Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/01/2017

JGS 2017

sayous,jean guy,candidature,legislative,convergence,citoyenne,jgs2017,communiqué,presse

Clic/Clic pour ouvrir le communiqué de presse

 

13/04/2016

Pour Jean Guy, Pour la Vie

 

 

MARIAGE POUR TOUTES

A écouter ou réécouter sur France Inter

 

fusion,commune,sayous,jean guy,proval
ClicClic pour écouter le magazine INTERCEPTION du 10 avril

 

Pour favoriser les mariages entre communes voisines, le gouvernement a mis en place des incitations financières. De plus en plus, elles permettent aux élus de surmonter leurs réticences et les convainquent de franchir le pas. Ces fusions génèrent des économies de gestion non négligeables. Elles permettent surtout de regrouper les moyens nécessaires pour conduire ensemble les grands projets d’intérêt public qui intéressent l’ensemble de la population des communes ainsi nouvellement créées. On estime aujourd’hui que, depuis l’adoption de la loi du 16 mars 2015, 230 communes nouvelles ont vu le jour, et le cap des 300 devrait être rapidement franchi. Ces mariages se font exclusivement sur la base du volontariat. Le grand ouest dans ce domaine est la région où cette formule rencontre le plus de succès.

 

Reportage d’Yves Decaens présenté par Pascal Dervieux

Prise de son : Marcos Darras. Mixage : Claude Niort.

Réalisation : Anne Lhioreau assistée de Stéphane Cosme et de Zohra Bensmaïl

 

 

12/06/2015

J.Guy la Brocante

_________________________________________________________

Un message de Jean-Guy SAYOUS  - ProVal-HVC
_________________________________________________________

Bonsoir à tous,

Si la proposition ci-dessous vous semble pertinente, n’hésitez pas à la relayer aux associations que vous souhaitez.

Les remontées que j’ai « du terrain » indiquent qu’il y a nécessité à poursuivre et à amplifier la diffusion d’information sur la (re)configuration et les perspectives de projet pour notre territoire de la Haute Vallée de Chevreuse.

La première bonne nouvelle, c’est qu’il commence à s’en parler « un peu », en dehors du cercle d’initiés que nous constituons, nous associations.

L’autre « bonne nouvelle » (soyons résolument positifs ☺), c’est qu’il y a toujours un besoin important (euphémisme) d’information. Notamment pour amener les habitants de notre Vallée à s’impliquer, ne serait-ce que par leurs soutiens.

Au printemps et à l’automne, de nombreuses manifestations publiques s’organisent dans notre Vallée. Elles touchent beaucoup de monde.

Je suggère que nous, associations indépendantes des « politiques locaux », profitions autant que possible de ces manifestations pour produire ensemble un effet de masse sur la question.

Notamment en participant à ces manifestations, chacun avec son objet, sa démarche, ses convictions. Bref sa personnalité. En différant le débat sur nos spécificités, qui requiert, pour exister, qu’il se mène bien au-delà du seul cercle que nous constituons ☺

L’objectif serait  donc qu’ensemble, nous contribuions à attirer nos concitoyens sur l’intérêt du débat.

Afin que ledit débat ait (enfin) lieu AUSSI et sans doute SURTOUT au sein de et avec la population.

Dimanche (14/6) a lieu la brocante de Chevreuse. Elle constitue une opportunité pour la concrétisation de la proposition ci-dessus.

ProVal-HVC y sera. Aussi, soyez tous bien persuadés que nous aurons grand plaisir à vous y apercevoir également.

 _________________________________________________________

Un message de Jean-Guy SAYOUS  - ProVal-HVC
_________________________________________________________

 

05/05/2015

ProCASQYnation

 

Je reprends pour le conclure ce texte (commencé il y a plus d’un an et demi !!!) ce lundi 4 mai 2015 suite à la réunion publique organisée à la salle Jean Racine par plusieurs associations fédérées par les Amis du Parc…

 

Introduction

Nombreux sont les chevrotins qui ignoraient ce projet de la majorité de quitter la Communauté de Communes de la Haute Vallée de Chevreuse (CCHVC) pour rejoindre la communauté d’agglomération de Saint-Quentin-En-Yvelines (CASQY) jusqu’au tract diffusé en décembre 2013 par le président Pelletier. C’est bien dommage et les détracteurs de cette orientation ont eu bien raison de déplorer un manque d’information et de consultation. En revanche, on ne peut que déplorer en retour les moyens et les arguments déployés depuis l’été dernier pour mobiliser (en vain) les foules contre cet objectif.

En gros, les anti-CASQY prétendent que ça va coûter très cher et que nous allons perdre notre âme et le caractère rural de nos communes. A noter que ce « mouvement » rassemble des personnes d’horizons très divers, dont certaines sont très respectables, mais il est très maladroitement mené par des personnages (et une liste) bien peu scrupuleux et qui mélangent des approximations et contre-vérités sur la fiscalité ou la dette pour perdent finalement toute leur crédibilité à réclamer une consultation en achetant des « j’aime » pour une page Facebook de soutien.

procasqynation,casqy,caps,rambouillet,pnr,andré,andré s,hery,becker,poisson,genot,pelletier,sayous,empinet,cattaneo,cchvc,alur,sru

Leur lettre ouverte à Claude Génot publiée sur le site « chevreuse2014.com » à l’été 2014 reprenait le thème de la représentativité et de la légitimité de la municipalité pour engager la ville dans ce projet et depuis plusieurs nouveaux tracts ont été distribués. Dans ce contexte, je vous livre quelques éléments de réflexion et pourquoi la CASQY est à mon sens l’unique et le plus évident des choix pour l’avenir de Chevreuse.

 

Histoire locale de l’interco

Il y a près de 45 ans, en 1968, notre commune s’est engagée dans l’intercommunalité avec le SIVOM (Syndicat Intercommunal à Vocation Multiple) et nous pouvons tous les jours admirer ou profiter de ses réalisations comme le collègue Pierre de Coubertin (1994), la salle de sport (1993) ou la piscine Alex Jany (1974 & 2008) car avant tout l’intercommunalité c’est ça : des moyens et des ressources pour réaliser des choses plus grandes et plus importantes !

La France a un véritable problème de découpage administratif. Partout en Europe, la tendance est à la réduction des niveaux administratifs et en particulier sur le nombre de communes. Partout… sauf en France ! De 1950 à aujourd’hui la Suède passe de 2 300 à 290 (87% de baisse !) et l’Allemagne de 30 000 communes à 12 000, tandis que de notre côté du Rhin, la réduction nous fait laborieusement passer de 38 800 à 36 700 communes… Tout le monde sait ce qu’il faudrait faire ; fusionner les communes et supprimer les départements mais en réalité, tout ce que nous avons réussi à faire c’est de rajouter cette couche de l’interco… malgré tout l’objectif d’une meilleure maîtrise de dépenses publiques demeure, à la manière d’un doux rêve.

Car l’intercommunalité c’est également ça : des économies d’échelle et une meilleure efficacité des politiques publiques dans la mutualisation de moyens et la coordination des projets. Plus concrètement, une intercommunalité permet de demander et d’obtenir des subventions ou des financements qu’une petite commune n’obtiendrait pas toute seule.

Non, rejoindre la CASQY ce n’est pas l’explosion des impôts locaux et ce n’est pas non plus un partage de la dette de la ville nouvelle tout simplement parce que ça ne fonctionne pas ainsi et qu’une intercommunalité intelligente c’est des économies et des gains de productivité !

 

CCHVC, les autres villes et Saint-Rémy-lès-Chevreuse

Toutes les communes de la CCHVC ne partagent pas la même vision ou le même projet ; si Chevreuse et Saint-Lambert avaient engagé une démarche auprès du préfet (ça a changé depuis…) la plupart s’interrogent et la vraie grande question concerne Saint-Rémy-lès-Chevreuse, dans une dynamique nouvelle, impulsée par une nouvelle majorité et de nouveaux espoirs, la voisine ne sait pas où regarder ; à l’est le plateau de Saclay est en pleine mutation mais c’est bien à l’ouest et au nord que les quartiers (Rhodon et Beauplan) s’imbriquent et que chevrotins, saint-rémois et magnycois échangent, partagent et peuvent se serrer la main en traversant la rue. De par son nom et son histoire, Saint-procasqynation,casqy,caps,rambouillet,pnr,andré,andré s,hery,becker,poisson,genot,pelletier,sayous,empinet,cattaneo,cchvc,alur,sruRémy-lès-Chevreuse, est intrinsèquement liée à Chevreuse et à Magny-les-Hameaux ; elle est également dans le département des Yvelines, dans le Parc Naturel, dans le SIVOM ou dans la Communauté de communes actuellement contestée (Mme Becker a même été candidate pour être présidente de la CCHVC)…

 

Chevreuse et Saint-Rémy-lès-Chevreuse doivent rester unis et ça serait particulièrement absurde et dommage de ne pas partager un même projet d’intercommunalité. En revanche, l’avenir de communes excentrées comme Levis-Saint-Nom ou d’un ilot de millionnaires enclavé comme Milon apparaît plus secondaire dans notre projet. Sans parler de nombre de communes qui se trouvent à l’autre bout du Parc et dont on ne connaît même pas le nom… Car le Parc a été profondément remanié et son centre de gravité s’est fortement déplacé vers l’ouest et c’est très bien pour toutes les communes qui l’ont rejoint sauf que, aujourd’hui, le Parc ce n’est plus du tout la Vallée de Chevreuse (qui géographiquement suit plutôt le RER B), c’est la forêt de Rambouilletprocasqynation,casqy,caps,rambouillet,pnr,andré,andré s,hery,becker,poisson,genot,pelletier,sayous,empinet,cattaneo,cchvc,alur,sru

Oui, vivre à Chevreuse c’est une chance extraordinaire, cet écrin de verdure et ces montagnes louées par Racine, son ciel relativement préservé (le diable ici s’appelle Toussus) où l’on regarde passer au loin les avions qui vont sur Orly, ses forêts, ses rivières, son calme et tout ça à quelques encablures de Paris la folle, l’excitée, la surmenée…

Mais vivre à Chevreuse ce n’est pas seulement contempler un paysage depuis une chambre en maison de retraite ou depuis la terrasse de sa maison secondaire. La population est jeune, active, les chevrotins aspirent à autre chose qu’à venir ronfler dans les odeurs de bouleaux et de chênes, de vaches et de chèvres. Les chevrotins ce sont des parents qui se préoccupent des infrastructures et des projets pédagogiques, culturels ou sportifs. Les chevrotins ce sont des actifs qui se déplacent, vers Paris, vers Versailles, vers la ville nouvelle avec des attentes et des exigences en termes de transports, d’emploi, de commerces, de services… Qui peut croire que ça va venir de Milon-la-Chapelle, village de 300 ha dont le Maire s’est plus illustré avec ses routes barrées et ses chicanes…

Non, il ne s’agit pas de choisir entre une urbanisation forcée en faisant partie du Grand Paris et une ruralité préservée par le concept de la communauté de communes.

 procasqynation,casqy,caps,rambouillet,pnr,andré,andré s,hery,becker,poisson,genot,pelletier,sayous,empinet,cattaneo,cchvc,alur,sruprocasqynation,casqy,caps,rambouillet,pnr,andré,andré s,hery,becker,poisson,genot,pelletier,sayous,empinet,cattaneo,cchvc,alur,sru

 

Non, rejoindre la CASQY ce n’est pas la disparition ou le retrait du Parc Naturel, ce n’est pas non plus le bétonnage intensif des champs et des forêts. La ville médiévale n’a d’ailleurs pas eu besoin de la ville nouvelle pour créer ses lotissements comme les « Hauts » ou le « Val » dans les années 70.

Après il ne faut pas non plus sanctuariser le petit jardin des nantis de la vallée ; on peut taper sur Magny les Hameaux et ses constructions mais en attendant c’est bien grâce aux HLM du plateau que se logent les classes populaires dans la région et les objectifs de la loi SRU (25% en 2025) sont toujours très loin pour des communes comme Chevreuse, Saint-Rémy (10%) ou le Mesnil-Saint-Denis (plutôt vers les 5%) …

 

Alternatives et géographie

Certains disent qu’il est urgent d’attendre, se demandent si Chevreuse ne serait pas mieux dans la CAPS ou dans une autre communauté de communes comme Rambouillet Territoires.

procasqynation,casqy,caps,rambouillet,pnr,andré,andré s,hery,becker,poisson,genot,pelletier,sayous,empinet,cattaneo,cchvc,alur,sruLa principale différence entre les deux formes française d’intercommunalité repose sur la notion de « commune centre » mais c’est un choix après tout de partager son tracteur ou ses médiathèques… Pour ma part, je trouve que le centre de Saint Quentin, son théâtre, son multiplexe, ses centres commerciaux ou sa base de loisir donne du sens et une cohérence à un territoire mais je conçois tout à fait que certains chevrotins « regardent » ou « vivent » vers d’autres directions ; pourquoi aller au SQY Ouest plutôt qu’à Ulis 2 ou au centre commercial du Belair à Rambouillet ??? De même, il fut un temps où les lycéens de la vallée allaient sur Montigny-le-Bretonneux ; c’est mon cas et c’est également la raison pour laquelle j’ai conservé des amis et des liens sur la ville nouvelle. D’autres sont allés au lycée de Courcelles et/ou prennent le RER B en direction de Orsay, de Palaiseau (deux villes de la CAPS) et de Paris… Tout ceci pour dire qu’il y a un ressenti et une perception subjective de l’organisation d’un territoire et des centres d’attractivité. Chevreuse est aussi loin du centre d’Orsay que de Montigny après tout (12 km environ) mais au-delà de la géographie ou de la topologie c’est l’histoire, les axes de communication et tout ce qui a pu contribuer à créer du lien depuis de très longues années qui sculptent un territoire et l’identité qui va avec.

A noter que depuis 2010, le nombre de communautés d’agglomération en France est passé de 181 à 222 quand le nombre de communauté de communes baisse fortement de 2 409 à 1 903… Sérieusement, dans un monde où les réglementations et la complexité administratives demandent des profils archi-spécialisés, quelles compétences pointues est-ce qu’on peut espérer trouver à la mairie de Bullion ou aux services techniques de Milon la Chapelle ?

En résumé, ma position personnelle ne consiste pas à défendre la CASQY contre la CCHVC mais le concept et le principe même de la communauté d’agglomération par rapport aux communautés de communes. Le principe d’un centre urbain avec des communes périphériques et qui peuvent bien évidemment garder leur identité, voir leur ruralité, contre un agglomérat de villages qui n’apporte rien.

Les événements de 2015 c’est la montée en force de diverses institutions et commissions sous la houlette du préfet de région ; des conseillers au sein d’une CRCI qui ont voté un SRCI conforme à la loi MAPTAM en élargissant la CASQY et en regroupant de nombreuses intercos mais en laissant de côté notre CCHVC. Un redécoupage conçu dans quelques bureaux et bien loin de la concertation et des citoyens. A l’insupportable millefeuille administratif et réglementaire on ajoute des procédures de décisions déconnectées et même méprisantes (voir le référendum de Coignières…).

Ignorée par les communautés d’agglomération qu’elles convoitaient, nos petites communes se retrouvent un peu livrées à elle-même, déchirée et écartelée entre les visions ou les ambitions, le Poisson partisan de Rambouillet qui ne veut rien lâcher, des villages qui souhaitent affirmer leur rprocasqynation,casqy,caps,rambouillet,pnr,andré,andré s,hery,becker,poisson,genot,pelletier,sayous,empinet,cattaneo,cchvc,alur,sruuralité et s’émanciper des contraintes SRU en rejoignant une CCHVC vide, des écologistes conservateurs qui ne veulent surtout pas entendre parler de constructions (logement social ou pas), un Parc Naturel inquiet de ses prérogatives et de ses pouvoirs et qui a visiblement le plus grand mal du monde à contenir les projets immobiliers et l’urbanisation d’une commune comme Magny les Hameaux, un petit maire/président qui affirme et revendique le côté dortoir et résidentiel de sa communauté et ses proverbes mérovingiens… A l’applaudimètre c’est sans doute Dominique qui emporte la soirée avec ses bons mots sur le Parc à sauvegarder, face à une salle acquise et malgré une vision délirante d’une intercommunalité de 51 communes sur le périmètre du PNR… Mesdames Héry et Becker vont devoir sacrément bien réviser pour pouvoir enfin répondre clairement à la simple question «  quels sont les avantages à rejoindre la CASQY ? »… Et sinon tout va continuer comme avant, les tracts de Sayous / Empinet, quelques encadrés dans le Médiéval, des citoyens qui vont râler et réclamer un référendum, des associations de sauvegarde de leur environnement et de leur privilèges, des élus de droite qui vont râler contre SRU / ALUR, des préfets qui vont demander plus de logements sociaux et des citoyens juste désabusés et dégoutés.

Allez, on verra demain !

 

.                                             André S.

 

26/09/2014

SCRI: Pas DAC

 

Mardi soir dernier se déroulait un conseil municipal à Chevreuse. Alerté ou informé par la toute nouvelle association Proval, le public était un peu plus nombreux que d'habitude: une vingtaine de personnes en tout.

Il est dommage que l'information ne circule que par les canaux des 'contestataires'. Les conseillers municipaux se plaignent toujours du peu d'intérêt des citoyens mais il faudrait au moins les avertir de la tenue des conseils. Certes l'information est sur le site de la Mairie, mais pas bien visible, et disponible qu'un ou deux jours avant le conseil. Un temps de plus en plus court au fil des mois. A croire que Monsieur le Maire préfère les huis-clos.

L'ambiance était bon enfant, et la vingtaine de présents a beaucoup ri tout au long de la soirée. Des délibérations ultra importantes comme le nombre de représentants au comité technique local, l'adhésion à l'association les villes du RER B pour 100 euros, l’adhésion à l'association intermedia 78 pour 30 euros. Du grain à moudre pour donner de l'importance au conseil, faire mijoter l'opposition et laisser filer les rares touristes du public trouvant le temps bien long et les affaires de la commune de moindre importance.

ERREUR. Il fallait tenir le coup jusqu'à 23 heures bien tassées pour savourer le bouquet final. La quinzième et dernière délibération, prétexte du conseil municipal, était l'avis à donner sur le projet de Schéma Régional de Coopération Intercommunale. Ce dernier n'ayant pas suivi les velléités génotesques d'intégrer la méga-structure de 800000 habitants regroupant la Casqy, la Caps, Versailles Grand Parc..., laisse Chevreuse à son effroyable et insupportable sort: la Communauté de Communes de la Haute Vallée de Chevreuse!

Le Maire, après avoir présenté le projet de la délibération illustrant son mécontentement, le soumet au vote des conseillers. " Alors qui est contre?"....  Léger flottement dans l'assemblée. Quelques bras se lèvent. Faut-il voter contre?  D'autres bras hésitent. Comment, il est possible de voter contre une délib du chef? Tempête sous les crânes de la majorité. Le réveil fut brutal pour certains qui rêvaient déjà de leur lit. Comment, encore un vote?

On a qu'à voter POUR qu'on est CONTRE propose l'un. 'Bon alors qui est POUR?' reprend le maire. Tous les bras se lèvent.

C'est quand même beaucoup plus clair comme cela. Attention toutefois à la routine. Qui est pour la routine? Baissez vos bras, imbéciles.

scri,shema,region,casqy,cchvc,genot

Du côté de l'opposition de Chevreuse 2014, la surprise fut identique. Ah ben zut, ils aurait pu voter pour. Mais ils n'ont pas pris part au vote ayant demandé préalablement de sursoir à cette délibération pour prendre le temps de la concertation. Sursis refusé.

 

Le Blog de Chevreuse -26 septembre  2014

«Pour tout ce qui est contre, contre tout ce qui est pour»
devise du M. O. U. ( Mouvement Ondulatoire Unifié),
parti politique créé par Pierre DAC

 

 

06/09/2014

Quelle belle vallée...

 

belle,vallee,dick,annegarn,sayous,proval,forum,association

 

Ce n'est pas la vallée francilienne chantée par l'ami Dick, un vrai hollandais de la première heure celui ci, mais nous n'avions pas d'extrait du poète Godon louant la verdure de notre belle vallée de l'ouest parisien. Y'avait pas Youtube à l'époque... Si quelqu'un a des images, elles sont les bienvenues.

 

Le Blog de Chevreuse -  Jour du forum des associations,

 Premier jour de l'association ProVal-HVC créée par des habitants et visant à la promotion et à la valorisation du Territoire de la Haute Vallée de Chevreuse

 

Cliclic pour lire le faire part de naissance de ProVal_HVC

 

 

25/07/2014

Y sera maire jusCasqy... 2

 

Y sera maire jusCasqy,  le grand dossier de l'été sur votre Blog

___________________________________________________________________________

 

La question Y sera maire jusCasqy du jour:

 

Combien coutera le rattachement à la CASQY aux habitants de Chevreuse et de Saint Lambert? Quelle augmentation d'impôts locaux est à prévoir?

 

___________________________________________________________________________

 

 

20/07/2014

Y sera maire jusCasqy...1

Entendu à Chevreuse la semaine dernière et non déformé (promis juré, le Glaude) à part  'l'aurtograffe' bien entendu: "Génot, y laissera jamais la place, y sera maire jusCASQY...".

Excellentissime,  jusqu'à se qu'y touche ses 1800 euros par mois comme vice-président de la Casqy? Eh oui, tous les maires de la communauté d'agglo sont vice-présidents de la Casqy?

Y sera maire jusCasqy, ce sera le grand dossier de l'été sur votre Blog.

Le Blog essayera par une question de vous informer, de recueillir votre ressenti, vos avis, vos idées pour tenter de comprendre où l'on tente de mener les chevrotins et les lambertinois. Une question pour découvrir ensemble les tenants et les aboutissants de la volonté d'adhésion des maires de Chevreuse et de Saint Lambert à la Casqy.

Pour rappel, les deux compères Claude GENOT et Bernard GUEGEN, roi en leur commune, ont adressé le 25 juin 2014 une lettre au préfet des Yvelines pour demander le rattachement  de leur commune à la Communauté d'Agglomération de Saint Quentin en Yvelienes. En lousedé comme d'habitude. Les chevrotins et la plupart des élus de la majorité Chevrotine, pour beaucoup nouvellement élus, ont découvert la manœuvre par les deux lanceurs d'alerte, le chevrotin Jean Guy SAYOUS et le cernaysien Dominique JULIEN LABRUYERE toujours prêt à défendre le cœur historique du Parc Naturel de la Haute Vallée de Chevreuse.

En vacances, à la plage même si c'est à la base de loisirs de St Quentin, n'oubliez pas de vous connecter et de participer. Bon été à tous.

.                  Le Blog de Chevreuse - 20 juillet 2014

.       Même à la Marina, avec la 4G vous pouvez participer

___________________________________________________________________________

 

La question Y sera maire jusCasqy du jour:

 

Que peut apporter la CASQY aux habitants de Chevreuse et de Saint Lambert? Quels avantages? Quels services peuvent ils attendre?

 

___________________________________________________________________________

 

 

12/02/2014

Séb qui rit ,Cat qui pleure

         Un texte proposé par Yves

______________________________________________________________________________________

 SEBASTIEN QUI RIT….

 genot,cattaneo,accolas,sayous,empinet,pelletier,cchvc,mipcomBeau coup de la liste menée par Sébastien Cattanéo (divers-droite dont des dissidents UMP), challenger du maire sortant Claude Genot (UMP-UDI) : un huitième de page dans l’édition du Parisien du mercredi 12 février. Photo du candidat, texte conséquent, pas mal pour la bataille menée dans un village de 5800 habitants. Chevreuse traitée comme Versailles-Le Chesnay, c’est du travail de pro de la com. Normal diront certains : sur la liste de Sébastien Cattanéo figure Marie-Cyriane Accolas, manager chez MipTV, Mipcom, Reed Midem, un poids lourd de l’événementiel et de la communication dont le carnet d’adresses peut se révéler utile à l’occasion.

 

 … CATTANEO QUI PLEURE ?

Moins professionnelle par contre, la bourde d’ABC Distribution, société sise à Magny-les-Hameaux, genot,cattaneo,accolas,sayous,empinet,pelletier,cchvc,mipcomchargée de la distribution ce même mercredi 12 février de la Lettre d’Information de la CCHVC, Communauté de Communes de la Haute Vallée de Chevreuse. Un projet enfanté dans les cris, la douleur et au forceps par le préfet, source d’innombrables engueulades entre les élus des 10 communes forcées de s’associer mais qui a vu le jour en 2013. Son président, Jacques Pelletier, maire de Milon-La-Chapelle, signe donc avec fierté un document d’informations de 4 pages destiné à atterrir dans toutes les boîtes aux lettres de la communauté de communes. Et là, surprise : à l’intérieur figure un tract pour la liste Cattanéo ! Par charité chrétienne on n’imaginera pas (on a demandé mais pas eu de réponse) que le contribuable ait financé la distribution du tract d’un candidat au sein d’un document public (*) ; il s’agit probablement d’une erreur de regroupement de documents par le routeur. Mais les murs ont tremblé : le président de la CCHVC, furibard, a intimé – trop tard - l’arrêt de la distribution (ce qui explique que seuls les quartiers périphériques aient été servis, à défaut du centre ville), Claude Génot toussant un peu…

 

Gag ultime : le tract de la liste Cattanéo annonçait la participation de Jean-Guy Sayous, promoteur de… la fusion des communes en une commune nouvelle ! Des pros on vous dit !

 .                      Yves - 12 février 2014

.    A la Saint-Félix, n’envoie pas ton tract sous X !

 

(*) On a vu des annulations de scrutin pour moins que cela…