Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/04/2018

Logements Sociaux au C.E.C.

 

Le logement social ou l’impossible équation à résoudre pour atteindre le nouvel objectif de 25 % à l’horizon 2025 prévu par la loi « Duflot » n° 2013-61 du 18 janvier 2013. Madame le Maire expliquait le 27 janvier dernier lors de ses vœux « qu’ il nous faudrait construire plus de 1260 logements pour y arriver, soit une augmentation de plus de 50 % du nombre  de résidence principales » ( Le Médiéval n°111).  Une augmentation bien loin des objectifs de densification des communes adhérant à la charte du parc naturel régional qui fixe à 5 % l’augmentation de la population sur 10 ans.

Anne Héry Le Pallec  a semble-t-il trouvé la solution pour Chevreuse, en proposant lors de la dernière commission urbanisme, son projet de transformation des locaux du Centre Équestre de Chevreuse en logements sociaux. Club-house, logement, boxes, sellerie, hangars, manèges, ce sont plus de 1000 m2 au sol de locaux à transformer, soit près de 2500 m2 de surface habitable à créer.

logement,social,sociaux,hery,le pallec,ahlp,chevreuse,sru,cec,centre,equestre,apesc,conflit

Du point de vue de la loi SRU, une excellente opération puisqu’une soixantaine de logements pourrait ainsi voir le jour, venant directement impacter à la hausse le ratio de logements sociaux par rapport aux nombre total de logements de la commune. Le tout sans créer de nouveau bâti. Un projet tout à son honneur qui montre sa volonté de faire du logement social sans pour autant livrer Chevreuse aux promoteurs qui défigurent nos villages avec leurs programmes immobiliers.

Mais le projet ne plait pas à tous.

La chambre départementale de l'agriculture dénonce une nouvelle fois le grignotage des terres agricoles par les activités équestres et le non retour des parcelles en zone agricole  après cessation d'activité. A savoir si la SAFER va laisser faire?

Les riverains de Hautvilliers s'interrogent sur l'éloignement du Centre Équestre des commerces et des transports publics, contraignant les familles à multiplier l'usage de  l’automobile, et s'inquiètent de l’augmentation de la circulation sur la route de La Brosse déjà bien fréquentée matin et soir.

L'APESC,  Association de Protection de l'Environnement et du Site de Chevreuse se demande si le PLU pourra être appliqué sans modification et met en doute l'impartialité de la Maire qui accorderait un permis de construire tout en étant gérante du Centre Équestre. Un argument que défend aussi l’opposition municipale de Chevreuse2014 qui a déjà saisi la Préfecture pour gérer ce dossier et éviter tout conflit d’intérêt.

A suivre.

 

.        Le Blog de Chevreuse - Dimanche de Pâques
.      Au trot ou au galop,  les cloches sont revenues

 

25/08/2016

Et 1, et 2, et 3....

 

Tous ces arbres malades ... ça me fend le cœur,

 arbre,tilleul,texier,alc,enfance,bucheron,bernard,perception,dendrophile,gaisne,apesc,pétition

Tous ces détracteurs ... ça me scie,

Tous ces reproches, ces pétitions ... ça me les coupe!

 

Le Blog de Chevreuse - 25 aout 2016

Ancienne grande fête du royaume de France,
Attention Saint Louis! Passe ton chemin, revoilà le fou avec sa hache.

 

 

05/07/2016

Devoirs de vacances

 

Juillet à Chevreuse, c'est toujours le bon moment pour lancer les travaux qui pourraient gêner les chevrotins dans leur vie quotidienne ou dans leurs convictions. Au programme de l'été 2016, repavage et bucheronnage. Le repavage de la rue Lalande annoncé par Zébulon, et du bucheronnage rue du vieux cimetière en face des locaux de l'ALC.

En effet, ce sont encore 3 povs tilleuls qui sont condamnés par le chantier de la Maison de la Petite Enfance prévue au fond du parc jean moulin. Trois tilleuls centenaires qu'avaient rien demandé et qui vont y passer.

bucheron,claveau,travaux,creche,garderie,tilleul,apesc,centenaire,abattage,apesc,gaisne,petition

Etaient-ils malades comme ceux de la place de l'église? Non.
Etaient-ils positionnés sur l'emplacement prévu des bâtiments? Non plus.
Leur seul tort semble-t-il serait donc de faire de l'ombre, et en cette année de printemps pourri cela ne pardonne pas. 

Une pétition circulait ce week-end dans Chevreuse à l'initiative de chevrotins et soutenue par l'APESC (Association pour la Protection de l'Environnement et du Site de Chevreuse) et EDDSICAE  (Éducation au Développement Durable À la Solidarité Internationale aux Cultures Africaine et Européenne).

Moins de végétal, plus de minéral: serons nous plus heureux dans le Chevreuse de demain?

 

.                   Le Blog de Chevreuse - 5 juillette

.       Bonne fête aux Antoine, Toinou, Tonio et autre Toinette.

 

 

25/03/2016

C' AVAP?

 

Aire de mise en Valeur de l'Architecture et du Patrimoine.  Lundi soir se réunissait le conseil municipal de Chevreuse.  Au premier point de l'ordre du jour était prévu la mise à l'étude de la création d'une AVAP, une Aire de mise en Valeur de l'Architecture et du Patrimoine. Un sujet attendu par les membres de l'Association de Protection de l'Environnement et du Site de Chevreuse venus en nombre.

avap,aire,valeur,architecture,patrimoine,hery,cattaneo,apesc

L'AVAP est un document qui permet pour un périmètre donné de fixer les caractéristiques d'architecture, de bâti, de couleur, les façades, les ouvertures, les toitures, les matériaux de couverture,les pentes de toits, etc... Tout est noté pour garder la mémoire du patrimoine qui fait le cachet, l'image et la beauté d'une ville. Les AVAP sont généralement étudiées dans les centres villes anciens présentant un patrimoine d’intérêt ou d'exception, ce qui est le cas de Chevreuse.

C'AVAP pas plaire à tout le monde.  La délibération a été votée à la majorité mais pas à l'unanimité. L'opposition de Chevreuse 2014 dénonce le soudain emballement pour ce projet alors qu'une loi sur le patrimoine est actuellement en cours de préparation. De plus une l'AVAP représente un coût non négligeable pour une ville comme Chevreuse. L'intervention de Sébastien Cattanéo est à lire sur le site du groupe Chevreuse2014.

Une recherche sur la toile montre qu'au contraire plusieurs maires s'inquiètent de l'arrivée de cette loi patrimoine et ont lancé une fronde contre la loi patrimoine qui ne défendrait pas suffisamment le patrimoine de leur centre historique. A lire cet article du Monde sur http://www.lemonde.fr/architecture/article/2016/01/20/fro...

Une inquiétude partagée par les associations de protection de l'environnement et du patrimoine d'Ile de France comme le confirme Catherine Giobellina présidente de l'Union des Amis du Parc: Leur crainte est que le gouvernement veut remplacer les AVAP aujourd'hui pilotées par l'état via la DRAC et les Architectes des Bâtiments de France par des PLU dits "patrimoniaux". Laissez la plume aux maires représente un vrai danger, d'autant que les PLU peuvent facilement être modifiés au gré des alternances. Certains maires vraiment soucieux de préserver leur communes ont vite compris que cela pouvait déraper.

Aux dernières nouvelles et suite à la fronde des maires, il est probable que que le gouvernement abandonne ce PLU patrimonial. Les discussions se poursuivent encore au Parlement.

Qu'en-est-il pour Chevreuse? Quel est le périmètre d'étude? La sauvegarde du patrimoine est elle la seule motivation du lancement de cette étude? Et si la loi Patrimoine est abandonnée, la mise à l'étude d'une AVAP sera t'elle maintenue?

La mairie de Chevreuse nous répond: 'L' AVAP, même si elle n'est qu'à l'étude, pourra permettre de muter rapidement, voire même en cours d'élaboration, en  "cité historique" ou "site patrimoniaux remarquables" et maintenir ou conformer les protections. Mais pour cela, il faut que l'étude soit lancée avant la promulgation de la loi. Pour l'heure, aucun périmètre n'est spécifiquement à l'étude. Le centre historique en fera nécessairement partie, et l'ABF suggère de largement étendre le périmètre'.

 

A suivre...    

 

.                       Le blog de Chevreuse -  25 mars 2016

.  Passion patrimoine. Passion. Passion, c'est ce soir avec Jean Brice.

 

 

 

27/04/2015

Tout Tout Tout Vous saurez tout sur l'Interco

 

INTERCOMMUNALITE, aujourd’hui et demain

 Quels enjeux pour les communes du Parc ?

 

La soirée se déroulera sous la forme de tables rondes animées par un journaliste. Une large part sera réservée aux questions et discussions avec la salle. Sont notamment invités à participer aux tables rondes : les présidents d’intercommunalité, le président du Parc, le directeur général adjoint de l’Institut d’aménagement et d’urbanisme d’Île-de-France (IAU), le rapporteur général de la commission régionale de coopération intercommunale, etc…

 

interco,saint remy,chevreuse,sre,apesc,poisson,laugier,bournat,pelletier,hery,dechelote,labruyere,uapnr

 

Découvrez le site internet dédié : www.notreinterco.fr

On nous cache tout, on nous dit rien... Vous ne pourrez plus dire que vous n'êtes pas informés ou que vous n'avez pas de réponses à vos questions. Posez les dès maintenant sur questions@notreinterco.fr

Pour en savoir plus avant le réunion, un petit tour sur la revue de presse d'Auffargis Environnement

 

 Merci de diffuser l'information et venez nombreux 

 

 

29/09/2014

Chat y est, ch'est fini

 

Ch'est bien les expos au séchoir à peaux de Chevreuse mais les grandes villes: ce n'est décidément pas pour moi.

Une fois tous les deux ans, ch'est bien chuffisant. Il y a beaucoup trop de monde ici. Beaucoup trop de bruit aussi. En 15 jours, on a subit le Festival Magnifik, un match de foot 'international', des matchs de rugby.  Chat n’arrête pas. Il ne manquerait plus que ma maitresse expose à Saint Quentin!

vaillant,saint lambert,casy,chat,expo,michel,apesc,tilleuls

 

Enfin! On retourne à Saint Lambert des Bois. A la campagne, la vraie...

 

.            Le Blog de Chevreuse - Saint Michel

.      Patron des tilleuls de Chevreuse et de l'APESC

 

 

20/03/2014

Questionnaire APESC aux candidats

Questionnaire APESC aux candidats à la Mairie de Chevreuse

Créée en 1982 l’Association (A.P.E.S.C.) a pour objet de promouvoir et favoriser la Protection de l’Environnement et du Site de Chevreuse. Association loi de 1901, elle est agréée au titre du Code de l’Urbanisme.
La commune de Chevreuse présente des vues paysagères remarquables qu’il importe de protéger, tout particulièrement les vues de la vallée sur le château et le panorama que l’on découvre du château. Il faut souligner également l’attrait que représentent les nombreuses constructions de caractère construites en pierre de meulière.
L'APESC a proposé aux candidats un questionnaire thématique pour nous donner leur appréciation sur les engagements à prendre durant leur mandature.

Voici les réponses affichées dans l'ordre de l'affichage électorale:

  01 -  Ensemble pour Chevreuse (Claude Génot)

              Voir les réponses au questionnaire

  02 -  Chevreuse Citoyen (Didier Lebrun)

              La liste n'a pas répondu ni au questionnaire ni aux relances

  03 - Chevreuse 2014 (Sébastien Cattanéo)

              Voir les réponses au questionnaire

 

31/01/2011

ADIEU au grand Daniel

Si un homme pouvait à lui seul définir l'énergie, l'amour de Chevreuse, le bien commun, la sauvegarde du patrimoine, l'engagement associatif, la protection de l'environnement, un seul nom nous vient à la bouche: Daniel BALTZINGER.

baltzinger,daniel,apesc,uapnr,chevreuseFidèle acteur de Chevreuse: vous êtes nombreux à être passés le consulter pour un conseil personnel, une aide sur un recours de riverains, un problème de permis de construire, une intervention de son association. Et il n'hésitait pas à donner de son temps pour informer, conseiller et suivre les dossiers.

C'est vrai que la vie associative était son dada. Il en connaissait les moindres rouages. Fondateur de l'association de parents d'élèves PEEP à Chevreuse, membre actif de l'APESC où il s'est battu contre le projet d'un golf à Trottigny puis prit la présidence de l'association pendant plus de 10 ans jusqu'en 2007, président de l'Union des Amis du Parc pendant plusieurs années.

Parallèlement il est à l'origine avec quelques chevrotins éclairés de l'association "la Mémoire de Chevreuse" dont la passion est de rattraper le passé et de conserver le présent pour les générations prochaines.

Daniel, une vie passée dans l'ombre des décisions de la ville de Chevreuse et du Parc Naturel, une vie dans l'engagement associatif à tantôt pousser les autorités, tantôt freiner leurs ardeurs.baltzinger,daniel,apesc,uapnr,chevreuse

Fidèle lecteur et contributeurLe Blog de Chevreuse perd un Pair. Il est vrai que mon intérêt pour la vie de la commune, mon engagement dans ses diverses associations régionales -où parfois j'ai l'impression d'enfiler son costume- mon amour de Chevreuse, sont nés d'un texte distribué dans les boîtes à lettres de Chevreuse lors des élections municipales de 1998. Un texte signé Daniel Baltzinger pour l'Apesc qui titrait: "les Amis du Maire". Rencontrant quelques années plus tard le grand Daniel, j'adhérais à l'Apesc.

Et souvent après une publication sur le Blog, dans l'attente de vos commentaires, me sentant seul, je rêve que, comme moi il y a une quinzaine d'années, une étincelle est née chez un chevrotin. Peut-être un nouvel engagement dans une association locale ou une entreprise de proximité, peut être un futur élu local.

Fidèle ami, confident et conseiller: je perds un père. Adieu Daniel.

.       Pour Le Blog de Chevreuse - Laurent BUGEAT - le 31 janvier 2011

29/09/2010

Pique Nique au Mausolée

Non, je ne parle pas d'apéro GEANT mais du pique nique de rentrée de l'APESC, l'association chevrotine de protection de l'environnement, organisé dans un lieu bien insolite que les chevrotins ne sont pas tous à connaître: le Mausolée de la famille Montgomery.

Montgomery Chevreuse.jpgLa famille de Montgomery acquiert le domaine du Claireau en 1890, avec l'intention d'y construire un château . Monsieur de Montgomery de Penbroke meurt en 1900 et sa veuve fait construire pour lui ce mausolée inspiré de l'art égyptien, comme nombre de monuments funéraires de la fin du XIXe siècle.

Le château du Claireau est construit en 1904 sur la colline du même nom avec une vue dominante sur la plaine de Saint Rémy.

Dans les années 70, la propriété est rachetée par Mrs Kaufmann et Broad, les pélerins du rêve américain en Yvelines, pour y faire non pas une, non pas deux, non pas trois ...mais bien cent soixante huit maisons* . Une première densification de Chevreuse. Des précurseurs? Le Château est quant à lui bien sûr rasé.

Les bois sont eux repris par l'Office National des Forêts (ONF) qui se retrouve donc proprétaire de cet étonnant patrimoine. Patrimoine laissé depuis à l'abandon. Photos-0615.jpg

L'APESC a deux objectifs pour ce pique nique. Faire découvrir le petit patrimoine de Chevreuse et attirer l'attention de l'Office National des Forêts sur la dégradation du mausolée. Michel Gaisne, son président, rêve d'une prise de conscience chez les bûcherons et d'une mise hors d'eau du bâtiment.

Si vous voulez vous joindre aux adhérents de l'association chevrotine pour le pique nique, pas de problème pour rejoindre le groupe. Prévoir votre panier repas. Un départ vers le mausolée est prévu du parking du château de la Madeleine, rendez-vous dimanche 3 octobre 2010 à 11 heures 15 pour un pique nique à partir de 12 heures au Mausolée.

.   Le Blog de Chevreuse - 29 septembre 2010 - Bonne fête Michel

* 168 comptées par bibi sur Googlemap. Chiffre à confirmer. Pas facile, on fini par loucher. Qui dit mieux?

29/11/2009

L’élaboration du Plan Local d’Urbanisme de CHEVREUSE

Note du Blog de Chevreuse: Trouvé dans le bulletin de l'APESC de septembre 2005, ce très bon texte, signé Jacques LUGIEZ pourrait être l'une des bases pour un nouveau départ de notre PLU.

Quatre an déjà mais terriblement d'actualité ... Bonne lecture.     

__________________________________________________________________________________

Chevreuse par Google.JPG

L’ÉLABORATION DU PLAN LOCAL D’URBANISME DE CHEVREUSE :
Une occasion unique de réflexion sur notre cadre de vie  pour les 20 ans à venir
Engagée début 2003 par Monsieur DUGUÉ, la réflexion autour du Plan Local d’Urbanisme de CHEVREUSE, rendue indispensable par les nouvelles dispositions législatives et réglementaires et la caducité du Plan d’Occupation des Sols, s’était effectuée dans un dialogue
très difficile entre l’APESC et la mairie. Tel n’est plus le cas aujourd’hui et nous nous en félicitons. Dès son élection par le Conseil Municipal, Monsieur GÉNOT a pris contact avec le président de l’APESC pour l’informer de l’avancement des études et recueillir ses avis, particulièrement sur la seconde étape du PLU : le Projet d’Aménagement et de Développement Durable ou « PADD ». Les membres de l’APESC ont pu rencontrer Monsieur GENOT à plusieurs reprises et notamment lors de la présentation de ce projet, établi par le bureau d’Etudes « ARCHITECTE A ».
Cette volonté d’écoute et de dialogue réciproque est porteuse d’espoir car l’élaboration du PLU doit être l’occasion d’une réflexion de fond sur ce que les citoyens de Chevreuse souhaitent que leur ville devienne dans les 20 prochaines années. Encore faut-il que les enjeux et les
options soient bien expliqués, sans précipitation, afin qu’au delà des intérêts particuliers, une vision générale, partagée
par le plus grand nombre, se dégage et ordonne les objectifs d’aménagements.

Soucieuse de la protection de l’environnement et du site de Chevreuse, l’APESC connaît les nombreux handicaps de notre cité : circulation automobile, qualité du centre, activités et équipements sociaux, culturels, économiques, commerciaux et de service…mais aussi ses atouts indiscutables: cadre naturel, géographique et historique exceptionnels, richesse du patrimoine, proximité d’équipements économiques, éducatifs de premiers plans (Ville Nouvelle, plateau de Saclay…) et la chance particulière d’être au coeur d’un parc naturel régional, le plus proche de Paris, dont nous venons de fêter les vingt ans.


En réagissant sur le PADD, nous travaillons donc à expliciter notre vision de l’avenir de Chevreuse qui doit évoluer en résistant à de multiples pressions, pour le bienêtrede ses habitants actuels et futurs. Nos positions se heurteront sûrement parfois à celles de la municipalité, cela
fait partie du jeu de la démocratie locale, mais le respect mutuel dans le dialogue doit persister. Voici quelques points essentiels à nos yeux :


1. POPULATION - LOGEMENTS
Par respect de la charte du Parc, le potentiel de terrains constructibles est limité, et heureusement réduit. En effet, le mitage périphérique et l’urbanisation des zones agricoles sont inacceptables.
La réhabilitation, la reconstruction dans le bâti existant assure un potentiel d’évolution certain (sous réserve d’une qualité architecturale dans le respect du site et du paysage urbain, mixité sociale, intégration de parkings….).
Les chiffres provisoires du recensement 2005 montrent un « desserrement » des ménages, qui à population égale, entraîne un accroissement des demandes de logements. Sur une base de population 2005 évaluée par l’INSEE à 5500 habitants, nous proposons que ne soit pas franchi le seuil des 6000 habitants en 2025, (ce qui exige déjà de pouvoir offrir plusieurs centaines de logements supplémentaires !) En effet, ce chiffre est selon nous un maximum, compte tenu des remarques précédentes sur le potentiel constructible (neuf, réhabilitation, reconstruction).


2. DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL
Renforcement et développement de la capacité d’attraction de Chevreuse : au centre du Parc Naturel Régional, abritant le Château de la Madeleine, siège du Parc, le bourg doit offrir à ses habitants et aux visiteurs activités, commerces, services, équipements, bref, une qualité de vie à l’image de la « Capitale du Parc » que nous devons avoir l’ambition d’être. Les activités nouvelles, qui résulteront des initiatives privées et publiques que Chevreuse pourra accueillir, devront respecter cette conception de développement.


3. PLAN DE DEPLACEMENTS – CIRCULATION
La circulation reste un problème crucial et l’avancement du projet de contournement ne règlera pas tout. Il faut concrétiser la réflexion sur les déplacements nécessaires au fonctionnement de la cité : piétons et cycles, voitures, véhicules utilitaires, transports collectifs,  stationnements et liaisons piétonnes avec le centre bourg et les équipements.
La création d’un espace central à vocation piétonnière ou quasi-piétonnière doit être explicitée (Eglise, Places des Halles et du Marché au blé, extensions vers les Petits ponts d’une part, le château d’autre part), concomitamment à la mise en valeur du patrimoine architectural.
Les entrées de ville auront pour objectif, par l’ aménagement des voiries, de signaler aux usagers en transit, visiteurs et habitants qu’ils pénètrent dans Chevreuse en les incitant à adapter leur mode de conduite.


4. IMPLIQUER LES CITOYENS – EXPLIQUER - COMMUNIQUER
Des opérations foncières en cours ou prévisibles auront des impacts significatifs sur l’évolution de Chevreuse : les élus et la municipalité devront expliciter leurs objectifs et projets qu’ils mènent à des chevrotins citoyens et non simples administrés.
L’APESC souhaite contribuer et participer à ce dialogue et à cette construction commune.

08/07/2009

INTER-CHEVREUSE: Une ambiance de folie!

L'été est chaud à Chevreuse

Pour le dernier Inter-Chevreuse de l'année, vous avez été nombreux a vous déplacer et l'ambiance était chaude. Notre première adjointe a même demandé que les portes de la mairie soient ouvertes pour que les chevrotins qui n'avaient pu rentrer puissent quand même profiter du spectacle.

Après les premiers jeux qui ont chauffé la salle: le classique Trompe la TROMPETTE animé par notre ami Guy Luxe où les deux équipes SIVU et SIVOM, se disputent pour payer le salaire du professeur de trompette jusqu'à sa retraite.

Puis le Jeu de la SUBVENTION où le candidat doit obtenir le plus de subvention pour réaliser son projet: un parc omnisport avec des couloirs d'athlétisme. Attention aux élus des communes voisines qui savonnent les pistes...

Enfin, dans une ambiance survoltée, a commencé la dernière animation, le grand jeu: COMBLE/COMBLEPA .interchevreuse.jpg

Le camp des COMBLEPA qui représente  les Amis du jardin public a été défendu courageusement par Mr Michel Gaisne président de l'APESC, défenseur du charme passé de Chevreuse et représentant les amis du peintre "COSTE". Ni la lumière qui se reflète sur l'eau, ni les arbres peints, ni même la grange Dufils ( bientôt démolie) n'ont suffisament ému le jury. L'élu Lementec a eu beau plaider la biodiversité, la solution technique de filtrage de l'eau, les souvenirs des enfants des écoles, rien n'y fit.

Le camp des COMBLE qui représente les Marre de la mare entrainé par son capitaine Claude Génot, survolté, et secondé d'Anne Héry, n' a laissé aucune chance à l'équipe adverse. Après quelques erreurs, comme deux fois l'évocation du mot "jardin public", aussitôt repris par "mare"ou "cochonnerie qui sent mauvais", les coups ont fusé. Il pleuvait des "Marigots", la menace de la police des eaux a même été brandie. L'estocade fut portée par la lecture de la lettre ouverte du citoyen Béroule (qui pourtant semblait pleine de sincérité) sur le ton de la moquerie.

La mare sera donc comblée, mais bon prince, le camp des COMBLE laisse entendre que le jardin public aura "peut être" un jardin aquatique avec les eaux de drainage du terrain.

Merci à tous, pour votre participation au jeu. Merci à tous les candidats de chaque équipe. L'année prochaine si tout va bien, nous profiterons du nouveau parc omnisport fermé pour prévoir des jeux avec notre vachette Valérie.

En juillet, les festivités continuent. Prochain rendez vous pour le 14 juillet au parc des sports à partir de 18 heures. Le programme sur le site de la ville de Chevreuse http://www.chevreuse.fr/

Après, vous pourrez partir en vacances. Bonnes vacances à tous

Le Blog de Chevreuse

16/07/2008

ADIEU à la maison Kalmanson!

PICT0679.JPG

Si vous souhaitez rendre un ultime hommage à cette belle maison Chevrotine témoignage du passé florissant des maîtres tanneurs de Chevreuse, rendez vous au 26 rue de la porte de Paris. Profitez des derniers instants, les travaux de démolition sont partis ( sur la photo ci contre: démolition de l'écurie le 16 juillet 2008)  Nous espérions que la chute du moral des français et que la baisse annoncée du prix de l'immobilier auraient eu raison de ce projet.

 

Qu'avons nous noté lors de ces deux années de mise en place du projet:

l'absence de politique municipale claire en matière de densification et de conservation du patrimoine J'en reviens toujours à ce PLU qui doit fixer les règles en la matière et à une incapacité de la Mairie dans ce dossier : "Un maire ne peut rien faire pour s'opposer à un projet immobilier privé "  dixit Mr Génot lors de ma convocation au tribunal le 13 juin 2007 (composé de Mr Génot, Mme Rodriguez et Mr Petit) suite à la pétition rassemblant une soixantaine de signatures des riverains pour la demande d'annulation du permis de démolir de la maison Kalmanson et de sauvegarde du patrimoine ancien de Chevreuse.

Un maire peut 'il s'opposer à ce genre de projet, peut il en limiter les dégâts, peut il fixer les règles du jeu?

2 le poids des riverains: les projets se sont succédés et ont évolués en fonction des menaces et desiderata des riverains les plus proches et l'intérêt de tous n'a pas été pris en compte.

-Abandon du premier projet familial visant à vendre la maison et deux lots constructibles dans le fond du terrain (Ce projet initial aurait été évidemment préférable)

-Modification du premier projet d'immeuble par la non utilisation de la sente pour la sortie des véhicules et remontée des parties bâties en bord de route.

Bref, pour les riverains de la rue de la porte de Paris, encore une barre en bord de route, une circulation gênée par l'entrée difficile dans la nouvelle résidence ( le projet d'un feu a même été évoqué, du n'importe quoi mais déjà vu à Chevreuse au chemin des regains) et de nouveaux problèmes de stationnement en vue.

3 l'indifférence des Chevrotins, peu d'"Idéfix" dans notre ville prêt à pleurer la disparition des vieilles pierres. Dommage....

Un projet critiquable.


Du béton, des toits comme jamais vu à Chevreuse, l'absence de prise en compte des nouvelles technologies en mesure de protection de l'environnement: pas de géothermie, pas de briques type monomur: du parpaing, pas de récupération d'eau pour les toilettes, pas d'accueil pour les véhicules électriques.

Une résidence fermée d'environ 25 logements, soit une quarantaine de voitures qui vont créer des problèmes lors de la sortie sur la rue et l'entrée, des problèmes de stationnement supplémentaires dans cette zone. Cela sent l'arrivée du parcmètre.....Ca va encore mettre "du beurre dans les épinards" à grand frais pour le contribuable.

Une annonce faite de 20 % de logement sociaux pour se conformer au souhait de la Mairie. Là , rien à dire, si ce quota est respecté en final. Faisons confiance sur ce point au promoteur et à la mairie et espérons que "Promesse et souhait" ne se terminent pas comme souvent par une remise sur le marché des logements, leur prix prohibitif n'intéressant ni l'Opievoy,ni d'autres gestionnaires de logements sociaux.

Les promoteurs ont encore des idées pour Chevreuse, et "Nous tous" en avons nous?

Prochain rendez vous après la maison Kalmanson, le nouveau "Domaine des Dieux" chevrotin sera à la place des ateliers Dufils. Encore bien des soucis de circulation et de stationnement en centre ville. et là encore le projet Chimento ( le bétonneur de la résidence Jeanne Henri) semble d'une autre époque: Des parpaings, du béton et de l'enduit par dessus, pas une seule pierre meulière (démolition de la grange), aucun logement social prévu...et sûrement encore une résidence entièrement fermée et bien fermée .. Le coté "Ecologique" de ce dossier, c'est l'évacuation des gravats à proximité ( pas de pollution liée au transport), les gravats sont prévus pour boucher la rivière artificielle du parc des écoles......Ecologique,vous dites!  Et déjà des visées du même promoteur autour de la place de l'église.

Combien de cages à lapin en béton faudra t'il encore pour prendre conscience de l'imporatnce du passé de Chevreuse et de la perte irrémédiable de son cachet. Petit à petit, c'est l'âme de Chevreuse qui s'en va.

Devra t-on subir les impulsions des promoteurs et leur jouissance à la montée des parois de béton sans rien dire? Que veut la Mairie? Que veulent les Chevrotins? Pourrons nous un jour tous ensemble, avant qu'il ne soit trop tard, dire ce que nous voulons faire de Chevreuse.

Laurent BUGEAT

10/02/2008

Chevreuse peut elle vivre sans la SAVAC????

Chevreuse peut elle vivre sans la SAVAC? C'est ce qui s'appelle mettre les pieds dans le plat.

D'abord pour qui l'ignorerait, la SAVAC est une société d'autocars basée à Chevreuse depuis des décennies qui affrète des cars pour des voyages et exploite des lignes régulières de la banlieue parisienne. C'est de plus une agence de voyage, toutes les infos sur http://www.savac.fr

Depuis quinze ans que je suis Chevrotin, j'ai pu mesurer la puissance de société SAVAC, d'abord au quotidien en fréquentant les routes de Chevreuse, ensuite au moment des rares tentatives  d'aménagement de la circulation, toutes avortées ou ratées: tourne à gauche de Saint Lubin que les cars ne peuvent utiliser, plateau devant l'école maternelle Jolliot Curie aussitot réaplani pour ne pas géner le passage des cars, mise en sens unique des rues du Centre ville (la rue des Cordiers n'a pu etre faite et le double sens n'a longtemps été autorisés que pour les cars).

Toute puissance dans son expansion à Trottigny où la SAVAC s'est développée en toute impunité dans une zone naturelle sans permis de construire global et cohérent avec des parkings en pente vers le fond de vallée.

Oui mais voilà, la SAVAC est choyée car elle rapporte la fameuse taxe professionnelle à la ville de Chevreuse. N'a t-on pas souvent entendu "Si la SAVAC s'en va, les impots locaux vont augmenter.... oui certes mais de combien??? Une liste d'opposition aux dernières élections avait annoncé le chiffre de 10 %. Qui pourrait nous éclairer sur le montant de la taxe professionnalle payée par la SAVAC et sur son incidence sur nos impots locaux?

Pour finir sur une note positive, je voudrais ajouter que l'on connait tous des chevrotins qui travaillent à la SAVAC, que  l'on a tous utilisé les cars et qu'on a tous été fiers de voir les bleus en 98 remonter les champs élysées dans un car de la SAVAC.

Alors peut on vivre en harmonie avec la SAVAC à Chevreuse???Peut on envisager la rénovation de notre centre ville sans risquer de voir partir la belle ou devra-t-on toujours céder à ses caprices???  Merci pour vos commentaires.