Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/02/2017

Le Zouave de la Casa Dallalba

 
__________Prélude_________
 

C.G. : « Ah, je fais le zouave ? Oser me dire des choses pareilles ! Vous allez voir, je vais vous montrer, moi, de quelle façon je fais le zouave ! ».

L.B.D.C.: « Vous vous méprenez Claude. Vous détournez mes propos. Je n'ai même pas parlé du pont de l'Alma. Je vous soumettais seulement l'idée de profiter du commerce local de la fonderie d'art pour couler un bronze à votre effigie que l'on pourrait placer au pont de la mairie pour connaitre le niveau de l'eau et savoir si l'on peut se rendre à pied sec à la Maison des Associations ».

_________________________


Pourquoi une maison des associations à Chevreuse? Pour accueillir les deux grosses associations de chevreuse l'ARC (Accueil Rencontre Culture) et l'ALC (Accueil Loisirs Culture). Parce que la chose a été promise et que l'on s'est engagé à la créer. La maison des associations était dans le programme de Claude Génot en 2014 . La présidente de l' ARC, la principale association a d'ailleurs pris place au conseil municipal en 2014 pour épauler le maire dans la finalisation du projet.

Pourquoi avoir choisi cette implantation?  Le lieu choisi présente deux indéniables avantages: il est accessible du centre ville à pied et proche des grands parkings, ce qui est important car plus de 60 % des adhérents de l'ARC sont extérieurs à la commune.  Mais le claude,génot,maison,association,arc,alc,dallalba,casa,impot,foncier,interco,finance,publique,subvention,parking,inondation,risque,assuranceprojet a un énorme inconvénient: il est situé dans une zone naturelle inondable et inconstructible. Qu'a cela ne tienne, la mairie a profité de la mise en place de son PLU pour modifier le zonage et rendre la zone constructible pour un bâtiment public. Mais construire dans une zone humide présente une autre surprise: un important surcoût dû aux fondations spécifiques à mettre en œuvre pour soutenir l'ouvrage. 

Pourquoi ne pas avoir changé de lieu depuis les inondations de 2016?  (Pour mémoire, le 31 mai 2016, un mètre à un mètre cinquante d'eau a noyé le terrain de la future Casa DallAlba, surnom donnée à la Maison des Associations promise à la présidente de l'ARC).
.           Meilleure réponse: "Parce que le Chef, il a dit que la maison des associations, elle serait là".

Quel est le coût du projet? L’enveloppe estimée initialement (projet datant de la mandature précédente) était de 2,5 Millions d'euros. On s’attend plus aujourd'hui à un budget de 3,5 millions à 4 millions, ce qui parait plus réaliste pour un bâtiment de près de 1200 m2 en norme RT2015 basse consommation. La hausse s'explique aussi par les modifications demandées lors de la constitution du dossier (intégration paysagère, toiture végétalisée,...) et par le rehaussement du projet (imposé par l’inondation de 2016) qui voit s'envoler aujourd'hui le coût du terrassement et des fondations.

Pourquoi cette maison n'est elle pas intercommunale?  L’intercommunalité à ce jour, c'est la CCHVC. Celle ci ne dispose pas pour le moment de cette compétence. Et quand bien même elle l'aurait, les pouvoirs communaux attendent tous la même chose (ou du moins les communes les plus importantes de la CCHVC), un projet payé par l'intercommunalité mais sur son territoire.
Il faudra attendre la fin des communes pour qu'une structure plus importante puisse mener ce genre de projet de manière rationnelle, mesurée, impartiale et juste. claude,génot,maison,association,arc,alc,dallalba,casa,impot,foncier,interco,finance,publique,subvention,parking,inondation,risque,assurance
 
Pourquoi ne pas avoir communiqué sur les nouvelles difficultés et l'augmentation des coûts? Les contribuables chevrotins pourraient deviner que le coût du projet va s'envoler. Déjà qu'ils gueulent pour les places de stationnement réquisitionnées sur le grand parking des petits ponts, mieux vaut ne rien leur dire. Surtout que Claude Génot s'est toujours présenté comme maitrisant les finances et réduisant l'endettement de la commune. Sur ce projet de la Maison des Associations, on devrait passer la barre des 4 millions d'euros. Pour rappel, le coût annuel prévu du fonctionnement a été annoncé entre 10 % et 15 % soit maintenant plus proche des 400000 euros.

Quel sont les risques émanant de cet entêtement? Nous avons tous en mémoire les inondations de 2016, la Maison des associations sur son ilot artificiel agrandi, non seulement n'assurera plus son rôle d'éponge et de réserve d'eau accentuant par le fait le niveau d'eau en aval -Agathe va pouvoir ressortir ses bottes- mais en plus provoquera un barrage, un bouchon empêchant l'eau de s'évacuer et augmentant naturellement le niveau d'eau des propriétés directement en amont comme l'explique très bien l'opposition de Chevreuse 2014 dans son tract de janvier.
D'autre part, on ne peut que s'inquiéter du coût de l'assurance pour ce nouveau bâtiment (si l'on trouve un assureur pour l'assurer) et du risque d'une action de groupe à l'origine d'un groupe de riverains chevrotins directement impactés en amont ou de Saint Rémois du centre ville.

Pourquoi ne pas avoir écouté les lanceurs d'alerte? Suite aux inondations de 2016, l'APESC Association de Protection de l'environnement et du Site de Chevreuse a demandé au SIAHVY en septembre 2016 de claude,génot,maison,association,arc,alc,dallalba,casa,impot,foncier,interco,finance,publique,subvention,parking,inondation,risque,assuranceréexaminer son avis donné en juillet 2013 mais celui-ci a répondu que cet avis n'était que consultatif. La Sous Préfecture alertée également a confirmé que le maire était seul maitre dans sa commune.

Pourquoi les organismes ayant donné leur aval pour le projet n'ont pas été re-consultés suite au rehaussement du terrain? Sont ils seulement au courant des modifications de terrassement et du relèvement du terrain? Pas sûr et peut être que pour sauvegarder la paix locale, ils ne seraient pas opposés au projet? Pourtant le Parc naturel qui a initialement œuvré pour limiter la hauteur du projet afin de ne pas dénaturer la vue de Chevreuse aurait pu revenir sur son avis suite à la remontée artificielle du terrain.

Faites passer le message. Ne dites plus que vous ne saviez pas. Ne feignez plus l'indifférence. Indignez vous de ce projet et de sa réalisation envers et contre tout.



.                            Le Blog de Chevreuse - 18 février 2017

. A sainte Bernadette, c'est aussi la fête à not' pov' Claude et ses Claudettes




28/10/2015

Popôle

 

Vaches ou voitures,

Faut choisir!

pole,gare,parking,vache,prairie,coubertin,rer,rer b,saint remy les chevreuse,

Camarade, unissons nous!

Créons le pôle 'Parking de la Gare'
 pour sauver les génisses
qui regardent passer saint rémois et chevrotins
qui vont prendre le train...

 

Le Blog de Chevreuse - 28 octobre 2015

A saint Jude, pâturage ou garage, pourquoi changer de vache à lait?

 

 

18/10/2015

Valérie a dit ...

  

pecresse,bartelone,régionale,régionales,parking,stationnement,saint rémy,rer,navigo,pass,valerie

 

D'après ce que GELUCK dans le programme

'TRANSPORTS' : NOUS VOUS DEVONS BEAUCOUP PLUS!

de Valérie PECRESSE

_____

 

Le Blog de Chevreuse - Saint Luc

Une pensée au notre d'Ajat et un grand merci au créateur du Chat.

 

09/03/2014

Signes d'ouverture...

Le nouveau parking de rue Charles Michels est en voie d'achèvement. Un parking à l'image de la politique d'ouverture dejardin,leguet,parking,ouverture,fermeture,paysager,accès la Municipalité en cette période préélectorale.

Fini l'obscurantisme, pardon l'obscurité, place aux lumières.

Ouverture, tout est OPEN. Fini la promenade ombragée le long des petits ponts. 

Transparence totale. Envolé le temps où l'on cachait les automobiles. Si cette perspective dégagée peut paraitre agréable aujourd'hui, elle le sera peut être moins demain jardin,leguet,parking,ouverture,fermeture,paysager,accèsavec une quarantaine de véhicules stationnés.

Un parking paysager avec les conseils et le concours du Parc Naturel. Dégagement sur trois côtés et plantation de haies d'occultation le long des jardins voisins.

Rien n'est laissé au hasard et place à l'art moderne, l'exposition d'un portail semble même symboliser l'ouverture sur le seul coté encore clos.

Tout est bien qui finit bien. Le nouveau parking sera prêt pour les élections. Pourtant certains ont une autre interprétation de ces signes d'ouverture et craignent de voir ressurgir le côté obscur de Dark Génot.

A suivre.

 

.            Le Blog de Chevreuse - 9 mars 2014

.  Sainte Françoise, mère de la Ludothèque de Chevreuse

 

15/03/2012

Quizz Ventouse

Le stationnement en centre ville, un sujet que nous n'avions pas abordé depuis longtemps. Les places sont 'chères' la journée rue de la Division Leclerc et il est difficile de s'arrêter pour une petite course.

Je vous dirais bien de prendre votre vélo, mais vous venez de plus loin, vous ne faites que traverser Chevreuse et vous êtes prêts à consommer, mais voilà: pas de place.

Et les commerçants se plaignent, enfin pas tous. Certains sans besoin d'achalandage stationneraient devant leur commerce toute la journée tuant même le commerce de leur voisin! De la Science Fiction à Clochemerle assurément.  Pour les parkings des places avoisinantes de la mairie ou de l'église, les places libres ne courent pas les rues.

Nous rappelons encore une fois l'ineptie du parcmètre qui autorise comme nous allons le découvrir le stationnement toute la journée au plus aisé.

Au plus aisé? Pas sûr que les utilisateurs passent mettre leur obole dans les bandits manchots. Et pour stationner à l'oeil, chacun y va de sa combine:

- plusieurs tickets gratuits avec des numéros différents. La police municipale n'y verrait que du feu!

- carte de stationnement résident sans ticket .

- et même carte d'association locale

Pour tenter de vérifier si des véhicules stationnent abusivement en centre ville comme vous êtes plusieurs à le lui avoir signalé, Le Blog a fait sa petite enquête mercredi 7 mars dernier et pris des photos des voitures stationnées le matin à 11 heures et l'après midi à 16 h 45.

Voilà le résultat de son investigation. Saurez vous trouver l'ensemble des voitures ventouses? CLIQUER sur les photos pour voir les scènes en GRAND

Scène N°1  -  Le coin des agences ?

 stationnement,leclerc,parcmètre,disque,ventouse,police municipale,ticket

 

Scène N° 2  -  Le magasin bleu ?

stationnement,leclerc,parcmètre,disque,ventouse,police municipale,ticket

 

Scène no 3  -  Chez Mme Piqure ?

stationnement,leclerc,parcmètre,disque,ventouse,police municipale,ticket

 

Scène no 4  -  La boulangerie du centre ?

stationnement,leclerc,parcmètre,disque,ventouse,police municipale,ticket

 

Scène n° 5  -  Chez le jazzolunetier ? stationnement,leclerc,parcmètre,disque,ventouse,police municipale,ticket

 Scène no 6  -  De la Poste au Cocci ?

stationnement,leclerc,parcmètre,disque,ventouse,police municipale,ticket

Mettez vos résultats dans un commentaire. Les 10 premières bonnes réponses gagneront un disque bleu collector du stationnement chevrotin.

Au plaisir de vous retrouver bientôt pour le prochain Quizz Stationnement dans le parking le plus convoité du centre ville: Le parking de la Mairie.

.                      Le Blog de Chevreuse - 15 mars 2012

. Tenez bon les petits gars de St Martin, vous avez fait la moitié du chemin

21/02/2012

Histoire de chez nous….

Là se dressait une croulante remise entourée d’extravagantes broussailles…

Au début de l’été, ON expliqua aux riverains convoqués en assemblée que la nature avait laurence,charles,michels,réunion,quartier,parking,voter,assembléesuffisamment défié le bon sens.

ON leur détailla alors le bien fondé d’avoir, d’ores et déjà, abattu, là, deux ou trois arbres qui s’obstinaient et, plan à l’appui, ON leur vanta les bienfaits de l’enrobé qui devait (ON y tenait !) remplacer cette verdure mal élevée.

Les riverains étant, à l’instar de leurs concitoyens, fort préoccupés de trouver où leur automobile garer, s’enthousiasmèrent devant le projet qu’ON leur présentait.

Dans la salle du Conseil, on leur demanda de voter.

A l’unanimité, ils levèrent la main :

4 à 5 places supplémentaires pour parquer leur véhicule en lieu et place d’un maquis, voilà assurément ce dont ils avaient besoin, les voilà donc ravis !

Puis les riverains rentrèrent chez eux, rassérénés : « C’est bien les réunions de quartier ! »

L’été se passa, la remise et les broussailles succombèrent, vaincues par les pelleteuses et les bulldozers.

L’été prit fin. L’automne succéda. Vers la fin de l’hiver, les riverains s’étonnèrent…Les travaux semblaient finis et, à la place du parking promis, des cailloux, de la terre retournée puis aplanie….

 

laurence,charles,michels,réunion,quartier,parking,voter,assemblée


Tous les riverains, à nouveau convoqués, dans la salle du Conseil se retrouvèrent.

ON leur dit qu’à cet endroit, on planterait deux ou trois arbres, et qu’avec quelques bancs cela ferait un jardin pour le randonneur parisien.

Quoi ? Un parking ?

Jamais il n’en avait été question !

ON savait ce qu’ON disait, ON exerçait la fonction…

Abasourdis d’abord, les riverains se rebellèrent : pourquoi leur présenter un projet et leur demander de le voter si leur avis ne comptait guère ?

 ON avait changé d’avis.

   ON en a le droit.

     ON ne vous en a rien dit ? Ha bon.

        ON en a le droit.

Alors les riverains …

 .    Laurence, pour le Blog de Chevreuse, jour des merveilles