Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/05/2017

Photo Sensible

 

EXPOSITION PHOTO SUR LES INONDATIONS

inondation,exposition,photo,francois,hardy,parc naturel,pnr,chevreuse
L'exemple de Chevreuse

 

Exposition pour découvrir le lien entre les inondations de 2016, le contexte climatique et l’évolution du territoire due aux activités humaines.

Tous les ans, les rivières subissent des périodes de crues suite à des évènements pluvieux. Cependant, rares sont les crues qui débordent, surtout sur le territoire du Parc. Des inondations, aussi importantes que celles de 2016, ne s’étaient pas produites depuis 70 ans. Ces phénomènes sont d’autant plus dévastateurs qu’ils sont rares, car les populations et les acteurs du territoire ne sont pas toujours bien préparés à les affronter.

Comprendre les évènements passés est une nécessité absolue pour pouvoir préparer l’avenir.

Venez découvrir ces éléments de compréhension
au travers d’illustrations et de photos commentées
au sein de la cour du Château de la Madeleine à Chevreuse

 

Le Blog de Chevreuse - 18 mai 2017
Sûr que demain, à l'Yvette, ça va être sa fête

 

 

07/12/2016

VAE : 200 euros de remise

 

Remise de 200€ pour l'acquisition d'un vélo à assistance électrique


velo,electrique,vae,remise,200,pnr

Offre spéciale réservée aux habitants du Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse

Du 15 novembre 2016 au 15 janvier 2017

 

Remise de 200€,  applicable sur l’achat d’un VAE dans les magasins partenaires de l’opération sur les modèles exposés, hors soldes et promotion.

       

Roue Libre  36, rue de Paris – Orsay Tel : 01 69 86 91 86

 

2&3 ROUES  20, rue Hélène Boucher – Voisins le Bx  Tel : 01 30 43 50 12


Sport 2000,
Route de la Noue,  Val de Courcelle - GIF SUR YVETTE Tel : 01 64 86 20 84

 

Neovelec, 2 rue Joseph Lemarchand- MAGNY LES HAMEAUX Tel : 01 30 47 74 62 -
                                                                            06 22 07 63 38

Espace Bellouis, 1 route de Châteaufort - GIF SUR YVETTE Tel : 01 69 28 62 78

 

Bike and Test, 14 rue de Montfort - MAUREPAS Tel : 01 77 04 61 44 

 

Pour bénficier de la remise, remplir le formulaire sur :  http://www.parc-naturel-chevreuse.fr/destination-parc/act...

 

10/08/2016

La Renouée de Chevreuse

Comme beaucoup de lecteurs du blog, j’ai la chance d’habiter Chevreuse et le Parc Naturel et de vivre dans ce cadre verdoyant et bucolique, au calme (en dehors des soirs de foot France/Portugal) et entre une chèvre et une vache (non je ne suis pas marié). Comme certain, j’ai en plus la chance de vivre au bord de l’Yvette et de connaître les émotions fortes les jours de crues (« Qui l’eut cru c’est le père Lustucru qui a bu l’eau du ru ???») et de profiter d’une végétation généreuse.

Ainsi, depuis 15 ans environ se développe derrière chez moi un gros massif d’une plante qui forme de très hautes et denses tiges qui restent ensuite tout l’hiver. Au fil des années un mélange de générations entre le vert et le beige me grignote ma vue sur les champs et le paysage. Il y a dix ans environ nous avons commencé à arracher quelques tiges avec ma nièce, on appelait ça les « bambous » et nous les avons jetées dans les sacs végétaux du SIOM, sans trop se poser de questions. Ce n’est que cette année que mes voisins m’ont appris le nom de la bestiole : la renouée du Japon !!! Une plante très méchante, invasive, avec des rhizomes toxiques, des larges feuilles qui étouffent tout, une croissance ultra rapide qui détruit toute la biodiversité autour… en un mot : la vilaine ! Avec une amie nous avons donc entrepris au printemps l’arrachage d’un massif assez conséquent, environ 100 m² d’une densité variable accumulée depuis plusieurs années. Beaucoup de tiges sèches auraient pu être brûlées mais… les feux sont interdits. Résultat, avec une cinquantaine de sacs végétaux, j’ai commencé à m’intéresser au problème, à faire des recherches sur internet et passer quelques coups de téléphone ; mairie, parc naturel, SIAVHY, SIOM… et c’est là que je vais commencer à fouetter un peu avec mes tiges car en résumé tout le monde (ou presque) connaît le problème mais personne ne fait grand-chose !!! Cependant, pour être honnête, c’est pour des motivations totalement égoïstes, pratiques et esthétiques que je me suis attaqué à la renouée dont j’ignorais moi-même il y a encore quelques mois et le nom et l’existence…

Concrètement la renouée à Chevreuse c’est un énorme massif derrière le parking en bas de Saint-Lubin, et beaucoup de petits massifs qui se développent le long de l’Yvette et du canal ou le long de la Goutte d’Or au niveau du rond-point raté par exemple. Sur le parking du pont Blonnier, qui vient de faire l’objet d’une coupe (adaptée aux contraintes renouée ?) et qui est un lieu de passage important, il faut surtout éviter que les gosses ne jouent avec les tiges et que les véhiculent n’emportent des débris car il suffit d’un fragment pour que la plante s’installe quelque part !
renouée,yvette,jev,médiéval,pnr,sivoa,siom,siahvy,blonnier,veolia

Conseils pratiques pour lutter contre la renouée
Vous trouverez de nombreuses ressources et conseils pratiques sur le site du syndicat de l’Orge (confluent de l’Yvette et affluent de la Seine) (bien plus que sur le site du SIAVHY !!!) et notamment des consignes pour les professionnels :
http://syndicatdelorge.fr/valoriser-ecologiquement-la-val...
http://syndicatdelorge.fr/images/entretenir/renoueevallee...
http://syndicatdelorge.fr/images/entretenir/Renou%C3%A9e_...

En résumé, c’est une plante dont on ne se débarrasse pas mais dont un arrachage manuel et régulier avec incinération contribue à limiter la propagation. Il ne faut pas utiliser le « rotofil » qui disperse les débris et favorise la propagation par bouturage… Il ne faut pas non plus mettre les déchets dans les sacs destinés au compostage mais dans les ordures ménagères pour incinération. De toute façon, les racines sont tellement profondes et denses qu’une éradication totale est presque impossible... L’année 2016 sera évidemment un grand cru (humour toujours) pour la renouée ; déchirée, charriée et déposée dans de nombreux nouveaux sites et territoires, elle va pouvoir pousser et s’étendre encore davantage. Soyons clairs ; il n’y a rien à faire, aucune solution à court terme mais grâce à la science, aux biotechnologies et/ou à la génétique on finira bien par trouver un insecte mutant ou par créer une maladie pour en venir à bout… peut-être un phytosanitaire soft et utilisable près des rivières (rappelons que c’est évidemment interdit ; pas de Roundup sur les berges !!!).

Coup de gueule contre les professionnels et les entreprises de jardinage…
C’est probablement à cause de travaux de renforcement des berges et au déplacement de terres « contaminées », réalisés à l’époque par Paris Tropic que la renouée a franchi l’Yvette et est venue contaminer la berge qui est derrière chez moi mais depuis qu’elle se développe, plusieurs années, je suis passablement remonté contre l’entreprise JEV qui s’occupe de l’entretien de nos berges.
1er reproche ; l’absence d’information, en tant que professionnel supposé connaître ces questions, ce prestataire aurait dû prévenir ses clients de la présence de cette plante et ce d’autant plus que de gros travaux de stabilisation des berges par des procédés de végétalisation ont été réalisés récemment.
2ème reproche ; le personnel n’est pas correctement formé ou encadré. 3 employés n’ont pas été capable de reconnaître la plante, l’un deux ignorait même son nom. Suite à une réunion la consigne a été donnée de ne plus toucher aux renouées mais au moment du fauchage annuel (à coup de rotofil évidemment) le chef d’équipe n’avait visiblement pas signalé les zones à son employé non formé…
3ème reproche ; le manque de communication et de concertation. Lorsque j’ai alerté le conseil syndical j’avais demandé une chose ; être prévenu du fauchage pour aller arracher mes pousses avant mais le mercredi 13 juillet, j’ai intercepté au dernier moment un employé bougon et au courant de rien. Au niveau de la résidence on me dit qu’eux-mêmes ne sont pas prévenus des dates et des heures de passage alors M. Montégut (vous étiez en copie de mon mail) je vous renouvèle cette simple demande : prévenez-nous de vos interventions ! Et ça vaut également pour les parkings afin de déplacer les voitures…

Les institutionnels
Globalement, les syndicats (SIAVHY / SIOM) et organisations diverses (mairie, Parc Naturel) sont tous dans une même logique ; on connait le problème, on en parle, on communique mais concrètement il n’y aucune véritable volonté ni moyens ! Par exemple, le PNRHVC (Parc Naturel Régional de la Haute Vallée de Chevreuse) édite un guide des « Plantes Exotiques Envahissantes » et a même fait preuve de modernité en utilisant Google Earth pour un inventaire participative.
 http://www.parc-naturel-chevreuse.fr/sites/default/files/...
Noble intention à condition de porter un tel projet dans la durée et d’y consacrer des moyens, en l’occurrence ce fichier n’a pas été mis à jour depuis août 2011, c’est-à-dire 5 ans… et au final on se demande bien à quoi il sert et quand on demande quels moyens concrets, des bras, un camion, un espace de stockage ??? Il n’y a rien. Même pas de retour de la personne soi-disant spécialisée dont on m’avait donné le nom et que j’avais mise en copie de mes mails…

Du côté du SIOM, là encore de gros problèmes de formation ; une interlocutrice au téléphone m’a dit de mettre tout ça dans les sacs végétaux et m’a expliqué que la montée en température du compost détruisait toutes les plantes et leur capacité à se reproduire, ce qui dans le cas de la renouée est unanimement contredit un peu partout. Du coup je me demande bien qui fabrique ce compost et où il est utilisé… Par ailleurs, un petit message pour les gars de VEOLIA : ça serait sympa de ramasser mes sacs poubelles de renouée même quand ça ne tient pas dans le container et que je les pose à côté ! Là aussi un peu de formation serait sans doute utile…

Je ne vais pas accabler le SIAVHY qui s’est déjà bien fait remarquer par sa brillante gestion et communication de crise pendant les inondations mais en gros il est sur la même ligne (on connait mais on fait rien) malgré quelques projets et chantiers d’envergure prévus (notamment le parking de Saint-Lubin) et par rapport au SIVOA qui gère l’Orge, le site web est quand même dramatiquement désert et vide sur la question des plantes invasives.

Au niveau de la mairie, je tiens quand même à remercier les services techniques qui m’ont débarrassé de mes nombreux sacs, à titre exceptionnel, et à souligner que Le Médiéval du mois de juin/juillet/aout a consacré une pleine page à cette plante. Malheureusement nous avons eu droit à des photos très génériques et quelques consignes décalées (creuser la terre et la mettre dans les sacs poubelle ???) et mal ciblées. L’article a malgré tout le mérite d’exister mais il passe à côté de l’essentiel, à mon sens.

Approche locale et pragmatique
De mon côté je continue à arracher régulièrement des renouées derrière chez moi et nous avons convenu au sein de la résidence de mettre en place un arrachage citoyen et mensuel ; tous les derniers dimanches du mois nous nous retrouverons en période de pousse (avril à septembre je pense mais l’expérience nous le dira). Je suis très content et très fier de la mobilisation des riverains pour ce premier dimanche d’arrachage organisé le 24 juillet ; nous nous sommes retrouvés à une petite dizaine avec gants et sacs pour traiter plusieurs implantations de renouée et c’est sans doute quelque chose à étendre et à généraliser ; ces solutions locales et ponctuelles à base d’huile de coude sont sans doute la meilleure réponse, surtout sur des jeunes et petits massifs et avant qu’ils ne deviennent incontrôlables !

La communication et la sensibilisation sont importants car trop de gens ignorent l’existence du problème, savoir que cette plante existe, la connaître et la reconnaître vont dans le bon sens mais si on veut vraiment la contenir il faut un vrai projet, de la coordination et des moyens par la puissance publique et là, nous en sommes très loin. Au travers de mon expérience anecdotique, je souhaite surtout ouvrir une réflexion sur la façon dont un problème complexe mais non critique de ce type, sans enjeux économiques directs, à l’échelle d’un grand territoire, est pris en charge par un ensemble d’acteurs disparates, collectivités, organismes publics, professionnels, particuliers,  et pas vraiment coordonnés. Il faut de la volonté et sans doute une autorité pilote avec des moyens… J’ai des idées en vrac qui me viennent sur la formation professionnelle, l’affichage sur les zones (une pancarte en bas de Saint-Lubin avec « Plante invasive – Ne pas couper ou déplacer »), des dérogations en matière de feu pour incinérer les renouées (les vieilles tiges brûlent très bien), un ou des espaces de stockage adaptés que les communes pourraient organiser et gérer, voir même des mesures plus autoritaires (des amendes ou des sanctions pour rotofilage de renouée par les professionnels par exemple ?!?) et je vous invite à utiliser les commentaires du blog pour lancer vous aussi des idées et suggestions !

En effet, je reste un peu perplexe sur le sens, notamment écologique, que ça peut avoir d’arracher régulièrement une plante à forte croissance pour remplir ainsi des sacs poubelles et alimenter des incinérateurs… Il y a peut-être mieux à faire ? Une valorisation énergétique en biomasse ? L’utilisation comme fourrage ? On pourrait demander aux fermiers et aux éleveurs du coin ce qu’ils en pensent… En fait, ce qui serait vraiment bien je crois ça serait qu’un responsable politique local organise une réunion à la rentrée avec l’ensemble des acteurs énumérés dans cet article !
Je vous souhaite de bonnes vacances et vous laisse sur cette ultime remarque ;  les plus belles choses à renouer c’est quand même les liens humains !

 

.          André pour Le Blog de Chevreuse

.    A la Saint Lolo, c'est la fête du lourdeau

 

 

 

19/06/2016

Chèque Tintin

 

Alerte VIGILANCE

 

La monnaie locale du sud Yvelines n'est pas encore en vigueur qu'un individu a tenté ce matin d'écouler de faux Yves dans le quartier chinois de Chevreuse.

Mr Min Li Foo récemment installé à Chevreuse ne s'est pas laissé faire quand on lui a présenté ce faux billet de cinquante Yves. Il a précisé qu'il n'était pas blanchisseur, ce qui a suffit à faire fuir le faussaire.

monnaie,locale,pnr,yves,tintin,chinois,chevreuse,min li foo,monnaie locale

La maréchaussée demande la plus grande vigilance sur l'acceptation de nouvelles coupures lors de transaction sur le territoire de la Vallée de Chevreuse et appelle les citoyens à lui remonter toute information pouvant aider à démasquer le faux monnayeur.

 

.                 Le Blog de Chevreuse -  Saint Romuald

.    Une bonne fête à tous les papas, jeune père ou déjà papy.

 

 

 

16/06/2016

Money, Money, Money

 

Connaissez-vous le billet de 50 yves (*) ?

pnr,monnaie,locale,yve,yves,virginie,le vot
Clic/clic sur l'image pour visionner une vidéo ludique sur la monnaie locale

 

Normal, ce billet n'existe pas et la monnaie locale de la Haute Vallée de Chevreuse n'a pas encore cours.

Pourtant, elle pourrait arriver bientôt. Une soixantaine de personnes travaille sur le sujet. Sous le patronage d'un comité d'animation, cinq ateliers planchent: prospection, logistique, social, relation banque, communication.

Pour en savoir plus, vous pouvez regarder les autres vidéos disponibles sur le site du Parc Naturel http://www.parc-naturel-chevreuse.fr/new-life-starts-here...

Si le projet vous intéresse, il est encore temps de rejoindre les ateliers. Pour cela contactez Virginie Le Vot par mail à v.levot@parc-naturel-chevreuse.fr

 

 

.                        Le Blog de Chevreuse - 16 juin 2016

.  A la Sainte Germaine, faut pas nous prendre pour des pommes!

 

(*):  Yve comme le nom de la forêt d'Yvelines dont dépend le massif de Rambouillet et la vallée de Chevreuse bien sûr, et non pas comme le prénom du président du Parc Naturel. Plus sérieusement, la monnaie n'a pas encore de nom, et vous serez surement sollicités pour lui en trouver un. A vos neurones. Prêt. Cherchez.

 

 

 

09/10/2015

Peur du Noir?

 

Un programme d’animation pour se réapproprier le monde de la nuit et l’impact de l’éclairage nocturne. Nous les hommes, mais aussi la faune et la flore avons besoin de la nuit noire, elle est essentielle au cycle de la vie. Levons les yeux au ciel … La nuit est un lieu de vie, de voyages dans l’espace et le temps, d’études, de rencontres, d’économies …

jour,nuit,jour de la nuit,pnr,mallart

 

Tout le programme des activités proposées samedi 10 octobre par le Parc sur http://www.parc-naturel-chevreuse.fr/le-jour-de-la-nuit

 

 

05/05/2015

ProCASQYnation

 

Je reprends pour le conclure ce texte (commencé il y a plus d’un an et demi !!!) ce lundi 4 mai 2015 suite à la réunion publique organisée à la salle Jean Racine par plusieurs associations fédérées par les Amis du Parc…

 

Introduction

Nombreux sont les chevrotins qui ignoraient ce projet de la majorité de quitter la Communauté de Communes de la Haute Vallée de Chevreuse (CCHVC) pour rejoindre la communauté d’agglomération de Saint-Quentin-En-Yvelines (CASQY) jusqu’au tract diffusé en décembre 2013 par le président Pelletier. C’est bien dommage et les détracteurs de cette orientation ont eu bien raison de déplorer un manque d’information et de consultation. En revanche, on ne peut que déplorer en retour les moyens et les arguments déployés depuis l’été dernier pour mobiliser (en vain) les foules contre cet objectif.

En gros, les anti-CASQY prétendent que ça va coûter très cher et que nous allons perdre notre âme et le caractère rural de nos communes. A noter que ce « mouvement » rassemble des personnes d’horizons très divers, dont certaines sont très respectables, mais il est très maladroitement mené par des personnages (et une liste) bien peu scrupuleux et qui mélangent des approximations et contre-vérités sur la fiscalité ou la dette pour perdent finalement toute leur crédibilité à réclamer une consultation en achetant des « j’aime » pour une page Facebook de soutien.

procasqynation,casqy,caps,rambouillet,pnr,andré,andré s,hery,becker,poisson,genot,pelletier,sayous,empinet,cattaneo,cchvc,alur,sru

Leur lettre ouverte à Claude Génot publiée sur le site « chevreuse2014.com » à l’été 2014 reprenait le thème de la représentativité et de la légitimité de la municipalité pour engager la ville dans ce projet et depuis plusieurs nouveaux tracts ont été distribués. Dans ce contexte, je vous livre quelques éléments de réflexion et pourquoi la CASQY est à mon sens l’unique et le plus évident des choix pour l’avenir de Chevreuse.

 

Histoire locale de l’interco

Il y a près de 45 ans, en 1968, notre commune s’est engagée dans l’intercommunalité avec le SIVOM (Syndicat Intercommunal à Vocation Multiple) et nous pouvons tous les jours admirer ou profiter de ses réalisations comme le collègue Pierre de Coubertin (1994), la salle de sport (1993) ou la piscine Alex Jany (1974 & 2008) car avant tout l’intercommunalité c’est ça : des moyens et des ressources pour réaliser des choses plus grandes et plus importantes !

La France a un véritable problème de découpage administratif. Partout en Europe, la tendance est à la réduction des niveaux administratifs et en particulier sur le nombre de communes. Partout… sauf en France ! De 1950 à aujourd’hui la Suède passe de 2 300 à 290 (87% de baisse !) et l’Allemagne de 30 000 communes à 12 000, tandis que de notre côté du Rhin, la réduction nous fait laborieusement passer de 38 800 à 36 700 communes… Tout le monde sait ce qu’il faudrait faire ; fusionner les communes et supprimer les départements mais en réalité, tout ce que nous avons réussi à faire c’est de rajouter cette couche de l’interco… malgré tout l’objectif d’une meilleure maîtrise de dépenses publiques demeure, à la manière d’un doux rêve.

Car l’intercommunalité c’est également ça : des économies d’échelle et une meilleure efficacité des politiques publiques dans la mutualisation de moyens et la coordination des projets. Plus concrètement, une intercommunalité permet de demander et d’obtenir des subventions ou des financements qu’une petite commune n’obtiendrait pas toute seule.

Non, rejoindre la CASQY ce n’est pas l’explosion des impôts locaux et ce n’est pas non plus un partage de la dette de la ville nouvelle tout simplement parce que ça ne fonctionne pas ainsi et qu’une intercommunalité intelligente c’est des économies et des gains de productivité !

 

CCHVC, les autres villes et Saint-Rémy-lès-Chevreuse

Toutes les communes de la CCHVC ne partagent pas la même vision ou le même projet ; si Chevreuse et Saint-Lambert avaient engagé une démarche auprès du préfet (ça a changé depuis…) la plupart s’interrogent et la vraie grande question concerne Saint-Rémy-lès-Chevreuse, dans une dynamique nouvelle, impulsée par une nouvelle majorité et de nouveaux espoirs, la voisine ne sait pas où regarder ; à l’est le plateau de Saclay est en pleine mutation mais c’est bien à l’ouest et au nord que les quartiers (Rhodon et Beauplan) s’imbriquent et que chevrotins, saint-rémois et magnycois échangent, partagent et peuvent se serrer la main en traversant la rue. De par son nom et son histoire, Saint-procasqynation,casqy,caps,rambouillet,pnr,andré,andré s,hery,becker,poisson,genot,pelletier,sayous,empinet,cattaneo,cchvc,alur,sruRémy-lès-Chevreuse, est intrinsèquement liée à Chevreuse et à Magny-les-Hameaux ; elle est également dans le département des Yvelines, dans le Parc Naturel, dans le SIVOM ou dans la Communauté de communes actuellement contestée (Mme Becker a même été candidate pour être présidente de la CCHVC)…

 

Chevreuse et Saint-Rémy-lès-Chevreuse doivent rester unis et ça serait particulièrement absurde et dommage de ne pas partager un même projet d’intercommunalité. En revanche, l’avenir de communes excentrées comme Levis-Saint-Nom ou d’un ilot de millionnaires enclavé comme Milon apparaît plus secondaire dans notre projet. Sans parler de nombre de communes qui se trouvent à l’autre bout du Parc et dont on ne connaît même pas le nom… Car le Parc a été profondément remanié et son centre de gravité s’est fortement déplacé vers l’ouest et c’est très bien pour toutes les communes qui l’ont rejoint sauf que, aujourd’hui, le Parc ce n’est plus du tout la Vallée de Chevreuse (qui géographiquement suit plutôt le RER B), c’est la forêt de Rambouilletprocasqynation,casqy,caps,rambouillet,pnr,andré,andré s,hery,becker,poisson,genot,pelletier,sayous,empinet,cattaneo,cchvc,alur,sru

Oui, vivre à Chevreuse c’est une chance extraordinaire, cet écrin de verdure et ces montagnes louées par Racine, son ciel relativement préservé (le diable ici s’appelle Toussus) où l’on regarde passer au loin les avions qui vont sur Orly, ses forêts, ses rivières, son calme et tout ça à quelques encablures de Paris la folle, l’excitée, la surmenée…

Mais vivre à Chevreuse ce n’est pas seulement contempler un paysage depuis une chambre en maison de retraite ou depuis la terrasse de sa maison secondaire. La population est jeune, active, les chevrotins aspirent à autre chose qu’à venir ronfler dans les odeurs de bouleaux et de chênes, de vaches et de chèvres. Les chevrotins ce sont des parents qui se préoccupent des infrastructures et des projets pédagogiques, culturels ou sportifs. Les chevrotins ce sont des actifs qui se déplacent, vers Paris, vers Versailles, vers la ville nouvelle avec des attentes et des exigences en termes de transports, d’emploi, de commerces, de services… Qui peut croire que ça va venir de Milon-la-Chapelle, village de 300 ha dont le Maire s’est plus illustré avec ses routes barrées et ses chicanes…

Non, il ne s’agit pas de choisir entre une urbanisation forcée en faisant partie du Grand Paris et une ruralité préservée par le concept de la communauté de communes.

 procasqynation,casqy,caps,rambouillet,pnr,andré,andré s,hery,becker,poisson,genot,pelletier,sayous,empinet,cattaneo,cchvc,alur,sruprocasqynation,casqy,caps,rambouillet,pnr,andré,andré s,hery,becker,poisson,genot,pelletier,sayous,empinet,cattaneo,cchvc,alur,sru

 

Non, rejoindre la CASQY ce n’est pas la disparition ou le retrait du Parc Naturel, ce n’est pas non plus le bétonnage intensif des champs et des forêts. La ville médiévale n’a d’ailleurs pas eu besoin de la ville nouvelle pour créer ses lotissements comme les « Hauts » ou le « Val » dans les années 70.

Après il ne faut pas non plus sanctuariser le petit jardin des nantis de la vallée ; on peut taper sur Magny les Hameaux et ses constructions mais en attendant c’est bien grâce aux HLM du plateau que se logent les classes populaires dans la région et les objectifs de la loi SRU (25% en 2025) sont toujours très loin pour des communes comme Chevreuse, Saint-Rémy (10%) ou le Mesnil-Saint-Denis (plutôt vers les 5%) …

 

Alternatives et géographie

Certains disent qu’il est urgent d’attendre, se demandent si Chevreuse ne serait pas mieux dans la CAPS ou dans une autre communauté de communes comme Rambouillet Territoires.

procasqynation,casqy,caps,rambouillet,pnr,andré,andré s,hery,becker,poisson,genot,pelletier,sayous,empinet,cattaneo,cchvc,alur,sruLa principale différence entre les deux formes française d’intercommunalité repose sur la notion de « commune centre » mais c’est un choix après tout de partager son tracteur ou ses médiathèques… Pour ma part, je trouve que le centre de Saint Quentin, son théâtre, son multiplexe, ses centres commerciaux ou sa base de loisir donne du sens et une cohérence à un territoire mais je conçois tout à fait que certains chevrotins « regardent » ou « vivent » vers d’autres directions ; pourquoi aller au SQY Ouest plutôt qu’à Ulis 2 ou au centre commercial du Belair à Rambouillet ??? De même, il fut un temps où les lycéens de la vallée allaient sur Montigny-le-Bretonneux ; c’est mon cas et c’est également la raison pour laquelle j’ai conservé des amis et des liens sur la ville nouvelle. D’autres sont allés au lycée de Courcelles et/ou prennent le RER B en direction de Orsay, de Palaiseau (deux villes de la CAPS) et de Paris… Tout ceci pour dire qu’il y a un ressenti et une perception subjective de l’organisation d’un territoire et des centres d’attractivité. Chevreuse est aussi loin du centre d’Orsay que de Montigny après tout (12 km environ) mais au-delà de la géographie ou de la topologie c’est l’histoire, les axes de communication et tout ce qui a pu contribuer à créer du lien depuis de très longues années qui sculptent un territoire et l’identité qui va avec.

A noter que depuis 2010, le nombre de communautés d’agglomération en France est passé de 181 à 222 quand le nombre de communauté de communes baisse fortement de 2 409 à 1 903… Sérieusement, dans un monde où les réglementations et la complexité administratives demandent des profils archi-spécialisés, quelles compétences pointues est-ce qu’on peut espérer trouver à la mairie de Bullion ou aux services techniques de Milon la Chapelle ?

En résumé, ma position personnelle ne consiste pas à défendre la CASQY contre la CCHVC mais le concept et le principe même de la communauté d’agglomération par rapport aux communautés de communes. Le principe d’un centre urbain avec des communes périphériques et qui peuvent bien évidemment garder leur identité, voir leur ruralité, contre un agglomérat de villages qui n’apporte rien.

Les événements de 2015 c’est la montée en force de diverses institutions et commissions sous la houlette du préfet de région ; des conseillers au sein d’une CRCI qui ont voté un SRCI conforme à la loi MAPTAM en élargissant la CASQY et en regroupant de nombreuses intercos mais en laissant de côté notre CCHVC. Un redécoupage conçu dans quelques bureaux et bien loin de la concertation et des citoyens. A l’insupportable millefeuille administratif et réglementaire on ajoute des procédures de décisions déconnectées et même méprisantes (voir le référendum de Coignières…).

Ignorée par les communautés d’agglomération qu’elles convoitaient, nos petites communes se retrouvent un peu livrées à elle-même, déchirée et écartelée entre les visions ou les ambitions, le Poisson partisan de Rambouillet qui ne veut rien lâcher, des villages qui souhaitent affirmer leur rprocasqynation,casqy,caps,rambouillet,pnr,andré,andré s,hery,becker,poisson,genot,pelletier,sayous,empinet,cattaneo,cchvc,alur,sruuralité et s’émanciper des contraintes SRU en rejoignant une CCHVC vide, des écologistes conservateurs qui ne veulent surtout pas entendre parler de constructions (logement social ou pas), un Parc Naturel inquiet de ses prérogatives et de ses pouvoirs et qui a visiblement le plus grand mal du monde à contenir les projets immobiliers et l’urbanisation d’une commune comme Magny les Hameaux, un petit maire/président qui affirme et revendique le côté dortoir et résidentiel de sa communauté et ses proverbes mérovingiens… A l’applaudimètre c’est sans doute Dominique qui emporte la soirée avec ses bons mots sur le Parc à sauvegarder, face à une salle acquise et malgré une vision délirante d’une intercommunalité de 51 communes sur le périmètre du PNR… Mesdames Héry et Becker vont devoir sacrément bien réviser pour pouvoir enfin répondre clairement à la simple question «  quels sont les avantages à rejoindre la CASQY ? »… Et sinon tout va continuer comme avant, les tracts de Sayous / Empinet, quelques encadrés dans le Médiéval, des citoyens qui vont râler et réclamer un référendum, des associations de sauvegarde de leur environnement et de leur privilèges, des élus de droite qui vont râler contre SRU / ALUR, des préfets qui vont demander plus de logements sociaux et des citoyens juste désabusés et dégoutés.

Allez, on verra demain !

 

.                                             André S.

 

18/03/2015

Fleur de Sel

monnaie,locale,leader,parc,pnr,fleur,sel

 Un message du Parc Naturel Régional

_____________________

 

Parmi les thématiques qui vont être soumises par le Parc pour sa réponse à l’appel à projets LEADER, nous avons choisi de travailler entre autre sur les monnaies locales.

Et la toute première étape de ce projet est d’obtenir un ressenti global des habitants et acteurs du territoire sur la mise en place d’une monnaie locale en Vallée de Chevreuse. Pour cela, une petite enquête très courte a été mise en ligne aujourd’hui sur le site du Parc :

http://www.parc-naturel-chevreuse.fr/news-vallee-de-chevr...

 

Merci d’y répondre avant le 31 mars !

 

________________________________________________

 

Note du Blog : Espérons que cela marche. Ensuite, il faudra lui trouver un nom à cette monnaie locale. Vos idées sont les bienvenues.

monnaie,locale,leader,parc,pnr,fleur,sel

Il peut m'appeler Fleur si ça lui fait plaisir !!

 

28/12/2014

Une filière Energie Bois dans le Parc?

 

Le Parc lance une enquête auprès des particuliers résidant sur le territoire du Parc sur l’utilisation du bois comme énergie de chauffage dans les maisons individuelles.filière,energie,bois,chevreuse,pnr,parc,granulé,poele,chaudiere,chauffage

Que vous soyez ou non possesseurs d’un appareil bois (inserts, poêles, cheminées), que vous envisagiez ou non de vous équiper prochainement, votre retour nous intéresse.

En effet, le territoire du Parc dispose de ressources en bois importantes et le « Bois Énergie » constitue donc à la fois un enjeu environnemental et économique.

En cliquant sur le lien suivant, vous accèderez à cette enquête qui ne nécessitera que quelques minutes de votre temps :

https://docs.google.com/forms/d/19FU4vmGY8mU4vjztEE92ekHK...

 

Faites suivre l'info à vos voisins et connaissances.. 

 

 

28/08/2014

Y sera maire jusCasqy... 5

 

Y sera maire jusCasqy,  le grand dossier de l'été sur votre Blog

___________________________________________________________________________

 

La question Y sera maire jusCasqy du jour:

 

Parc Naturel Régional ET/OU Casqy?
Casqy ET/OU Parc Naturel Régional?

 

Le choix imposé par Claude Génot est il viable?

Une commune peut-elle faire partie d'une communauté de l'agglomération parisienne avec une vocation forte à la densification ET faire partie intégrante d'un parc naturel régional?

 

___________________________________________________________________________

 

30/03/2014

Pédale douce

Pour vous remettre de vos émotions de la campagne, retrouver votre souffle, faire travailler votre cœur et communier avec la nature qui vous entoure, les rois de la pédale douce du Parc Naturel Régional vous proposent une nouvelle balade pédagogique le 6 avril 2014 à l'occasion des Journées européennes des Métiers d'Art, 2 boucles familiales pour pédaler à votre rythme tout au long de la journée. Rien à voir avec les raids commando à vélo de 60 kms de l'adjoint Texier, nous ne sommes pas des brutes.

Le premier circuit part de la Gare RER de St-Rémy-lès-Chevreuse, l'autre part de la gare SNCF de Rambouillet (points 1. et 2. ci-dessous).
Les deux groupes feront escale chez des artisans et se retrouveront en début d'après-midi autour d'un déjeuner préparé par les Amis de l'Estaminet de Magny-les-Hameaux.

pnr,cyclique,rambouillet,metiers d'art,estaminet

  1. Circuit au départ de Rambouillet (10h), avec l'association "Rambouillet en Transition": Le parcours débutera du parvis de la gare par la visite d’un artisan Bijoutier à Rambouillet (L'atelier 109), puis nous irons visiter le superbe Manoir des arts - Maitre Verrier à  Auffargis.Après un pique nique fastueux en compagnie du groupe de St-Rémy, nous reprendrons la route vers l'atelier Les mains Libres - Artisan Ferronnier aux Essarts le Roi puis vers Montfort l'Amaury et l'atelier De Nada - Artisan menuisier-céramiste.Cette étape sera ralliée par plus de 20 kms de route forestière à l'abri des véhicules motorisés et invitera aux échanges et à la flânerie jusqu'au retour prévu vers 18h à la gare de Rambouillet.
       
Contact : Solen 06 18 86 39 75  cycliquerambouillet@gmail.com

 2. Circuit au départ de St-Rémy (10h) : Après une première escale sur la place du Marché au blé de Chevreuse pour y rencontrer Cécile Gidon, Céramiste, nous monterons jusqu'à la Ferme de Bellepanne pour y retrouver Clément Léger, Maréchal Ferrand. Nous descendrons ensuite vers les Essart-le-Roi pour découvrir l'atelier de Stéphane Gotkovski, Ferronnier d'art. Après un déjeuner avec le groupe de Rambouillet, nous rejoindrons par une superbe Voie Verte en forêt de Rambouillet la Fondation de Coubertin, non loin de la gare de St-Rémy (vers 18h).
          Contact : Laurent : 06-81-77-80-82, alter.campagne@yahoo.fr .

Les inscriptions sont limitées à 20 personnes pour chaque circuit : 10 euros, (7 euros pour les -12 ans) à adresser avant le 2 avril à D.Béroule au 49 rue de Paris, 78460 Chevreuse.

 Au plaisir de vous revoir ou vous rencontrer à cette occasion,
 Bruno, Laurent, Dominique

27/01/2014

Toussus: Un pas en avant, un pas en arrière

 

Ce n'est pas visiblement pas comme cela que les associations voyaient le projet de reconversion ...

 

toussus,aerodrome,heliport,hélicoptère,reconversion,association,nuisance,aerienne,ciel,calme,pnr

01/06/2012

Fête des F...

Quel est donc ce nouveau Fléau. Ces signes qui Feignent de nous indiquer le 'Femin' à suivre, comme Ariane son Fil.

Fête des FFaites des F. Les "F" envahissent le bitume des routes, la terre des chemins de traverse du Parc Naturel, même fete,fermes,pnr,beroule,f,vélo,feloquelques Frènes en ont été aFFublés.

On nous en a 'Fignalé' à Vieille Eglise, à Fernay, à Dampierre, à SenliFFe, à AuFFargis...

Fûrement l'oeuvre d'un Fou.... Quelle Folie s'est emparée de ce Furibond qui Fignole ses F à la Fleur de chaux?

L'enquête menée par Le Blog nous a permis de collecter quelques inFormations:

Le Fycliste Fou a encore Frappé!

Le Fondu n'hésite pas à montrer ses F en public. Il réunit ses Fans dimanche 3 juin prochain. Le rendez vous est Fixé devant la gare de Faint Rémy à 10 heures.

'Fenez' Nombreux et n'oubliez pas votre 'Félo', le casque, et un 'néceFFaire' à crevaison.

Toutes les Festivités de la Fête des Fermes 2012 sur http://www.parc-naturel-chevreuse.fr/news-vallee-de-chevr...

 .                Le Blog de 'Fhevreuse' - 1er juin

. Jour de la Saint Justin, patron des amateurs de Faufiffon Fec


17:11 Publié dans Vélo | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : fete, fermes, pnr, beroule, f, vélo, felo

09/02/2012

Injonction PARCadoxale

Nouveau Parc, nouveau territoire,

Nouvel Echo,  nouvelle présentation,

Nouveaux articles à savourer dont le succulent AVIS A LA POPULATION sur l'information locale d'antan,echo,parc,pnr,chevreuse,yves,publicite,stoppub,lettres la réclame d'hier et le matraquage d'aujourd'hui. Un cadre pour la publicité dans le paysage, c'est très bien mais de grâce Messire Yves, protégez nos boites à lettres!

A quand donc de nouvelles résolutions pour la distribution de l'Echo?? Un sujet sur lequel devra se pencher la toute nouvelle commission communication car le problème déjà dénoncé et résolu il y a quelques années semble de nouveau insoluble pour le Parc.

Si certains chevrotins se plaignent de ne pas avoir la revue du Parc, d'autres au contraire enragent de la recevoir au milieu d'un tas d'immondices publicitaires alors qu'il ont fermé leur boite à lettre à la pub grâce au fameux STOP PUB. Trois agressions par an de la boite à lettre et toujours avec l'aide de l'Echo du Parc.

echo,parc,pnr,chevreuse,yves,publicite,stoppub,lettresVoici les suppléments gratuits du premier Echo du Parc de 2012:

 - Carrefour Market 50% sur le foie gras Labeyrie. Du  100 % pas local garanti.

 - Acheter-Louer magazine de promotion immobilière auparavant à peu près local mais qui englobe maintenant le 92. Un territoire bien trop grand. Un gâchis de papier de Rueil à Saint Arnoult. Agences de Chevreuse, s'il vous plaît, trouvez un autre moyen d'info locale.

 - Osprey Achète OR et Bijoux. Un bon petit commerce en temps de crise.

Que faire? Le Parc se défend que le problème ne concerne que quelques communes dont Chevreuse. Dans beaucoup des communes, l'Echo est distribué par des moyens locaux avec le bulletin municipal. Une bonne idée qui pourrait être mise en place dans notre ville. Des petits boulots à créer peut-être.

En attendant, Damoiselles et Gentilshommes de la forteresse de la Madeleine, merci de rappeler à votre prestataire que le STOP PUB sur la boite à lettre ne permet pas la distribution de l'Echo du Parc s'il est accompagné de publicités non adressées.

A bon entendeur

.               Le Blog de Chevreuse - Sainte Eugénie

.     Eugénie, ça ne serait pas le prénom de la Mère Denis?

 

Nota Bene: Vous représentez les enseignes et marques citées, retournez-vous contre votre prestataire et demandez-lui réparation pour le préjudice subi. Il vous a vendu beaucoup plus de boites à lettres qu'il n'y en a d'ouvertes à la publicité à Chevreuse. Des publicités mal ciblées qui vous ont couté plus cher. Des pubilicités qui partent directement à la poubelle, souvent même automatiquement avec l'Echo du Parc dans le lot. Pauvre Echo du Parc!! Des publicités qui alourdissent nos poubelles? Des poubelles que le SIOM facture de plus en plus cher aux chevrotins. Faisons vite , ça chauffe nous expliquait l'Ademe il y a quelques années...

07/11/2011

Fondrières - création d'une piste verte

La neige n'est pas encore arrivée. Heureusement, car les travaux de création et de mise en conformité de la piste verte des Fondrières ne sont pas achevés.

Les fon...QUOI????

Comment? Vous ne connaissez pas les Fondrières! Ne vous inquiètez pas, vous n'êtes pas les seuls, la sente n'est pas encore inscrite dans la liste des atouts chevrotins et les touristes ne s'y bousculent pas. Mais cela pourrait changer.Photos-0165.jpg

Pour la découvrir, prendre la rue de la Tour qui démarre rue de Paris/rue de la porte de Paris en face de la rue Charles Michels puis emprunter le chemin qui prolonge la rue de la Tour.

L'occasion de découvrir ce petit coin tranquille de Chevreuse, d'admirer les vestiges des remparts et de la tour, de pleurer les saignées ouvertes dans la ceinture de la ville. 

Après les remparts, une prairie bucolique où paissent les moutons. Dommage que l'on ne puisse longer le rempart pour rejoindre le Château de la Madeleine et le tertre des Larris.

Ensuite, démarre la piste noire des Fondrières qui rejoint la rue de la Butte des Vignes. Une portion difficile. En hiver, une piste à sensation, un dénivelé impressionnant, un souvenir impérissable, la peur de la refaire. La piste noire de Fondrières, on la fait une fois dans sa vie, après on l'évite....

Inconstructible

La sente des Fondrières rejoint la rue de la Butte des Vignes dans sa partie non construite et vous êtes quelques uns à vous inquiéter du devenir de cette zone qui offre un point de vue sur la vallée, un panorama à conserver.

fondrieres,tour,claireau,rempart,constructible,genot,piste,parc,pnr,classementLes remblais n'auguraient rien de bon, tout comme la présence d'un compteur d'eau, et la création de deux bateaux dans le trottoir nouvellement créé.  Une bonne affaire pour le propriétaire pensiez vous!!!

Mais non! Claude Génot a été catégorique lors de la réunion publique du PADD du 21 octobre 2011: 'INCONSTRUCTIBLE'.

Alors pourquoi remblayer ces terrains?  Pourquoi ce passage piéton en face du chemin qui joint la rue de la butte des vignes au chemin du Claireau? Pour la création d'un nouveau cheminement qui atténuera la dureté de la sente des fondrières. La nouvelle liaison, pas complètement douce comme on dit maintenant  mais beaucoup moins dure qu'auparavant, sera en tous cas plus cohérente et permettra de monter de la rue de la Tour au chemin du Claireau. Une belle transversale.

Fondrières, adieu à la piste noire et bienvenue à la piste verte. A quand le tire fesse ou le télésiège?

.                           Le Blog de Chevreuse - 7 novembre

. Jour de publication de l'arrété de classement du Parc Naturel Régional

.            Bravo à toute l'équipe du Parc, c'est reparti pour 12 ans.

24/04/2011

Un pas de PLU

AVIS A LA POPULATION

  interessée par le prochain PLU chevrotin

______________________________________________________

Projections, soirée autour du paysage - Mercredi 27 avril

plu,ares,pnr,caue,paysage,paysagere

Dans le cadre de la semaine Agriculture et Paysage. Extraits de "Portraits d'Ares, un monde pour soi". Suivis d'une réunion publique pour imaginer l'avenir des paysages des vallées de l'Yvette.

A 19h à l'Espace Jean Racine. Entrée libre.

Renseignements : 01 30 52 09 09.

20/03/2011

Cantonales 2011

Sans surprise, Yves Vandewalle conseiller sortant en prend pour trois ans de plus. Quand la soupe est bonne!

vandewalle,député,conseiller,général,pnr,president,cumul,cumulardNotre homme politique local président du Parc Naturel de la Haute Vallée de Chevreuse cumule toujours son mandat de conseiller général et le mandat de député que Valérie Pecresse lui a laissé en acceptant un portefeuille de ministre.

Pourquoi Yves Vandewalle n'a til pas laissé alors sa place de conseiller général à sa suppléante lorsqu'il a remplacé Valérie?

Un cumul qui l'oblige souvent à faire le grand écart. Comment fait il pour défendre le Parc Naturel de la Haute Vallée de Chevreuse devant les menaces au nord de l'aménagement du plateau de Saclay et du fabuleux destin de l'aréodrome de Toussus.

Un cumul qu'il cherche à préserver le plus longtemps possible, l'avenir étant incertain. Valérie Pécresse, sur un siège éjectable, peut réclamer son mandat de député à tout moment, et il serait préférable de ne pas quitter la place au conseil général pour être en lice afin de briguer l'un des prochains postes de conseillers territoriaux. Et puis il faut bien préparer sa retraite...

Un cumul inacceptable, mais tout à fait légal. La fonction de Président du Parc Naturel ne compte pas et l'on peut très bien cumuler les deux autre mandats, les deux autres indemnités.

Il a du juste laisser son mandat de maire pour prendre la députation. Mais l'homme a du mal à lacher et en en bon sarkosyste, c'est les enfants qui reprennent les places. Son mandat de maire de Levis Saint Nom a été repris par sa fiile anne Grignon.

Un coup bien préparé. Bon nombre de lévissiens et de lévissiennes ont découvert la parenté une fois l'affaire faite.

Allez Yves, un petit effort en cette période de crise. Partagez, faites nous connaître votre suppléant au Conseil Général en espérant que ce ne soit ni un enfant, ni un neveu, ni un cousin.

.           Le Blog de Chevreuse - Premier jour du printemps

.      Jour du dernier vote à des élections cantonales en France.

14/03/2010

Quand le Jazz est là..

... l'hiver s'en va et c'est l'heure de notre festival local "Jazz à Toute Heure". Festival qui s'étend maintenant sur l'ensemble du territoire du Parc Naturel Régional, l'un de ses fidèles et principaux sponsors.

La programmation a commencé cette année par un hommage au grand Claude par ses anciens musiciens. Claude Nougaro que Michel Bocage-Marchand, le G.O. du festival surnommé MBM, nous avoue avoir vu 35 fois sur scène! Cet hommage est l'idée de notre voisin André Céccarelli parrain du Festival. Cela s'annonçait difficile, surtout que la journée avait mal commencé par la disparition de Ferrat, la mort planait.Linx_ceccarelli_schaftlein.JPG

C'était sans compter des musiciens hors pair et la magnifique interprétation de plusieurs titres du Maître par son ami et "élève" David Linx. Beaucoup d'émotion, d'amour et d'amitié, de ses vieux compères pour nous replonger dans les années Nougaro.

Et pour finir en toute simplicité, David Linx explique:  "On a pas préparé de troisième rappel mais je peux vous rechanter Mademoiselle Maman si vous voulez?". Pas de problème pour nous. Les paroles de la chanson nous permettant d'entendre Nougaro sans le voir, comme lui même entendaient ses parents...Etrange sensation spatio temporelle!

Diable, c'est donc un américain qui me pousse ce matin à la recherche de mes vieux cd. Et pourquoi pas un bon Nougayork pour commencer la journée.....

Merci à vous tous.

Le festival continue jusqu'au 11 avril prochain avec des concerts, des rando Jazz, des tas d'évènements gratuits. Toute la programmation sur http://www.jazzatouteheure.com

Bon Festival

.       Le Blog de Chevreuse