Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/12/2008

Logements sociaux: l'initiative de SNL - Vallée de Chevreuse

Logo SNL.JPGVous avez aimé le Téléthon, vous avez l'habitude d'aider en fin d'année les associations qui s'occupent des moins favorisés...... vous allez aimer l'initiative de SNL. Une intéressante initiative citoyenne qui a décidé d'apporter sa contribution à la création de logements sociaux en Vallée de Chevreuse. Vivement le prochain projet sur Chevreuse.....

 

En attendant, avec SNL, participez à la création de 5 logements d'insertion à St-Rémy

Qui est SNL ?
L’association Solidarités Nouvelles pour le Logement (SNL) réunit des bénévoles pour créer des logements au cœur des villes afin de loger et d'accompagner des personnes seules ou des familles en situation précaire, tisser des liens avec elles, partager des moments de convivialité, les soutenir dans leur projet de relogement et inventer des solidarités nouvelles. SNL se propose de donner l'accès au logement à ceux qui en sont exclus parce qu'ils n'ont pas les ressources qui leur permettent de prétendre au logement social dans le parc HLM.
Les personnes logées sont accompagnées par deux bénévoles et un travailleur social de SNL. Le bail proposé est temporaire. Conclu pour un an, il est renouvelable jusqu’à ce qu’une solution durable soit trouvée. Locataires, bénévoles et salariés de l'association s’engagent à permettre à la personne accueillie de créer son projet, de réunir les conditions favorisant un relogement durable de droit commun.
Le groupe SNL de la Vallée de Chevreuse s'est créé l'année dernière. Il réunit des habitants de Cernay-la-Ville, Chevreuse, Choisel, La Celle-les-Bordes , Dampierre et Saint-Rémy-lès-Chevreuse. Un projet de logements d'insertion à Saint-Rémy a rapidement vu le jour.

Le projet St-Rémois en détailsSNL le projet Saint Rémois.JPG
SNL a signé la promesse d'achat le 14 novembre pour une maison rue Ditte à Saint-Rémy, adaptée à la réalisation de logements d'insertion : en centre ville, en face du RER, proche des commerces et indépendante. 
Une réhabilitation totale avec une extension permettra de réaliser cinq logements de surfaces diverses.
Le projet est soutenu par la municipalité, qui a voté, le 1er octobre 2008, une subvention de 75 000 €. Les participations de la Commune, du Conseil Régional et de l'Etat représenteront 60 % du budget. Nous aurons une aide de la Fondation Abbé Pierre. Un prêt sera souscrit.
Mais il reste 90 480 € à trouver, sur un budget total de 760 400 €

A ce jour (décembre 2008), le projet n'est pas entièrement figé, ni dans la configuration des logements, ni dans le financement. La réalisation devrait néanmoins être très proche de ce qui est présenté ici.
La photo montre la maison aujourd'hui, vue du jardin.
La surface  actuelle est de 150 m2, partiellement aménagés.
Un agrandissement sera réalisé sur le jardin, pour permettre la création de 5 logements de 27 à 59 m2 : deux studios,  un 2 pièces et deux 3 pièces, avec local poussettes et vélos, pour un total d'environ 212 m2 (mais nous devons voir l'architecte des bâtiments de France, celui du PNR, la DDE, avant de déposer le permis de construire).
Le projet obtiendra le label Patrimoine Habitat du Cerqua ; et un label d'économie d'énergie : soit le Label Qualitel THPE (très haute performance énergétique), soit le label Effinergie BBC.
Le budget
Le logement est destiné aux personnes les plus en difficultés. L'opération bénéficie d'un PLAI (Prêt locatif aidé d’intégration), qui est le niveau le plus élevé de subventions pour le logement social, et permet donc les loyers les plus bas.
Le budget total est d'environ 760 000 €. Le prix d'achat est de 382 000 €, comprenant les frais notariés et des travaux de mise en conformité. Les travaux sont estimés pour l'instant à 330 000 €.
Le financement de l'opération est prévu par :
 des subventions (environ 52%) ;
 des prêts à taux bonifiés qui seront remboursés par les loyers (environ 37%) ;
 et des dons (environ 11%, soit 90 480 €).

Comment aider SNL(1) télécharger le bulletin de soutien à SNL
L'association nationale SNL avancera l'argent nécessaire. Nous la rembourserons sur plusieurs années avec nos dons .
Participez à ce projet en nous aidant à réunir les 90 480 € manquant.
Tout don est utile, qu'il soit exceptionnel ou régulier. Nous vous tiendrons informé de l'avancée du projet au travers de La Passerelle, le bulletin trimestriel de SNL Yvelines que nous envoyons  à tous les donateurs.
Pour obtenir plus d'information, ou pour rejoindre le groupe local, n'hésitez pas à contacter Olivier MARTI (olivier.marti@ensta.org, 01 30 47 16 34) ou Patrice BONY (patricebony@yahoo.fr, 06 20 42 79 37).
Et vous pouvez bien sûr en parler autour de vous.

.                                                                            L.B.D.C.

(1) Les dons à SNL donnent lieu à une réduction d'impôt de 75% du montant du don, puisque SNL œuvre pour les plus démunis. Au-delà de 495 € la réduction est de 66%. Pour bénéficier de la réduction d'impôt pour l'année 2008, votre chèque doit être libellé au 31 décembre 2008 au plus tard.

20/10/2008

Vandalisme et incivisme à Chevreuse

Chers lecteurs du Médiéval, bonjour

Vous avez certainement remarqué le léger changement dans l'éditorial du Médiéval: Fini la recherche de nos racines, et les pleurs sur le bon vieux temps avec la disparition des articles de notre historien local et bienvenue aux nouvelles rubriques sur l'incivisme et "Halte au vandalisme".

Sûrement une augmentation de l'effectif de la police municipale pour bientôt.

PICT0740.JPG

Nous approuvons les propos du Médiéval no 62 et nous les félicitons pour leur courage à publier en page 5 les photos des vandalismes et notamment ceux à l'encontre de la belle maison Kalmanson par le programme immobilier de la SCI les jardins de l'Yvette.

Nous partageons les propos de notre maire contre l'incivisme à Chevreuse et nous dénoncons avec lui les occupations sauvages et répétées des trottoirs aux mépris des chevrotins piétons. Tout le monde ne va pas au centre ville en voiture!

Mis devant le fait accompli et déjà échaudés par la même situation lors de la construction de l'immeuble à l'entrée de la résidence de la Madeleine, nous avons dénoncé cette occupation à la mairie et la non protection des piétons. Mr Lenoir s'est montré rassurant en nous expliquant que les travaux seront cette fois plus rapides (durée prévue 18 mois ; c'est toujours mieux que 3 ans ) et s'est engagé à faire appliquer les devoirs auquels s'est engagé le promoteur, à savoir la mise en place d'une déviation piéton et d'une obligation aux piétons de traverser. Application régularisée la semaine suivante.

Nous constatons une nouvelle fois des faits d'incivilité par le placardage de publicités sauvage sur chaque côté de la palissade barrant le trottoir aux piétons et ce, sur les panneaux de " piétons traversée obligatoire". Une bien mauvaise entrée en matière. C'est vrai que les promoteurs semblent faire ce qu'ils veulent à Chevreuse, alors pourquoi se gêner.

Nous prierons donc une nouvelle fois Saint Saturnin pour qu'aucun accident n'arrive dans cette zone et que tout les responsables potentiels puissent dormir tranquille.

.                                      L.B.D.C.

 

 

 

15/10/2008

Parc sans OGM et sans OEM?

INCROYABLE position du Parc qui vient s'immiscer dans le débat concernant l'impact des antennes relais sur la santé et tenter de réglementer l'implantation des nouvelles antennes dans le Parc suivant le fameux principe de précaution demandé par l'association Harpe. L'association Harpe se bat depuis des années pour obtenir le déplacement de l'antenne du rodon et celle faisant de l'ombre au groupe scolaire jean Piaget à Chevreuse (cf photo). Toute l'histoire sur http://harpechevreuse.over-blog.com/OrangeChevreuse.jpg

Voila qui nous permet de nous rassurer sur les convictions environnementales de notre conseiller général et président du Parc, et qui va mettre un peu d'ordre dans la jungle des opérateurs de téléphonie.

Nous oublierons donc la loi OGM et l'amendement spécial parc du suppléant député, l'approbation pour un circuit de formule 1 dans les Yvelines du conseiller général, le peu d'aide du président du Parc pour les associations d'habitants du Parc victimes des nuisances aériennes, à la commission consultative de l'environnement de l'aérodrome de Toussus le Noble,  et  nous écarterons d'emblée la thèse de la bourde éditoriale dans l'écho du Parc.

Encore BRAVO pour cette courageuse position.

Le premier dossier en urgence pourrait être l'implantation d'une antenne à Beauplan (Saint Rémy) sur le chemin d'Aigrefoin.

- Ce site pourrait il être validé par le Parc?

- L'implantation de cette antenne nous garantira t elle la non construction sur ce coté du plateau?

- Pourquoi Bouygues n'est pas associé à cette démarche ( 2 permis sont affichés pour Orange et SFR), il y aurait il une "guéguerre" entre les opérateurs.

- Une installation de tous les opérateurs à cet endroit permettrait elle de supprimer les deux antennes posant problème à Chevreuse?

.                                                                                                         L.B.D.C

 

05/06/2008

Piste cyclable en fête

"Piste cyclable dangereuse, impraticable

Le Conseil général et la mairie sont des incapables, des incompétents et des f.......es"

OUPS, c'est dur à écrire et surtout le dernier mot cher à Mussolini.

Depuis une semaine fleurissent ces petits mots collés sur les panneaux de la piste cyclable reliant la gare de Saint Rémy les Chevreuse au collège de Chevreuse.  Il y en a même sur les entrées de ville à Chevreuse. A Saint Rémy , je ne sais pas?

Alors qui, pourquoi, pour qui????

Il est vrai que la piste connaît quelques petites déformations par endroit mais pourquoi autant de haine dans ce message. Un accident sur la piste. Une frayeur de mère? Elle n'est certes pas le meilleur endroit pour lâcher la petit dernier sans ses roulettes, mais quand même.

Cette piste n'est pas récente et ne correspondrait sûrement pas aux nouvelles normes réglementant les pistes. Ces normes sont telles et le coût en conséquence que nous préconisons la création de dix kms de voies douces plutôt qu'un km de piste cyclable.

Ce chemin je l'utilise tous les jours pour rejoindre la gare de Saint Rémy et il reste super agréable à utiliser dans un cadre enchanteur: vaches, cheval, hérons, faisans,...bruits et odeurs de la ferme. De plus, depuis l'avant veille des dernières élections municipales, la piste est enfin éclairée ce qui va faciliter son usage en hiver ( le Parc s'opposait depuis plus de 10 ans à l'éclairage de la piste, trop visible depuis le château de la Madeleine).

Je tiens à rajouter qu'elle reste majoritairement utilisée par les "deux pieds" plutôt que les "deux roues". Alors peut être la solution après avoir rectifier quelques déformations, consisterait à abandonner le nom "Piste cyclable" pour "Chemin" ou 'Liaison".

A Chevreuse,  nous nous battons pour tenter d'inclure les déplacements à pieds et à deux roues dans notre prochain PLU, alors espérons que les 'mères' se calment et que nos 'Maires' ne se bloquent pas ......restent ouverts sur l'avenir, et continuent de penser à développer les liaisons douces.

 

Laurent BUGEAT

28/05/2008

P.L.U..... Et pourquoi pas le VELO à Chevreuse?

Il y a sur Chevreuse (village étiré dans une vallée) un vrai potentiel pour développer le vélo: quartiers éloignés du centre ville, ville plate, difficulté de stationnement, collège, énorme consommation d'une voiture sur les premiers
kms..., il me semble que ce sujet pourrait sensibiliser bien des consciences :

-à moindre frais pour commencer, il suffirait de sécuriser le centre ville en créant une zone 30 sur l'ensemble de la ville et de créer des zones d'accueil et de stationnement pour les deux roues. Cela peut être fait en annexant  quelques places de parking dans le centre ville à des endroits stratégiques: mairie ou devant l'office de Tourisme, place de l'église devant la bibliothèque, place de halles devant l'électricien, place du marché au blé, château, piscine, terrain de rugby et parc des sports en général )

-à plus de frais en participant avec le Parc à la mise en place de liaisons douces pour désenclaver les quartiers excentrés, en sécurisant les chemins existant (éclairage entre la ville et le collège), en limitant la vitesse par des aménagements sur la chaussée  (ronds points aux entrées des villes) ou une modification de la circulation en centre ville comme cela nous avait été promis.

En fait, il nous faudrait un PLU et que la circulation des vélos y soit traitée indépendamment de la circulation des véhicule motorisés.

Nos enfants à l'école primaire et au collège sont formés et sensibilisés à l'usage du vélo (sorties vélo à l'école primaire), encouragés à l'utiliser (marquage des vélos par le Conseil Général au collège)et il est toujours difficile en tant que Chevrotin de voir partir ses têtes blondes à vélo.

Alors préparons le Chevreuse de demain et encourageons l'usage du vélo dans notre ville .

.              Laurent BUGEAT

Développement Durable? Pourquoi des parcmètres à CHEVREUSE ???

(Réédition de l'article du 27 novembre 2007)

Sûrement de mauvaise lectures signé Franquin quand j'étais jeune m'ont mis en aversion le parcmètre: véritable bandit manchot du 20eme siècle, j'imaginais le 21eme différemment mais sûrement pas avec des parcmètres solaires et encore moins dans mon village. J'ai connu les zones bleues de Conflans-Sainte-honorine, je pratique régulièrement celle de Gif et je ne comprends toujours pas qu'une collectivité puisse investir l'argent de ses contribuables dans le parcmètre et cela, sans concertation ne serait ce que des riverains.a3324110658fb5db89d3027853b37aa3.jpg

J'ai posé la question au maire ( Claude  GENOT) qui m'a avoué que c'est les commerçants qui l'ont demandé. Les commerçants feraient ils la loi à Chevreuse ; ils sembleraient en tous cas être plus consultés que l'Apesc. (Association pour la Protection de l'Environnement et du Site de Chevreuse - http://apesc.free.fr)

J'ai posé la question aux commerçants qui m'ont avoué n'avoir rien demandé.

Alors dans ce cas il faut alors trouver à qui le crime profite.

  • Pas au Chevrotin qui va payer ses investissement qu'ils n'a pas demandé.
  • Pas au Chevrotin automobiliste qui va payer ces investissements et se prendre en plus des prunes.
  • Pas aux habitants des autres communes qui vont continuer à faire leur course ailleurs.
  • Pas aux rares touristes qui auront encore l'impression de se faire dépouiller.
  • Pas aux parisiens du dimanche qui de toutes façons n'en n'ont rien à faire.
  • Pas au cachet de Chevreuse qui voit encore son aura détérioré ?
  • Pas à un concessionnaire, c'est la mairie qui en assure la gestion.

La mairie... Tiens, elle en assure la gestion. Eh oui, et elle a sûrement fait un plan d'amortissement... avec une certaine proportion de chevrotin qui vont se prendre 2 prunes par an pendant 5 ans... Ça devrait même faire un petit peu plus pour payer une nouveau verbalisateur.

A chevreuse on a pas de PLU mais on a des idées pour s'en mettre pleins les poches .

Je suis dégoûté rien que d'y penser, dégoûté d'être Chevrotin, je vais demandé l'asile politique à Gif sur Yvette.

 

Réflexion : Le développement durable consiste t'il plutôt à installer des parcmètres à grand frais en utilisant partiellement une énergie renouvelable ou bien considérer ses concitoyens et arréter de se foutre de leur G. . . . . ! ! ! FRANQUIN, reveille toi il est devenu fou.

 

Laurent BUGEAT


23/02/2008

Réaménagement du centre ville, que veulent les Chevrotins?

 

Le réaménagement de notre centre ville, est il réalisable?

L'idéal pour Chevreuse a toujours été de faire une déviation complète de la ville. Une zone verte a coté du centre de loisirs avait été gardée précieusement pour cela et nous désirons la conserver pour que nos descendants aient toujours cette possibilité.

En attendant que nos enfants règlent un jour le problème, sommes nous condamnés à supporter le trafic dans Chevreuse. Une déviation des cars à vide et des poids lourds par la rue Fabre d'Eglantine a été mise en place et l'étape suivante devait être la mise en sens unique de la rue de la division Leclerc. Aujourd'hui, ce sujet ne semble plus d'actualité.

Je suis allé poser la question à claude Génot ce matin 23 février à la porte ouverte de la liste UMP "Ensemble pour Chevreuse".

La mise en sens unique de la rue de la division Leclerc avec agrandissement des trottoirs ne semble pas pouvoir se concrétiser pour les deux points suivants:

- les commerçants ont peur de perdre leurs clients,

- les cars qui desservent Chevreuse actuellement ne pourraient plus le faire  que dans un sens et la rue de Paris ne peut  faire passer l'autre partie du trafic des cars.

Ce dossier est il vraiment voué à passer aux oubliettes. L'avenir de Chevreuse, défigurée par la route départementale, en dépend.

Les commerçants n'auraient ils pas au contraire une perspective d'augmenter leur chiffre d'affaires si la zone piétonne est élargie, la circulation réduite.

La SAVAC entreprise de notoriété régionale et experte dans le transport des franciliens ne pourrait elle pas être force de proposition pour nous débloquer  le deuxième point.

Et qu'en pensent les Chevrotins????? Qu'en pensez vous ?????

Je vous rappelle que ce blog vous est ouvert et que vous pouvez écrire vos commentaires.

 

Laurent BUGEAT

 

 

 

 

 

27/11/2007

Les PROMOTEURS font ils la loi à CHEVREUSE ???

Une banderole l'annonçait il y quelques années rue Charles Michels lors du projet de construction d'un immeuble. La question aujourd'hui est elle toujours pertinente???

Plusieurs projets sont aujourd'hui en cours à la place des ateliers Dufils, à la place de la maison Kalmanson (sacrifiée pour l'occasion) ou bien avancé comme l'immeuble  à la place du garage Bailly/ Baudoin.

Que veut la Mairie?
Les projets fleurissent ils en concertation avec la Mairie? Le maire peut il exiger autre chose que le bétonage? Peut on avoir une autre politique que la densification des centres ville ? Cette densification doit elle se faire au détriment du patrimoine ancien bâti ?


Que veulent les Chevrotins?
Des logements? Des appartements en lieu et place des maisons qui font le charme de Chevreuse? Des logements sociaux ou pas de logements sociaux?

Pourquoi Chevreuse n'a t'elle pas encore de PLU (Plan Local d'Urbanisme)???


Il parait clair que le profit de quelques uns va crucialement modifier notre environnement: 25 logements nouveaux font place à une maison ancienne ( Projet Kalmanson) ou à une perte d'activité non compensée ( garage Bailly parti à Cernay, Atelier Dufils au Mesnil). 

Alors, QUI mène la danse à Chevreuse????Kalmanson-2.jpg

 

Laurent BUGEAT