Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/09/2013

Placette

Non, Placette n'est pas le nom d'une vache de la prairie de Coubertin mais l'un des sujets d'actualité au programme du conseil municipal d'hier soir.

Le pavage du centre ville, le déplacement du lilas des indes qui bouchait la vue sur la rue Lalande, ont fait découvrir un nouvel espace. "Oh, la jolie placette!" se serait exclamé Monsieur le Maire découvrant l'endroit.

placette,place,lalande,prieuré,cattanéo,racine,fabre,eglantine

La nature ayant horreur du vide, il fallait lui donner un nom. Et pas question de demander aux historiens locaux pour éviter de les voir plancher pendant une décennie, ni d'ouvrir un concours d'idée aux farceurs chevrotins qui n'auraient pas hésité à baptiser le site 'place aux biroutes' ou 'Plots place'.

La mairie propose donc plus sérieusement trois noms pour la placette:

- Place Jean Racine

- Place Sébastien Cattanéo

- Place Fabre d'Eglantine

Une chose est sure. L'élu sera un homme de lettres.

Vous avez jusqu'au samedi 5 octobre midi pour donner votre préférence en mairie. Vous pouvez aussi par un commentaire défendre votre choix sur Le Blog.

 

.            Le Blog de Chevreuse 27 septembre 2013

. Premier jour de la première consultation des chevrotins


02/07/2013

Dernière infusion place de Luynes

Dépéchez vous, dépéchez vous... il sera bientôt trop tard pour admirer le dernier tilleul visible de la mairie

tilleul,luynes,mairie,soleil,réaménagement

 

 Etait il malade comme les autres?

Faisait il trop d'ombre en cette année sans soleil?

N'était il pas d'un vert compatible à la couleur du nouveau green des footeux?

Non, son seul tort est de ne pas avoir été intégré dans le réaménagement du centre ville

Vous pourrez lui rendre un dernier hommage ce mercredi 3 juillet place de Luynes.

N'hésitez pas à signer le registre de condoléances mis en place par l'APESC à partir de 16 H 30

.                        Le Blog de Chevreuse -  Saint Martinien

13/05/2013

Devoir de Mémoire

Il y a quelques années, on n'aurait pas donné cher de la pérénnité des commémorations de ces vieilles guerres d'un autre siècle.

Des commémorations qui nous rappelaient les guerres apprises cérémonie,commémoration,bruandet,jeep,morts,franceen cours d'histoire, qui ressuscitaient de vieux portes drapeaux et sortaient pour la journée des poilus tout décorés véritables témoins de ces pages noires de l'histoire.

Il y a quelques années, les commémorations de Chevreuse étaient discrètes et n'attiraient pas foule. Même sous le soleil, on cérémonie,commémoration,bruandet,jeep,morts,francepouvait compter l'auditoire sur les doigts de la main.

 

 

Pour que se perpétuent les commémorations des fins de guerre, il faut apprendre a transmettre ce devoir de mémoire aux plus jeunes. Chose faite à Chevreuse où les jeunes des écoles primaires participent depuis quelques années aux commémorations du 8 mai et du 11 novembre.

Après les discours officiels, ils ont rappelé à tous les 'Morts pour la France' lorsque Guy Bruandet, vénérable maître de cérémonie, égrenait les noms des victimes chevrotines.

 cérémonie,commémoration,bruandet,jeep,morts,francecérémonie,commémoration,bruandet,jeep,morts,france

 

 

 

 

 

 

 

 

Les écoliers n'étaient pas nombreux ce 8 mai, vacances obligent, mais ceux qui sont venus s'en rappelleront. Comme promis par l'ami Guy, ils ont pu prendre place dans les vieilles jeeps de l'armée américaine et ont terminé la matinée par une parade dans les rues de Chevreuse.

.                      Le Blog de Chevreuse - Sainte Rolande

.   Combattante des ondes maléfiques des opérateurs téléphoniques

21/02/2012

Histoire de chez nous….

Là se dressait une croulante remise entourée d’extravagantes broussailles…

Au début de l’été, ON expliqua aux riverains convoqués en assemblée que la nature avait laurence,charles,michels,réunion,quartier,parking,voter,assembléesuffisamment défié le bon sens.

ON leur détailla alors le bien fondé d’avoir, d’ores et déjà, abattu, là, deux ou trois arbres qui s’obstinaient et, plan à l’appui, ON leur vanta les bienfaits de l’enrobé qui devait (ON y tenait !) remplacer cette verdure mal élevée.

Les riverains étant, à l’instar de leurs concitoyens, fort préoccupés de trouver où leur automobile garer, s’enthousiasmèrent devant le projet qu’ON leur présentait.

Dans la salle du Conseil, on leur demanda de voter.

A l’unanimité, ils levèrent la main :

4 à 5 places supplémentaires pour parquer leur véhicule en lieu et place d’un maquis, voilà assurément ce dont ils avaient besoin, les voilà donc ravis !

Puis les riverains rentrèrent chez eux, rassérénés : « C’est bien les réunions de quartier ! »

L’été se passa, la remise et les broussailles succombèrent, vaincues par les pelleteuses et les bulldozers.

L’été prit fin. L’automne succéda. Vers la fin de l’hiver, les riverains s’étonnèrent…Les travaux semblaient finis et, à la place du parking promis, des cailloux, de la terre retournée puis aplanie….

 

laurence,charles,michels,réunion,quartier,parking,voter,assemblée


Tous les riverains, à nouveau convoqués, dans la salle du Conseil se retrouvèrent.

ON leur dit qu’à cet endroit, on planterait deux ou trois arbres, et qu’avec quelques bancs cela ferait un jardin pour le randonneur parisien.

Quoi ? Un parking ?

Jamais il n’en avait été question !

ON savait ce qu’ON disait, ON exerçait la fonction…

Abasourdis d’abord, les riverains se rebellèrent : pourquoi leur présenter un projet et leur demander de le voter si leur avis ne comptait guère ?

 ON avait changé d’avis.

   ON en a le droit.

     ON ne vous en a rien dit ? Ha bon.

        ON en a le droit.

Alors les riverains …

 .    Laurence, pour le Blog de Chevreuse, jour des merveilles

13/12/2010

L'homo Leobinus

Vous n'êtes pas sans savoir que Chevreuse est le terrain de jeu des archéologues Yvelinois. Ils sont partout. Les différentes équipes se mènent une véritable compétition entre elles et il règne une ambiance égyptienne du 19 eme siècle. C'est à qui fera la plus belle découverte, trouvera la plus belle pièce. Un point sur les dernières trouvailles. Exceptionnel!

nettoyage Chevreuse.JPGLa dernière campagne de fouilles municipales au printemps dans le bas du quartier Saint Lubin a permis de reconstituer la vie des peuplades qui vivaient en bord d'Yvette. Au total, une vingtaine de sacs contenants les fruits de la prospection a été sorti du bord de la rivière par les archéologues municipaux et les bénévoles en gilet jaune. Un trésor aussitôt pris en charge et mis à l'abri par les services techniques communaux. (Crédit photo: Toutes Les Nouvelles de Rambouillet - en vente tous les mercredis 1,10 euros dans les bons cafés-tabac de Chevreuse).

Six mois plus tard, c'est une merveilleuse découverte qui a été fait sur l'autre rive de l'Yvette en face de Val Chevreuse, par un chevrotin qui n'en revient toujours pas. On avait bien lu dans le Médiéval (Oct/Nov 2010 page 19) que l'on avait trouvé des peintures sur les parois d'un abri dans un autre endroit de la commune, au hameau "Rhodonae" à l'abri dit "des côteaux", mais c'est la première trace d'art Photos-0679.jpgpariétal chevrotin que l'on trouve à Saint Lubin. Ce nouveau style, les techniques et les couleurs employées, mais surtout les supports utilisés permettent de définir un nouveau courant artistique et l'on parle déjà de "l'école" de Saint Lubin.

Depuis sa découverte, vous êtes nombreux à visiter le site. Le parking ne désemplit pas. Certains pensent même à profiter de cet engouement en installant des parcmètres ou une billeterie.

Après les fresques de Saint Forget où un certain "Henri Breuil" dans un commentaire du 19 septembre 2010 parlait de la chapelle sixtine de la vallée de Chevreuse, il est maintenant clair que c'est toute la vallée qui recèle de trésors inestimables.

Une chance pour Chevreuse où la mémoire collective récupère cet héritage et nous le présentera.

Une exposition sur l'Homo Léobinus doit être prévue en 2011 pour l'inauguration du Prieuré Saint Saturnin. L'expo présentera les photos des plus belles peintures. Les plus belles pièces de la campagne de fouilles 2010: des roues, des pneus, batterie, sac à main, et tout un tas de pièces uniques trouvées sur place devraient être exposées pour le plaisir de tous.

.          Le Blog de Chevreuse - 13 décembre 2010 - jour de la sainte Lucy

.                     Premier jour de ma quarante huitième année.

13/01/2010

Chevreuse: visite des "Quartiers Nord'

On en a tous entendu parler mais peu d'entre nous y sont déjà allés. On voit parfois les images 'choc' des concerts de Harpe dans les journaux télévisés. On en entend souvent parler en conseil municipal par des conseillers issus de ce quartier délaissé du Rhodon. Une jungle où il faudrait une machette pour se frayer un chemin sur les trottoirs, une passoire sur la tête pour échapper aux ondes maléfiques et sûrement néfastes pour notre cerveau.

Une visite est programmée début janvier avec des habitants du quartier. Est ce que je prends ma passoire? Cela pourrait être mal pris par les indigènes? Tant pis, je la prends quand même dans un sac et la sortirai au cas où.

Vue du Rhodon.jpg

Après avoir failli me faire renverser au nouveau carrefour sécurisé de Roche Bobois par une voiture arrivant à vive allure -message personnel pour Mr Claude G.-,  je cherche la liaison douce qui rejoint ces contrées du Nord -message personnel pour les Frères Jacques de Milon et de Senlisse- en vain. S'ensuit une longue route dans la forêt, j'arrive un peu plus tôt pour prendre quelques photos. Quel choc: pas un commerce, pas un bus, des maisons toutes pareilles, des allées qui tournent en rond. Enfin quelqu'un. Bonjour Monsieur, je cherche la rue Descartes.

Consternation: j'apprends rapidement que je me suis trompé de Ghetto, l'autochtone m'explique: "ici ce sont 'les Hauts de Chevreuse', pas 'Le Rhodon' "? Je continue donc ma route et arrive finalement en retard à mon rendez vous. On me présente Karim M. , un "grand frère du Rhodon", qui est chargé de me faire visiter le quartier. J'ai pour consigne de ne pas le quitter.

Nous commençons la visite de ce quartier où habite environ 20 % de la population chevrotine.

Stupéfaction: Sieur Lebrun disait vrai, les trottoirs sont tantôt empierrés, tantôt verts de mousse, tantôt en herbe. Parfois quelques vestiges d'un goudronnage d'un autre siècle. Un manque de cohérence et d'harmonie certain, mais un petit air champêtre pas désagréable: on se croirait en province. En revanche, difficile à pratiquer pour une maman avec une poussette, impossible pour un handicapé en fauteuil surtout que les trottoirs de certaines rues sont bien trop souvent occupés par les voitures des riverains. Une mise en sens unique de ces rues pourrait permettre de stationner sur la chaussée et rendre les trottoirs praticables.

Les trottoirs de Rhodon - fresque.JPG

Un entretien des trottoirs difficile à gérer surtout depuis que la commune a décidé d'arrêter l'usage de produits désherbants toxiques pour l'environnement. Les alternatives réclament beaucoup de temps et de main d'oeuvre, des gestes et techniques à redécouvrir.

Morcellement initial du Rhodon.jpgKarim me montre l'abri bus incorporé/collé/intégré avec le transformateur électrique du quartier. Le point de départ des navettes scolaires très utilisées par les jeunes. Le point de jonction avec Chevreuse? Non, pas de car pour aller en centre ville en dehors des horaires scolaires. Une  voisine met plus d'une heure et demie pour revenir en bus de Chevreuse avec transit par la gare de Saint Rémy et une attente de près d'une heure explique Amina la compagne de Karim.

A côté de l'abri bus, le panneau d'affichage municipal du quartier a une vitre tellement ternie qu'il est difficile de prendre connaissance des arrêtés et autre délibérations.

En chemin, nous croisons un loriot d'europe. Le bel oiseau nous chante l'histoire de ce vallon nord-sud longtemps délaissé par l'homme qui préfère bâtir sur les versants exposés au sud.  Un quartier composé initialement de jardins ouvriers ( voir le plan ci-contre: clic clic pour l'agrandir) où les PICT0977.JPGcheminots du métro en réunissant quelques terrains se sont construit de petites maisons rectangulaires, basses de plafond. Il ne reste plus aujourd'hui de ces petites "ça me suffit" qui ont laissé place à des pavillons plus grands dans les années 60-80.

Nous empruntons ensuite l'une des routes montant au minaret qui domine le quartier (Initialement, un chateau d'eau devant permettre de donner plus de pression dans le vallon, mais le projet n'a jamais fonctionné). Les messages incessants diffusés toute la journée par l'imam Bouygues martèlent les esprits, troublent le sommeil des habitants jusqu'à les rendre parfois malades. Karim nous explique en arpentant la rue Descartes que bon nombre de ces riverains se plaignent de maux de têtes, troubles du sommeil, etc... la rue étant dans l'axe d'un des émetteurs du Minaret.

En tout cas, il y a une vraie vie dans ce quartier. Les gens se connaissent, se parlent, se soucient les uns des autres, nous saluent au passage. Karim me montre le petit square où les Rhodochevrotins se réunissent en septembre pour un repas pris ensemble et où chacun apporte un met. Y aurait il quelques enfants s'il y avait un toboggan, un portique? Quelques papis s'il y avait des bancs, un terrain de boule?

Un quartier chevrotin dont le coeur balance entre Saint Rémy et Chevreuse. Où va-t-on chercher son pain lorsqu'on est Rhodochevrotin? Amina nous explique qu'au premier avis de passage pour un recommandé, ils se sont naturellement présentés à la Poste de Saint Rémy. "Aucun commerce dans le Rhodon de Chevreuse, il y avait bien un café dans le temps, mais il était déjà fermé quand nous avons emménagé."

Un restaurant que tenait la famille Milesi et qui a fermé dans les années quatre vingts me précisera plus tard Daniel Baltzinger de l'Association Mémoire De Chevreuse (AMDC) en rajoutant que l'on y mangeait d'ailleurs très bien.

L'auberge du Rhodon.jpgPour finir, nous nous aventurons de l'autre côté de la route de Milon sur la commune de Saint Rémy. Un peu plus de goudron. Des trottoirs mieux entretenus. Des terrains plus grands. Des dacias plus belles, siffle le Loriot. Un autre Rhodon?

Alors hormis le déplacement du minaret , il manque clairement de transport pour désenclaver ce quartier excentré, donner un peu d'autonomie aux plus jeunes et aux plus âgés. Des transports qui permettraient aussi de désengorger nos routes, nos centre villes et le parking de la gare de Saint Rémy. Des besoins qui doivent être les mêmes que ceux des Rhodosaintrémois:

- Des navettes régulières vers les centres villes de Chevreuse, de Saint Rémy, la gare.

- Des liaisons douces en direction du centre de Saint Rémy et la gare, en direction de Chevreuse, le collège et le parc omnisport.

Un maillage de transport à définir de manière intercommunale avec Saint Rémy. La Communauté de Communes à venir permettra sûrement à l'ensemble du vallon de retrouver sa cohérence passée et une deuxième jeunesse en dehors de toute division, jalousie, avantages qui ont créé une fracture entre les deux Rhodons.

Des besoins que les Rhodochevrotins devraient pouvoir bientôt exprimer eux mêmes lors de l'élaboration de notre Plan Local d'Urbanisme.

Merci à Karim et Amina Medjahed pour le thé, le café, les gâteaux bretons, leur disponibilité et leur humour,
Merci à Stéphane Loriot pour son animation de la visite, ses sauges et son humour,
Merci à Daniel Baltzinger et à la Mémoire de Chevreuse pour le fond documentaire: vieilles cartes postales et plan de morcellement du Rhodon.

.                           Le Blog de Chevreuse - 13 janvier 2009
.                        Fête de la Sainte Yvette - Ondine du canal

06/05/2009

Jardin public : un pavé dans la mare

Jardin public ou mare ?

Dans le compte rendu du dernier conseil municipal, publié dans les Nouvelles du 22 avril, on annonce parmi les travaux programmés "le comblement de la mare face à l'école Jean Moulin".

Il est indéniable qu'il s'agit aujourd'hui d'un plan d'eau plein de vase et d'aspect peu agréable dont le comblement est la solution la plus facile… De plus on sait que des idées diverses circulent pour la transformation de ce jardin public : création d'un parking, d'une aire de dépose devant la porte de l'école, agrandissement de la cour de l'école, construction de salles municipales, utilisation des déchets de démolition de l'opération immobilière des anciens ateliers Dufils…


Ceci semble se réaliser dans une indifférence générale et va transformer le centre de la ville de façon irréversible car :Chevreuse - parc public.JPG
- il s'agit du seul espace vert du centre ville qui devrait faire l'objet d'aménagements et de soins particuliers,
- il s'agit d'un aménagement ancien (existe déjà sur le cadastre de 1936) que nos anciens entretenaient avec rigueur comme le montre la carte postale de Chevreuse des années 1950 ci-jointe (NDLR: un clic sur la carte postale pour l'agrandir).


Ne peut-on pas rétablir la circulation de l'eau, nettoyer le plan d'eau, valoriser cet espace public et l'entretenir correctement ?
Au lieu de cela, on parle de mare au lieu de jardin public, on oublie le passé et on handicape l'avenir.
Mais on va encore me dire que mes analyses ne sont pas représentatives de la majorité de la population chevrotine, mais ce n'est pas une raison pour les faire connaître …

.                     Daniel Baltzinger

 

 

NDLR: Documents fournis par Daniel Baltzinger suite à son commentaire du 19 juin 2009, les plans du plan d'eau en 1700, en 1819 puis en 1936

plan d'eau 1700.jpgplan d'eau 1819.jpgplan d'eau 1936.jpg

 


23/02/2008

Réaménagement du centre ville, que veulent les Chevrotins?

 

Le réaménagement de notre centre ville, est il réalisable?

L'idéal pour Chevreuse a toujours été de faire une déviation complète de la ville. Une zone verte a coté du centre de loisirs avait été gardée précieusement pour cela et nous désirons la conserver pour que nos descendants aient toujours cette possibilité.

En attendant que nos enfants règlent un jour le problème, sommes nous condamnés à supporter le trafic dans Chevreuse. Une déviation des cars à vide et des poids lourds par la rue Fabre d'Eglantine a été mise en place et l'étape suivante devait être la mise en sens unique de la rue de la division Leclerc. Aujourd'hui, ce sujet ne semble plus d'actualité.

Je suis allé poser la question à claude Génot ce matin 23 février à la porte ouverte de la liste UMP "Ensemble pour Chevreuse".

La mise en sens unique de la rue de la division Leclerc avec agrandissement des trottoirs ne semble pas pouvoir se concrétiser pour les deux points suivants:

- les commerçants ont peur de perdre leurs clients,

- les cars qui desservent Chevreuse actuellement ne pourraient plus le faire  que dans un sens et la rue de Paris ne peut  faire passer l'autre partie du trafic des cars.

Ce dossier est il vraiment voué à passer aux oubliettes. L'avenir de Chevreuse, défigurée par la route départementale, en dépend.

Les commerçants n'auraient ils pas au contraire une perspective d'augmenter leur chiffre d'affaires si la zone piétonne est élargie, la circulation réduite.

La SAVAC entreprise de notoriété régionale et experte dans le transport des franciliens ne pourrait elle pas être force de proposition pour nous débloquer  le deuxième point.

Et qu'en pensent les Chevrotins????? Qu'en pensez vous ?????

Je vous rappelle que ce blog vous est ouvert et que vous pouvez écrire vos commentaires.

 

Laurent BUGEAT

 

 

 

 

 

10/02/2008

Chevreuse peut elle vivre sans la SAVAC????

Chevreuse peut elle vivre sans la SAVAC? C'est ce qui s'appelle mettre les pieds dans le plat.

D'abord pour qui l'ignorerait, la SAVAC est une société d'autocars basée à Chevreuse depuis des décennies qui affrète des cars pour des voyages et exploite des lignes régulières de la banlieue parisienne. C'est de plus une agence de voyage, toutes les infos sur http://www.savac.fr

Depuis quinze ans que je suis Chevrotin, j'ai pu mesurer la puissance de société SAVAC, d'abord au quotidien en fréquentant les routes de Chevreuse, ensuite au moment des rares tentatives  d'aménagement de la circulation, toutes avortées ou ratées: tourne à gauche de Saint Lubin que les cars ne peuvent utiliser, plateau devant l'école maternelle Jolliot Curie aussitot réaplani pour ne pas géner le passage des cars, mise en sens unique des rues du Centre ville (la rue des Cordiers n'a pu etre faite et le double sens n'a longtemps été autorisés que pour les cars).

Toute puissance dans son expansion à Trottigny où la SAVAC s'est développée en toute impunité dans une zone naturelle sans permis de construire global et cohérent avec des parkings en pente vers le fond de vallée.

Oui mais voilà, la SAVAC est choyée car elle rapporte la fameuse taxe professionnelle à la ville de Chevreuse. N'a t-on pas souvent entendu "Si la SAVAC s'en va, les impots locaux vont augmenter.... oui certes mais de combien??? Une liste d'opposition aux dernières élections avait annoncé le chiffre de 10 %. Qui pourrait nous éclairer sur le montant de la taxe professionnalle payée par la SAVAC et sur son incidence sur nos impots locaux?

Pour finir sur une note positive, je voudrais ajouter que l'on connait tous des chevrotins qui travaillent à la SAVAC, que  l'on a tous utilisé les cars et qu'on a tous été fiers de voir les bleus en 98 remonter les champs élysées dans un car de la SAVAC.

Alors peut on vivre en harmonie avec la SAVAC à Chevreuse???Peut on envisager la rénovation de notre centre ville sans risquer de voir partir la belle ou devra-t-on toujours céder à ses caprices???  Merci pour vos commentaires.