Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/06/2015

Il va y avoir du Sport

 

On m'a affirmé que vous ne lisiez pas assez. Attention, le manque de lecture peut rendre idiot. On s'isole, on ne s'occupe plus des autres et on fait plus que des trucs tout seul dans son coin. Trop tard me direz vous. Allons, allons, il n'est jamais trop tard. Essayez vous à ce texte pour commencer.

 

________

 Article L2123-35

Le maire ou les élus municipaux le suppléant ou ayant reçu délégation bénéficient, à l'occasion de leurs fonctions, d'une protection organisée par la commune conformément aux règles fixées par le code pénal, les lois spéciales et le présent code.

La commune est tenue de protéger le maire ou les élus municipaux le suppléant ou ayant reçu délégation contre les violences, menaces ou outrages dont ils pourraient être victimes à l'occasion ou du fait de leurs fonctions et de réparer, le cas échéant, le préjudice qui en est résulté.

La protection prévue aux deux alinéas précédents est étendue

aux conjoints, enfants et ascendants directs des maires ou des élus municipaux les suppléant ou ayant reçu délégation lorsque, du fait des fonctions de ces derniers, ils sont victimes de menaces, violences, voies de fait, injures, diffamations ou outrages.

Elle peut être accordée, sur leur demande, aux conjoints, enfants et ascendants directs des maires ou des élus municipaux les suppléant ou ayant reçu délégation, décédés dans l'exercice de leurs fonctions ou du fait de leurs fonctions, à raison des faits à l'origine du décès ou pour des faits commis postérieurement au décès mais du fait des fonctions qu'exerçait l'élu décédé.

La commune est subrogée aux droits de la victime pour obtenir des auteurs de ces infractions la restitution des sommes versées à l'élu intéressé. Elle dispose en outre aux mêmes fins d'une action directe qu'elle peut exercer, au besoin par voie de constitution de partie civile, devant la juridiction pénale.

 ___________

 

Cela vous a plu. Ça y est, le goût de la lecture vous est revenu. Tant mieux. Vite maintenant un petit tour sur le site de la mairie ( ClicClic sur le dessin de la mairie en haut à gauche) pour y découvrir l'ordre du jour du conseil municipal de lundi soir.

legifrance,genot,cattaneo,lebrun,élu,violence,menace,outrage

Il va y avoir du SPORT...

 

 Le Blog de Chevreuse - 13 juin 2015

 Qui l’eut cru, va y avoir des œufs fêlés pour la Sainte Germaine

 

05/11/2014

La Roche de Solutré

 

Si la droite des Canotiers peut se taper un tarot, il est plus difficile à l'opposition de gauche de s'occuper pendant les conseils. Une fois finie la partie de Dames, Didier Lebrun n' a plus que le solitaire et on s'en lasse bien vite.  Il est temps au soldat Laroche privé de fauteuil à quelques voix au moment de l'élection de prendre du service. Merci à Claudine Montani qui a laissé sa place pour pouvoir former une nouvelle tête à gauche à découvrir demain
jeudi 6 novembre à 20 h30
dans la salle du Conseil Municipal. 

  ClicClic pour voir l'ordre du jour du conseil sur le site de la mairie.

 

montani,lebrun,gauche,laroche,conseiller,municipalt

 

 Le Blog de Chevreuse - Bise à mes Sylvies

 

 

12/05/2014

Conseil municipal du 28 avril 2014

Préambule

 Le texte ci-dessous est le compte-rendu du second conseil municipal de la nouvelle mandature. Le Blog en profite pour répondre aux commentaires qu’ont laissé les lecteurs sur le premier compte-rendu et préciser la manière dont il aborde cet exercice dont la première difficulté est  qu’il impose la rédaction (et la lecture !) d’un texte long.

 Un conseil municipal est long, en moyenne 3 heures. Dense, varié, brouillon parfois, ; la mairie en fait un compte-rendu chiffré, précis,mais conclusif : les décisions sont affichées, pas le contenu des débats à l’exception de quelques explications de vote. Les comptes-rendus du Blog se veulent donc complémentaires et accordent une large place à l’ambiance, l’atmosphère, les petites phrases révélatrices des états d’esprit. Dans cette optique, et pour les questions budgétaires en particulier, les chiffres sont parfois arrondis. Pour répondre à une critique aussi, nous rapportons fidèlement les propos que le maire et les conseillers tiennent lors de ces réunions publiques. Par exemple, pour le premier conseil, le  nombre de 250 commerçants, artisans, etc, a bien été prononcé par la première adjointe. C’est ce que Le Blog rapporte. Après, si le propos est une erreur, inexact, ou parfois même mensonger (dans cet exemple un lecteur bien documenté nous écrit : « ce n’est pas une baisse de la CFE de 70%, mais de 40% seulement »), les commentaires sont là pour apporter rectification ou contradiction. Mais le propos a été tenu en public et donc rapporté ici tel quel.

 Après, si un sujet mérite vérification et approfondissement, ce doit être à nos yeux l’objet d’un article spécifique. Comme pour l’ASSAD 78 dont il a été longuement question le 28 avril et pour lequel nous vérifions la véracité des propos tenus avant de livrer l’information.

 Voilà l’esprit dans lequel Le Blog vous informe des débats tenus en conseil municipal le 28 avril dernier.

--------------------------------------

 Le Conseil municipal est presque au complet ce 28 avril à 20 heures 30. On ne peut pas en dire autant de la salle : le public comptait 13 personnes le 10avril, au précédent conseil. Ce soir, nous sommes 11. Il est vrai que l’ordre du jour, pour reprendre les termes de notre confrère éditeur du forumdechevreuse.net, ne comprend que « des choses rigolotes » : approbation du budget exécuté 2013 et budget primitif 2014. Avalanche de chiffres en vue.

 En guise de mise en bouche, le maire Claude Génot  fait voter l’acquisition du parking sauvage sis en face de la caserne des pompiers que la mairie utilisait déjà faute d’un propriétaire connu. Un opportun décès est passé par là et les héritiers se sont manifestés. Va pour le parking, qui sera « paysager ». Au détour, petite pique de Claude Génot : « Maître Delais se chargera de la vente ». Didier Lebrun, chef de l’opposition de gauche, minoritaire, s’étonne : « ce n’est pas le notaire de Chevreuse ? ». Rictus du maire : « chacun son tour, et puis Maître Delais habite à Chevreuse ». Petits rires autour de la table du conseil. Décodage : le notaire Delais a son cabinet au village voisin du Mesnil-Saint-Denis, avec ses confrères Chansac, Chenailler et Bonnot, et habite effectivement Chevreuse. Mais là n’est pas la raison : le notaire de Chevreuse, Maître Augereau-Hue, figurait sur la liste d’opposition de droite menée par Sébastien Cattanéo, liste défaite aux élections. Petite vengeance mesquine entre notables ?

800px-Serment_de_Koufra_2_mars_1941.JPGOn passe à la borne du serment de Koufra.  Le conseil est dissipé. Koufra, c'est loin, c'est ancien (guerre de 1940-1945). Le maire fait taire sa troupe et lit quand même le serment de Koufra, ville d’Afrique du Nord (Lybie) où le colonel Leclerc fait jurer à ses hommes de ne déposer les armes qu’une fois de retour, victorieux, à Strasbourg. Le serment sera tenu. Tout comme Gif ou Saclay, Chevreuse aura sa borne commémorative pour un coût estimé à 1500 euros. En fait il s’agit de ces fameuses bornes étoilées qui jalonnent le parcours de la célèbre 2ème division blindée de Leclerc des plages du débarquement à Strasbourg.

 Le conseil a voté à l’unanimité ces deux points, il en sera de même pour les sujets scolaires qui suivent. Tout d’abord le montant des indemnités versées aux enseignants qui accompagnent leurs classes lors des séjours « transplantés » ou encore « environnementaux », pour 26,48 euros/jour. Le lecteur appréciera le maigre montant de l’indemnité pour rester loin de chez soi pendant 8 jours. Mais c’est légalement plafonné. Et puis l’acquisition de 2 tableaux numériques pour les écoles (3140 euros dont 2000 proviennent du Conseil général). Petite discussion à l’occasion : pourquoi, alors que Chevreuse a une confortable réserve financière, acheter ces tableaux au compte-gouttes ? Réponse d’Anne Héry le Pallec, en charge du scolaire lors de la précédente mandature : « Les enseignants y viennent peu à peu, ce n’est pas évident pour tous de les utiliser à bon escient. Et on anticipe l'obsolescence des premiers tableaux et leur remplacement progressif ».

 Arrive le premier gros sujet du jour : les subventions aux associations. Après les amuse-gueules (carte jeune accordée à Tibocircus et la Cordonnerie du Progrès pour cause de rattrapage administratif, et la régularisation des contrats  temps libre du 15 février au 2 mars pour cause d’activités offertes pendant les vacances scolaires), le Conseil s’attaque au sport. Et on comprend rapidement qu’il y a un malaise. Et aussi un grand absent.

 Pierre Godon, nouvel adjoint aux sports en remplacement de Guy Bruandet (dont on se demande donc toujours pourquoi il a été écarté de la liste sortante) se lance dans un long développement autour de « Chevreuse ville sportive ». Ca patauge un peu et Sébastien Cattanéo, leader de l’opposition, se lâche : « C’est illisible, mal présenté, la somme globale reste certes la même mais on ne comprend rien à ces documents, cela sème le doute sur ce qui est financé». Godon se défend : « Sébastien, tu es président d’une association sportive comme moi, tu connais les éléments, j’ai repris à l’identique les tableurs de Guy Bruandet et reporté toujours à l’identique de l’an dernier les subventions accordées aux associations sportives ; je t’accorde que c’est mal présenté mais je propose de voir cela en commission des sports ».

 A ce stade de la soirée, il convient de résumer l’enjeu pour nos lecteurs. La Ville de Chevreuse articule sa politique sportive autour de deux actions : la construction et l’entretien des équipements sportifs mis à la disposition des associations sportives, et des subventions pour un montant global de 65 000 euros par an, somme répartie en deux postes : 26 000 euros donnés aux associations, indistinctement de l’activité mais simplement selon le nombre de licenciés. Et 39 000 euros qui représentent les vrais choix prioritaires de la municipalité : football, rugby, et « un peu de tennis » (7500 euros pour ce dernier club présidé par Sébastien Cattanéo. Pierre Godon présidant le club de football). C’est là que se situe l’enjeu : la répartition de ces 39 000 euros. Car le tennis veut plus. Mais il n’est pas le seul : les associations vont mal. Et Godon lâche le morceau : « Au foot, il restait 124 euros en caisse la semaine dernière, et le District nous réclame 1500 euros de cotisation. C’est avec son chéquier personnel qu’un dirigeant a été acheter les fournitures qui manquaient aux gamins le week-end dernier. Et nous ne sommes pas les seuls, le rugby souffre aussi, il n’y a pas ou peu de sponsors ».

 Là, Sébastien Cattanéo tente un premier coup en interpellant le maire : »Chevreuse est riche, on peut augmenter légèrement les subventions non ? ». Ce sera niet, Claude Génot défend vigoureusement sa politique. « Depuis 2011 c’est 65 000 euros par an et ça le restera. Dans la situation budgétaire actuelle je me refuse à augmenter les subventions, à l’exception de la Croix-Rouge on verra cela plus tard. Mais je ne les baisse pas non plus, j’ai conscience du côté social du sport ». Et son opposant de commettre le sacrilège suprême en notre bonne ville de Chevreuse où le rugby est une religion : « OK, OK, mais on pourrait répartir différemment non ? Le rugby, comme ils descendent en Division d’Honneur, ils n’ont peut-être plus les mêmes besoins  ? »

 Hurlements autour de la table du Conseil. On imagine qu’il y aura 15 types de plus au prochain conseil au fond de la salle, ou plutôt au premier rang. Pierre Godon « récite » son Bruandet en rappelant la doctrice « constance des subventions sans diktat des résultats sportifs ». Cattanéo insiste « c’est faux, quand le rugby est monté en fédérale 2 il y a eu une rallonge ». Le maire : « on ne peut pas dire cela. A l’époque nous n’avons pas augmenté la subvention, la mairie est intervenue ponctuellement pour permettre au club d’assurer ses déplacements sur une large zone géographique. Ils devaient se rendre aux quatre coins de la Bourgogne et du Centre ». Didier Lebrun essaie de calmer le jeu, propose un renvoi en commission (c’est à huis clos, plus discret !), appuyé par le maire-adjoint Brunoi Garlej qui remercie Godon de ses « précautions oratoires » (on comprend maintenant les hésitations du début). Le maire conclut en reconnaissant « un vrai problème de méthode » et promet de répartir en commission les 39 000 euros. Il rappelle pour finir les catégories retenues par la Ville comme clé de répartition : chevrotins, non-chevrotins, et chevrotins nés après 1992. Fin du sport, dans tous les sens du terme.

 Les subventions aux autres associations sont également reconduites à l’identique et à l’unanimité, excepté la Croix-Rouge qui bénéficie de 2000 euros de plus. Explication du maire : « au vu de la conjoncture, ils sont davantage sollicités ». Il y a donc des nécessiteux à Chevreuse. A noter aussi que l’ALC est victime de la seule mais bruyante abstention, celle de Caroline Von Euw, 3ème maire-adjoint pour qui « l’ALC coûte trop cher pour ce qu’elle fait ». Tout le reste est voté à l’unanimité, même l’ASSAD 78 (aide à domicile) qui fait l’objet d’un curieux traitement. Fin du chapitre associatif. On passe aux comptes 2013.

 Toujours en arrondissant largement, (Le Blog renvoie le lecteur curieux des chiffres au compte-rendu détaillé de la mairie) le budget 2013 présente 2 sections : le fonctionnement, avec un excédent de 1,5 million d’euros et l’investissement, déficitaire de 524 000 euros. La commune, en tenant compte du solde antérieur dispose donc d’un solde net disponible de 1 517 000 euros (ce qu’on appelle la capacité d’autofinancement). Le budget définitif 2013 est approuvé à l’unanimité. Sur question de Sébastien Cattanéo, la première adjointe précise que l’assainissement figure à part en termes budgétaires car ce poste pourrait être un compte ou une activité commerciale. L’occasion de préciser que le contrat de la Lyonnaise des eaux (fermage) a été renouvelé il y a 2 ans et court pendant 10 ans encore.

 Le Conseil entame enfin le budget primitif 2014 avec en préambule le coût de la dette : 485 000 euros par an. « Sans possibilité de renégociation intéressante » dixit la première adjointe à qui les Finances ont été confiées pour la mandature à venir. Le budget se veut à l’identique de 2013, avec un fonctionnement estimé à 2 450 000 euros. L’opposition fait remarquer « qu’à l’identique, c’est un peu fort : il y a 27% d’écart entre les chiffres 2013 et 2014 ». L’occasion pour Anne Héry Le Pallec de donner une leçon de comptabilité publique : « en début d’exercice c’est normal : il y a des recettes certaines auxquelles s’ajouteront en cours d’exercice des recettes supplémentaires que nous n’avons pas le droit de porter dans le budget primitif. L’idée est de se rapprocher progressivement du budget définitif de l’année précédente ». C’est sans compter avec le socialiste Didier Lebrun qui en profite pour dénoncer « l’augmentation des indemnités des élus ». Comprendre la nomination d’un adjoint supplémentaire qui porte de 97 000 à 110 000 euros le coût des fameuses indemnités. Il est tard, Héry Le Pallec parle sans trop réfléchir : « un adjoint de plus permet d’avoir un emploi en moins ». Maladroit en cette période de chômage. Le maire botte en touche « ou un cabinet conseil coûteux ». L’occasion de citer l’avocat de la CCHVC. L’assistance comprend qu’on va bien finir par parler de Jacques Pelletier, maire de Milon-la-Chapelle, bête noire de Chevreuse. Mais il faut attendre, l’opposition est lancée et c’est pas triste. Car il faut de l’imagination pour transformer un débat budgétaire en débat d’ordre général. Et c’est Sarah Fauconnier, n°2 de la liste Cattanéo, qui s’y colle : « Avez-vous prévu les dépenses inhérentes à la réforme des rythmes scolaires ? Et d’abord qu’avez-vous prévu ? ». « Rien ». La réponse fuse, même si elle se révèle plus provocante qu’exacte. Anne Héry le Pallec précise la position municipale : « le ministre va modifier la réforme, on ne va pas prévoir des activités sans savoir quand et comment les programmer. Je ne mets rien en place tant qu’il s’agit de bavardages au micro ». Sauf que la première adjointe omet un léger détail : certes Benoît Hamon, nouveau ministre de l’Education nationale, s’affiche sur les plateaux télé et dans les studios de radio, mais son ministère a bel et bien publié un décret précisant les aménagements autorisés, décret sur lequel les communes peuvent s’appuyer pour préparer la rentrée prochaine. On comprend alors qu’à deux mois de la fin de l’année scolaire, la municipalité ne souhaite pas communiquer sur le sujet. Le projet est-il déjà ficelé ? Sarah Fauconnier ne lâche pas l’affaire : « si ce n’est pas dans le budget, qui paiera ? Les familles ? ». Le maire et son adjointe acquiescent : « nous n’augmentons pas les impôts, les dotations aux communes baissent et nous maintenons les services. Donc les familles seront mises à contribution ». On se rappelle d’une conseillère municipale disant pendant la campagne électorale « pour 2,50 euros par jour, les familles vont râler en invoquant la crise ». C’est pour bientôt ? Fauconnier pense avoir trouvé une piste: « dans le compte 6042, les 75 000 euros c’est quoi ? ». Raté. « C’est la classe découverte, le voyage en Angleterre de l’Ecole Jean Moulin ». Riposte : »75 000 euros ? ». « Non, les familles contribuent à hauteur de 45 000 euros. Les 75 000 euros constituent le coût global. Nous avons fait appel à un prestataire privé ». Le maire confirme : « oui c’est coûteux, nous avions eu un débat à l’époque ». Le terrain scolaire devient glissant, Sarah Fauconnier est aussi présidente de la PEEP, Cattanéo reprend la main avec… les caméras de video-surveillance. Le maigre public soupire, les conseillers majoritaires lèvent les yeux au ciel, et c’est parti pour un « débat » sur le coût de la sécurité. Le maire intervient : « c’est le vote du budget, rien d’autre ». Bernique, Sébastien Cattanéo insiste. Avec un angle d’attaque pour le moins curieux : les fameuses caméras, qui coûtent entre 10 et 15 000 euros par an. Or le principal poste de dépenses en termes de sécurité est le traitement des 4 fonctionnaires de la police municipale qui coûtent au moins 10 fois le budget des caméras. Pourquoi se focaliser sur les caméras ? On ne comprend pas trop. Après viendra le tour de l’amende pour le manque de logement sociaux (où l’on apprend – à vérifier – que quand le préfet préempte, il faut qu’il ait le financement. Vu les finances de l’Etat, finalement, le risque est minime). Anne Héry le Pallec confirme la politique municipale déjà abordée dans le Blog en avril, politique qui minimise les conséquences financières. Mais la vente des terrains municipaux est un grand moment : Didier Lebrun, à bout d’arguments, ressuscite en sapeur Camember : « si on vend le peu de terrains qui nous restent à des promoteurs il faut que l’argent aille à l’achat de nouveaux terrains ». Vendre des terrains pour acheter des terrains ? Rigolade générale. Anne Héry Le Pallec en profite pour recadrer le débat sur le budget avec le fonds de péréquation entre villes riches et villes pauvres, ce que le maire appelle « entre les villes bien gérées et les villes mal gérées ». Chevreuse s’est vu ainsi prélever, en 2013, 205 000 euros par le Fonds de péréquation dont on rappelle qu’il est redistribué au niveau national.

 Et le Conseil vote, enfin. 2 voix contre (la gauche), 5 abstentions (liste Cattanéo), le reste (majorité) pour. Le budget primitif 2014 est adopté. S’ensuit un second vote : la fixation des taux d’imposition. Le maire propose de les laisser inchangés, en clair pas de hausse de l’imposition locale. Le Conseil approuve à l’exception des deux conseillers de gauche.

 Le Conseil se termine enfin ? Ah, non. Un Conseil municipal chevrotin n’est pas un vrai conseil sans la Fête à Jacques. C’est un conseiller de la majorité qui lève le lièvre : « c’est quoi cette réunion des maires de la CCHVC ? (la communauté de communes à laquelle appartient Chevreuse) ». Claude Génot prend la parole, ce n’est plus le Maire qui parle, c’est l’acteur qui compose finement entre jubilation et colère feinte. « Je voulais vous en parler. Je trouve en effet qu’il est tout à fait anormal que Jacques Pelletier, maire de Milon-la-Chapelle, président de l’interco en campagne pour sa réélection, ait réuni de manière informelle les maires de la communauté de communes sans les autres conseillers communautaires. Ce n’est pas l’idée que je me fait de la démocratie ». Pour les durs d’oreille qui n’auraient pas compris, la première adjointe précise la pensée du Chef du village. « Cette réunion, où j’ai représenté Claude Génot empêché, n’est pas qu’informelle. Des orientations y ont été prises et nous considérons que cela ne respecte pas l’idée de proportionnalité que représente le conseil communautaire, où toutes les tendances même minoritaires sont présentes. Pour Chevreuse par exemple, la liste Cattanéo a un siège. Quand on ne réunit que les maires, aucune opposition n’est présente. C’est anti-proportionnel et ce n’est pas l’esprit de l’interco ». Sur une question de Didier Lebrun, on apprend que les maires du Mesnil Saint Denis et de Saint-Rémy sont sur la même longueur d’ondes que Chevreuse (fait assez rare pour être souligné). Ce qui se confirmera le lendemain par l’élection avec une seule voix d’avance de Jacques Pelletier à la présidence de la CCHVC dans une élection où Agathe Becker, nouveau maire de Saint-Rémy, a failli devancer le président sortant. Le western intercommunal continue, la Fête à Jacques aussi. Le Conseil, lui, est terminé.

 

.      Propos rapportés par Yves pour Le Blog

 

25/04/2014

Avis à la populace...

... et à Chevrotin plus particulièrement.

Prochain conseil municipal

lundi 28 avril à 20h30 en mairie

Faudra pas dire après que vous n'étiez pas au courant!

Pour voir l'ordre du jour, un clic sur le site de la mairie http://www.chevreuse.fr/reunions-du-conseil.aspx

A sa lecture, peut être votre attention sera-t-elle attirée par la création d'un nouveau parking ou bien par le projet 'Acquisition et implantation d’une borne commémorative du serment de Koufra'.

Koufra, Koufra, mais qu'est ce que cela?

Un membre de l'opposition s'emballe. C'est de la provocation! Le maire fait un savant mélange entre 'coup bas' et 'coup foireux'. Il attend que l'on réagisse pour mieux nous attaquer. Mais, on ne bougera pas.

La question est posée à Pierre Godon nouvel ancien adjoint aux sports qui explique avec son accent prononcé de la vallée du Rhodon: "Alors vous, à Chevreuse, sortis du Rugby, vous ne connaissez rien. Je vais démocratiser le football et tout le monde saura ce qu'est un coup franc..."
-Désolé Doc, mais il s'agit bien de 'Koufra' et pas de 'coup franc'.

Didier Lebrun quant à lui atteste que 'Coufra' est le diminutif utilisé par le personnel sous traitant de l'ONF pour faire des coupes franches dans le bois du Claireau et il fait le serment que ça va changer.

Commémorative, serment, commémoration, tout ce vocabulaire rappelle un adjoint de la précédente mandature qui aurait répondu sans hésiter. C'est qu'il manque le Guy! Comment vont ils faire avec toutes ces manifestations du souvenir?

 

.                   Le Blog de Chevreuse - 25 avril

. Lundi prochain, conseil municipal et journée du Souvenir

 

02/04/2014

Reliefs d’un buffet de campagne

 

Sacré Didier Lebrun ! Et honneur au soldat (perdu) Laroche.

Il est « sport » le candidat de la gauche chevrotine, arrivé 3ème et dernier de la compétition à l’élection municipale. Taquin aussi : sur le site de sa liste, outre publier les (maigres) comptes de sa campagne électorale (le seul à le faire notons-le), il « remercie » le challenger de droite du maire en ces termes :

« En premier, je dois remercier Mr Cattanéo, car s’il ne s’était pas répandu dans les rues  en clamant qu’il n’y avait plus de gauche à Chevreuse, peut- être n’aurais-je  pas créé ce site et mené cette liste. Obtenir 19 % dans les circonstances politiques actuelles, en plus à Chevreuse, ce n’est pas une mince performance et tous les colistiers de Chevreuse Citoyen  peuvent être fiers de ce résultat. »

Le lecteur en pense ce qu’il veut, mais c’est rafraîchissant un peu d’humour de ce candidat défait en cet avis de tempête qui s’annonce sur la vallée avec toutes ces assemblées intercommunales où il ne sera question, bien sûr, que de l’intérêt général, loin des intérêts catégoriels, partisans, personnels,… là je m’arrête. Je vois les lecteurs en train de rigoler. Quel métier. Chef , l’abstention c’était combien déjà ?

Bon, un Chef vous manque et tout le Blog est dépeuplé. Je fais quoi maintenant ? Un stagiaire sans Chef c’est comme la vallée sans l’ONF, Cattanéo sans Génot, Agathe sans Bavoil, Jacques Pelletier sans le SIVOM (bon là j’anticipe mais c’est normal) : Chef, revenez !

lebrun,cattaneo,genot,agathe,pelletier,anne,googoo

Ah, dimanche soir à la Mairie j’ai rencontré le soldat Laroche. Il rigolait lui aussi : « des gens qui ne me connaissent pas me disent bonjour sur le trottoir. C’est vous le Blog ? ».

Non ce n’est pas moi le Blog. C’était une chouette équipe où on a eu l’impression d’être nombreux. Avec vous.

Alors que fait-on maintenant ? On vous renseigne sur les enjeux des rythmes scolaires de la rentrée prochaine (je sais c’est pas sexy Chef, mais ça intéresse un bon nombre de familles), le SIVOM et les « champs de patates » des années 70 ? Ou un making-off de la campagne en ouvrant les archives du Blog (gentiment comme on a su le faire), je sais, André dit que c’est nombriliste mais pourquoi serions-nous les seuls à rigoler : ça a été un sacré mois de mars 2014 ! Et vous avez vu le soleil et la température ? On ne change pas un climat qui gagne. Au fait, y’a du soleil demain ? Il y a un demain ? Chef ?

.         Yves, 2 avril 2014

  

30/03/2014

Jeu, Set et Match Génot

 

 Résultat du 2eme tour de l'élection municipale du 30 mars 2014

______________

Exprimés : 62,57 %   

Nombre de votants : 2650

Blanc et Nuls : 60

______________

01 - Ensemble Pour Chevreuse (Génot) : 48,53 %    (22 sièges)

02 - Chevreuse Citoyen (Lebrun) : 19,19 %   (2 sièges)

03 - Chevreuse 2014 (Cattanéo) : 32,27 %   (5 sièges)

_____________

 

Le Blog de Chevreuse - Sainte Amédée

23/03/2014

Avantage Génot

 

 Résultat du 1er tour de l'élection municipale du 23 mars 2014

______________

Exprimés : 62,2 %   

Nombre de votants : 2636

Blanc et Nuls : 2,6 %

______________

01 - Ensemble Pour Chevreuse (Génot) : 49,07 %

02 - Chevreuse Citoyen (Lebrun) : 20,03 %

03 - Chevreuse 2014 (Cattanéo) : 30,90 %

_____________

 

Le Blog de Chevreuse - Sainte Victoire Victorien

 

22/03/2014

Les Fous de la Com

- Quelle course les amis. Quelle course effrénée vers la mairie de Chevreuse! Les candidats cette année sont sans limite. Tout est permis: Facebook, Twitter, des sites internet pour tout le monde, des vidéos et même un local de campagne en plein centre ville. Quel changement depuis 2008! Des candidats 2.0 comme l'a signalé dans un commentaire un amateur du Blog. Whaou!

- Chef, voilà les premiers équipages qui se dirigent vers l'arrivée. Quelle vitesse! C'est Mr Claude et Mr Sébastien, me semble t-il?

municipales,satanas,diabolo,agathe,becker,genot,cattanéo,lebrun

- Oui Yves.  Ce sont bien les deux équipages de la droite au coude à coude. Ils foncent vers le premier jour de scrutin. Qui l'emportera? Les deux prochains tours vont être déterminant.

- Je vois un nouvel équipage qui arrive. Ne serait ce pas Énergie Chevreuse?

- Non, impossible. Énergie a déclaré forfait.

- Comment, il n'y a pas de liste sans étiquette dans la course et ces indépendants n'ont pas été récupérés par les autres? Quel manque d’Énergie peut-on dire!

- Tout à fait Yves. Tout à fait. Très bon mot. C'est ce que pourront regretter les seconds à la fin du premier tour dimanche: ne pas avoir récupéré quelque joules de l'équipe d'Alain Dajean.

 - Ça y est, on peut voir le troisième équipage. C'est le candidat de Chevreuse Citoyen avec sa municipales,satanas,diabolo,agathe,becker,genot,cattanéo,lebrunsympathique seconde à ses côtés, toujours prêts à en découdre avec le Parc Naturel et l'ONF.

- Oh oui! espérons pour lui qu'Yves Vandewalle ne traine pas dans Chevreuse comme samedi dernier. Sinon, on ne répond de rien.

- Voilà encore un participant.

- Impossible, tous les inscrits sont passés.

- Mais quelle est cette ravissante candidate?

- Oh non c'est Happy Agathe!  Agathe, tu t'es encore trompée de circuit. Retourne vite à saint Rémy, tu vas rater le premier tour!

municipales,satanas,diabolo,agathe,becker,genot,cattanéo,lebrunBonne fin de semaine à tous

 

.          Le Blog de Chevreuse  -   Jour J - 1

.   A Sainte Léa, si tu ne sais voter quoi, reste coi

 

20/03/2014

Questionnaire APESC aux candidats

Questionnaire APESC aux candidats à la Mairie de Chevreuse

Créée en 1982 l’Association (A.P.E.S.C.) a pour objet de promouvoir et favoriser la Protection de l’Environnement et du Site de Chevreuse. Association loi de 1901, elle est agréée au titre du Code de l’Urbanisme.
La commune de Chevreuse présente des vues paysagères remarquables qu’il importe de protéger, tout particulièrement les vues de la vallée sur le château et le panorama que l’on découvre du château. Il faut souligner également l’attrait que représentent les nombreuses constructions de caractère construites en pierre de meulière.
L'APESC a proposé aux candidats un questionnaire thématique pour nous donner leur appréciation sur les engagements à prendre durant leur mandature.

Voici les réponses affichées dans l'ordre de l'affichage électorale:

  01 -  Ensemble pour Chevreuse (Claude Génot)

              Voir les réponses au questionnaire

  02 -  Chevreuse Citoyen (Didier Lebrun)

              La liste n'a pas répondu ni au questionnaire ni aux relances

  03 - Chevreuse 2014 (Sébastien Cattanéo)

              Voir les réponses au questionnaire

 

19/03/2014

Municipales J – 4 : enfin un débat !

- Chef Chef,
- Ah te voilà. Tu tombes bien j’ai deux mots à te dire.
- Ah ?
- T’écris trop long ! Combien de fois faudra-t-il que je te le dise ?
- Mais il faut remettre dans le contexte, expliquer, et puis il y a de l’info et le traitement égal des candidats…
- Traitement égal mon c..  J’imagine quand Cattanéo va me tomber dessus avec ton article d’hier. Et puis le lecteur veut du concret, du rapide à lire.
- Bon. (ndlr : regard piteux !)
-Allez remet-toi. Tu voulais me dire quoi ?
-Que ça chauffe sur le blog du maire, il y a de la lecture ! Enfin. Une certaine « La Chevrotine » critique l’équipe sortante qui lui répond ! Certes les équipes de Génot ont identifié « La Chevrotine », c’est la liste à Cattanéo. Mais ils répondent.
- Enfin ! Tu m’annonces qu’il y a enfin un débat dans cette campagne ! Face à face ? Eh bien ils ont en mis du temps. C’est où tu dis ?
- Sur le blog de la liste du maire sortant. Chez Cattanéo ils sont prudents : les commentaires sont fermés. Par contre ils ont des vidéos.
- Et la liste de gauche ?
- C’est encore pire : il n’y a pas de rubrique « commentaire ».
- C’est trop drôle. Le maire qui est critiqué pour son éloignement, son dédain, sa froideur, va endosser le costume du candidat ouvert avec le seul blog partisan à ouvrir un débat. Rappelle l’adresse.
- Alors le maire, là où il y a le débat c’est http://chevreuse2020.fr/ Il faut fermer le pop up de campagne et aller sur Commentaire.
Cattanéo c’est http://www.chevreuse2014.com/
La gauche menée par Didier Lebrun c’est http://chevreuse-citoyen.fr/
Et puis il y a aussi leforumdechevreuse.net, à ne pas oublier.
- T’a bien bossé. Et ton article sur le parc des sports et la maison des associations ?  
- Ben je veux raccourcir sinon… Enfin… je peux livrer demain ?
- Oui. Ca laissera à tout le monde le temps de lire les débats chez Claude. Et puis c’est le jour des enfants, un peu de douceur dans ce monde de candidats.

 

.   Yves , envoyé spécial dans le marigot chevrotin

 

18/03/2014

Quand le bâtiment va....

Quand le bâtiment va (ce qui n’est pas évident),

comment va le logement social ?

 

 - Chef, Chef, vous êtes à l’avant-garde à Chevreuse !

- A l’avant-garde de quoi ?

- Vous avez vu le panneau du superbe immeuble tout moderne qui va être construit en face de la caserne des pompiers ? C’est le nom du programme, l’Avant-Garde.

- J’avais pas fait attention. Maintenant que tu me le dis, c’est peut-être l’immeuble-témoin de la prochaine décennie immobilière à Chevreuse.

- Ca a l’air super-chouette. C’est joli, paysager, moderne, il paraît que le promoteur a même mis des logements sociaux dedans, c’est sympa pour les 80 chevrotins qui sont dans la liste d’attente d’un appartement bien douillet.logement,social,sociaux,opievoy,sru,duflot,lebrun,claude,cattanéo

- Là t’as mal fait ton boulot de documentation mon garçon. D’abord ce ne sont pas 80 chevrotins mais 80 dossiers de Chevrotins si on prend les seuls chiffres dont nous disposons c’est à dire donnés par la liste de gauche. Au bas mot 160 adultes et enfants. Ensuite ce n’est pas tout à fait comme cela que ça se passe avec la loi SRU.

La loi SRU ?

- Tu ne connais pas la loi SRU ? Je t’explique. Dans les années 1950 et 1960, pour loger rapidement les millions de personnes qui convergeaient des campagnes vers les villes, ce qu’on appelait l’exode rural et le baby-boom, l’Etat a construit massivement des grands ensembles d’immeubles autour des villes. Tout le monde y logeait, classes ouvrières et moyennes confondues. C’étaient les 30 Glorieuses, du travail pour tous, la fête, le soulagement après la guerre et la décolonisation. C’est aussi à cette époque qu’on a construit le RER, qui était un exemple à l’époque. Ca a bien changé d’ailleurs.

Et puis tout s’est gâté dans les années 1970. Crise pétrolière, chômage, les différences sociales sont apparues dans toutes les strates de la société, une partie des Français est devenue propriétaire de son pavillon, c’était une volonté de Giscard, seuls les pauvres sont restés dans les grands ensembles qui se sont dégradés faute d’entretien. Par là-dessus en 1980 a commencé une immigration non plus de travail mais de nécessité économique et sociale, je te passe le reste mais en 2000 la France était ghettoïsée, non pas seulement entre villes riches et villes pauvres, mais entre quartiers, avec en plus un aspect communautaire : ici les musulmans, ici les blancs, ici les noirs, etc. Quelques régions, villes et départements échappaient encore à l’océan de problèmes annoncés, mais leur tranquillité attirait les plus favorisés, ce qui amplifiait le phénomène et créait une mécanique infernale. D’où l’idée de la loi SRU (solidarité et renouvellement urbain) dont la mesure phare était de mettre de la « mixité sociale » partout. C’est certes devenu la tarte à la crème de la gauche, mais c’était intelligent pour remettre un peu d’équilibre dans la société française et surtout offrir une place à chacun : des millions de personnes sont mal logées, dans des bâtiments insalubres, des personnes âgées sont coincées dans des immeubles contrôlés par les trafiquants, les jeunes ne trouvent pas de logement, enfin, tu lis les journaux je ne te fais pas le détail.

- Mais, pratiquement, c’est quoi cette loi SRU ?

- C’est là que ça s’est gâté. Les élus et fonctionnaires qui ont pondu le texte de 2000 auraient pu déléguer aux régions et départements la rédaction de textes adaptés aux spécificités locales, qui auraient été mieux discutés et acceptés par les populations. Au lieu de cela, ils ont fixé un seuil unique à toute la France :quelque soit le profil urbain ou rural, chaque ville doit parvenir à 20% de logements sociaux. Inutile de te dire que ça a coincé rapidement. D’autant que la ministre écologiste Duflot en a rajouté une couche en 2012 dans le style « ah mes gaillards vous n’avez pas fait 20% ? Punition : vous m’en ferez 25% ». Succès assuré.

- C’est pour cela que les maires de la vallée, dont Claude Génot, ont fait une lettre ouverte à Cécile Duflot ?

- Oui parce qu’on est dans un Parc Régional où il faut préserver les espaces naturels et qui est surtout composé non pas de villes mais de petits villages qui entendent pour la plupart le rester. Et donc c’est plus difficile , surtout que Chevreuse est loin des 20%, pour ne pas parler des 25%. On a beaucoup de retard. Et si on ne le comble pas, Chevreuse devra payer des amendes annuelles et, pire, le maire peut perdre son droit de préemption au profit du Préfet.

- Chevreuse est à combien du taux de SRU ?

Bonne question : le brouet que nous sert Vandewalle, le président du Parc régional et à ce titre coordonnateur de la fronde des maires, est illisible pour 95% de la population. A croire qu’il le fait exprès. Tu peux le télécharger d’ailleurs, c’est public. Mais si tu as lu le programme de la gauche chevrotine (ce sont les seuls à en parler tu as remarqué), c’est plus compréhensible de parler en termes d’appartements, et donc d’immeubles à construire. Ton immeuble d’avant-garde comprend 35 appartements, mais le promoteur a été obligé pour avoir son permis de construire d’en consacrer 11 au logement social. Je vais faire simple et sans pondérer, en partant de ce cas qui peut servir d’exemple. Il y a 35 appartements. Pour respecter les 25% de la loi SRU, on va dire que 9 appartements sociaux ne font que compenser les 24 appartements privés nouvellement construits et vendus au prix du marché. Donc seuls 2 appartements vont venir compenser le retard. Si le chiffre avancé par la liste de Didier Lebrun de 242 logements sociaux nécessaires pour respecter la loi est exact, il faudrait construire 121 immeubles équivalents à l’Avant-Garde pour être dans les clous. C’est évidemment impossible. Alors après, le chiffre de 242 ce sont les demandes. Ce qu’il faudrait c’est savoir combien de logements sont nécessaires pour respecter la loi. Probablement moins.

- C’est pour cela que Claudine Montani, la colistière de Lebrun, quand elle parle de la stratégie Génot, elle dit « on va arriver à une ville de 9000 habitants avec cette politique » ?

- Exact.

- Mais Claude, le maire de Chevreuse, il construit aussi des vrais immeubles 100% sociaux quand même.

logement,social,sociaux,opievoy,sru,duflot,lebrun,claude,cattanéo- Eh oui, c’est qu’il est filou notre maire Claude. Ou plutôt, ici, il se comporte comme un coucou qui profite des autres. Car les logements sociaux de la rue Fabre-d’Eglantine, il n’y est pour rien : le terrain de l’ancienne gendarmerie appartenait au Conseil général, qui l’a vendu à l’OPIEVOY, un bailleur social, une forme d’office HLM new look, qui a construit l’immeuble. Claude, il n’a fait que signer le permis de construire.

- Et souhaiter la bienvenue aux nouveaux habitants dans le Médiéval à 10 jours du premier tour des élections sans débourser un mètre carré de terrain ni un centime, il est trop fort !

- Oh, tu ne sais pas tout. Les petits logements sociaux de la rue de Versailles, c’est la même chose en plus fin encore. Au départ, c’est une association, la SNL, Solidarité Nouvelle pour le Logement, qui a initié le projet.

- Je sais, Chef, vous avez fait un article dans le Blog, le 21 décembre dernier, lors de l’inauguration, tout le gratin du village était là.

- Si tu l’as lu tu sais que c’est une opération vraiment collective, avec des donateurs publics, privés, des entreprises, des artistes, des citoyens…

- Oui mais le maire Claude a quand même donné 50 000 euros…

- C’est là qu’il est fin : encore une fois le contribuable chevrotin n’a rien déboursé. D’où crois-tu qu’ils viennent ces 50 000 euros ? C’est l’amende qu’aurait dû payer Chevreuse pour ne pas respecter la loi SRU. En les offrant généreusement à la SNL on est passé à travers les gouttes.

- Ben, Chef, c’est de la bonne gestion alors ?

- C’est ce que dit l’équipe sortante dans son bilan. Et c’est exact. Le problème, c’est que des terrains gratuits y’en a plus beaucoup, plus du tout même, et qu’il va bien falloir acheter, préempter, et construire. Le Claude, sur ce coup-là, il a épuisé toutes ses cartouches lors de ce mandat, mais que va-t-il faire désormais ? Tu as remarqué qu’il est muet sur ce point-là dans son 12 pages programmatique…

- Didier Lebrun, le socialiste qui mène la liste de gauche, dit que la mairie ne doit s’occuper que des terrains, et confier la construction à des bailleurs sociaux.

-  A ce sujet j’ai lu un truc ce matin dans leforumdechevreuse.net. Vas-y voir. Mais Lebrun ne lit pas la prose des Canotiers alors : Sébastien clame tous les matins « y’a pas de foncier, y’a pas de foncier, y’a pas de foncier ».

- Mais si il y a du foncier disponible Chef. Regardez par vous-même : les Ateliers Saint-Eloi, le terrain des Cordiers, les garages derrière l’immeuble récemment construit face à l’école Jean Moulin, et puis il paraît qu’on pourrait construire des petites maisons derrière l’ancienne clinique, vous savez la résidence hôtelière (là ça appartient à la mairie non ?). Sans oublier Saint-Lubin. L’immeuble dégradé en bas du groupe scolaire, en le rasant et le reconstruisant on gagne des logements non ?

- Si on additionne tout çà, oui, une mairie volontaire pourrait construire au minimum 60 à 80 logements 100% sociaux en un seul mandat. Sans panacher avec les promoteurs privés et sans détruire le paysage. Mais à part la liste de gauche très en pointe sur ce dossier, je ne vois pas qui va proposer cela aux Chevrotins.

- Ah, ça, Chef, c’est vrai qu’il ne faut pas compter sur Cattanéo. Quand je l’ai interviewé, il a été clair : « Nous ne respecterons pas la loi SRU. Pas par volonté, mais par impossibilité. D’abord, les objectifs imposés par la SRU sont incompatibles avec la charte du Parc Naturel… »

- Oui enfin le Parc c’est la bande de zozos qui hurle dès que l’on pose le moindre Velux et qui a autorisé les toits terrasses tant sur l’immeuble social rue Leclerc qu’à ton fameux immeuble d’ « Avant-Garde ».  Tout ça visible du Château. Bravo les artistes. Et puis une loi c’est supérieur à une charte.

- Certes Chef, mais ensuite Cattanéo il dit qu’il n’y a pas de foncier. C’est son deuxième argument.

- Tu me l’as toi-même démonté cet argument. Qu’a-t-il encore sorti de sa hotte le magicien Sébastien ?

- Il a une idée : racheter et rénover des petits habitats du centre et mettre des logements sociaux dedans par tous petits groupes. Comme ça, c’est lui qui le dit, on ne met pas le feu au quartier.  C’est aussi son quatrième argument : si on construit des immeubles sociaux en périphérie du village, le préfet va y loger des familles nécessiteuses de Trappes et Maurepas par exemple, villes qui sont déjà au-delà du taux SRU. Les Chevrotins en liste d’attente auront des miettes, et puis on va avoir des problèmes sociaux que, je cite, « Chevreuse ne sait pas gérer »…Euh Chef, Chef… qu’est ce qui vous arrive…Arrêter de tousser Chef, respirez…

- Il t’a dit ça ???

- Ben oui, c’est mal ?

- T’as enregistré j’espère ?

- Ben non. J’ai pris des notes, devant lui. Comme avec Didier Lebrun. Vous savez ils sont étranges les lecteurs. Ils imaginent qu’on espionne, au Blog, qu’on vole les infos. Mais non on pose ouvertement des questions (c’est sympa quand on nous répond) , on se documente, et on essaye qu’il n’y ait ni inexactitude ni omission.

- C’est bien mon garçon. Mais maintenant je comprends mieux la stratégie de Claude. Il fait tout bas ce que beaucoup de chevrotins pensent tout bas, avec doigté, et surtout sans exciter le Préfet. T’as quoi comme sujet demain ?

- Le parc des sports et la maison des associations. C’est chaud. Mais, Chef, pour le logement, vous pensez quoi vous ?

- Avec ce que l’on vient de dire, là, moi je ne pense rien.  On verra dimanche soir ce que pensent les lecteurs en fonction de leur vote. Au moins on les a informés des problématiques. Après, ce sont eux qui choisissent. Là est la réponse mon garçon.

 

.                    Yves,  pour Le Blog de Chevreuse

15/03/2014

Bruits de couloir, radio-bistrot, boules puantes, Valérie arrive, le soleil se voile la face, ouf : bon week-end à tous !

­Dans chaque campagne électorale arrive inéluctablement un moment de découragement. Pour les candidats, bien, sûr, mais aussi pour leurs compagnes et compagnons (« t’as oublié de passer l’aspi » - « Chéri(e) je tractais » - « mouais… »), leurs amis (« je te l’avais bien dit ! ») et aussi les commentateurs sur lesquels se reposent les électeurs pour avoir de l’info. Mais quelle info ?

Triste semaine qui voit s’additionner à la une des journaux deux résumés de la vie genot,cattaneo,lebrun,pecresse,peralta,gauchepolitique française : à droite l’ancien président Nicolas Sarkozy, alias Paul Bismuth (du faux nom utilisé par « Paulo » pour disposer d’un téléphone clandestin comme une vulgaire « racaille » dont il voulait débarrasser la banlieue au Kärcher), ancien président de la République (exemplaire !) dont le Canard enchaîné rappelle qu’il est cité dans 10 affaires de corruption, financements illégaux, etc, dont 7 vont de la convocation chez le juge à la mise en examen (toujours présumé innocent rappelons-le). A gauche un gouvernement qui ment comme un arracheur de dents par la voix de ses plus hauts dignitaires, ministre de l’Intérieur et ministre de la Justice en tête. Quel pays sommes-nous devenu ? Quand dans notre petit village deux des trois candidats n’osent plus mettre le moindre logo partisan sur leurs affiches ? Didier Lebrun, comment être l’héritier de l’ancien maire Peralta sans la faucille et le marteau et la rose au poing ? Sébastien Cattanéo, c’est bien joli de glisser par-ci par-là « mon colistier, encarté UMP » mais pourquoi ne pas avoir sollicité l’apposition officielle du logo bleu et rouge au chêne triomphant ? Et Claude Génot qui affiche les logos de l’UMP et l’UDI, à côté d’un pictogramme rappelant furieusement l’emblème de la Manif pour tous… mais sans pouvoir empêcher ses colistiers de murmurer en ville « il est vrai que courir avec la casaque UMP, avec le trio infernal Copé-Fillon-Sarko, ce n’est pas génial ».

Sale temps donc à la radio, sur le petit écran, ou à la Une de Libé ou du Figaro, et qui ne donne pas vraiment envie de voter. Mais nous ne sommes pas rue du Cirque ou de Vaugirard. Nous sommes dans notre chouette village !

C’est un week-end de folie qui s’annonce : d’abord, on a retrouvé la gauche. Long entretien hier avec Didier Lebrun, chef de file de l’opposition. Article en vue la semaine genot,cattaneo,lebrun,pecresse,peralta,gaucheprochaine. La liste de gauche tractera samedi matin dans les rues de Chevreuse, rues Leclerc et Lalande en priorité. Peut-être prendrons-nous un pastis avec ses leaders, à la terrasse du Marigny, café-tabac-PMU du centre ville. Un beau point de vue pour voir passer Valérie Pécresse, ancienne ministre et députée qui viendra ce même samedi matin soutenir le maire sortant Claude Génot (rendez-vous de 10 à 13 heures à la salle communale du 10 rue Leclerc, la députée est prévue à 10h30). Dans ce même endroit où, samedi dernier, une fraîche et pimpante maman a fait son entrée en disant « bonjour, je suis arrivée à Chevreuse récemment, mon enfant – bip bip – est scolarisé(e) à l’école – bip bip - , et je viens découvrir ce que vous proposez pour le prochain mandat ». Accueil chaleureux et explications du programme du candidat suivront devant une visiteuse fort attentive. Et qui s’avère vite intégrée au village : son minois s’affichant deux jours après aux côtés de Sébastien Cattanéo sur le panneau numéro 3 à la mairie ! Sois pas fâché Sébastien, moi aussi j’ai le même problème. Quand je demande au chef, Monsieur le Blog, de m’accompagner dans ma tournée des permanences électorales, quand on arrive devant celle de Génot il trouve toujours une excuse pour ne pas rentrer. C’est un grand timide comme toi.

Pour Sébastien justement, il faudra attendre samedi après-midi pour rencontrer le candidat divers-droite et son équipe à la Brasserie de la mairie, à partir de 16 heures. Les « canotiers » sont malins : le samedi matin ils tractent sur le marché de Saint-Rémy, dont la moitié de la clientèle est chevrotine. Cà c’est de l’interco bien comprise !

J’écrivais donc au début : « quelle info ? ». Car c’est bien beau de s’amuser avec « Opération tête de veau » (apparemment vous avez bien ri, le Blog a dépassé son pic de fréquentation) mais on parle aussi des prochaines dix années de notre village : voirie, logement, écoles, temps scolaire, maison des associations, passage au numérique, artisanat, emploi et commerce, place des jeunes, intercommunalité… Tant de sujets que l’on retrouve dans les tracts des candidats et sur lesquels ils sont prêts à s’exprimer. Mais vous, que voulez-vous savoir de l’avenir de Chevreuse ?

Faute de débat public, le Blog va aborder quelques thématiques essentielles avec les trois candidats. Lesquelles privilégier ? A vous de nous aiguiller en nous faisant part de vos questions en les posant dans « commentaires « , (même sous pseudo même clandestinement, à condition bien sûr de respecter la vie privée. Bip – bip, tu es la bienvenue aussi !)

 

.                               Yves   -   15 mars 2014

.   Jour de visite de Madame Pécresse en ses terres de Chevreuse

 

14/03/2014

L'analyse de Véro

Texte proposé par une chevrotine qui a l'air de bien connaitre le giron municipal
(Merci de ne pas poster en commentaire les textes que vous me demandez de publier)
___________________________________________

 

Quand la gauche chevrotine se lève du mauvais pied

Waouh !! La gauche chevrotine se réveille! Mais du mauvais pied ! Je viens de lire son papier qui se veut pertinent : « à Chevreuse 3 listes s’affrontent : 2 listes UMP, symbole des divisons FILLION-COPE, et votre liste de gauche »
Ah oui du mauvais pied et un peu poussif, on attendait mieux. Mais faut-il attendre de la créativité de la part de cette gauche chevrotine plutôt désuète ? Elle est menée cette fois-ci par Monsieur Didier Lebrun, le dernier communiste convaincu de Chevreuse et peut-être même de toute la vallée ! Déjà élu à la mandature précédente, notre dernier des Mohicans a excellé dans la créativité… de soutien à Monsieur le Maire sortant Claude GENOT.
Ce compagnon de route de la majorité sortante a ainsi voté avec Monsieur le Maire sortant toutes les questions importantes : se mettre en conflit avec le conservatoire de Chevreuse et accepter le principe d’un procès avec le SIVOM par exemple.

Alors au fond à quoi peut bien servir notre dernier des Mohicans plutôt sympathique? Je m’interroge, lui cherche de bonnes raisons, je n’arrive à rien. Alors fatiguée, je ne peux que me résoudre à une conclusion : le maroquin ! Eh oui mes amis, siéger au conseil municipal !

Pour occuper sa retraite, c’est pas mal ! Mais sur quelles valeurs? Si c’est pour contribuer au bien-être de notre village, pourquoi pas ? Mais vu l’assertion sur les deux listes de droite de son papier on est en droit de se demander s’il ne va pas faire perdurer les bonnes vieilles recettes « politicardes ».
Et pourquoi ne continuerait-il pas à soutenir Claude GENOT s’il était élu à nouveau maire !

Que les élus chevrotins de toutes opinions s’entendent serait magnifique mais pas pour guerroyer avec les élus des autres communes.

Alors non, notre beau village mérite mieux que des élus porteurs d’une mentalité d’un autre temps. Notre dernier des Mohicans restera le dernier des Mohicans.

Changer ? Oui ! Il reste une solution : la liste de Sébastien CATTANEO qui n’est affiliée à aucun parti, qui est une liste résolument citoyenne et tournée vers l’avenir. Et si quelques membres de l’UMP ont choisi de la rejoindre, cela n’en fait pas pour autant une liste UMP. Les querelles partisanes ne sont donc pas de mise ici.

.           Véro   -   14 mars 2014

04/03/2014

Le Lièvre et la Tortue

Cela fait quelques mois que nous découvrons petit à petit dans la boîte aux lettres les colistiers de Sébastien Cattanéo, que nous les rencontrons en vrai le week-end dans les rues de Chevreuse. On se demandait même si l'équipe en place n'avait pas jeté l'éponge.

Et bien NON! Et le staff de communicants publicitaires de SEBCAT a de la concurrence. On rit jaune dans le clan Cattanéo, jaune et même très "Geonét".

Buzz Génot remonte le temps à la vitesse de la lumière,

Buzz sur Twitter ( Valérie lui a semble t-il transmis le virus, Valérie, c'est quand tu veux tu me montres!),

chevreuse,2014,2020,citoyen,genot,cattaneo,lebrun,liste,candidat,colistier,


Buzz sur la toile ce jour avec la sortie officielle du site internet et la publication ENFIN d'une liste complète et apparemment ordonnée.  
                                   http://chevreuse2020.fr/la-liste/

Sus aux boîtes à lettres avec une édition spéciale de 12 pages qui présente le programme et les photos des colistiers dans l'ordre. Un vrai Médiéval de printemps, on n'est pas dépaysé par la présentation.

chevreuse,2014,2020,citoyen,genot,cattaneo,lebrun,liste,candidat,colistier

Quadrillage du centre ville avec une invitation à venir rencontrer l'équipe les deux prochains samedis.  Heureusement que les trottoirs ont été agrandis sinon on n'aurait pas pu accueillir tous ces candidats en campagne. Whaoou, ça va être chaud.

Quatre aces consécutifs!  Jeu et Set gagnant pour l'équipe investie par l'UMP contre l'équipe des encartés de l' UMP.

Pour être honnête quant à la première liste publiée, elle reste la liste de Chevreuse Citoyen. En effet, le candidat Didier LEBRUN annonce ses colistiers depuis le 21 février. L'ordre n'est pas encore donné et on s'attend à trouver de nouvelles têtes autour de Didier. Le changement c'est maintenant!
     http://chevreuse-citoyen.fr/2014/02/la-liste-de-chevreuse-citoyen/

Il ne reste plus à Magic SEB qu'à nous communiquer sa liste complète avec son toubib et son PREHAUT, PREAU,Prés-Haut,PREHO HOHO

             Liste bientôt disponible sur chevreuse2014.com/

 Attention: Date limite du dépôt des candidatures le 6 mars 2014

 

.                    Le Blog de Chevreuse - Mardi Gras

.   Les tennismen ont ils un avantage pour tourner les crêpes?

.    Dommage, car à Mardi Gras, c'est bugnes et beignets.

 

 

01/01/2014

2014 - Tournez Manège

Fidèle lectrice, fidèle lecteur, surfeuse ou surfeur d'un jour, bonjour.

 La nouvelle année va être marquée par l'élection municipale.

2014,voeux,chevreuse,manège,génot,hery,cattaneo,chuberre,lebrun,montani,dajean,prodhomme

 Que 2014 nous apporte:

 De nouveaux talents au Conseil Municipal,

 Avec des idées plein la tête,

Une assemblée libre et participative,

Pas trop de tennis couverts,

Une belle maison des associations,

 Une oreille à l'écoute de vos attentes et de vos idées,

Moins de décharges sauvages, pas trop de grignotage des terres agricoles,

Des commerçants heureux et souriants, des clients heureux et souriants,

Un encouragement à la circulation douce,

 Une vie plus locale et plus douce,

et surtout, surtout,

une bonne retraite à Monsieur le Maire.

 Bonne année à tous.

 

 Le Blog de Chevreuse - 1er janvier 2014

Le changement, ce n'est peut-être que maintenant...

 

04/12/2013

L'âge ingrat

Les quadras sont ils à même de gérer les affaires de la commune?

C'est l'argument avancé par les deux têtes de la liste Chevreuse 2014 depuis plusieurs mois. En effet, ils ont montré présence, enthousiasme, présence, écoute, présence et disponibilité. Sur leur site internet, un rajeunissement de la tribune politique chevrotine est même avancé par le relais d'un article des Nouvelles où Gérard LARCHER, sénateur maire de Rambouillet explique qu'il ne se représentera pas à la mairie parce qu'il atteindra l'âge de 70 ans pendant le prochain mandat.

Larcher site cattanéo.JPGClic Clic sur l'image pour lire l'article

Le lecteur chevrotin pas si bête aura vite fait le parallèle avec Chevreuse. Mais l'exemple est-il bien choisi?
Tout d'abord, connaissez-vous l'âge de Claude Génot? Aura t-il 70 ans pendant le prochain mandat? Ensuite, le Gégé rambolitain n'est pas vraiment honnête dans sa démarche: se présenter à la mairie aujourd’hui, c'est démissionner en 2017 par obligation pour conserver son bon petit 'plaçou' de sénateur. Bien mieux payé que maire et moins proche de la population, la vie de sénateur est bien tranquille. Une retraite royale. A la solde des multinationales? Sûrement si l'on regarde les votes des 20 et 21 novembre derniers des textes de loi qui assimilent la semence de ferme à de la contrefaçon et rendent les agriculteurs y ayant recours coupables a priori de contrefaçon'.
Incompréhensible ce vote!!!!, Serions nous dirigés par des irresponsables?
Si tel est le cas, il faudrait les remplacer tous puis les mettre en quarantaine à tester le bon mais de Mr Monsanto comme les rats de Seralini. Mais revenons à nos rats...pardon nos moutons.

Les anciens sont ils à même de gérer les affaires de la commune?

Si les quadras ont déjà bien du mal à conjuguer vie parentale et vie professionnelle, les bienheureux qui ont atteint l'âge de la retraite disposent d'un atout précieux: la disponibilité. Un atout que possèdent les deux dernières révélations de la liste Chevreuse 2014: des anciens quadras en somme!

Le temps avançant, la liste Chevreuse 2014 grandissant, les sextas la remplissant, on se demande alors pourquoi cet article a été glissé sur le site internet?

Le duel Quadra/Sexta ne s'appliquerait donc qu'aux candidats maires?

.       Le Blog de Chevreuse - 4 décembre 2013

. Sainte Barbara - Martyre du premier mandat Génot

25/11/2013

Vent d'est...

... ou les tribulations de sieur Didier du Rhodon pour constituer une liste pour les prochaines élections municipales de notre bonne ville de Chevreuse.
___________________________________________________________________________

- 'Hep, t'es de gauche, tu voudrais pas faire une liste avec moi...  ' - Non merci.

- 'Bonjour, vous avez participé à l'organisation des primaires socialistes, on constitue une liste pour 2014...' - Non merci et bon courage.

- 'Que pensez vous de la tribune du stade de rugby... '- Pas le temps, je suis pressé.

- 'Pour du logement social à Chevreuse, pour défendre nos valeurs, il est important que l'on fasse une liste de gauche'  - Une liste de gauche!  vous êtes fous!

-Dis Annie, tu ne crois pas qu'une liste du Rhodon ça serait plus simple à monter? On prend chacun 8 voisins, ta moitié, ma moitié, et le tour est joué,

-Non, Didier, la gauche doit représenter tout Chevreuse, et puis avec tous ces nouveaux logements sociaux en centre ville, on ne peut se cantonner au Rhodon,

-Pour faire parler de nous, on pourrait peut être faire un blog comme...

AH NON, pas un blog comme CattaGénot. Si on fait quelque chose, c'est un vrai site comme André nous avait fait en 2008. On l’appellera Chevreuse-citoyen

bossard,annie,montani,claudine,lebrun,didier,municipale,liste,2014,citoyen

Un passant arrive.  - 'Bonjour, on monte une liste pour les élections municipales, une liste de gauc...'       - Sans moi.

-Dis Claudine, tu ne crois pas qu'on devrait aller avec Claude directement. On aurait le même nombre de sièges et on s'embêterait pas avec les élections,

-Non, Didier, on en a déjà parlé, on est de gauche et il faut une liste de gauche. Il y a toujours eu une liste de gauche à Chevreuse. Et plus ils se déchirent et s'étripent à droite, plus grande est notre chance. Rappelle-toi Perralta le communiste a été élu maire. Notre heure viendra,

-N’empêche Claudine, je suis sûr que ceux d'ENERGIE ont déjà rejoint Génot. Ils sont malins ceux là. Sûr qu'ils auront négocié un poste d'adjoint. On ferait pareil, je pourrais être adjoint au Rugby et aux trottoirs du Rhodon...

-Tais toi Didier et recrute

.       Le Blog de Chevreuse - 25 novembre 2013

.      A la Sainte Catherine, toute liste prend racine

22/05/2013

Droit de réponse

Suite à la tribune "Chevreuse autrement" parue dans la rubrique "libre expression" du Médiéval daté mars-avril 2013, un droit de réponse a été demandé par le président du PNR.

chevreuse,autrement,gauche,bossard,montani,lebrun,vandewalle

Yves VANDEWALLE: « Le Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse mis en cause par la tribune de Chevreuse Autrement dans le numéro du Médiéval de mars-avril 2013, souhaite démentir les accusations fantaisistes qui sont portées à son encontre......Clic clic pour lire la suite sur le site de la mairie

13/01/2010

Chevreuse: visite des "Quartiers Nord'

On en a tous entendu parler mais peu d'entre nous y sont déjà allés. On voit parfois les images 'choc' des concerts de Harpe dans les journaux télévisés. On en entend souvent parler en conseil municipal par des conseillers issus de ce quartier délaissé du Rhodon. Une jungle où il faudrait une machette pour se frayer un chemin sur les trottoirs, une passoire sur la tête pour échapper aux ondes maléfiques et sûrement néfastes pour notre cerveau.

Une visite est programmée début janvier avec des habitants du quartier. Est ce que je prends ma passoire? Cela pourrait être mal pris par les indigènes? Tant pis, je la prends quand même dans un sac et la sortirai au cas où.

Vue du Rhodon.jpg

Après avoir failli me faire renverser au nouveau carrefour sécurisé de Roche Bobois par une voiture arrivant à vive allure -message personnel pour Mr Claude G.-,  je cherche la liaison douce qui rejoint ces contrées du Nord -message personnel pour les Frères Jacques de Milon et de Senlisse- en vain. S'ensuit une longue route dans la forêt, j'arrive un peu plus tôt pour prendre quelques photos. Quel choc: pas un commerce, pas un bus, des maisons toutes pareilles, des allées qui tournent en rond. Enfin quelqu'un. Bonjour Monsieur, je cherche la rue Descartes.

Consternation: j'apprends rapidement que je me suis trompé de Ghetto, l'autochtone m'explique: "ici ce sont 'les Hauts de Chevreuse', pas 'Le Rhodon' "? Je continue donc ma route et arrive finalement en retard à mon rendez vous. On me présente Karim M. , un "grand frère du Rhodon", qui est chargé de me faire visiter le quartier. J'ai pour consigne de ne pas le quitter.

Nous commençons la visite de ce quartier où habite environ 20 % de la population chevrotine.

Stupéfaction: Sieur Lebrun disait vrai, les trottoirs sont tantôt empierrés, tantôt verts de mousse, tantôt en herbe. Parfois quelques vestiges d'un goudronnage d'un autre siècle. Un manque de cohérence et d'harmonie certain, mais un petit air champêtre pas désagréable: on se croirait en province. En revanche, difficile à pratiquer pour une maman avec une poussette, impossible pour un handicapé en fauteuil surtout que les trottoirs de certaines rues sont bien trop souvent occupés par les voitures des riverains. Une mise en sens unique de ces rues pourrait permettre de stationner sur la chaussée et rendre les trottoirs praticables.

Les trottoirs de Rhodon - fresque.JPG

Un entretien des trottoirs difficile à gérer surtout depuis que la commune a décidé d'arrêter l'usage de produits désherbants toxiques pour l'environnement. Les alternatives réclament beaucoup de temps et de main d'oeuvre, des gestes et techniques à redécouvrir.

Morcellement initial du Rhodon.jpgKarim me montre l'abri bus incorporé/collé/intégré avec le transformateur électrique du quartier. Le point de départ des navettes scolaires très utilisées par les jeunes. Le point de jonction avec Chevreuse? Non, pas de car pour aller en centre ville en dehors des horaires scolaires. Une  voisine met plus d'une heure et demie pour revenir en bus de Chevreuse avec transit par la gare de Saint Rémy et une attente de près d'une heure explique Amina la compagne de Karim.

A côté de l'abri bus, le panneau d'affichage municipal du quartier a une vitre tellement ternie qu'il est difficile de prendre connaissance des arrêtés et autre délibérations.

En chemin, nous croisons un loriot d'europe. Le bel oiseau nous chante l'histoire de ce vallon nord-sud longtemps délaissé par l'homme qui préfère bâtir sur les versants exposés au sud.  Un quartier composé initialement de jardins ouvriers ( voir le plan ci-contre: clic clic pour l'agrandir) où les PICT0977.JPGcheminots du métro en réunissant quelques terrains se sont construit de petites maisons rectangulaires, basses de plafond. Il ne reste plus aujourd'hui de ces petites "ça me suffit" qui ont laissé place à des pavillons plus grands dans les années 60-80.

Nous empruntons ensuite l'une des routes montant au minaret qui domine le quartier (Initialement, un chateau d'eau devant permettre de donner plus de pression dans le vallon, mais le projet n'a jamais fonctionné). Les messages incessants diffusés toute la journée par l'imam Bouygues martèlent les esprits, troublent le sommeil des habitants jusqu'à les rendre parfois malades. Karim nous explique en arpentant la rue Descartes que bon nombre de ces riverains se plaignent de maux de têtes, troubles du sommeil, etc... la rue étant dans l'axe d'un des émetteurs du Minaret.

En tout cas, il y a une vraie vie dans ce quartier. Les gens se connaissent, se parlent, se soucient les uns des autres, nous saluent au passage. Karim me montre le petit square où les Rhodochevrotins se réunissent en septembre pour un repas pris ensemble et où chacun apporte un met. Y aurait il quelques enfants s'il y avait un toboggan, un portique? Quelques papis s'il y avait des bancs, un terrain de boule?

Un quartier chevrotin dont le coeur balance entre Saint Rémy et Chevreuse. Où va-t-on chercher son pain lorsqu'on est Rhodochevrotin? Amina nous explique qu'au premier avis de passage pour un recommandé, ils se sont naturellement présentés à la Poste de Saint Rémy. "Aucun commerce dans le Rhodon de Chevreuse, il y avait bien un café dans le temps, mais il était déjà fermé quand nous avons emménagé."

Un restaurant que tenait la famille Milesi et qui a fermé dans les années quatre vingts me précisera plus tard Daniel Baltzinger de l'Association Mémoire De Chevreuse (AMDC) en rajoutant que l'on y mangeait d'ailleurs très bien.

L'auberge du Rhodon.jpgPour finir, nous nous aventurons de l'autre côté de la route de Milon sur la commune de Saint Rémy. Un peu plus de goudron. Des trottoirs mieux entretenus. Des terrains plus grands. Des dacias plus belles, siffle le Loriot. Un autre Rhodon?

Alors hormis le déplacement du minaret , il manque clairement de transport pour désenclaver ce quartier excentré, donner un peu d'autonomie aux plus jeunes et aux plus âgés. Des transports qui permettraient aussi de désengorger nos routes, nos centre villes et le parking de la gare de Saint Rémy. Des besoins qui doivent être les mêmes que ceux des Rhodosaintrémois:

- Des navettes régulières vers les centres villes de Chevreuse, de Saint Rémy, la gare.

- Des liaisons douces en direction du centre de Saint Rémy et la gare, en direction de Chevreuse, le collège et le parc omnisport.

Un maillage de transport à définir de manière intercommunale avec Saint Rémy. La Communauté de Communes à venir permettra sûrement à l'ensemble du vallon de retrouver sa cohérence passée et une deuxième jeunesse en dehors de toute division, jalousie, avantages qui ont créé une fracture entre les deux Rhodons.

Des besoins que les Rhodochevrotins devraient pouvoir bientôt exprimer eux mêmes lors de l'élaboration de notre Plan Local d'Urbanisme.

Merci à Karim et Amina Medjahed pour le thé, le café, les gâteaux bretons, leur disponibilité et leur humour,
Merci à Stéphane Loriot pour son animation de la visite, ses sauges et son humour,
Merci à Daniel Baltzinger et à la Mémoire de Chevreuse pour le fond documentaire: vieilles cartes postales et plan de morcellement du Rhodon.

.                           Le Blog de Chevreuse - 13 janvier 2009
.                        Fête de la Sainte Yvette - Ondine du canal

24/06/2009

Plan Local d'Urbanisme: on en parle PLU!

24 juin 2009 - fête de la Saint Jean

Chevrotin parmi les chevrotins, fidèle parmi les fidèles, le poête qui errait dans les couloirs de notre maison communale m'a rapporté ces quelques bribes d'une conversation entre le premier étage et la tourelle.

De l'info? En tous cas, un vrai conte...

_____________________________________________________________________________

PICT0794.JPG

" Anne, ma soeur Anne, ne vois-tu rien venir ? "

Et la soeur Anne, lui répondait :

" Je ne vois rien que les permis qui déposoient et les maisons qui poussoient. "

Il est vrai que l'on avait parlé de l'élaboration du PLU et qu'il faudrait bien faire quelque chose.

"Anne, ma soeur Anne, ne vois-tu rien venir ? "

Et la soeur Anne répondait :

" Je ne vois rien que les promoteurs qui oeuvroient et les immeubles qui montoient. "

Il me semble que nous devions trouver un nouveau cabinet pour nous aider dans la tâche.

" Anne, ma soeur Anne, ne vois-tu rien venir ?"

- Je vois, répondit la soeur Anne, un gros trou chez Kalmanson, des territoires naturels empiétés et convoités. Je vois encore un gros cube qui poussoie près de l'Hotel Dieu...

- Est-ce cela le PLU ?

- Hélas ! non, encore un projet qui le meurt.

PICT0789.JPG

 

" Anne, ma soeur Anne, ne vois-tu rien venir ?

- Je vois, répondit-elle, vers l'orient des réunions publiques, des projets d'aménagements du centre ville et de la route départementale avec même une piste cyclable intégrée, et ....

- Dieu soit loué ! s'écria-t-il un moment après, c'est le PLU. je prépare un article pour le Médiéval. "

- ... non,non, tout cela est lointain. Saint Rémois et point Chevrotin.

 

.                         La Barbe Bleue pour Le Blog de Chevreuse