Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/02/2017

Le Zouave de la Casa Dallalba

 
__________Prélude_________
 

C.G. : « Ah, je fais le zouave ? Oser me dire des choses pareilles ! Vous allez voir, je vais vous montrer, moi, de quelle façon je fais le zouave ! ».

L.B.D.C.: « Vous vous méprenez Claude. Vous détournez mes propos. Je n'ai même pas parlé du pont de l'Alma. Je vous soumettais seulement l'idée de profiter du commerce local de la fonderie d'art pour couler un bronze à votre effigie que l'on pourrait placer au pont de la mairie pour connaitre le niveau de l'eau et savoir si l'on peut se rendre à pied sec à la Maison des Associations ».

_________________________


Pourquoi une maison des associations à Chevreuse? Pour accueillir les deux grosses associations de chevreuse l'ARC (Accueil Rencontre Culture) et l'ALC (Accueil Loisirs Culture). Parce que la chose a été promise et que l'on s'est engagé à la créer. La maison des associations était dans le programme de Claude Génot en 2014 . La présidente de l' ARC, la principale association a d'ailleurs pris place au conseil municipal en 2014 pour épauler le maire dans la finalisation du projet.

Pourquoi avoir choisi cette implantation?  Le lieu choisi présente deux indéniables avantages: il est accessible du centre ville à pied et proche des grands parkings, ce qui est important car plus de 60 % des adhérents de l'ARC sont extérieurs à la commune.  Mais le claude,génot,maison,association,arc,alc,dallalba,casa,impot,foncier,interco,finance,publique,subvention,parking,inondation,risque,assuranceprojet a un énorme inconvénient: il est situé dans une zone naturelle inondable et inconstructible. Qu'a cela ne tienne, la mairie a profité de la mise en place de son PLU pour modifier le zonage et rendre la zone constructible pour un bâtiment public. Mais construire dans une zone humide présente une autre surprise: un important surcoût dû aux fondations spécifiques à mettre en œuvre pour soutenir l'ouvrage. 

Pourquoi ne pas avoir changé de lieu depuis les inondations de 2016?  (Pour mémoire, le 31 mai 2016, un mètre à un mètre cinquante d'eau a noyé le terrain de la future Casa DallAlba, surnom donnée à la Maison des Associations promise à la présidente de l'ARC).
.           Meilleure réponse: "Parce que le Chef, il a dit que la maison des associations, elle serait là".

Quel est le coût du projet? L’enveloppe estimée initialement (projet datant de la mandature précédente) était de 2,5 Millions d'euros. On s’attend plus aujourd'hui à un budget de 3,5 millions à 4 millions, ce qui parait plus réaliste pour un bâtiment de près de 1200 m2 en norme RT2015 basse consommation. La hausse s'explique aussi par les modifications demandées lors de la constitution du dossier (intégration paysagère, toiture végétalisée,...) et par le rehaussement du projet (imposé par l’inondation de 2016) qui voit s'envoler aujourd'hui le coût du terrassement et des fondations.

Pourquoi cette maison n'est elle pas intercommunale?  L’intercommunalité à ce jour, c'est la CCHVC. Celle ci ne dispose pas pour le moment de cette compétence. Et quand bien même elle l'aurait, les pouvoirs communaux attendent tous la même chose (ou du moins les communes les plus importantes de la CCHVC), un projet payé par l'intercommunalité mais sur son territoire.
Il faudra attendre la fin des communes pour qu'une structure plus importante puisse mener ce genre de projet de manière rationnelle, mesurée, impartiale et juste. claude,génot,maison,association,arc,alc,dallalba,casa,impot,foncier,interco,finance,publique,subvention,parking,inondation,risque,assurance
 
Pourquoi ne pas avoir communiqué sur les nouvelles difficultés et l'augmentation des coûts? Les contribuables chevrotins pourraient deviner que le coût du projet va s'envoler. Déjà qu'ils gueulent pour les places de stationnement réquisitionnées sur le grand parking des petits ponts, mieux vaut ne rien leur dire. Surtout que Claude Génot s'est toujours présenté comme maitrisant les finances et réduisant l'endettement de la commune. Sur ce projet de la Maison des Associations, on devrait passer la barre des 4 millions d'euros. Pour rappel, le coût annuel prévu du fonctionnement a été annoncé entre 10 % et 15 % soit maintenant plus proche des 400000 euros.

Quel sont les risques émanant de cet entêtement? Nous avons tous en mémoire les inondations de 2016, la Maison des associations sur son ilot artificiel agrandi, non seulement n'assurera plus son rôle d'éponge et de réserve d'eau accentuant par le fait le niveau d'eau en aval -Agathe va pouvoir ressortir ses bottes- mais en plus provoquera un barrage, un bouchon empêchant l'eau de s'évacuer et augmentant naturellement le niveau d'eau des propriétés directement en amont comme l'explique très bien l'opposition de Chevreuse 2014 dans son tract de janvier.
D'autre part, on ne peut que s'inquiéter du coût de l'assurance pour ce nouveau bâtiment (si l'on trouve un assureur pour l'assurer) et du risque d'une action de groupe à l'origine d'un groupe de riverains chevrotins directement impactés en amont ou de Saint Rémois du centre ville.

Pourquoi ne pas avoir écouté les lanceurs d'alerte? Suite aux inondations de 2016, l'APESC Association de Protection de l'environnement et du Site de Chevreuse a demandé au SIAHVY en septembre 2016 de claude,génot,maison,association,arc,alc,dallalba,casa,impot,foncier,interco,finance,publique,subvention,parking,inondation,risque,assuranceréexaminer son avis donné en juillet 2013 mais celui-ci a répondu que cet avis n'était que consultatif. La Sous Préfecture alertée également a confirmé que le maire était seul maitre dans sa commune.

Pourquoi les organismes ayant donné leur aval pour le projet n'ont pas été re-consultés suite au rehaussement du terrain? Sont ils seulement au courant des modifications de terrassement et du relèvement du terrain? Pas sûr et peut être que pour sauvegarder la paix locale, ils ne seraient pas opposés au projet? Pourtant le Parc naturel qui a initialement œuvré pour limiter la hauteur du projet afin de ne pas dénaturer la vue de Chevreuse aurait pu revenir sur son avis suite à la remontée artificielle du terrain.

Faites passer le message. Ne dites plus que vous ne saviez pas. Ne feignez plus l'indifférence. Indignez vous de ce projet et de sa réalisation envers et contre tout.



.                            Le Blog de Chevreuse - 18 février 2017

. A sainte Bernadette, c'est aussi la fête à not' pov' Claude et ses Claudettes




10/05/2015

L'Ecole des Fans

 --------------------

Un extrait de l'émission enregistrée le 4 mai 2015 à l'espace Jean racine,

le théâtre de l'empire saint rémois.

-------------------

 

Jacques Martin: Bonjour et comment tu t'appelles?

Anne: Anne.

Jacques Martin: Anne, quel joli prénom! Et tu habites où, Anne?

Anne: A Chevrrreuse.

Jacques Martin: Chevreuse, je connais bien. Un beau chef lieu de canton.

Anne: Nan, cè Mords-Pas le chef maintenant.

Jacques Martin: Et tu es venue toute seule?

Anne: Nan. Je suis venue avec mon père et mon maire.  Et pis toute ma famille de Chevrrreuse.

Un candidat lui coupe la parole: Ah la fille, moi je suis venu tout seul de Milon!

Anne: C'est pas vrai. Y'a Dominique avec toi et pis Jacques dans la salle. Moi, je voulais venir avec Agathe mais elle, elle voulait pas. L'avait trop peur de chanter devant tout le monde.

Jacques Martin: Et qu'est ce que tu va nous chanter petite Anne de Chevreuse?

Anne:  Casqy céfini.

anne,hery,lepallec,interco,casqy,poisson,pelletier,empinet,julien,labruyere,herve claude,vilard

Jacques Martin: Casqy c'est fini, une très belle chanson d'Hervé Claude Vilard . Et tu l'aimes bien cette chanson?

Anne:  Ouiiii pasque c'est l'histoire du vilain Poisson qui gobe tous les petits poissons des environs pour devenir gros, gros, gros.

Jacques Martin: Et elle se termine comment la chanson?

Anne: Y va tous nous manger pis il fera 'Beeeuuuurp'.

Jacques Martin: Beurp, tu es sûre?

Anne: Oui Beeeuuurp à cause de Booonnelles et Buuullion qui voulaient pas être mangés et qui veut pas redonner.

Jacques Martin: Et bien, c'est du beau! Allez vas y Anne on t'écoute.

Anne:  Casqy, céfini...

 

.                   Le Blog de Chevreuse - 10 mai 2015

.     34 ème anniversaire de la première télé de Vanessa

 

 

01/05/2015

Préambule

 

Lundi 4 mai 20h30

Espace Jean racine à Saint Rémy les Chevreuse

Grande Table Ronde

INTERCOMMUNALITE,

Quels enjeux pour les communes du Parc?

 

tvfil78,giobellina,carsac,interco

ClicClic sur l'image pour visionner**

l'interview pour TVfil78 de Catherine Giobellina et Claude Carsac

(Union des amis du Parc)

 

Le Blog de Chevreuse - Faites du Travail

Et dans le pays de Brive, fête du nouvel ail

 

 

 ** Source TVfil78 (vidéo hébergée par l'association Petit Chevincourt)

 

27/04/2015

Tout Tout Tout Vous saurez tout sur l'Interco

 

INTERCOMMUNALITE, aujourd’hui et demain

 Quels enjeux pour les communes du Parc ?

 

La soirée se déroulera sous la forme de tables rondes animées par un journaliste. Une large part sera réservée aux questions et discussions avec la salle. Sont notamment invités à participer aux tables rondes : les présidents d’intercommunalité, le président du Parc, le directeur général adjoint de l’Institut d’aménagement et d’urbanisme d’Île-de-France (IAU), le rapporteur général de la commission régionale de coopération intercommunale, etc…

 

interco,saint remy,chevreuse,sre,apesc,poisson,laugier,bournat,pelletier,hery,dechelote,labruyere,uapnr

 

Découvrez le site internet dédié : www.notreinterco.fr

On nous cache tout, on nous dit rien... Vous ne pourrez plus dire que vous n'êtes pas informés ou que vous n'avez pas de réponses à vos questions. Posez les dès maintenant sur questions@notreinterco.fr

Pour en savoir plus avant le réunion, un petit tour sur la revue de presse d'Auffargis Environnement

 

 Merci de diffuser l'information et venez nombreux 

 

 

09/04/2015

Concours d'idée

 

LIRENVAL

 

La première compétence de votre Communauté de Communes...

 

lirenval,salon,livre,vallee,chevreuse,cchvc,interco

 

Si vous aussi,

Vous avez l'idée d'un projet fédérateur pour votre interco,

Un projet d’intérêt pour baisser les impôts de votre commune,

N'attendez plus, il y a urgence,

Faites nous en part.

 

CCHVC: Aide la, Elle t'aidera.

 

 

 

24/11/2012

Provinciales

Le 19 novembre dernier a eu lieu en mairie une réunion publique sur l'intercommunalité. L'intervention a été assurée par Mr Arnaud Jarry du cabinet Mazars. Présentation très claire des généralités d'une intercommunalité et du projet de fonctionnement et de gouvernance de la communauté de communes de la Haute Vallée de Chevreuse. Une quarantaine de chevrotins étaient présents dont 17 membres du Conseil Municipal.

inteco,intercommunalité,millefeuille,teom,mazars,jarryPas de surprise à l'ordre du jour. Comme on pouvait s'y attendre, nous payerons donc une nouvelle couche du millefeuille des taxes locales comme l'a joliment imagé un chevrotin averti et clairvoyant. Une nouvelle couche de taxes additionnelles en plus sur nos taxes foncières, nos taxes d'habitation, nos contributions foncières des entreprises. Chouette !

Mais, rassurez vous, on fait une super affaire car nous aurions dû payer beaucoup plus si nos maires n'avaient pas réussi à trouver un terrain d'entente. Y sont trop forts nos maires.

Avec les statuts de la nouvelle collectivité, ils ont même préparé une charte de fonctionnement, un document qui ne sera pas opposable au sens juridique mais qui scelle leur union et leur engagement dans cette nouvelle aventure.

Pour les compétences de la nouvelle interco, outre les deux compétences obligatoires: 'Action de développement économique' et 'Aménagement de l'espace', les communes ont choisi de mettre en commun la compétence 'Ordures ménagères' en apportant chacun au pot commun le produit de leur TEOM( Taxe d'Enlèvement des Ordures Ménagères).

Y aura t il  une reflexion intercommunale sur les ordures ménagères? Non, chacun garde son syndicat, son taux de TEOM mais ce sera l'intercommunalité qui représentera la commune auprès du syndicat.inteco,intercommunalité,millefeuille,teom,mazars,jarry

Pas révolutionnaire, mais on ne va pas se plaindre. La pompe est amorcée et il reste maintenant à la faire fonctionner durablement en l'enrichissant de nouvelles compétences déplumées aux municipalités, en faisant suivre bien sûr les ressources correspondantes.

Aujourd'hui toutes les communes sont prêtes à abandonner à la communauté de communes leurs infrastructures sportives, leur bibliothèque, leur salle polyvalente espèrant s'épargner les coûts de l'entretien et du fonctionnement mais toutes refusent de prendre en charge celles des voisins. 'Un  classique dans les communes les plus riches' a t'on pu entendre. En effet, celles ci ont toujours pu financer elles mêmes leurs projets et n'ont pas pas de réels besoins.

Des compromis seront à trouver, des terrains d'entente, une nécessaire solidarité, base de l'intercommunalité (comme l'a expliqué mr Jarry) pour arriver à mettre nos oeufs dans le même panier.

Concernant le fameux millefeuille, il est à noter l’intéressante proposition d'un chevrotin de faire parallèlement à l’intercommunalité une fusion des communes de la vallée en une seule commune. Un seul pouvoir, un seul conseil municipal pour les communes du fond de la vallée. 

La loi l'autorise, la faisabilité semble bien réelle, le territoire est cohérent.

Reste à voir comment les propos de cet 'anarchiste' seront appréciés des baronnies de la vallée et surtout savoir si celles ci sont prêtes à remettre en cause leur pouvoir local et bien sûr leurs privilèges et autres indemnités.

Comme l'a rappelé un auditeur du premier rang, l’argent est bien souvent à l'origine des avancées ou des blocages des dossiers intercommunaux .

.       Le Blog de Chevreuse - nuit du 23 au 24 novembre 2012

.       Le vallon de Port Royal vibre sur les textes de Brassens

.       358 eme anniversaire de l'illumination de Blaise Pascal

01/04/2011

Le Parc a du Coeur

"Coeur de Parc", c'est le joli nom trouvé pour la toute nouvelle intercommunalité qui regroupe la majorité des communes historiques du Parc Naturel Régional de la Haute Vallée de Chevreuse.

Le "Coeur de Parc" doit son existence à Claude Génot, le maire de Chevreuse qui a su fédérer autour du phare chevrotin la majorité des communes actuelles du SIVOM : Chevreuse, St Rémy, Dampierre, Chateaufort, Choisel, Senlisse, Milon, Saint Lambert et Saint Forget. 

coeur de parc,sivom,communauté,intercommunalité,cernay,chateaufort,milon,choisel,forget,lambert,senlisse,remy,levis,canton,intercoEt cela n'a pas été facile, il lui en a fallu du charisme et de la patience. Un parcours de négociations qui lui a permis de convaincre les plus récalcitrants qui ne pensaient qu'à rejoindre des communautés déjà existantes. Il n'a eu de cesse ces dernières semaines de rassembler, réunir, réconcilier les enfants terribles du canton.

Oubliées les querelles fratricides avec Saint Rémy, terminé le pouvoir local du baron milonais, grand fluidificateur de la circulation locale. Le "Coeur de Parc" se met à battre et cela s'entend jusqu'en Essonne.

Même Chateaufort, le petit village gaulois coincé entre la ville nouvelle de Saint Quentin en Yvelines et le plateau de Saclay a pu rejoindre le "Coeur de Parc" grâce à sa petite bande frontalière de 150 mètres de longueur avec sa voisine Saint Rémy. Elle n'aurait pu le faire sans cette continuité de territoire.

Et plusieurs communes satellites font déjà les yeux doux au nouveau "Coeur de Parc":

- Boullay les Troux la petite nouvelle de l'Essonne dans le Parc naturel, actuellement tournée vers Limours, est de fait plus évidemment attirée par Chevreuse et Saint Rémy,

- Le Mesnil Saint Denis dont certains avançaient qu'elle aurait vendu son âme au diable en créant la Communauté des Communes de la Grande Distribution (CCGD) avec ses voisines Coignères et Maurepas,

- Cernay la Ville tentée un temps par la communauté Plaines et Forêts d'Yvelines (PFE) de la région de Rambouillet serait en train de revoir son choix,

- Le coeur de Levis Saint Nom balance. Le choix pencherait actuellement vers la communauté existante de Communes des Etangs (CCE), un positionnement politiquement stratégique car plus central du nouveau grand Parc Naturel Régional mais catastrophique pour le Coeur de Parc qui perdrait la commune source de l'Yvette. Tout un symbole. Mais tout n'est pas encore joué...

- Magny, commune du SIVOM, s'interroge sur un changement de communauté de communes au grand dam de la CASQY (Communauté d'agglomération de St Quentin en Yvelines) qui verrait partir le trésor de Port Royal,

- Enfin, Gif sur Yvette, future porte du Parc naturel  choisirait le "Coeur de Parc". Un choix important qui permettrait tout d'abord d'équilibrer le poids de la nouvelle communauté avec la toute puissante CAPS ( Communauté d'Agglomération du Plateau de Saclay) et ensuite permettrait d'offrir à la commune de Villiers le Bacle le choix d'intégrer également  la nouvelle structure. A suivre....

La nouvelle communauté de communes prendra les structures et compétences de l'actuel SIVOM qui continuera à exister jusqu'au 31 décembre 2011. Jacques Pelletier, l'actuel président du Sivom assure le transfert d'activité.

Début 2012, après le vote des délégués des communes, Claude Génot devrait prendre naturellement la présidence du "Coeur de Parc".

.            Le Blog de Chevreuse - premier jour du mois d'avril

.        A la sainte Hugues, c'est la fête du grand manitou, ugh!