérêt général et malgré leur importance ou l’impact que ça peut avoir sur les communes voisines et leurs habitants. Typiquement cette route dite du Manet et qui permet de rejoindre l’ouest de SQY, Trappes ou la N10. Pour le confort et la sécurité d’un centre UCPA et d’un collège catholique, on contraint depuis près de 20 ans des centaines de véhicules à faire un large détour par Voisins-le-Bretonneux ; combien de kilomètres, combien d’heures, combien de tonnes équivalent carbone tout ceci représente ?!? Mais quel gâchis humain et environnemental ! C’est un dossier qui empoisonne le quotidien de centaines de magnycois et habitant du sud qui se rendent, souvent quotidiennement, dans le nord et à l’heure où l’on parle de dépenser des centaines de millions d’euros pour des infrastructures nouvelles, on ferait peut être mieux de commencer par utiliser les routes existantes !

débilité,mobilité,milon,ange,pelletier,cv7,zoe,savac,bavoil,siahvy,sivom,ratp,projet,gare,liaison douce,boulay

Dans le même genre en fond de vallée, pendant que l’Ange de Milon vole sur les flots, le petit démon (dont je reparle très bientôt) continue à chicaner et à restreindre une route que le tribunal administratif lui a pourtant interdit de fermer (depuis 2011). Peu importe, on bluffe et on laisse des panneaux à l’entrée. C’est comme les sens interdits ; pourquoi une telle tolérance envers  une signalétique mensongère et abusive ?!? Que fait la police ? Que fait le préfet ???

débilité,mobilité,milon,ange,pelletier,cv7,zoe,savac,bavoil,siahvy,sivom,ratp,projet,gare,liaison douce,boulay

J’en profite aussi pour saluer l’incroyable expérimentation débilissime, sur la commune de Voisins, qui a consisté à supprimer un des rares endroits avec des feux de circulations synchronisés et intelligents (le petit bout de D36 quand on part vers l’est – en rose sur la carte ci-dessus) pour remplacer un tourne-à-gauche qui marchait très bien au profit d’un giratoire aussi ridicule que dangereux :-( Il y aurait là aussi beaucoup à dire sur ces feux rouges, les fixes ou les temporaires, leur réglage, leur coordination ou encore sur l’utilisation de voies à double-sens comme on en trouve dans les pays civilisés… et je glisse par ailleurs une petite mention à la commune de Chevreuse qui a réussi à raté son rond-point quand même !

Grand Paris Express / Saclay et ligne 18

Sujet principal de la réunion à Buc avec les opposants complets, ceux qui ne veulent rien, ceux qui veulent plus de gares, ceux qui veulent enterrer un métro classique, ceux qui voudraient suspendre un métro futuriste, une chose est sûr ; cette ligne ne fera jamais l’unanimité et ce qui est beaucoup moins sûr à l’heure actuelle c’est la date à laquelle elle sera terminée ; au mieux en 2024, au pire vers 2030 ou le contraire, ou jamais… En attendant, il me semble quand même que là encore nous avons des infrastructures existantes ; Orlyval et RER B, en partant de Orly c’est 6 mn pour rejoindre Antony puis 15 mn pour Orsay ; faut-il vraiment toute une ligne nouvelle ? Un téléphérique ou une bifurcation du RER B pour passer de la vallée au plateau ne seraient-ils pas à la fois plus adaptés et moins onéreux, et bien sûr plus rapide à réaliser ? Et pourquoi pas un tramway entre Saclay et SQY ?

Je suis également très dubitatif sur les aménagements du plateau et les « sites propres »… à mon avis, le bus dans sa forme actuelle est un moyen de transport condamné à moyen terme, l’avenir sera sans doute plus flexible, plus connecté dans la veine des Uber ou des Blablacar et de nouveaux transports autonomes, modulaires, sur demande pourraient arriver très vite… mais peu importe, le bitume est là et son usage pourra évoluer !

SIAVHY, CCHVC, PNRHVC et C° / Folie douce

On le sait, la France est malade de ses subdivisions, de ses syndicats multiples, de ses collectivités qui se chamaillent les compétences, de ses colonnes prolifiques dans l’avis de taxe foncière. Evidemment qu’il faudrait trancher dans le lard, supprimer les départements et les intercos pour fusionner à grande échelle les communes par exemple. Je ne vais pas détailler les bagarres, les amendements, la guéguerre locale pour la compétence GEMAPI par exemple, mais juste évoquer deux projets dits « liaison douce » qui m’énervent !

J’ai lu et découvert le premier dans la tribune libre de l’opposition locale, un texte affligeant et très à droite dans l’ensemble (on avait tous oublié ce pauvre général De Villiers) mais sur cette histoire de liaison douce, je suis d’accord avec notre petit Sébastien contre le petit Pelletier dont on se souvient quand même de l’intervention et de l’ingérence bien lourdes et maladroites dans les élections municipales de Chevreuse, la veille du scrutin, à ressortir un contentieux SIVOM… Heureusement, le seigneur de Milon a été plus avisé pour les récentes élections à Saint-Rémy-lès-Chevreuse et on voit qu’il était de la fête le soir des résultats, aux côtés d’autres figures de la droite saint-rémoise… mais on me dit que ça se passe plutôt bien entre avec la nouvelle municipalité et la population !

débilité,mobilité,milon,ange,pelletier,cv7,zoe,savac,bavoil,siahvy,sivom,ratp,projet,gare,liaison douce,boulay

Le projet c’est un coûteux aménagement de l’ancienne voie ferrée, le chemin à travers la forêt qui va de la gare de Saint-Rémy-Lès-Chevreuse à Boullay-Les-Troux, sur environ 4,5 km ; je rappelle les chiffres à retenir ; 5 voix pour, 3 contre et 18 abstentions ou non exprimés pour un coût prévu de 843 k€. Mais pourquoi ??? Ce que j’aime dans cette promenade c’est qu’on se trouve dans la nature, on peut y aller à pied, en VTT ou avec une poussette à grosses roues et si on doit évidemment entretenir, boucher quelques flaques et tailler quelques arbres, de grâce laissez-nous marcher ou rouler sur la terre et cette belle balade en pente douce, entouré de végétaux et de minéraux, sans granulats ni plexiglas, quand on sort du RER ou quand on veut rejoindre le plateau…

Le second est une étude du SIAVHY qui traine depuis pas mal d’années. Ce syndicat supposé gérer les rivières et en particulier l’Yvette, construire des bassins pour jouer ensuite avec les vannes téléguidées et envoyer des alertes dès que ça monte un peu (faute d’avoir bien communiqué en mai / juin 2016 quand ça débordait de partout…), sans que l’on sache trop pourquoi, a imaginé une nouvelle liaison douce le long de la rivière, entre le centre de Saint-Rémy et Chevreuse. Racheter une bande de terre aux différents propriétaires, faire des aménagements, dépenser là encore quelques centaines de milliers d’euros pour la « renaturation » de berges qui sont actuellement complètement naturelles et sauvages et priver nos vaches laitières de leur promenade au bord de l’eau, lâcher les clébards sur les canards, angoisser les parents à l’idée que le tricycle du petit ne fasse plouf… Tout ça pour une piste cyclable à quelques centaines de mètres et parallèle à la piste existante, bitumée et éclairée !!!

Ces deux liaisons douces me semblent aussi absurdes l’une que l’autre, en revanche le projet qui mérite vraiment d’être réalisé c’est une nouvelle piste cyclable entre le Rhodon (haut et bas) pour rejoindre au niveau de la ferme de Coubertin la piste actuelle, en particulier pour rejoindre le collège…

Nous attendons également le bilan de l’éco-mobilité ; cet autre projet absurde de la CCHVC qui mélange une location lourdingue et anachronique de véhicules électriques (Zoé) avec des stations de recharges éparpillées pour la plupart au milieu de nulle part. Il va falloir rendre des comptes ; publier le nombre de kilomètres, de kwH et le bilan économique de tout ça mais tout laisse à penser que c’est une catastrophe…

J’ai entendu que M. Pelletier venait de démissionner de sa présidence à la CCHVC (la Communauté de Communes de la Haute Vallée de Chevreuse) ; fausse joie, c’est en réalité pour mieux se faire réélire avec de nouveaux vice-présidents mais peut-être que c’est l’occasion pour la Communauté d’ouvrir les yeux sur ce président qui a surtout, année après année, de bien mauvaises idées et repartir du bon pied sur autre chose ? Dans deux ans, nous retournons aux urnes pour les municipales mais l’expression citoyenne ne doit pas se limiter à voter tous les 6 ans, c’est à nous tous de suivre les dossiers, de réfléchir et de participer, d’agir et de ne pas simplement laisser faire nos élus, parfois bien inspirés mais capables aussi d’une bonne dose de débilité !!!

 

. André, libre et énervé

 

 

24/08/2016

Vive la Rentrée

 

Quel été pourri!

On s'en souviendra de 2016,

où feu d'artifice rime avec Nice,

où Saint Etienne du Rouvray rime avec supplice,

où les citoyens de ce beau pays de libertés s'éloignent les uns des autres,

où la relève que l'on attend pour nous sauver perd son temps à la chasse au Pokémon,

où le burkini fait autant jaser que le bikini à son époque.

Mais à propos, peut on se baigner en burkini à la piscine de Chevreuse?

jaques,pelletier,sivom,piscine,burkini,sophia,aram,cohen,patrick,france inter,villeret,soupe aux choux

La réponse par Sophia ARAM ce lundi matin
Jour de rentrée scolaire 
sur France inter

 

 Le Blog de Chevreuse - 24 aout 2016

 A la Saint Barthélemy, le nouveau Sarkozi lance la chasse au voile et au burkini

 

 

27/03/2016

PISCINE: des tourbillons dans le vote !


« Bonjour docteur. »

« Ah Tintin reporter, cher ami, cela fait longtemps que je vous ai vu. Que devenez-vous ? Comment allez-vous ? » pelletier,piscine,sivom,riviere,finlandaise,forme,hery,riviere,retour

« Mal, docteur. »

« Que vous arrive-t-il ? »

« Je souffre de sénilité précoce. »

« Voyons voyons, un jeune homme comme vous ? »

« Je vous assure, toubib, j’entends des voix, je ne me rappelle plus de rien. Tenez, lundi soir 21 mars, jour de printemps, je me suis pris une soirée de détente en assistant au conseil municipal à Chevreuse. »

« Saine et civique activité ! »

« C’est plutôt une activité sportive. Au propre comme au figuré : il y avait comme vedette américaine un artiste reconnu, Jacques Pelletier, maire de Milon-la-Chapelle en sa qualité de président du SIVOM. Il a présenté le projet d’extension, pardon, d’aménagement de l’Espace Forme de la piscine ».

« Ce n’est pas fini cet équipement ? »

« Si justement. Et ça fonctionne très bien, il y a du monde. A 15 € l’entrée, cela dégage même un petit excédent qui est bien utile pour combler une partie du déficit annuel de la piscine qui se monte à 680 000 € ».

« Mazette, 680 000 € ! D’où vient ce déficit ? »

« Le SIVOM a décidé de rendre la piscine accessible à tous en fixant un prix d’entrée bas, 4,50 €, quand le coût réel est de 16 €. Les impôts locaux comblent la différence mais au vu des baisses de subventions de l’Etat et du Département, la situation n’est plus tenable à terme. Il faudra soit augmenter les impôts soit le prix d’entrée soit les deux ».

« Dans une telle situation, est-il raisonnable d’agrandir l’équipement ? »

« C’est là que Jacques Pelletier montre son art : en accueillant plus de monde à l’Espace Forme on génère plus de bénéfices et on réduit le déficit du grand bassin. Et pour cela, il faut davantage de monde en période estivale or il n’y a pas d’équipement extérieur. D’où le projet. ».

« Qui consiste en quoi ? »

« La création sur ce qui reste de terrain d’une rivière chauffée de 60 mètres de long en forme de haricot, au centre duquel on pose un solarium. »

« Waouh, ça aura de l’allure ! »

« A 930 000 € certes. Mais le Conseil municipal de Chevreuse n’est pas d’accord. Je vous dis qu’il y a eu du sport : « piscine à deux vitesses, équipement pharaonique en période de crise, on chauffe l’eau du dehors quand les gosses grelotent au gymnase vieillissant dont les dalles s’effondrent sur leurs têtes », et tutti quanti. ». Les conseillers se sont déchaînés. Seule Sarah Fauconnier la conseillère d’opposition indépendante a voté pour, tous les autres ont voté contre, sauf Sébastien Cattaneo qui s’est courageusement abstenu. »

« Ils ont voté ? Ce n’était pas à l’ordre du jour pourtant… »

« C’était un vote indicatif. De fait, le lendemain il y avait conseil du SIVOM. La première adjointe, Anne Héry Le Pallec, a demandé aux conseillers municipaux quelle position devaient prendre les deux représentants de Chevreuse au SIVOM. Ils ont décidé de s’opposer au projet et même au lancement d’une étude de faisabilité et de fréquentation arguant que le projet de Pelletier était déjà ficelé. »

« Evidemment, vu comme cela il y en a pour 10 ans de palabres, comme pour la piscine ».

« Ben non justement. Je n’ai rien compris. Je vous dis que je souffre de sénilité. Le lendemain, je suis allé me détendre au conseil du SIVOM ».

« C’est public ? »

« Oui mais il n’y a jamais personne. Tout le monde va aux réunions de la CCHVC, et on oublie le SIVOM. Qui gère la piscine mais aussi l’école de musique. Et donc j’ai assisté à la réunion où Jacques Pelletier a procédé au vote de l’élaboration d’un cahier des charges. Je vous dis que c’est un artiste : il a même trouvé le financement du projet par un prêt bancaire à 1,76% ! »

« Et alors ? »

« Eh bien pour moi Chevreuse était contre, et St-Rémy-les-Chevreuse était contre aussi : un certain Lemoine, qui représentait Agathe Becker absente, a ânonné un texte qu'il n’avait visiblement pas écrit lui-même, dans lequel Agathe disait tout le mal qu’elle pense du projet ».

« Et alors ? »

« Je vous dis que je suis sénile : ils ont tous voté POUR ! Même Anne Héry Le Pallec pour Chevreuse ! »

« Voyons voyons… Le lundi le conseil municipal mandate un vote CONTRE, et le mardi sa représentante vote POUR… Moi aussi je ne me sens plus aussi agile d’esprit…. »

« Je vous l’avais dit docteur. Servez-nous deux aspirines et deux verres d’eau ».

« Non, la situation est grave. Je vous offre un verre d’alcool de riz à la Brasserie de l’Hôtel de Ville ».

« D’alcool de riz ? »

« Oui ils ont vendu à des chinois qui arrivent en juin »

« Tout fout le camp ! Je vais proposer à Jacques Pelletier de prévoir un bar au solarium, avec Licence IV. On sirotera des pina colada en rêvant sous le château de la Madeleine ».

 

.       Le chevroTintin Reporter pour Le Blog

 

18/03/2012

La Piscine de Chevreuse certifiée BBC

On se rappelle le chantier de la nouvelle piscine, opération largement récupérée par le candidat Claude Génot lors des dernières élections municipales.

Mais voilà, si l'on se souvient du prix exorbitant de la nouvelle piscine, on ignorait à l'époque que ce n'était pasgénotol,sivom,pelletier,piscine,bbc l'isolation de la structure qui avait grevé le budget.

Heureusement, le SIVOM qui gère l'établissement a trouvé une nouvelle source d'énergie pour chauffer l'eau des bassins et les bâtiments.  Il s'agit de récupérer la chaleur dégagée lors des comités syndicaux et pour cela Jacques Pelletier, le Président du Sivom expérimente un combustible de choix: le génotol*.

Grâce au génotol*, la chaleur récupérée est telle qu'elle suffit depuis début mars à couvrir toutes les charges de chauffage. Plus besoin de mettre en route l'énorme chaudière à gaz.

Le Sivom a aussitôt fait certifier son nouveau système et a obtenu le fameux label BBC pour ses bâtiments de Chevreuse (BBC, Bâtiment Basse Consommation).

Attention toutefois, le génotol* reste instable et la réaction calorifique est difficile à réguler en fonction des besoins surtout avec les températures clémentes que nous connaissons en cette fin d'hiver.

génotol,sivom,pelletier,piscine,bbcPour exemple, la dernière décision de la commune de Chevreuse de ne finalement pas céder au Sivom les terrains, qu'elle s'était engagé à céder par le passé pour le franc symbolique, électrise tout le petit monde politique de la vallée.

Difficile à comprendre mais la cession des terrains de la commune au Sivom n'avait jamais été finalisée depuis 1997. 

Rassurons nous chevrotins, tout cela est fait pour défendre au mieux les intérêts de la commune de Chevreuse et de ses habitants (Voir compte rendu SIVOM 6 mars 2012)

-  Pourquoi la ville de Chevreuse revient-elle sur son engagement donné?

-  Quelle est la finalité politique de l'opération?

-  Cela met-il en péril la vie du Sivom et l'intercommunalité naissante?

C'est ce que Claude Génot tentera d'expliquer demain, lundi 19 mars 2012,  à ses conseillers municipaux pour les convaincre de voter l'abrogation des anciennes délibérations.

Gare à la surchauffe dans la vallée! Il va peut être falloir penser à mettre de côté le génotol* en attendant de mieux en maîtriser les pouvoirs, les inconvénients et les effets secondaires.

.                  Le Blog de Chevreuse - 18 mars 2012

.     A la Saint Cyrille, Le Front de Gauche prend la Bastille


génotol*: Le génotol est une marque déposée par le Sivom de la Vallée de Chevreuse

A lire sur le sujet pour vous faire une idée:

- le projet de délibération du 19 mars 2012

- la plaidoirie pour l'intercommunalité de Jean Guy SAYOUS

01/04/2011

Le Parc a du Coeur

"Coeur de Parc", c'est le joli nom trouvé pour la toute nouvelle intercommunalité qui regroupe la majorité des communes historiques du Parc Naturel Régional de la Haute Vallée de Chevreuse.

Le "Coeur de Parc" doit son existence à Claude Génot, le maire de Chevreuse qui a su fédérer autour du phare chevrotin la majorité des communes actuelles du SIVOM : Chevreuse, St Rémy, Dampierre, Chateaufort, Choisel, Senlisse, Milon, Saint Lambert et Saint Forget. 

coeur de parc,sivom,communauté,intercommunalité,cernay,chateaufort,milon,choisel,forget,lambert,senlisse,remy,levis,canton,intercoEt cela n'a pas été facile, il lui en a fallu du charisme et de la patience. Un parcours de négociations qui lui a permis de convaincre les plus récalcitrants qui ne pensaient qu'à rejoindre des communautés déjà existantes. Il n'a eu de cesse ces dernières semaines de rassembler, réunir, réconcilier les enfants terribles du canton.

Oubliées les querelles fratricides avec Saint Rémy, terminé le pouvoir local du baron milonais, grand fluidificateur de la circulation locale. Le "Coeur de Parc" se met à battre et cela s'entend jusqu'en Essonne.

Même Chateaufort, le petit village gaulois coincé entre la ville nouvelle de Saint Quentin en Yvelines et le plateau de Saclay a pu rejoindre le "Coeur de Parc" grâce à sa petite bande frontalière de 150 mètres de longueur avec sa voisine Saint Rémy. Elle n'aurait pu le faire sans cette continuité de territoire.

Et plusieurs communes satellites font déjà les yeux doux au nouveau "Coeur de Parc":

- Boullay les Troux la petite nouvelle de l'Essonne dans le Parc naturel, actuellement tournée vers Limours, est de fait plus évidemment attirée par Chevreuse et Saint Rémy,

- Le Mesnil Saint Denis dont certains avançaient qu'elle aurait vendu son âme au diable en créant la Communauté des Communes de la Grande Distribution (CCGD) avec ses voisines Coignères et Maurepas,

- Cernay la Ville tentée un temps par la communauté Plaines et Forêts d'Yvelines (PFE) de la région de Rambouillet serait en train de revoir son choix,

- Le coeur de Levis Saint Nom balance. Le choix pencherait actuellement vers la communauté existante de Communes des Etangs (CCE), un positionnement politiquement stratégique car plus central du nouveau grand Parc Naturel Régional mais catastrophique pour le Coeur de Parc qui perdrait la commune source de l'Yvette. Tout un symbole. Mais tout n'est pas encore joué...

- Magny, commune du SIVOM, s'interroge sur un changement de communauté de communes au grand dam de la CASQY (Communauté d'agglomération de St Quentin en Yvelines) qui verrait partir le trésor de Port Royal,

- Enfin, Gif sur Yvette, future porte du Parc naturel  choisirait le "Coeur de Parc". Un choix important qui permettrait tout d'abord d'équilibrer le poids de la nouvelle communauté avec la toute puissante CAPS ( Communauté d'Agglomération du Plateau de Saclay) et ensuite permettrait d'offrir à la commune de Villiers le Bacle le choix d'intégrer également  la nouvelle structure. A suivre....

La nouvelle communauté de communes prendra les structures et compétences de l'actuel SIVOM qui continuera à exister jusqu'au 31 décembre 2011. Jacques Pelletier, l'actuel président du Sivom assure le transfert d'activité.

Début 2012, après le vote des délégués des communes, Claude Génot devrait prendre naturellement la présidence du "Coeur de Parc".

.            Le Blog de Chevreuse - premier jour du mois d'avril

.        A la sainte Hugues, c'est la fête du grand manitou, ugh!

05/11/2010

La victoire en chantant...

Chevreuse aura mis trois années pour arriver à ses fins, la "Sivomisation" du C.I.C.C., le Conservatoire Intercommunal du Canton de Chevreuse.

'Sivomisation' ou l'action de transférer au sivom (Syndicat Intercommunal à Vocation Multiple) une nouvelle vocation: ici la carte "musique et danse".  'Sivomisation', le mot que l'on aime prononcer au conseil municipal de notre bonne ville de Chevreuse.  Mediéval CICC.JPG

Le SIVU, Syndicat Intercommunal à Vocation Unique qui gérait jusqu'alors le conservatoire est mort et enterré depuis le 1er octobre 2010.

Pourquoi 'sivomiser' le conservatoire? Pour changer les règles de financement des communes adhérentes. Chevreuse se sentait lésée. Plusieurs petites communes ne payaient pas grand chose. Saint Rémy qui gère son propre conservatoire n'assumait pas la centaine de saint rémois qui profitait de la structure chevrotine.

Demain, les communes adhérentes à la nouvelle carte "Musique et Danse" du Sivom payeront non plus en fonction des adhérents mais en fonction du nombre d'habitants de la commune: le fameux centime syndical. Saint Rémy n'aura toujours pas intérêt à intégrer la nouvelle structure, les petites communes satellites de Chevreuse qui n'ont que quelques adhérents non plus. Chevreuse, à l'origine de "la bonne affaire", sera elle obligé d'adhérer.

Peut être est ce donc un peu tôt pour chanter victoire. La gueule de bois guette les fêtards!

Savourons l'oraison funèbre sous la plume de Bruno Garlej, ex-délégué au conservatoire, qui rassemble autour de lui, nous dit-il,  les "pusillanimes d'hier" et qui détient la solution pour se débarasser du "trompettiste"maintenant entièrement à la charge de la ville de Chevreuse,

Rions de l'insertion d'une trompette en haut de page pour marquer la victoire et la toute puissance chevrotine dans le dossier,

Délectons nous de la publicité des Pompes Funèbres en fin de la page.

'Erreur de publication' ou 'auto-satisfaction aveugle'? En tous cas c'est certain,  l'article du Médiéval est de 'fort mauvais goût', pourquoi mettre de l'huile sur le feu?

Chevrotines, Chevrotins,

Serrez-vous la ceinture pour payer le fameux trompettiste encore quelques années afin qu'il puisse toucher une retraite décente après toutes ces années de labeur ( environ 33000 euros par an pour encore six années, et  plus deux nouvelles années suite à la réforme des retraites).

Serrez encore un coup et bien fort. Le Sivom, sans locaux pour accueillir le conservatoire, devra construire des salles et vos impôts locaux augmenteront, augmenteront, et augmenteront forcément bien au dessus de l'inflation et du fameux "panier du maire".

Pleurez la perte du conservatoire pour un chef lieu de canton comme Chevreuse.

Mais n'oubliez pas de saluer le courage et la patience du président du Sivu, Michel Charon, qui, contre vents et grandes marées, n'a eu de cesse de garder sa fonction jusqu'au transfert pour accompagner et préserver l'ensemble des employés du conservatoire, administratif et professeurs.

.    Le blog de Chevreuse  -  le 5 novembre 2010

.         Une bonne fête à toutes mes Sylvies

01/05/2010

Le retour du garde champêtre ?

C'est grâce à une question du public en fin du conseil municipal du 16 février que nous avons pu avoir quelques informations sur l'avenir de notre conservatoire local, le fameux CICC.

GardeChampetre3.jpg

Le  transfert au SIVOM est prévu pour le mois de septembre 2010 et le SIVU qui le gère sera dissous (et dissous etc...). "Les délégués des communes au SIVU ont voté à l'unanimité pour ce transfert" a rajouté un conseiller délégué.

Pour le concret : le lieu, les salles (toujours mises à disposition ou non, gratuitement ou non), les activités, il faudra attendre encore un peu. Pourra-t-on toujours s'enorgueillir de la présence d'un conservatoire à Chevreuse?

Concernant la "patate chaude" du dossier: le fameux "professeur en surnombre", trompettiste de son état. La commune continuera à assumer seule sa charge financière au 1er septembre. Cela a été confirmé lors du conseil du 8 avril par l'inscription d'une ligne budgétaire de 40.000 euros dans le budget 2010. Non, non...pas d'erreur, il faut bien lire quarante mille euros.

Notre bourgmestre, Claude le Génot compte bien se débarasser rapidement de cette dépense, et ce dès le 2 septembre. Comment ?  Y aurait-il une solution simple de faire disparaitre cette dépense qui grève le budget du conservatoire depuis tant d'année ? Difficile d'imaginer, dans ce cas, que la solution n'ait pas été communiquée au conservatoire.

Proposition lui est donc faite de remettre ce professeur au travail comme garde champêtre. Il pourra ainsi avertir d'un coup de trompette de son arrivée et porter les messages de la baronnie, du Rhodon à Trottigny, de Talou à Hautvilliers.

Finalement, "10 sous" c'est peut être cher quand même.

.             Le Blog de Chevreuse, 1er mai 2010, fête du travail

13/12/2009

Circulation: la solution Milonaise

Étonnante initiative de la commune de Milon exaspérée de la circulation dans son joli vallon du Rodon et sidérée de l'incivisme des conducteurs. Un enfant a même été renversé par une voiture alors qu'il attendait son car.

Le miracle Milonais

ACTION : REACTION.  La commune décide de fermer purement et simplement la jolie petite route utilisée par les Chevrotins pour se rendre vers la ville nouvelle de Saint Quentin. La jolie petite route utilisée par les Milonais pour faire leur courses à Chevreuse???  Et Milon n'est pas à cours d'arguments pour  justifier son choix. Mr PELLETIER surfe même sur la vague de "l'écologiquement correct" en avançant l'argument de la circulation douce très à la mode en ce moment et l'ouverture de la voie aux vélos électriques. Dommage que cette voie par son tracé et son Milon-Route de la Madeleine.JPGrelief n'encourage pas le milonais à sortir son vélo. Ce n'est pas ce genre d'itinéraire cyclable dont nous avons besoin au quotidien.

Le Miracle a eu lieu, explique t on à la mairie de Milon: Les riverains peuvent maintenant se déplacer à pieds et faire du vélo en toute sécurité.

Pourquoi aucun chevrotin n'y avait donc pensé! La voilà, "LA" solution que l'on l'attendait. Je suis aussitôt passé à la mairie de Chevreuse pour demander la fermeture de la rue de la porte de Paris au nom de la sécurité de mes enfants, de mes voisins, des chats et chiens du quartier, de l'égalité des citoyens du Parc. Enfin, nous pourrons de nouveau profiter du chant des oiseaux, reprendre un chat, avoir plaisir à discuter avec ses voisins sur le trottoir. Et puis, c'est plus fort que moi, toujours cette pensée pour les autres, j'en ai  profité pour demander de:

- fermer la route de Rambouillet qui nous apporte une circulation de transit vers la gare de Saint Rémy et l'agglomération parisienne.

- fermer la route de Dampierre pour éviter les altercations houleuses, qui comme la semaine dernière ont nécessité l'intervention de la police, et tellement choqué les riverains qu'ils se réunissent et envisagent de créer une association de quartier,

- fermer la route de Milon qui traverse le Rodon et devient insupportable pour les riverains: Saint Rémois, Chevrotins et mêmes quelques Milonais,

- fermer la route de Versailles, son flot incessant de cars qui quittent Trottigny pour desservir tous les villages du Parc, et redécouvrir la zone humide de l'étang, sa flore, ses libellules et entendre le chant des grenouilles.

IMPOSSIBLE, m'a t'on répondu!  Le maire peut fermer une route vicinale mais pas une route départementale.

Un manque évident d'INTERCOMMUNALITE

Nous ne pourrons donc pas faire comme les milonais. Et pour le plaisir, le confort ou la sécurité de quelques uns, nous sommes condamnés à subir une augmentation de la circulation sur les autres artères chevrotines. Un flux circulatoire qui devrait être compensé par une augmentation du trafic d'une part route de la Brosse, et d'autre part rue de la porte de Paris et route de Milon par la traversée du Rodon.

Mais voilà, le problème n'est pas simplement milonais. La circulation devient de plus en plus dense dans le Parc.  L'énervement des automobilistes de plus en plus dur à contenir. L'irresponsabilité de quelques uns provoquant notre colère. Il reste navrant de constater que chaque commune tente à grand frais de freiner les ardeurs des automobilistes comme à Dampierre avec des ralentisseurs, à Saint Forget ou à Milon avec des chicanes, à Saint Rémy avec des ronds points.

Un manque évident de hauteur: une vision globale de la circulation dans le Parc ou tout du moins dans les communes de la vallée de Chevreuse parait urgente. Recenser les flux circulatoires et tenter tant qu'il est encore tant de les contenir. Et puis se protéger de l'avenir ou s'adapter: l'opération d'Intérêt National du plateau de Saclay tout d'abord et ses milliers d'habitants en plus, l'expansion boulimique de certaines communes comme le Mesnil Saint Denis qui urbanise à tout va, les Essarts et leur projet d'une ZAC d'une vingtaine d'hectares, Magny et sa future triple appartenance au Parc, à l'OIN et à Saint Quentin en Yvelines?

Un dossier "Circulation"qu'il aurait été souhaitable de réflechir au niveau de l'intercommunalité! Vivement demain la communauté de communes.

N'est il déjà pas trop tard?

.                       Le Blog de Chevreuse - 13 décembre 2009

.       Fête des Lucies - Premier jour de ma quarante septième année

La Note du Blog: Pour vous faire votre idée, signaler votre mécontentement ou soutenir la politique milonaise: vous pouvez contacter la mairie de Milon (Mécontents: merci de ne pas passer vos nerfs sur le personnel de la mairie qui lors de l'entretien a fait preuve de gentillesse, courtoisie et patience).  Vous pouvez aussi envoyer directement un mail à Mr PELLETIER maire de Milon et président du Sivom (notre embryon actuel d'intercommunalité) à mairie-de-milon@wanadoo.fr

03/10/2009

Liaisons douces à Chevreuse...

Voilà, chers lecteurs, afin de dormir tranquille, je voudrais passer à  'confesse'.

Ce matin, c'était l'inauguration de la liaison douce Le Mesnil Saint Denis - Chevreuse et vous connaissez mon penchant pour le deux roues.PICT0953.JPG

Alors, je me suis retrouvé à pédaler au milieu de toutes ces belles gens qui animent notre vie politique locale, Mme POURSINOFF (Conseillère régionale), Mr VANDEWALLE (Président du Parc), Mr PELLETIER ( Président du SIVOM), MR POUPART (Maire de Bonnelle), Mme GOSSARE (Maire de Saint Forget, Mme REINAUD (Union des Amis du Parc), Mme DUCOUT (MDB :Mieux se Déplacer à Bicyclette), que du beau monde, mais pas d'élu de Chevreuse au pédalage, dommage... Heureusement, MEZIGUE était là et représentait le bon peuple chevrotin. Un clic sur la photo: quelle belle brochette!

Alors, c'est sûrement pas la panacée car la nouvelle piste utilise beaucoup de chemins existants mais c'est un premier pas souligne Mr VANDEWALLLE qui cherche à créer des liaisons transversales dans le Parc Naturel et des liaisons entre gares.

Pour nous, Chevrotins, dans nos déplacements quotidiens, la nouvelle liaison n'apporte rien et c'est à nous de créer nos transversales sur notre territoire communal et nos liaisons inter quartiers ou inter hameaux, afin de favoriser ou de rendre possible le déplacement à vélo.

Le Parc pourrait peut être nous aider:

- en conseillant les communes sur leur besoins,

- en informant sur les aides du Département ou de la Région,

- en aidant à monter les projets,

- en définissant et garantissant une signalétique cohérente sur l'ensemble de son territoire.

Demain pourquoi pas:

- une liaison douce entre Choisel et Chevreuse qui desservirait Talou?

- un accès à la rue de la rousterie pour desservir les cyclistes des hauts de Chevreuse,

- un aménagement avec Saint Rémy pour drainer les cyclistes du Rhodon à la fois vers la gare de Saint Rémy et le collège de Chevreuse,

- une liaison douce Le Mesnil Saint Denis - Chevreuse qui desservirait cette fois Trottigny et les Chevrotins de la rue de Versailles...

Le Vélo : premier rayon de l'intercommunalité???

.             Le Blog de Chevreuse

08/07/2009

INTER-CHEVREUSE: Une ambiance de folie!

L'été est chaud à Chevreuse

Pour le dernier Inter-Chevreuse de l'année, vous avez été nombreux a vous déplacer et l'ambiance était chaude. Notre première adjointe a même demandé que les portes de la mairie soient ouvertes pour que les chevrotins qui n'avaient pu rentrer puissent quand même profiter du spectacle.

Après les premiers jeux qui ont chauffé la salle: le classique Trompe la TROMPETTE animé par notre ami Guy Luxe où les deux équipes SIVU et SIVOM, se disputent pour payer le salaire du professeur de trompette jusqu'à sa retraite.

Puis le Jeu de la SUBVENTION où le candidat doit obtenir le plus de subvention pour réaliser son projet: un parc omnisport avec des couloirs d'athlétisme. Attention aux élus des communes voisines qui savonnent les pistes...

Enfin, dans une ambiance survoltée, a commencé la dernière animation, le grand jeu: COMBLE/COMBLEPA .interchevreuse.jpg

Le camp des COMBLEPA qui représente  les Amis du jardin public a été défendu courageusement par Mr Michel Gaisne président de l'APESC, défenseur du charme passé de Chevreuse et représentant les amis du peintre "COSTE". Ni la lumière qui se reflète sur l'eau, ni les arbres peints, ni même la grange Dufils ( bientôt démolie) n'ont suffisament ému le jury. L'élu Lementec a eu beau plaider la biodiversité, la solution technique de filtrage de l'eau, les souvenirs des enfants des écoles, rien n'y fit.

Le camp des COMBLE qui représente les Marre de la mare entrainé par son capitaine Claude Génot, survolté, et secondé d'Anne Héry, n' a laissé aucune chance à l'équipe adverse. Après quelques erreurs, comme deux fois l'évocation du mot "jardin public", aussitôt repris par "mare"ou "cochonnerie qui sent mauvais", les coups ont fusé. Il pleuvait des "Marigots", la menace de la police des eaux a même été brandie. L'estocade fut portée par la lecture de la lettre ouverte du citoyen Béroule (qui pourtant semblait pleine de sincérité) sur le ton de la moquerie.

La mare sera donc comblée, mais bon prince, le camp des COMBLE laisse entendre que le jardin public aura "peut être" un jardin aquatique avec les eaux de drainage du terrain.

Merci à tous, pour votre participation au jeu. Merci à tous les candidats de chaque équipe. L'année prochaine si tout va bien, nous profiterons du nouveau parc omnisport fermé pour prévoir des jeux avec notre vachette Valérie.

En juillet, les festivités continuent. Prochain rendez vous pour le 14 juillet au parc des sports à partir de 18 heures. Le programme sur le site de la ville de Chevreuse http://www.chevreuse.fr/

Après, vous pourrez partir en vacances. Bonnes vacances à tous

Le Blog de Chevreuse

23/03/2009

Panique au conservatoire

C'est le nouveau feuilleton à Chevreuse où l'on a bien du mal à s'y retrouver, bien du mal à comprendre les positions et motivations de chacun et à entrevoir les finalités.

Comment en est on arrivé là?

Après les dernières élections municipales et le renouvellement des délégués au conservatoire, il a été procédé à l'élection du président du conservatoire. Michel Charon, conseiller de Saint Forget, a été élu Président, le plus démocratiquement qui soit. Il semblerait que Chevreuse, dont les délégués précédents avaient toujours assuré la présidence du conservatoire n'ait pas apprécié cette ingérence dans son pré carré. Le conservatoire est devenu une priorité à faire revenir dans son giron.

Depuis des mois, les coups fusent: informations, intox, désinformations, chiffres en tous sens et non concordants à l'exemple de la participation financière de la ville de Chevreuse " 91 % du budget du conservatoire" d'après Mr Tertrais et "42,76%" d'après le bureau du CICC dans son appel "Sauvons le conservatoire" publié quelques jours avant le conseil et adressé à l'ensemble des élus du canton.

L'opération en cours

A la demande de la sous préfète de Rambouillet et pour tenter de trouver une solution aux désaccords entre la ville de Chevreuse et le conservatoire intercommunal, les maires des 6 communes du CICC: Chevreuse, Choisel, Dampierre,Saint Forget,Senlisse et Saint Lambert se sont réunis en décembre dernier pour d'une part étudier la dissolution du SIVU (Syndicat Intercommunal à Vocation Unique ) qui gère actuellement le CICC et d'autre part tenter de faire reprendre les activités par le SIVOM (Syndicat Intercommunal à Vocation Multiple) qui gère aujourd'hui la piscine.

Début mars, les communes qui gèrent le SIVOM auraient voté la création d'un nouveau service "Musique et Danse" à une large majorité: 13 communes sur 16. "Il s'agit d'un service et non d'une carte" précise Claude Génot. "Tous les maires des communes du CICC ont voté pour", nous explique Mr Bruandet et chaque commune doit maintenant entériner ces décisions en conseil municipal. La commune de Senlisse l'aurait déjà fait en y rajoutant une réserve sur le prix du nouveau service " Musique et Danse".  Pas étonnant: la participation des communes au SIVOM, basée sur le nombre de foyers fiscaux et non pas sur le nombre d'élèves comme actuellement, pourrait être dissuasive pour une petite commune.

Un passé à effacer?

L'opération présentée en conseil municipal permettrait de reprendre les activités du conservatoire actuel (CICC), de reprendre les professeurs et surtout de régler l'épineux dossier du professeur congédié il y a environ 15 ans et dont le conservatoire assume 40000 euros d'indemnité par an. Magique ??? On change de syndicat et hop! on règle le problème de cette incroyable dépense qui grève le budget du conservatoire... Non, pas de magie, le SIVOM réembaucherait ce professeur et ainsi ne le paierait plus pour rien. Cela n'aurait il pas pu être fait par le conservatoire actuel?  Et finalement, n'est-ce pas beaucoup d'énergie dépensée à déshabiller Pierre pour rhabiller Paul?

Fronde dans la majorité municipale

Cinq élus "Claudadistes" emmenés par Mr Empinet et Mme Gouillosso ont voté contre le projet contestant la précipitation et le risque de se retrouver avec les deux syndicats en activité. Heureusement, Claude Génot a pu compter sur le soutien de la Gauche chevrotine qui bien que "mal à l'aise, a décidé de faire confiance" rassurée par les propos martelés par le maire "Les activités actuelles seront maintenues, les professeurs seront repris par le SIVOM". Au total, la dissolution est votée par 20 voix contre 9 contre. Il est dommage que le vote à bulletin secret demandé par Mr Lementec n'ait pas été accepté, sous prétexte que le vote à main levée était commencé. Grosse frayeur chez les adjoints qui ont vu le vote basculer.

Premiers prémices de l'intercommunalité?

Si l'opération réussit, le grand gagnant de tout ce micmac pourrait être le SIVOM et son président Mr Pelletier qui en reprenant les activités du conservatoire augmente son poids dans la gestion locale. "La première pierre de l'intercommunalité" essaye t on de nous vendre à Chevreuse.

Ce n'est pas sûr...

Frédéric Montégut, premier adjoint de Choisel, délégué et secrétaire du SIVOM, ne décolère pas: " Le SIVOM ne souhaite pas reprendre le CICC. Le syndicat actuel présidé par Michel CHARON fonctionne parfaitement, aussi bien techniquement que financièrement. Si nous avons voté pour une carte "Musique et Danse", c'est en prévision de combler un vide dans le cas où la dissolution du CICC deviendrait effective . Cela nous permettrait de répondre aux besoins des 400 élèves du conservatoire et de proposer aux communes une adhésion à la carte ".

Chevrotins, serions nous manipulés??  A suivre...

.                                   Le Blog de Chevreuse